électricité

  • HANNUT, BRAIVES, BURDINNE ET WASSEIGES PRIVÉES DE COURANT

    La Ville de Hannut à été plongée dans le noir depuis 6 heures ce vendredi matin.

    Et ce n’est pas la neige qui est en cause mais bien les vents violents qui ont cassé des branchages venant s’abattre sur les câbles de haute et basse tension. La situation est similaire pour les communes de Braives, Burdinne et Wasseiges. Explications.

    Quelle ne fut pas leur surprise lorsque les habitants de la commune de Hannut se sont réveillés ce vendredi matin sans électricité. Pour beaucoup, ce fut la panique. En témoignent d’ailleurs les nombreux messages sur les réseaux sociaux et SMS reçus par le bourgmestre Manu Douette. «  J’ai été prévenu ce matin vers 6 heures qu’il n’y avait plus de courant  », explique le mayeur. En effet, même si la neige n’est pas tombée en abondance en Hesbaye, c’est plutôt les rafales de vent qui ont causé pas mal de soucis. Des branches cassées se sont retrouvées sur les lignes de haute et basse tension causant des cassures au niveau du réseau de distribution. Mais il semblerait que les communes voisinent aussi soient impactées par ces cassures. «  À 6h15, j’ai eu un contact avec Thomas Courtois, échevin de la commune de Wasseiges qui m’a expliqué que la situation là-bas était similaire à la nôtre. » Une fois le responsable du réseau de la Province de Liège contacté, celui-ci a donné des premiers éléments d’information concernant la situation. «  Il y a entre 2 et 3 points de cassures sur Hannut, ce qui impacte également les communes de Wasseiges, Burdinne et Braives. »

    Le premier réflexe du bourgmestre de Hannut fut ensuite de prévenir les écoles de Grand-Hallet, Thisnes et Sainte-Croix. «  Il fallait qu’ils demandent à un maximum de parents de garder leurs enfants et garantir qu’au moins un local soit chauffé pour pouvoir accueillir les enfants. » À 8 heures, un premier constat est rendu par RESA : l’origine est confirmée, le vent a fait énormément de dégâts.

    À l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, la situation à Hannut semble s’être améliorée. Tout le réseau haute tension a été remis en état, 80 % est alimenté. Par contre, des problèmes subsistent encore sur le réseau de moyenne tension. «  Nous invitons d’ailleurs les gens à se manifester soit auprès de la commune, soit auprès de RESA afin de cartographier les rues encore impactées. » Actuellement, la rue de la Gohale, rue de la Victoire, rue de l’Enfer sont impactées. Le courant de la rue de Mignawez a été rétabli à 9h30.

    Pol Guillaume, le bourgmestre de Braives a précisé vers 9h50 que « nos collectivités ne sont pas touchées sauf l’école d’Avennes où les enfants viennent d’être transférés vers l’école communale de Braives. »

    Du côté de Burdinne, le mayeur, Luc Gustin a ajouté ce matin que : « les services de Tecteo ne se prononcent pas actuellement sur la durée de cette coupure. L’école de la communauté française sera fermée aujourd’hui. L’administration communale est également sans courant, un groupe électrogène devrait être mis en place dans la matinée afin de pouvoir répondre rapidement à vos questions (085 519710)  »

    Une réunion à 11h a eu lieu avec le commandant de zone, la police et les bourgmestres des différentes communes impactées afin de faire un petit topo de la situation. «  RESA a assuré que la situation devrait être revenue à la normale aux alentours de 13 voire 14 heures  », ajoute Manu Douette. Et si certains secteurs sont encore impactés, les lignes … L’article complet pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article succin sur le Web > http://www.lameuse.be

  • FORMULAIRE DE DEMANDE D’INDEMNISATION – ELECTRICITE

    Si vous êtes dans ce cadre légal > Demandes d’indemnisation propres à votre gestionnaire de réseau

    Une indemnisation pour interruption de fourniture non planifiée d’une durée supérieure à 6 heures consécutives (art. 25bis du Décret ci-annexé).

    Demande à envoyer à votre gestionnaire de réseau max. 60 jours calendriers suite à l'incident

    A télécharger sur > http://www.indemnisations-energie.be/files/formulaireelec.pdf

  • CONSEILS > VOUS SUBISSEZ UN DOMMAGE SUITE A UN INCIDENT SURVENU SUR LE RESEAU D'ELECTRICITE

    Énergie(s) concernée(s)

    Électricité

    Présumé responsable

    Votre gestionnaire de réseau (GRD ou ELIA)

    Exemple

    Suite à une surtension du réseau électrique ou suite à une coupure prolongée d’électricité, votre congélateur est hors service et vous avez perdu l’intégralité de son contenu.

