Relais Sud-Presse-La MEUSE

  • Imprimer

    LES CARNAVALS DE LA SEMAINE EN PROVINCE DE LIÈGE

    Chaque semaine, retrouvez les carnavals qui se déroulent dans votre région.

    Glons: Cortège carnavalesque

    Cortège carnavalesque dans les rues

    Le 3 mars 2018 à 14h

    Waremme: Grand cortège carnavalesque

    Entourant le canon à confettis, les différents chars et groupes folkloriques fêtent le carnaval dans l’euphorie générale. Les rues de la capitale de la Hesbaye deviennent un remarquable spectacle et lieu de fête pour les hesbignons et les visiteurs venus pour l’occasion.

    Le 4 mars 2018 à 14h

    Stavelot: Carnaval des Blancs-Moussis et Laetare

    Les Blancs-Moussis parcourent la ville en placardant leurs redoutables affiches irrévérencieuses et l'après-midi, ils surgissent du cortège à bord de leur char, bombardant la foule de confettis et flagellant le public avec leurs vessies de porc. Le grand cortège du dimanche débute à 14h

    Du 10 au 12 mars 2018

    Andenne: Carnaval des Ours

    Au milieu des chars et du géant Martin II, c'est par dizaines que les ours paradent à ce corso du Laetare.Gare aux spectatrices imprudentes qui risquent de se faire temporairement emprisonner et secouer dans la redoutable "cage aux demoiselles" !

    Le 11 mars 2018 dès 14h

    Tilff: Carnaval du Laetare

    Né en 1952, le groupe folklorique "le Porais Tilffois" donne au Cortège du Laetare une originalité toute particulière : un peu comme une allure de potager itinérant. Déguisés en poireaux (les porês ou porais), ils dansent, au son de l'harmonie des "Jardiniers Mélomanes" autour d'un géant surnommé "Djôsèf li r'piqueû" ainsi que d'autres géants locaux.

    Le 11 mars 2018

    Herve: Cavalcade

    Les Herviens se préparent à accueillir la dernière manifestation carnavalesque de la saison. Avec de nombreuses harmonies internationales, une trentaine de chars locaux et régionaux tractés par des chevaux de trait, le cortège de la Cavalcade est sans aucun doute l'un des plus somptueux de la province de Liège.

    Le 2 avril 2018

    Source libre en ligne de Christine Gilon > http://huy-waremme.lameuse.be/189215

  • Imprimer

    UN NOUVEAU LOOK POUR L’AMBULANCE DE LA ZONE DE SECOURS DE HESBAYE

    Dites progressivement au revoir au look actuel de nos ambulances.

    Celles-ci seront désormais habillées de quadrillages, aux couleurs jaunes, vertes et rouges. La zone de secours de Hesbaye (la seconde en Wallonie) a reçu son premier véhicule du genre, ce lundi.

    Ça y est ! Nos ambulances vont progressivement se doter d’un tout nouveau marquage, connu sous le nom de « Battenburg ». Un nouveau look mêlant de grands motifs quadrillés aux couleurs réfléchissantes et fluorescentes -comme on peut déjà les voir dans les pays anglo-saxons ou scandinaves notamment.

    Et la zone de secours de Hesbaye a reçu, ce lundi, le premier marquage du genre sur sa nouvelle ambulance.

    Un nouveau striping mêlant du jaune, du vert et du rouge. Des couleurs fluorescentes plus visibles.

    Source > D.R sur site libre > http://www.sudinfo.be/id40271

    Un article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 21/02/2018 >>> Et pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/194313

  • Imprimer

    BON À SAVOIR !! > MAISONS MODESTES > LE FISC A COMMENCÉ À FRAPPER AUX PORTES …

    Les revenus cadastraux de 842 biens ont été modifiés en quatre mois

    Depuis septembre dernier, le fisc a intensifié sa lutte contre les biens bénéficiant d’un revenu cadastral pour maison modeste, alors que ce n’est plus justifié. Et ça marche… 

    Être propriétaire d’un petit logement présente deux avantages fiscaux. Un : bénéficier d’un précompte immobilier assez bas, puisque calculé sur le revenu cadastral (RC) du bien qui l’est tout autant. Et deux : se voir accorder des droits d’enregistrement réduits lors de sa revente si le RC ne dépasse pas 745 euros. On parle alors de « maison modeste ». En Wallonie, les droits passent dans ce cas de 12,5 % à 6 % du prix de vente sur les 157.087 premiers euros déboursés (et même 167.559 euros si le bien est situé dans une zone de pression immobilière). On peut ainsi économiser jusqu’à 10.000 euros…

    Mais la médaille a son revers. Les revenus cadastraux des maisons et appartement n’ont plus été adaptés depuis 1975. Ils sont simplement indexés. Résultat : pour pas mal de biens anciens, ils ne correspondent plus à la réalité. C’est notamment le cas de … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 21/02/2018

    … / … Sur 842 biens dont le revenu cadastral a été revu, 311 sont situés en Wallonie, 75 à Bruxelles et 456 en Flandre. Mais l’impact de la mesure serait encore assez limité. Selon le ministre wallon des Finances, Jean-Luc Crucke (MR), 40 des 311 biens Wallon ayant été réévalués ont ensuite dépassé la barre fatidique des 745 euros.

