école

  • Imprimer

    HANNUT TRAVAUX > UN KISS & RIDE DEVANT LE COLLÈGE SAINTE CROIX

    C’est un des aménagements prévus dans le projet de sécurisation des écoles

    Lors du dernier conseil communal de Hannut, l’échevine Florence Degroot a présenté le projet de sécurisation aux abords des écoles (rue de Wavre et rue de Crehen).

    Parmi les aménagements routiers prévus : un kiss & ride limité aux heures d’entrée et sortie d’écoles. De quoi rassurer les riverains qui redoutaient d’être privés de places de stationnement.  

    Les travaux de sécurisation aux abords du Collège Sainte-Croix et de l’école primaire ne seront pas réalisés pour la rentrée de septembre. Pas si vite. Mais ils sont en bonne voie. Après des mois de concertation et de réunion, le comité d’accompagnement (qui rassemble, outre les élus, les riverains, les enseignants et le comité de parents des élèves) a marqué son accord sur le projet.

    Il a été présenté jeudi soir aux conseillers pour approbation des conditions et mode de passation du marché.

    … / … L’échevine MR Florence Degroot en a dévoilé les grandes lignes. En résumé, voici ce qui est prévu : sécurisation des trottoirs, adaptation des arrêts de bus avec quais surbaissés. « Nous allons également améliorer la mobilité douce. Comment ? En sécurisant les passages pour piétons et en plaçant des potelets. Les trottoirs seront également rehaussés pour éviter qu’ils ne soient utilisés par les voitures pour se garer », a détaillé l’échevine.

    Original : un kiss & ride à horaire sera aménagé devant les bâtiments scolaires, sur une bande de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mari 17/07/2018

    Passages pour piétons > mieux éclairés

    L’ensemble de ces aménagements s’arrêtera au rond-point de la route de Namur. L’aménagement du giratoire – provisoire depuis de nombreuses années, fera l’objet … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mari 17/07/2018

    Exemple : rue d’Avernas et rue des Aisnes, aux abords de l’Athénée, des signalétiques provisoires sont en test depuis un an et notamment un kiss& ride.

    Enfin, toujours dans un but de sécurisation, les passages pour piétons seront … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mari 17/07/2018

    Les regrets d’Ecolo

    Lors du débat qui a suivi, Ecolo a regretté l’absence de sécurisation des vélos route de Wavre : « Les cyclistes y sont rejetés dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mari 17/07/2018

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mari 17/07/2018

    Illustration > Capture Google

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/255604

  • Imprimer

    HANNUT – SOCIAL > SON COMBAT POUR LA SCOLARISATION DE SON FILS AUTISTE

    Elle crée un événement Facebook « Corentin à l’école » 

    En 2016, Isabelle Sprimont demandait d’envoyer une carte d’anniversaire pour les 7 ans de son fils Corentin, un petit garçon pas comme les autres, isolé socialement en raison de ses troubles autistiques.

    Aujourd’hui cette maman hanutoise fait à nouvel appel à la générosité du public. Afin de maintenir Corentin à l’école de Moxhe, elle demande qu’une carte soit envoyée à l’administration communale de Hannut. 

    Dans une lettre ouverte publiée par nos confrères de la Libre, la Hannutoise Isabelle Sprimont retrace son combat pour la scolarisation de son fils Corentin, un enfant de 9 ans, diagnostiqué autiste et dyspraxique. « Ballotté d’une école à l’autre, de refus en discriminations, son parcours a été chaotique », se désole la maman.

    « Après ce long combat », poursuit-elle, fin août 2017, elle a fini par trouver une « chouette petite école » qui a accepté de le prendre. Cette petite école, c’est celle de Moxhe, une des La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/06/2018

     « Il se retrouve donc sans école, se désespère-t-elle. « J’ai fait le tour de bon nombre d’écoles mais La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/06/2018

    Une bouteille à la mer

    D’où son appel à la solidarité sur Facebook où elle a créé une page événement « Corentin à l’école » (https://www.facebook.com/events/185805415456897/) pour que ceux qui suivent Corentin envoient des cartes à l’administration communale. Objectif : que La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/06/2018

    Pour la directrice, Jacqueline Delathuy, le problème de Corentin n’est pas lié à la taille de la classe. Ni à sa différence. « Depuis longtemps, notre établissement fait de l’inclusion. Bien avant la sortie du décret d’intégration, nous avons accueilli une petite fille trisomique. Dans notre processus d’intégration, nous avons La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/06/2018

    Elle admet que ce n’est pas facile pour la maman. Ni pour elle : « Je suis mal avec ça mais quand on voit que ces enfants ont des difficultés, on doit pouvoir le dire et réorienter. »

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/06/2018

    Illustration F.B.

