Relais Sud-Presse-La MEUSE

  • Imprimer

    GRAND-HALLET (HANNUT) – ENSEIGNEMENT > ILS CUISINERONT LE CHICON SOUS TOUTES SES FORMES !

    L’école communale de Grand-Hallet participe au concours culinaire « Les Petits Chefs en Herbe »

    Parfois surnommé le « Top Chef » des enfants, le concours des Petits Chefs en Herbe vise à faire connaître et découvrir le travail des producteurs et éleveurs locaux.

    Cette année, le thème tourne autour du végétal, avec un ingrédient imposé : le chicon. L’école commune de Grand-Hallet a été retenue pour défendre les couleurs de l’arrondissement. Les six élèves sélectionnés sont coachés par Pascal Fauville. 

    Bien connu dans la région pour ses deux fromageries (à Hannut et à Waremme), Pascal Fauville fait depuis plusieurs années partie du jury des Petits Chefs en Herbe, il en était même président en 2018. Cette fois, il devient coach d’enfants et c’est tout naturellement qu’il s’est associé avec l’école de Grand-Hallet où sa sœur, Mme Christelle, enseigne d’ailleurs. L’école communale a été sélectionnée parmi les quatre lauréats notamment sur base d’une idée de recette qu’elle avait soumise au comité organisateur.

    Cette année, René Mathieu, président du jury, a axé la thématique sur le milieu végétal, avec le chicon comme ingrédient imposé. Pascal Fauville et ses petits acolytes ont décidé de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 19/02/2019

    Source > Annick Govaers sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 19/02/2019

    Illustration > Justin Colige

    Autre article sur la page de votre journal & sur le sujet > Le 30 mars prochain :

    Une heure pour réaliser seuls leur recette

    Le 30 mars prochain, au Domaine d’Achêne, les élèves hannutois devront démontrer leur savoir-faire en réalisant la recette travaillée avec leur coach…

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/348861

  • Imprimer

    HANNUT – COMMERCE (SUITE)> GERMAINE COLLARD PERD SON 2ème RECOURS

    La Région refuse une seconde fois de lui accorder un permis pour un magasin rue de Landen 

    La SA Roma qui exploite l’enseigne de chaussures Germaine Collard vient d’essuyer un nouveau revers. Sur recours, la Région wallonne a rejeté -pour la 2ème fois !- sa demande de permis pour l’exploitation d’un magasin route de Landen à Hannut. 

    L’histoire se répète pour Germaine Collard qui vient de se voir refuser – pour la 2 e fois !- son permis d’exploiter une surface commerciale route de Landen, à Hannut.

    Pour la deuxième fois, la Ville de Hannut avait dit non. Le 11 février dernier, sur recours introduit par la SA Roma, la Région wallonne a confirmé une nouvelle fois la décision de la Ville.

    À l’instar du recours précédent, l’instance de recours a estimé que le projet ne rencontrait pas les critères fixés par la loi relative aux implantations commerciales … / … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 18/02/2019

    En ouvrant un magasin …/ … Le seul point positif retenu pour ce projet est celui de l’emploi « et encore avec un bémol sur la durabilité des emplois créés et leur impact net », note l’échevin.

    60 jours pour aller au Conseil d’état

    Informée de ce nouveau refus, la SA Roma a à présent 60 jours pour introduire un recours auprès du Conseil d’état. Un recours qui ne pourra reposer que sur la forme et non sur le fond du dossier.

    Légalement, l’enseigne Germaine Collard est … / … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 18/02/2019

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 18/02/2019

    Autre article sur la page de votre journal >

    Démissions > O.Leclercq : « Il est essentiel de maintenir l’UCCH »  > Voir notre article précédent sur le sujet > LE PRÉSIDENT DE L’UNION DES COMMERÇANTS DÉMISSIONNE > Sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be//hannut-le-president-de-l-union-des-commercants-demissionne

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > Sur > https://huy-waremme.lameuse.be/348073

    Dernier article sur ce blog & sur le sujet > HANNUT – ÉCONOMIE > GERMAINE COLLARD (SUITE) 2ème PERMIS REFUSÉ > Sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/01/20/hannut-economie-germaine-collard-suite-2eme-permis-refuse-271665.html

  • Imprimer

    HANNUT > SALON DE LA BIÈRE > «MOINS DE MONDE MAIS PLUS DE BIÈRES BUES CETTE ANNÉE»

    Bilan positif pour la cinquième édition du salon de la bière.