    On risque jusqu’à 7 ans d’arriérés 

    Une nouvelle annexe. Une piscine. Un jacuzzi. L’ajout d’une salle de bain. Un relifting complet de la maison. Si pas, plus simplement, le développement des commodités (réseau routier, écoles…) aux alentours. Les causes pouvant amener à bénéficier d’un revenu cadastral trop bas peuvent être multiples

    Au moment de sa fixation, le fisc a tenu compte d’une… La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 21/02/2018

    Source > Christian Carpentier sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 21/02/2018

  • Imprimer

    HANNUT – COMMERCE > LE PERMIS REFUSÉ À GERMAINE COLLARD

    Les travaux de la route de Landen avaient été arrêtés fin août. La société a introduit un recours

    Route de Landen, à Hannut, les travaux entrepris par l’enseigne Germaine Collard sont toujours au point mort. En août dernier, constatant un manquement dans le permis intégré, le bourgmestre, Manu Douette, a ordonné leur arrêt.

    Entre-temps, l’enseigne a introduit une demande de régularisation mais le permis lui a été refusé.  

    Installée sur le zoning des Orchidées, rue de Huy, à Hannut, l’enseigne de chaussures Germaine Collard a annoncé l’année dernière qu’elle envisageait de déménager son magasin le long de la route de Landen.

    Dès l’été, des travaux de transformation d’un ancien garage ont été entrepris. Mais alors qu’ils étaient déjà bien avancés, le 22 août le bourgmestre de Hannut a ordonné leur arrêt.

    En cause : un manquement dans le permis intégré (qui regroupe le permis socio-économique et d’urbanisme). « Nous avons vu une La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /… Le fonctionnaire des implantations commerciales et le fonctionnaire délégué de la Région ont également rendu un avis d’incomplétude » , indiquait, à l’époque, le bourgmestre Manu Douette.

    Six mois plus tard, où en est le dossier ? Depuis lors, Germaine Collard a entrepris une régularisation de sa situation. La société a réintroduit une demande de permis intégré qui a été refusé par le Collège, vient-on d’apprendre. « Nous nous sommes La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /…

    En réaction, Germaine Collard a introduit un recours auprès de la Région wallonne. Ce recours est toujours pendant et n’a pas encore été tranché. « Les arguments avancés par le La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /…

    Dans l’attente de la décision de la Région, Germaine Collard a entrepris des travaux à l’intérieur du La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /…

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/193825

    NOS ARTICLES PRECEDENTS sur le sujet

    16/08 2017 > LE MAGASIN « GERMAINE COLLARD » … À CÔTÉ DE « SUBLIME » ! > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/16

    25/08/2017 > LE BOURGMESTRE FAIT ARRÊTER LES TRAVAUX DU FUTUR MAGASIN GERMAINE COLLARD > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/25

    28/08/2017 > LE MAGASIN «GERMAINE COLLARD » S’ENGAGE À COMPLÉTER SON DOSSIER» > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/29

  • Imprimer

    HÉRITAGES NON RÉCLAMÉS EN 2017> 30 MILLIONS € POUR L’ÉTAT !

    Deux fois plus qu’en 2016 ! Et si vous étiez héritier sans le savoir… 

    Alors que les enfants et épouse de Johnny Hallyday se déchirent l’héritage du chanteur, on apprend qu’en Belgique, on n’a jamais connu autant de successions en déshérence. C’est-à-dire des successions sans héritiers.

    Du coup, c’est l’État qui empoche l’argent. On a battu des records en 2017 ! 

    En 2017, le SPF Finances a empoché un total de 30.173.533,73 euros contre 14.921.503 en 2016. Deux fois plus ! En nombre de successions, forte hausse aussi puisque l’on est passé de 81 dossiers en 2016 à 226 en 2017 !

    Ces successions sont celles pour lesquelles il n’y a eu aucun héritier. En fait, ceux-ci ont 30 ans pour se manifester. Sans nouvelles de leur part, passé ce délai, l’héritage revient à l’État fédéral. Amusant : pour toucher ces héritages tombés du ciel, l’État doit payer un droit de succession (= taxe)… aux …Le dossier complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /…

    Source > F. DE H. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018

  • Imprimer

    L’AVIS DES ORGANISATEURS DU SALON DE LA BIÈRE À HANNUT DE CE DIMANCHE 18/02

    Vingt brasseurs étaient présents

    Franck Berger et Laurent Leheureux, également organisateurs des apéros hannutois, se disent étonnés de l’engouement qu’il y a autour de l’événement.

    « C’est notre 4e année et on est sur une belle dynamique » , nous certifient ces deux amis de longue date, âgés de 48 ans. À l’heure d’écrire ces lignes, les chiffres de fréquentation n’étaient pas encore disponibles mais les deux hommes estiment toutefois que cette nouvelle édition a mieux marché que la précédente

    « Ce samedi, à 15h, des gens faisaient déjà la file pour rentrer » , affirme Franck Berger, « Par rapport à l’année dernière, nous sommes plus hauts en termes de fréquentation » , ajoute son collègue. Ces deux amateurs de bière regrettent toutefois les frais importants auxquels ils font face :

    « Dommage que la location du Marché couvert soit si chère, nous avons difficile de rentrer dans nos frais », expliquent-ils.