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/245715

  • Imprimer

    HANNUT > ECOLE LES ORCHIDÉES > TROIS SECTIONS VIENNENT DE RENTRER DE CORSE

    L’école hannutoise d’enseignement spécialisé « Les Orchidées » a été retenue par le programme Erasmus +.

    Ce n’est pas une première pour elle. « C’est la cinquième fois que nous high_d-20180618-3MTU2T.jpgpouvons partir en Europe grâce à cette bourse. Les prochains seront les élèves en maçonnerie, palefrenier et services aux personnes. En mai 2019, les palefreniers iront en Corse et les deux autres sections à Nîmes, pour y effectuer leur stage », annonce Nadine Bernard, chef d’atelier, qui coordonne le programme aux Orchidées.

    Trois sections viennent de rentrer de Corse, le 17 mai dernier. Quinze élèves en troisième phase (entre 17 et 20 ans) de restauration et d’horticulture sont allés à Porto-Vecchio et les menuisiers à Ajaccio. Le tout pendant trois semaines. « Ils ont été envoyés dans différentes entreprises, fermes, restaurants, hôtel, séparément ou en duo. Deux professeurs accompagnaient chaque section et … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 19/06/2018

    Là aussi, l’école des Orchidées a trouvé, sur place, des partenariats avec un centre de formation ou une école du cru disposant des mêmes sections.

    Source > A.G. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 19/06/2018

  • Imprimer

    « LE HARCÈLEMENT TOUCHE UN ÉLÈVE SUR TROIS »

    Que peuvent faire les écoles pour lutter contre ce fléau ?

    C’est une question très vaste. Il faut savoir que le harcèlement touche un élève sur trois, soit comme harcelé, soit en tant que harceleur.

    Les écoles ont plusieurs outils à leur disposition. D’abord, à titre préventif. L’enseignant doit, par exemple, éviter d’avoir un comportement stigmatisant. Il doit éviter de mettre en place tout ce qui peut montrer un élève du doigt. L’enseignant peut également travailler en amont avec les élèves. Dans certaines écoles, des « parrains » sont désignés. Il s’agit d’élèves de 4e, 5e et 6e années secondaires, qui sont les yeux et les oreilles des professeurs dans certains espaces comme les WC, les cours de récréation, etc.

    Les enseignants sont-ils formés ?

    Oui, notamment via l’université de la paix, qui offre des formations pour les professeurs. Ou encore via des cellules d’écoute et de prévention. Ce qui fonctionne assez bien dans certaines écoles, ce sont les cours de récréation où des espaces sont séparés en fonction des activités (jeux de balle, jeux de société, coins plus tranquilles pour papoter, etc). Cela permet d’éviter que certains élèves se retrouvent à l’écart.

    Une solution existe-t-elle ?

    Malheureusement, le harcèlement n’a rien de neuf… Avec les réseaux sociaux, les écoles sont de plus en plus démunies. Je regrette qu’il n’y ait, par exemple, pas de cours d’éducation aux médias. Nous le proposons au sein d’Enseignons.be, mais c’est laissé à l’appréciation de la direction de l’école. Les écoles doivent être beaucoup plus réactives et attentives. Elles doivent cesser de nier la réalité du harcèlement : aucune école ne peut dire que ça n’arrive pas chez elle. Quand les élèves ne veulent pas collaborer, il ne faut pas hésiter à déposer plainte avec l’accord des parents, mais il y a un grand nombre d’outils disponibles avant.

    Animateur du site « Enseignons.be »

    Un dossier complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi26/04/2018

  • Imprimer

    HANNUT > L’INSTITUT D’ENSEIGNEMENT SPECIALISE LES LAURIERS ADOPTE UN SENTIER

    À Hannut, des enfants s’engagent pour la Biodiversité !

    Les élèves des classes de Mme Strivay et Mr Remson de l’IESPSCF Les Lauriers ont décidé de s’engager avec Sentiers.be dans un projet « Chemins au Naturel ». À travers ce projet, ils s’investissent en faveur de la biodiversité locale.

    Tout au long de l’année scolaire, ces enfants aménageront le « Chemin derrière l’école » pour en faire un véritable coin de paradis pour la nature ! Semer des fleurs sauvages, planter des petits fruitiers et d’anciennes variétés de fruitiers, réaliser de multiples petits aménagements accueillants pour notre petite faune (gîtes à insectes, tas de bois, tas de pierres, nichoirs…), un beau et vaste programme. 