     « Il y a eu moins de monde en raison de la météo agréable mais les amateurs de bières ont bu davantage », indiquent les organisateurs, Laurent Leheureux et Franck Berger de l’asbl VTA (Viens t’amuser).

     « Le public est un public familial qui est venu des quatre coins de la Belgique, pas nécessairement en nombre venu de Hannut (!), pour déguster de nouvelles bières et pour découvrir ce qu’ils n’ont pas l’habitude de voir ailleurs. Il y a toujours les collectionneurs qui participent à notre brocante et qui recherchent les objets rares. Il y a aussi des visiteurs venus pour la première fois », précisent Laurent Leheureux et Franck Berger.

    Un dossier complet & … / … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/348254

    L’article complet également sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jour

    Source non libre > Marc Gérardy sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT - HORECA> L’ANCIEN CAFÉ LE FORUM ROUVRE CE 1er MARS

    Événement dans l’Horeca : le café emblématique de Hannut, l’ancien Forum de la rue Zénobe Gramme, rouvre ce vendredi 1 er mars sous un nouveau nom et avec un nouveau décor.

    Désormais, il faudra parler du Beach Bar. Son nouveau propriétaire, le Visétois Jean-Pascal Broers, 42 ans, a choisi cette nouvelle enseigne en référence au tout aussi mythique dancing qui était situé autrefois dans la même rue. Et qui a fait le bonheur des amateurs de nuits blanches dans les années 80.

    L’établissement était fermé depuis la faillite en décembre 2016 de la société exploitante, la SPRL Horeca Fun. Le Visétois, bien connu dans l’Horeca et l’événementiel, s’est donné le temps de la réflexion avant d’acheter le bâtiment mis en vente. « C’était un vieux rêve », nous avait-il confié l’été passé lorsque nous l’avions rencontré pour la première fois. Les travaux de rénovation venaient de commencer.

    À cette époque, le Visétois souhaitait rester discret sur le nouveau concept qu’il comptait développer dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 16/02/2019

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 16/02/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/347577

  • Imprimer

    HANNUT - COMMERCE > LA COCOTTE DORÉE DOIT REMBOURSER 6.000 € D’AIDE REÇUE

    Les exploitants de la rôtisserie « La Cocotte dorée » à Hannut (fermée depuis l’été 2018) devra rembourser la prime de 6.000 euros qui lui avait été accordée dans le cadre du projet Créashop.

    Ainsi en a décidé cette semaine le jury chargé d’analyser les candidatures.

    Pour prétendre à cette prime accordée par la Région wallonne dans le but de soutenir le commerce au centre-ville, quatre conditions étaient exigées: occuper une cellule vide, apporter une offre complémentaire au commerce existant, favoriser si possible les circuits courts, et enfin, garantir une certaine pérennité.

    C’est le non-respect d’une de ces conditions qui contraint aujourd’hui les exploitants de la Cocotte dorée à rembourser l’aide perçue. « Leur commerce a tenu à peine 8 mois alors qu’un minimum de deux ans d’exploitation est exigée », rappelle Martine Noël, la gestionnaire de l’asbl Gestion-Centre-ville, membre du jury … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 16/02/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale >https://huy-waremme.lameuse.be/347656

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 16/02/2019

    Illustration F.B.

    L’historique sur ce blog

    Le 01 avril 2018 > HANNUT – COMMERCE > CREASHOP > LA PREMIÈRE PRIME ATTRIBUÉE > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/04/01/hannut-commerce-creashop-la-premiere-prime-attribuee-251802.html

    Le 08 janvier 2019 > HANNUT – ÉCONOMIE > LA « COCOTTE DORÉE » FERMÉE APRÈS 1 AN D’ACTIVITÉ > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/01/08/hannut-economie-la-cocotte-doree-fermee-apres-1-an-d-activit-270861.html

  • Imprimer

    GRAND-HALLET (HANNUT) > SPORT/LOISIRS > DEUX SŒURS OUVRENT UN MANÈGE.

    Particularité : elles proposent des séances d’équimotricité© 

    Les Hannutoises Sarah et Alison Cornet ont grandi au milieu des chevaux.

    Âgées aujourd’hui de 24 et 32 ans, elles ont choisi de transmettre leur passion. En mars, les deux sœurs ouvrent une petite écurie familiale. Particularité : elles y proposeront des cours d’équimotricité©, soit une psychomotricité avec poneys. 

    Sarah et Alison Cornet ont été formées par Catherine Saublens, la psychomotricienne qui a mis au point l’équimotricité©, une discipline originale qui allie l’équitation à la psychomotricité.