    Source > LC sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

  • Imprimer

    HANNUT – SALON DE LA BIÈRE « J’AI FAILLI PERDRE LA VIE EN BRASSANT »

    Didier Cornet, le miraculé de la Brasserie du Flo, était au salon 

    Didier Cornet, à gauche sur la photo, se considère comme une sorte de miraculé.

    Il faut dire que ce brasseur, âgé aujourd’hui de 58 ans, a eu très très chaud en décembre dernier. L’histoire qu’il nous raconte est assez ahurissante et a d’ailleurs failli l’empêcher de participer à la quatrième édition de ce salon de la bière qui s’est tenue tout ce week-end, au Marché Couvert de Hannut.  

    Un samedi matin, vers huit heures, l’homme se prépare à brasser dans la brasserie du Flo, à Blehen, un village près de Hannut. Il allume le système de chauffage au gaz de la cuve à eau quand, soudain… une explosion retentit : « J’ai tout fait péter ! », nous dit-il.

    « Le toit s’est soulevé »

    Le souffle était tel que « le toit du bâtiment s’est soulevé ! », nous raconte un Didier Cornet miraculé, « Les châssis ont été déplacés de quelques centimètres, les briques ont été descellées et certaines portes ont été arrachées », continue-t-il. Les conséquences … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Des dégâts importants

    Ce que l’on sait, par contre, c’est que les dégâts aux installations sont importants. Au point que les activités de cette microbrasserie locale sont menacées. « Les bières que vous voyez lors de ce salon sont les dernières de ma production », explique le brasseur, qui est actif depuis 24 ans et qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Aidé par la Sainte-Nitouche

    Désormais, les bières du Flo seront brassées dans les locaux qui produisent la Sainte-Nitouche, à Beyne-Heusay (Liège) : « Nous avons été touchés par son désarroi », nous racontent les deux hommes , « Surtout que Didier est un véritable brasseur qui fait tout lui-même dans ses installations, nous trouvions normal de lui prêter les nôtres, et puis, on le fait déjà pour d’autres. »

    La Ville de Hannut a, de son côté, affirmé vouloir effectuer le nécessaire pour relancer l’exploitation : « A la base, nous n’avons … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Source > Laurent Cavenati sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/193251

  • Imprimer

    DON D’ORGANES > … UNE INSCRIPTION SIMPLIFIÉE

    On pourra bientôt s’inscrire directement en ligne ou via son médecin traitant

    Actuellement, nous sommes tous potentiellement donneurs d’organes sauf si on va formellement prévenir sa commune qu’on ne souhaite pas adhérer à cette pratique.

    Mardi, une proposition de loi, soutenue par la majorité, pourrait adoucir les règles et permettre ainsi de s’inscrire directement sur internet ou via son médecin traitant. Une solution idéale pour Thierry Kremer, ce papa qui milite pour le don d’organes depuis la mort tragique de son fils. 

    Lorsqu’on est confronté au décès d’un proche, il n’est pas simple de prendre les bonnes décisions, notamment en matière de don d’organes. La loi actuelle estime que chaque Belge est potentiellement donneur, sauf s’il a clairement notifié son administration communale du contraire. Mais un membre de la famille peut toujours refuser de donner les organes du défunt … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    … / … L’objectif de cette nouvelle loi est de donner un accès plus facile à ces inscriptions. Ainsi, si cette proposition soutenue par la majorité passe, on pourra faire connaître son souhait directement en ligne, via la carte d’identité électronique ou en passant par son médecin traitant. « La loi actuelle basée sur le consentement est bien faite mais cette proposition de loi fait partie des idées que nous défendons. D’autant plus que l’on peut changer d’avis quand on veut », explique Thierry Kremer, de l’asbl Chaîne de vies.

    Son fils a sauvé 7 vies

    Ce papa qui a perdu son fils dans la fusillade de la place St-Lambert à Liège, sait de quoi il parle. Grâce à son fils, il a sauvé 7 personnes. « Aujourd’hui, il y a 1.300 personnes qui attendent un organe en Belgique. Pour l’heure, 190.000 personnes ont fait savoir via leur administration communale qu’elles étaient opposées à ce don. Mais on est déjà à plus de 260.000 inscrits en faveur du don et cette courbe est ascensionnelle », se réjouit-il. Chaque personne saine peut ainsi en sauver 7 ou 8 autres en faisant cet ultime cadeau. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    … / …En 2017, 1.154 organes ont été transplantés en Belgique grâce à Eurotransplant (organisme responsable des transplantations dans 8 pays d’Europe dont la Belgique) alors qu’il y a eu 348 donneurs décédés et 99 donneurs vivants », détaille-t-il.

    En attendant la nouvelle loi, le service population des administrations communale enregistre toujours les inscriptions pour ou contre le don d’organes

    Source > Fanny Jacques sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018