150

  • UN JOB À 17.000 KM D’ICI: LA NOUVELLE-CALEDONIE RECRUTE 150 TALENTS.

    caledonie.jpg

    Koniambo Nickel SAS engage > http://www.koniambonickel.nc/

    L’EXPLOITATION MINIÈRE, LA MÉTALLURGIE, LE BÂTIMENT ET L’ÉNERGIE AU TOP

    N’avez-vous jamais songé à vous expatrier dans un cadre de vie exceptionnel? Sachez que ça va peut-être devenir possible puisqu’environ 150 postes sont à pourvoir en Nouvelle-Calédonie et qu’une aide vous est proposée pour les démarches.

    Ce territoire français, situé à 17.000 kilomètres de la Belgique, dans l’Océan Pacifique, jouit d’un climat tropical. Sur le plan économique, le pays vit beaucoup de l’exploitation minière du nickel mais aussi de la métallurgie, du bâtiment et de l’énergie. C’est justement du nickel dont il est question ici puisque la société Koniambo Nickel SAS, un important producteur local de nickel, recrute actuellement divers profils. Son objectif ? Faire du pays un des principaux producteurs de nickel au monde quand sa nouvelle usine tournera à sa capacité maximale. Pour cela, il cherche de nouveaux talents qui sont nécessaires à l’entrée en exploitation du complexe métallurgique de Vavouto. « Nous traversons une phase de transition, qui nous mènera à la production de ferronickel à pleine capacité (…) Concrètement, ça se traduit par la nécessité d’embaucher encore plus », explique Chantal Francoeur, vice-présidente de Koniambo Nickel SAS dont l’une des missions, à la tête de la Direction des Ressources Humaines, est d’aller chercher partout les forces vives qui feront tourner l’usine.

    La marche vers l’exploitation à plein régime exige de disposer de cadres et d’ouvriers spécialisés en nombre accru, qui feront face aux difficultés techniques inhérentes à la montée en production et contribueront à son succès. La masse de travail est conséquente, l’industriel ouvre donc grand ses portes à l’embauche. « Nous savons que l’offre de compétences spécifiques est restreinte partout dans le monde, mais nous avons bon espoir d’attirer les meilleurs », poursuit Chantal Francoeur. Koniambo Nickel SAS veut recruter du personnel pour près de 150 postes, certains en CDD, d’autres en CDI. Elle cherche des ingénieurs et techniciens de production, géologues, chefs de postes, opérateurs experts, comptables, conseillers hygiène et sécurité, employés de laboratoire, mécaniciens, administrateurs de contrats…. Les métiers requis sont multiples : pour la mine, l’usine ou les services généraux de la société. Une campagne d’information est menée actuellement en Nouvelle-Calédonie et à l’extérieur (notamment en Belgique et en France) pour exposer les débouchés et l’intérêt d’une expérience professionnelle dans ce complexe métallurgique de rang mondial, niché sur un archipel paradisiaque. « Ce qui est original, c’est qu’on recherche des gens très expérimentés pour participer au démarrage. Des gens capables, par exemple, de régler un problème rapidement car ils ont l’expérience », note Jean-Marc Bouvet, de Bouvet Consulting, Stratégie et Communications, en charge de la communication de Koniambo Nickel, en partenariat avec la société Hudson, conseil en recrutement et gestion de talents.

    Qu’est-ce qui est proposé ? Des facilités matérielles (un salaire attrayant, un logement payé, des aides pour acheter un véhicule ou pour déménager) mais aussi l’opportunité d’acquérir rapidementdes compétences, pour entamer un chemin professionnel riche et varié. Sans oublier une culture d’entreprise, solidaire et déjà bien établie, car Koniambo Nickel SAS, c’est, au-delà d’un emploi, l’aventure symbolique du développement du pays. « Il y a également un cadre de vie exceptionnel, dans les eaux turquoises du Pacifique Sud. On est sur un projet mondial, regardé dans le monde. Avoir cette expérience sur son CV, c’est un bon point », poursuit Jean-Marc Bouvet . Pour tenter de convaincre les candidats de les rejoindre dans l’expatriation et pour les rencontrer. Sachez, à propos des formalités administratives, que l’entreprise met en place un service de conseil-expertise pour l’obtention des visas. Les frais et démarches sont pris en charge par Koniambo Nickel.

    Vous pouvez d’ores et déjà envoyer votre CV à mireille.kakou@jobs.hudson.com , en indiquant dans l’objet du mail la référence FR706457 ainsi que la ville de votre choix.  (E.D.)

    C’est OU ? > La Nouvelle-Calédonie

    Source > http://www.jobsregions.be

  • IL SE FILME À 150 KM/H SUR LA CHAUSSÉE ROMAINE

    Il se filme à 150 km/h sur la chaussée romaine, la route la plus absurde d'Europe (vidéo)

    aaaa.jpg http://www.youtube.com/watch?v=P5VSzTmvKYw&feature=player_embedded#!

    La vidéo a été tournée en décembre dernier, mais surgit maintenant grâce à l'ITSRE, soit l'Interface pour le Transport et pour la Sécurité Routière en E. On peut voir un conducteur se filmer alors qu'il roule à quelque 150 km/h sur la fameuse chaussée romaine (région de Hannut).

    La chaussée romaine, renommée "la chaussée la plus la plus absurde d’Europe" par beaucoup, a déjà été le théâtre de nombreux accidents qui prouvent bien que cette route est dangereuse.

    Pour l’ITSRE,la population n’est pas sensibilisée aux véritables dangers de la route. La majorité des jeunes considèrent qu’une voiture à 18 ans c’est un jouet et se comporte comme des jeunes devant une Play-Station.

    D'où cet avertissement lancé en relayant la vidée dont il est question ici.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 7 Mars 2012 à 17h46