école

  • LENS-SAINT-REMY (HANNUT) > LA LEÇON DE JOURNALISME D’ANNE DELVAUX

    L’ancienne journaliste de la RTBF est venue coacher les élèves de 5e et 6e années primaire de l’école communale de Lens-Saint-Remy, ce vendredi.

    Anne Delvaux, ancienne journaliste de la RTBF et ex-députée européenne cdH, a rendu visite aux élèves de l’école communale de Lens-Saint-Remy à Hannut (province de Liège), ce vendredi.

    La presse avait été invitée par la direction. Nous avions l’intention de couvrir sa visite auprès des enfants mais aussi de lui poser une question sur Publifin et ses derniers rebondissements. Scandale dans lequel elle a été impliquée, ayant perçu des rémunérations (16.000 euros net) pour des réunions auxquelles elle n’a pas assisté, au comité de secteur de l'intercommunale liégeoise Publifin. Un montant qu’elle annonçait reverser à Viva For Life fin décembre. C’était l’un des premiers mandataires impliqués à le faire.

    Mais le sujet n’aura pas l’occasion d’être abordé. Le mot a été passé et on nous en avertit à notre arrivée. Quand nous l’interpellons un peu plus tard, Anne Delvaux précise d’emblée: « Je suis ici pour les enfants et leur projet, dans un contexte tout autre et je ne parlerai pas de ça. » Un projet qui consiste en la réalisation, tous les deux ans, d’un journal par les classes de 5e et 6e primaire. C’est donc dans ce cadre que l’ancienne présentatrice du JT est venue coacher les élèves sur le modus operandi complet d’un journal télévisé. «Le journalisme, c’est une passion, ce n’est pas … La suite pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/37558

  • HANNUT > SECURISATION ET AMELIORATION DE LA MOBILITE AUTOUR DU POLE SCOLAIRE « PAUL BRIEN/SAINTE CROIX »

    Le Ministre wallon de la Mobilité Carlo DI ANTONIO vient d’octroyer une subvention de 200.000 € dans le cadre de la sécurisation et de la mise en place de dispositifs favorisant la mobilité douce aux abords du Collège Sainte Croix et Notre Dame de Hannut.

    Le Ministre wallon de la mobilité, le CDH Carlo DI ANTONIO, a attribué 200.000 € à la Ville de Hannut afin d’améliorer la sécurité et la mobilité aux abords des sites scolaires (Collège Sainte – Croix- Notre Dame) situés à proximité du carrefour de la rue Zénobe Gramme et des rues de Namur, Crehen et Paul Brien. La bonne nouvelle a été communiquée à la Ville de Hannut suite à la décision du Gouvernement wallon du 15 décembre 2016.

    Le groupe CDH du conseil communal de Hannut se réjouit particulièrement de ce soutien qui permettra notamment la réalisation de travaux de sécurisation de trottoirs, l’aménagement de zones de stationnement et de « dépose-minute »,… aux abords d’un pôle scolaire qui se voit fréquenté quotidiennement par plus d’un millier d’élèves et de parents.

    Le CDH de Hannut souhaite ardemment que les acteurs des écoles concernées soient consultées afin de faire connaitre leurs avis et suggestions au Collège communal dans le cadre de ce futur chantier déterminant pour la mobilité autour de ces écoles

    Source > S.B. > Conseiller Communal > cdh hannut

  • HANNUT > RENTRÉE SPÉCIALE À SAINTE-CROIX > UNE NOUVELLE ÉCOLE PRIMAIRE !

    « Notre nouvelle école est belle et colorée »  

    C’est un grand jour pour les 360 élèves de l’école primaire de Sainte-Croix à Hannut !

    Ecole1.jpgCe mardi matin, ils ont eu l’opportunité de faire leurs premiers pas dans leur nouvel établissement. La directrice est enchantée de ses nouveaux locaux. « Les élèves et nous-mêmes attendons ce moment depuis septembre. Les finitions sont encore en cours comme dans la salle d’étude et la récréation, mais pour les vacances de carnaval elle sera totalement finie » , précise la directrice Mady Jamoulle. Toutes les classes possèdent désormais un tableau interactif pour améliorer la qualité et renouveler sans cesse l’étonnement, le questionnement et l’intérêt des élèves. Une école à la pointe de la technologie.