    Ce vendredi 12 janvier à 10h30 à la salle des mariages, les enfants signeront avec les représentants du Collège Communal une Charte d’adoption qui formalisera leur engagement.

    Initié en 2010 par Sentiers.be, association wallonne de promotion des chemins et sentiers, ce projet a déjà été mis en place dans une centaine d’écoles. Quelques 3000 élèves ont été sensibilisés aux enjeux de la biodiversité et aux rôles moins connus de refuges et de couloirs écologiques des chemins.

    L’inauguration aura lieu en fin d’année scolaire : visite guidée par les enfants afin de présenter leur travail, les aménagements et les panneaux didactiques installés le long du chemin. Un bon moyen de sensibiliser un plus large public : parents, enseignants, voisins de l’école, élus communaux,… Et parce que les chemins et sentiers ce n’est pas qu’une question de mobilité !

    Personnes de contact :

    Pour Sentiers.be : Gaelle Cassoth 081/390 712 ou 0478/130 620,  www.sentiers.be, gaelle.cassoth@sentiers.be

    Pour l’école : Mme Strivay et Mr Remson 019/ 51 19 39

    Pour le Service environnement de la Ville de Hannut : 019/519 368

    hannut,blog,jcd,école,orchidées,lauriers,sentier

  • Imprimer

    HANNUT CE JEUDI 21 DÉCEMBRE > MARCHÉ DE NOËL ÉCOLE DES ORCHIDÉES,

    Hannutoises, Hannutois, c'est jeudi prochain...

    Quoi, vous n'avez jamais franchi les grilles rouges de l'école, aventurez-vous, nous vous attendons... des 16h, rue de Huy, 23 à Hannut!

    L'Incontournable! > Marché de Noël des Orchidées,

  • Imprimer

    HANNUT > DIX MOIS POUR AGRESSION SUR UNE ÉLÈVE DÉFICIENTE

    Ce mercredi, le juge Marchal a rendu son jugement pour l’agression de l’étudiante de l’établissement d’enseignement spécialisé d’Hannut, « Les Orchidées ».

    Le 19 mars 2015, Sabrina, énervée se rend à la sortie des cours de l’école index.jpgd’enseignement spécialisée pour y attendre Nadège, l’ex petite-amie de son fils. La jeune fille lui aurait dérobé de l’argent. À peine sortie, Sabrina gifle l’étudiante à deux reprises et lui tord les doigts.

    Deux membres de l’encadrement scolaire assistent à la scène et confirment la version de la victime. Cette dernière, blessée à la main, sera en incapable de suivre les cours durant plusieurs jours. Sabrina, de son côté, est connue pour être de nature colérique. Elle n’en est d’ailleurs pas à sa première scène de violence. Suite aux faits, la mère de famille ne sera jamais entendue par la police car elle ne s’est jamais rendue aux convocations.

    La prévenue n’ignorant pas la déficience de la victime, le dossier est … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 19/10/2017

    Source > La.MA. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 19/10/2017

  • Imprimer

    HANNUT > LE PROJET D’EXTENSION DE L’ÉCOLE DE THISNES MODIFIÉ

    Exceptionnellement, le conseil communal de Hannut se réunira ce mardi soir, à 19h45.

    Il s’agit du 2ème conseil en moins de quinze jours. Il est justifié par l’urgence d’un dossier, celui de la rénovation et de l’extension de l’école communale de Thisnes.

    Suite aux exigences de l’Urbanisme et de la Fédération Wallonie Bruxelles qui impose de respecter des normes financières, le projet a dû effectivement subir diverses corrections.

    Lors du dernier conseil communal, le bourgmestre Manu Douette a proposé dès lors de postposer le point pour prendre le temps de bien exposer aux conseillers les changements apportés au projet. « Et pour pouvoir respecter le calendrier et envoyer le dossier complet à la Fédération Wallonie Bruxelles avant la fin de l’année, nous avons fixé ce point à courte échéance. »

    Parmi les modifications apportées, citons la suppression d’une annexe destinée à devenir un espace de rangement : « cet espace sera organisé ailleurs » , rassure le  … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 03/10/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 03/10/2017

    Voir notre article précédent du 23 juin 3017 > HANNUT > NOUVEAUX BÂTIMENTS SCOLAIRES À THISNES > Sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    Dessin = Le premier projet

    hannut,blog,jcd,école,thisnes,extension,modification