    Montant de l'indemnisation

    En cas de dommages matériels directs, l’indemnisation est déterminée sur base des factures d’achat avec une franchise de 100 euros et un plafond de 2.000.000 euros par évènement dommageable Ce qui signifie que s'il y a plusieurs clients préjudiciés, l’indemnisation totale des clients préjudiciés ne pourra pas dépasser ce plafond. En cas de « faute lourde souvent considérée comme une faute inexcusable du gestionnaire de réseau, cette franchise et ce plafond ne s’appliquent pas » commise par le gestionnaire de réseau ou de dommages corporels directs, l’indemnisation est intégrale.

    Comment faire pour obtenir l'indemnisation ?

    Envoyez par courrier recommandé le formulaire de demande d’indemnisation à votre gestionnaire de réseau de distribution (GRD) dans les 90 jours du dommage ou de sa prise de connaissance, mais dans ce cas, maximum 6 mois après le dommage. Ce formulaire doit être accompagné des éléments prouvant la réalité et le montant du sinistre (factures, photos,…). Votre GRD accuse réception de votre demande dans les 15 jours de votre recommandé et vous informe de sa position dans les 60 jours suivant son accusé de réception. Si le gestionnaire de réseau admet sa responsabilité, il verse le montant de l’indemnité au plus tard 12 mois après la survenance du sinistre.

    Que se passe-t-il si votre gestionnaire de réseau conteste sa responsabilité ou la nature de sa faute (lourde ou pas) ?

    Vous pouvez alors saisir les tribunaux ou, pour ce qui est de la nature de la faute, saisir la CWaPE, qui rendra un avis à ce sujet dans les 60 jours de sa saisine. Sous peine d’irrecevabilité, la plainte est notifiée à la CWaPE dans un délai d’un an à dater de la notification de la décision contestée ou, en l’absence de décision, à dater de la date ultime à laquelle le gestionnaire de réseau devait se prononcer sur la demande d’indemnisation.

    TOUTES LES INFORMATIONS sur > http://www.indemnisations-energie.be/

    Source > http://www.indemnisations-energie.be/

    FORMULAIRE DE DEMANDE D’INDEMNISATION – ELECTRICITE

    Si vous êtes dans le cadre de cette « loi » ! > Demandes d’indemnisation propres à votre gestionnaire de réseau

    Une indemnisation pour interruption de fourniture non planifiée d’une durée supérieure à 6 heures consécutives (art. 25bis du Décret ci-annexé).

    Demande à envoyer à votre gestionnaire de réseau max. 60 jours calendriers suite à l'incident

    A télécharger sur > http://www.indemnisations-energie.be/files/formulaireelec.pdf

  • PANNES DE COURANT : 23 COMMUNES DE LA PROVINCE DE LIEGE SONT TOUCHEES, DONT 19 A HUY-WAREMME!

    Vingt-trois communes liégeoises sont touchées vendredi soir par des pannes de courant provoquées par des chutes d’arbres sur les lignes de courant, liées aux intempéries, annonce la Province de Liège.

    Le Gouverneur, Hervé Jamar, a déclenché une phase provinciale afin de coordonner les interventions.

    Une cinquantaine de pannes de courant sont actuellement enregistrées sur le réseau électrique moyenne tension du …

    Revoir le Journal de RTL TvI > http://www.rtl.be/rtltvi/emission/rtl-info-19h/1203.aspx

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.lameuse.be/1467153 > Photo Capture d’écran RTL-TVi

  • HANNUT > LE RISQUE DE PÉNURIE D’ÉLECTRICITÉ EST RÉEL CET HIVER, IL FAUT AGIR!

    OFFONpetitbandeau.jpg

    Ensemble, nous pouvons faire la différence et minimiser le risque de coupure.

    Tout simplement en réduisant comme les autorités et de nombreuses entreprises notre consommation personnelle.

    Que faire > Avant > Pendant > Après … Le savoir, ici ...

    Agissez surtout entre 17 et 20 heures pour limiter le pic de consommation quotidien.

    Vous souhaitez vous informer ? http://offon.be/fr/je-cherche-des-infos

    Vous souhaitez participer ? http://offon.be/fr/je-participe

  • VILLE DE HANNUT & CPAS > « GAZ-ELECTRICITÉ : OSEZ COMPARER »

    image.jpg

    « Gaz-Electricité : Osez comparer » : La ville et le CPAS de Hannut participent

    Dans la vie de tous les jours, on ne cesse de faire des choix.