    « C’est beau ! C’est tout coloré et je crois qu’on va bien s’amuser avec le nouveau tableau ! » , déclare Jules de la 2A. Une construction à l’architecture moderne, plus lumineuse, colorée et relativement spacieuse. « Pendant les vacances de Noël on a pris une semaine environ pour s’occuper de notre classe : la peindre, mettre des banderoles et affiches, installer le matériel scolaire et se familiariser avec les lieux. Et maintenant que les élèves sont dedans, on se rend compte des modifications à effectuer pour optimiser au mieux l’espace. Lundi, on a eu une formation pour apprendre à utiliser le tableau interactif » , explique l’institutrice Christine Leroy. « Ce n’est pas gagné! » , rigolent ensemble les institutrices.

    C’est d’ailleurs le sujet phare qui anime le temps de midi des professeurs. « On apprend au fur et à mesure, mais les élèves comprennent très vite, parfois plus vite que nous. » Les enseignants vont ainsi avoir la chance de renouveler l’apprentissage, d’enrichir leurs méthodes et outils pédagogiques, et multiplier les expériences interactives afin que chacun s’y retrouve. « On peut aller chercher la définition du mot dans le dictionnaire traditionnel et montrer l’image sur le tableau. L’abstrait devient concret avec cet outil. On peut faire une construction 3D des solides et les faire pivoter pour compter toutes les surfaces, mettre les cartes en couleur etc. Les possibilités sont infinies » , explique plus précisément Arianne Schmitz. Les enfants sont littéralement … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/01/2017

    Source > CY.C. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/01/2017

    L’article succin sur le Web > http://www.lameuse.be

    L’article complet pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be

    Une VIDEO à voir sur RTC Lg > http://www.rtc.be/video/info/enseignement/une-toute-nouvelle-ecole-sainte-croix-a-hannut

  • ENSEIGNEMENT > MOBILISATION POUR LE RETOUR EN FORCE DE LA MUSIQUE À L’ÉCOLE

    C’est écrit dans la « bible » du Pacte d’excellence

    Va-t-on assister au retour en force de la musique dans le programme scolaire ?

    Si la ministre n’a pas encore sorti de projet en ce sens, les travaux du Pacte d’excellence aimeraient bien développer, pour chaque élève, un parcours d’éducation culturelle et artistique tout au long du cursus scolaire. Et la musique y occuperait une place de choix !  

    Aller à l’école en chantant ? L’éducation musicale est dans les socles de compétences, mais aujourd’hui, on fredonne un peu en maternelles, on ne chante plus vraiment en primaire et on tâte à peine d’un instrument de musique au premier degré du secondaire. Insuffisant ? Oui, pour les experts qui insistent sur l’apport essentiel de la musique dans le parcours scolaire. En commençant par l’apprentissage de la langue.

    Bien-être des enfants

    « En chantant, l’enfant, allophone ou non, se familiarise avec la rythmique, la musicalité de la langue. Et la musique éduque l’oreille : s’il ne fait pas de différence entre le son d’un violoncelle et celui d’une trompette, comment l’élève distinguera-t-il plus tard le « p » et le « b » ? » interroge Hélène Stuyckens, musicienne et pédagogue (elle forme les enseignants) dans le dernier numéro du magazine « PROF ».

    Elle va même plus loin, affirmant que la musique peut être utilisée comme outil de bien-être, pour des rituels qui redynamisent, relancent la concentration. « Il est grand temps que la musique, proposée par des pédagogues musicaux créatifs et en réflexion, retrouve une place de choix à l’école », conclut-elle.

    « La musique peut être au service des apprentissages et du vivre ensemble », enchaîne l’UFAPEC. La « coupole » qui chapeaute les associations de parents de l’enseignement catholique prône l’idée de remettre la musique dans les écoles « et, pour ce faire, il faut vraiment travailler sur … La suite sur sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

    Pour tous les élèves

    La nouvelle « bible » de notre enseignement note que « de nombreux cours de formation musicale en filière préparatoire (enfants de 5 à 7 ans), et dans une moindre mesure de chant d’ensemble sont organisés déjà aujourd’hui dans des écoles fondamentales à la sortie des classes, vers 15h30 ou 16h, à raison d’une période de 50 minutes (…) Ces cours pourraient être maintenus et organisés dans le temps et l’espace scolaires de l’enseignement obligatoire ».

