75ème

  • CROSS DE HANNUT > « MARQUER LES ESPRITS POUR LA 75 ème ÉDITION »

    Henri Romainville dresse le bilan du cross 2017 

    Les Dames et les Jeunes sont les satisfactions majeures de celui qui songe déjà à faire de 2018 une année faste. C’est qu’on n’a pas trois quarts de siècle tous les jours. Après, il pourra passer le relais.

    Dimanche encore, il était plus incontournable que jamais. Après une ultime inspection du site, il s’empressait d’accueillir les VIP’s à la réception de midi avant de repartir humer l’air si particulier des labourés du Stade Gustin. « Ce n’est pas pour rien que nous sommes le plus ancien cross de Belgique », glisse-t-il quasi sur le ton de la confidence.

    Le rideau à peine tombé, Henri Romainville dresse un premier bilan : « Nous devons encore procéder au traditionnel débriefing, mais j’ai toutes les raisons de croire que nous venons de vivre un cru 2017 d’un excellent niveau. Le beau temps était de la partie ainsi que pas mal de spectateurs. Il faut préciser que nous réservons toujours un très bon accueil à nos proches voisins flamands. »

    Après ce tour d’horizon, il prend en compte des considérations plus sportives. « Malgré le fait que nous n’avions pas cette année le label « championnat francophone », la participation n’en a pas souffert. Le cross seniors se révéla fort relevé, mais une des principales satisfactions a trait à l’épreuve féminine. Une Ethiopienne a ainsi battu notre Louise Carton nationale tandis qu’une Roumaine (3e) a été la révélation de la journée. Celle-ci avait d’ailleurs bien commencé puisque les deux joggings de la Province de Liège n’avaient jamais attiré autant de monde. D’autre part, la pérennité de la discipline paraît assurée. Pour preuve, on faisait la file aux inscriptions des « Étoiles de Demain ». Dès la reprise de la saison, je me rends sur les différents cross de la région pour inviter les jeunes à nous rejoindre. Et ça marche : pas moins de 200 jeunes non affiliés à un club nous ont rejoints ce week-end . »

    Désormais, tous les regards sont tournés en direction de l’édition 2018. Autrement dit, celle du 75e anniversaire. Notre interlocuteur est-il prêt à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/01/2017

    Source > MICHEL CHRISTIANE sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/01/2017