    Et pour cela, il convient de comparer les options qui s’offrent à nous. Pour l’énergie, en particulier le gaz naturel et l’électricité, ce n’est pas toujours simple de choisir entre un fournisseur et un autre, ou entre deux formules différentes chez un même fournisseur.

    Dès lors, le SPF Economie lance une nouvelle campagne nationale qui aura lieu entre le 17 et 28 novembre. La ville et le CPAS de Hannut ont décidé de participer et mettent en place, le mercredi 26 novembre de 14 à 19 heures, une permanence d’accompagnement à destination des citoyens.

    De manière individuelle, les données de consommation seront encodées dans l’outil informatique afin d’identifier le type de contrat le plus avantageux.

    Objectifs de l’opération

    Aider les citoyens à comparer les tarifs des différents fournisseurs de gaz naturel et d’électricité

    Renseigner les citoyens sur les modalités du changement de contrat

    Expliquer l’outil de comparaison sur Internet

    Où et Quand ?

    La permanence se tiendra le mercredi 26 novembre de 14 h à 19 h à la Maison du Social(ancien commissariat de police, rue de Landen 19).

    Informations pratiques

    Les citoyens intéressés sont invités à se munir de la dernière facture annuelle de gaz naturel ou d’électricité.

    Source > Communiqué de Presse Ville de Hannut > Illustration partielle > villedecomines-warneton

  • DEMARRER SA CARRIERE DANS UNE GRANDE ENTREPRISE

    elgendi_aniss_0004.jpg

    Diplôme tout frais en poche, des milliers de jeunes arrivent en septembre sur le marché du travail. Avec pour beaucoup, un dilemme : postuler dans une petite ou une grande entreprise. Pas facile de savoir où faire ses premières armes. Aniss, lui, a opté pour la grande entreprise et n’y a trouvé que des avantages !

    Vous bénéficiez d'une formation rigoureuse et d'une expérience plus crédible

    En début de carrière, on a besoin de repères, d'encadrement. Les grands groupes dégagent d'importants budgets pour former les jeunes ; un investissement souvent trop lourd pour les petites entités. "Lorsque je suis arrivé pour la première fois à la centrale de Tihange, il y a six ans, je ne connaissais rien au nucléaire, avoue Aniss El Guendi, 29 ans, contremaître adjoint chez Electrabel. Dès le début, un collègue m'a parrainé et coaché. Il m'a fait découvrir toutes les facettes du métier. J'ai également pu suivre, en Belgique et à l'étranger, des formations techniques et d'autres consacrées à la protection et la sécurité. Aujourd'hui encore, alors que j'exerce de nouvelles responsabilités, je reste très bien encadré et formé."

    Bénéficier d'une formation continue, participer à des projets d'envergure, profiter du savoir d'experts permet d'engranger une expérience solide et inestimable en début de carrière. Associée à un grand nom, cette expérience pourra plus facilement être payante pour l'avenir.

    Vous pouvez compter sur un réseau plus large

    Pour bâtir sa carrière, un bon tissu de contacts est essentiel. Travailler pour un grand nom vous donne l'occasion de rencontrer plus de monde, de cadres, d'experts y compris à l'étranger. "Le fait d'être continuellement sur le terrain m'a permis de faire la connaissance de spécialistes du nucléaire tant à Tihange que dans d'autres centrales du groupe à l'étranger", confirme Aniss.

    Vous grimpez plus vite les échelons et participez à de plus grands projets

    Même avec une ou deux années d'expérience dans des entreprises plus grandes, il est possible de participer activement à des projets d'envergure, y compris internationaux.

    Les opportunités d'évolution de carrière sont aussi souvent plus nombreuses. Les postes à pouvoir y sont par définition plus nombreux. "Au départ, j'ai été engagé comme technicien junior, j'étais tout en bas de l'échelle, témoigne Aniss. Rapidement, j'ai pu évoluer pour devenir technicien principal spécialisé, puis préparateur et brigadier. Aujourd'hui, en à peine six ans, je suis devenu contremaître adjoint et je dirige une équipe de 10 personnes.

    Cette chance, vous pouvez vous aussi la saisir : nous cherchons des nouveaux collègues en ce moment à Tihange..."

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1101041 Photo > Elgendi Aniss

  • HANNUT > LE GAZ ET L’ÉLECTRICITÉ …COMPARRONS LES PRIX ! CE 19 SEPTEMBRE SALLE JEAN RENARD

    Projet1.jpg