    Le principe ? « Deux enfants, l’un est assis sur le poney, l’autre marchant à côté en tenant les rênes de l’animal, évoluent ensemble mais de manière autonome sur un parcours qui change chaque semaine. Les rôles sont interchangeables » , nous explique Sarah.

    Les enfants apprennent ainsi à jouer avec le poney. Et surtout à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 16/02/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/347655

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 16/02/2019

    Illustration F.B.

  • Imprimer

    SIX JEUNES SUR 10 REÇOIVENT L’AIDE DE LEURS PARENTS POUR L’ACHAT D’UN PREMIER LOGEMENT

    Aujourd’hui, six jeunes sur 10 (de 18 à 34 ans) reçoivent de l’aide de leurs parents pour l’achat d’un premier logement, indique samedi Axa Banque sur base d’une étude réalisée auprès de 600 Belges.

    Il y a 20 ans, les jeunes n’étaient que 22% à pouvoir compter sur l’aide financière des parents lors de l’achat d’un logement.

    Dans la majorité des cas (68%), le coup de pouce financier prend alors la forme d’un don, c’est-à-dire que les parents n’attendent pas de remboursement de la somme.

    Dans 23% des cas, les jeunes empruntent une somme d’argent à leurs parents tandis que 11% des jeunes adultes ont reçu un terrain en cadeau de leurs parents et 11% ont reçu une maison.

    Enfin, dans 5% des cas, le coup de pouce des parents consiste à contracter une partie du prêt à la banque.

    «Par rapport à d’autres pays européens, les Belges attachent beaucoup plus d’importance à la propriété de leur propre maison. Les plus de 50 ans de la classe moyenne ont un pouvoir d’achat supérieur à celui de la génération précédente et recherchent des moyens de rentabiliser leur argent», constate Erik Henderickx, sociologue du travail et professeur à l’université d’Anvers. «Comme les Belges ont une brique dans le ventre, il est logique que les plus de 50 ans veuillent aider leurs enfants à acheter leur propre maison. La génération actuelle des jeunes a moins de sécurité d’emploi et cette aide financière est la bienvenue».

    Pour des parents, l’achat par leur(s) enfant(s) d’un premier logement est de plus en perçu comme une opportunité, une occasion de leur donner une sorte d’avance sur l’héritage. «Ils préfèrent donner à leurs enfants une somme d’argent maintenant (à un moment de leur vie où ils en ont besoin) plutôt que de laisser un héritage un peu plus important. À cet égard, nous constatons un changement entre les différentes générations», poursuit Erik Henderickx.

    Les banques attendent de plus en plus que les emprunteurs puissent payer une partie du prix d’achat sur fonds propres et ce n’est pas le récent constat de la Banque nationale de Belgique, qui estime en résumé que les banques ne sont pas assez prudentes dans l’octroi des prêts hypothécaires, qui va changer la donne, au contraire.

    De plus, la plupart des banques offrent un taux plus bas si l’emprunteur emprunte au maximum 85% du prix d’achat.

    Source libre Par Belga > https://www.sudinfo.be/id102456

  • Imprimer

    HANNUT – LOISIRS > UN LASER GAME VA S’INSTALLER EN AVRIL À CÔTÉ DU SMASH 2000

    Sur une surface boisée de 6.000 m² à Avernas

    Bonne nouvelle pour les amateurs de loisirs, funs et sans danger. Un Laser Game va s’installer à Avernas-le-Bauduin, en face du golf et à côté du club de tennis « Smash 2000 ».  

    Kevin Bwevents a lancé seul son Laser Game à Ottignies.

    Vu le succès, il a mis sur pied une société événementielle avec sa compagne et il propose désormais aussi des jeux gonflables, du bubble soccer, du tir à l’arc, du quad et autres activités.

    Il va à présent ouvrir un deuxième Laser Game en région hannutoise, à Avernas-le-Bauduin, à côté du club de tennis « Smash 2000 » et en face du golf d’Avernas le 1er avril prochain.

    « Je suis venu voir les installations ce jeudi avec ma compagne et nous avons été enchantés. Il y a une surface boisée de 6000 m² où il y aura des caches pour le jeu mais le bois ne sera pas dénaturé », dixit Kevin.

    « À Ottignies, nous sommes installés dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/02/2019

    Source > MARC GÉRARDY sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/02/2019

    Illustration > Le site ouvrira le 1er avril.D.R.

    L’article au grand complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/347139