    Ils seraient dans ce cas-là obligatoires pour tous les enfants.

    Pas sûr que ce sera la priorité première de la ministre (cdH) de l’Éducation, mais ce ne sera peut-être pas le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

    Source > DIDIER SWYSEN sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

  • ECOLE LES ORCHIDÉES HANNUT > REPAS AU RESTAURANT DIDACTIQUE

    Nous vous rappelons que notre restaurant didactique vous ouvre ses portes pour des menus complets à 8€

    Le restaurant didactique vous propose le vendredi 16/12:

    - Aumoniere de saumon à l'aneth

     - Croustillant de volaille, riz long grain

     -Fondant au chocolat et son anglaise vanillee...

     Ouvert à tous, réservations au 019/51 32 83

    L’école sur Facebook > https://www.facebook.com/es.hannut

  • HANNUT L’ÉCOLE « LES ORCHIDÉES » REÇOIVENT 336.000 € POUR DES CLASSES

    Pour la construction d’un nouveau bâtiment, l’école « Les Orchidées » à Hannut a reçu une subvention de 336.379 euros.

    Orchidée.jpgLa Fédération Wallonie-Bruxelles a octroyé plus de 750.000 euros pour la rénovation de cinq écoles.

    « Dans sa volonté d’améliorer la qualité des infrastructures scolaires, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a marqué son accord sur la prise en charge de subventions afin d’entreprendre des travaux d’urgence au sein de l’institut d’enseignement spécialisé primaire et secondaire de Hannut », explique Lætitia Naklicki, attachée de presse du Ministre-Président communautaire Rudy Demotte (PS), dans son communiqué.

    Pour « Les Orchidées », la construction d’un nouveau bâtiment est mise sur les rails. La création de quatre classes et l’aménagement d’une cuisine didactique sont prévus dans ce nouveau bâtiment. Sur le montant total de 764.329 euros débloqués par les autorités communautaires, l’école hannutoise en reçoit près de 45 %.

    L’établissement est organisé selon plusieurs sections, comme l’agronomie (ouvrier jardinier et ouvrier d’exploitation agricole), la construction (maçon, monteur-placeur en éléments menuisés), l’hôtellerie et l’alimentation (commis de cuisine), les services aux personnes (aide logistique en collectivité, technicienne de surface et nettoyeuse) ou encore palefrenier.

    À l’instar de … La suite sur votre journal LA MEUSE h/W de ce vendredi 25/11/2016

    Source > J.M. Dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 25/11/2016

  • >> SUITE >> INCENDIE À L'ÉCOLE PRIMAIRE DE LENS-SAINT-REMY (HANNUT)

    Vendredi 11 novembre, vers 10h, une équipe de la zone de police Hesbaye Ouest a constaté un incendie à l’école primaire de Lens-Saint-Remy (Hannut).

    Une enseignante de l’école maternelle et primaire communale de Lens-Saint-Remy (Hannut) a eu la mauvaise surprise de découvrir qu’un incendie s’était déroulé dans l’enceinte du site.

    Le feu avait été bouté à un conteneur à papiers. D’après la zone de police Hesbaye Ouest, intervenue sur place pour le constat, la sonnette de la récréation a fondu, tout comme une seconde poubelle à déchets et un robinet placé à proximité. « Trois vitres sont également fissurées et un mur de bâtiment était tout noir.

    Les flammes ont sans doute dû se trouver à proximité de la charpente », a indiqué Jean-Philippe Schrynen, directeur de l’école communale Hannut 1. « On l’a échappé belle », a-t-il ajouté.

    Ce week-end, les services communaux ont procédé au nettoyage des lieux mais quelques traces subsistaient encore, ce lundi matin. « On va peut-être devoir faire appel à une firme particulière », a précisé le directeur, qui réfléchit à l’installation de caméras de surveillance.

    Source > EMILIE DEPOORTER sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 15/11/2016 > Illustration DR

  • VENDREDI 28 OCTOBRE > HALLOWEEN À L’ÉCOLE DE MOXHE (HANNUT)

    Organisé par le comité scolaire & l’équipe pédagogique de l’école

    18h > soupe aux potirons offerte

    Grimage pour les petits

    18h30 > Cortège & animations au départ de l’école

    20h30 > Histoire contée pour les petits

    • Hot-Dog – Frites & bar