égalité des salaires

  • « L’INEGALITE SALARIALE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DOIT ETRE COMBATTUE COLLECTIVEMENT »

    Perspectives_0.jpg

    Pour Michel Pasteel, directeur de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, le travail à temps partiel qui reste principalement l’apanage des femmes constitue ni plus ni moins un choix imposé par les stéréotypes de genre.

    L’écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique est aujourd’hui moindre mais persistant. C’est la principale conclusion que tirait début juin l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes lors de la publication de son rapport annuel sur la question. Sur base de données chiffrées relatives à l’année 2012, on constate qu’une femme gagne en moyenne 9 % de moins qu’un homme par heure. Cela correspond à une diminution de 1 % de l’écart salarial sur base des salaires horaires. Sur base annuelle, l’écart entre le salaire des femmes et celui des hommes stagne à hauteur de 22 %. L’effet du travail à temps partiel constitue un élément explicatif déterminant de ce phénomène, assure Michel Pasteel, directeur de l’institution.

    Un écart salarial moindre mais persistant… peut-on parler d’amélioration par rapport aux années précédentes ?

    Il y a effectivement un léger progrès réalisé, mais on ne peut pas parler d’amélioration notoire ni de victoire. Sur le long terme, prenez le secteur de l’industrie par exemple, l’écart salarial entre les femmes et les hommes a diminué de 50 % en quarante ans. Mais sur le court terme, énormément de progrès restent à … Lire la suite ici ...

    Source > Alice Dive > Texte: Alice Dive sur > http://www.references.be