égales

  • ET SI MARI ET FEMME AVAIENT LA MÊME PENSION...

    2049601928_ID7551085_webphotopensions_185341_H3R5WW_0.JPGObjectif: réduire l’écart des pensions entre homme et femme.

    Partager les droits à la pension entre conjoints pour que chacun touche la même chose la retraite venue. C’est une des mesures envisagées par le très inventif Vincent Van Quickenborne pour réduire l’écart entre les pensions des hommes et des femmes.

    En pratique, il s’agirait de permettre aux femmes mariées d’augmenter le montant de leur future pension grâce à un transfert des droits acquis par leur mari. C’est ce que l’on appelle le partage des droits à pension entre conjoints, système qui fonctionne déjà en Allemagne.

    Il permettrait de résorber l’écart moyen de 23 % qui existe entre les pensions des femmes et des hommes. Écart qui résulte souvent du fait que l’épouse réduit son temps de travail pour mieux s’occuper des enfants.

    Mais le système allemand est-il transposable chez nous? Une étude, commandée par le ministre, le dira.

    Ensuite, il faudra convaincre. Et ce n’est pas gagné! “ Nous, on se bat pour l’autonomie des femmes par rapport aux revenus du mari, pour qu’elles aient un job à temps plein et se construisent leurs droits à la pension ”, indique Michel Pasteel, directeur de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes. “ Là, on fait marche arrière. ”

    “ C’est une fausse bonne idée ”, renchérit la députée socialiste Christiane Vienne. “ De prime abord, c’est sympa mais ce qu’on veut surtout, c’est une pension digne de ce nom pour tous. On plaide pour une augmentation du montant de la pension minimale, pas pour couper en deux celle du mari!”

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 31 Mars 2012 à 08h03 M.DQ > Photo News