Relais Sud-Presse-La MEUSE

  • HANNUT > UN STAGE DE VIDÉO YOUTUBE POUR 55 EUROS

    La maison des jeunes de Hannut organise la semaine prochaine un stage dédié aux vidéos YouTube.

    « On va s’adapter à l’âge et aux centres d’intérêt de nos participants », indique Charlotte Maquet, chargée de communication de la Maison des jeunes de Hannut. « Certains s’y connaissent déjà bien et d’autres moins. »

    Tout le processus de création sera passé au crible. « On verra l’écriture, le tournage et le montage », continue-t-elle. « On décodera les codes utilisés par Cyprien et Norman, mais aussi d’autres YouTubeurs. »

    Ils porteront également une réflexion sur la place des femmes sur YouTube, ainsi que sur la gestion des commentaires négatifs. « Une fois les vidéos réalisées, on verra comment les mettre en ligne », explique Charlotte Maquet. « Quand ils … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 19/07/2017

    Source > J.G sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 19/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/104953

  • PETIT HALLET (HANNUT) > XAVIER MEUR (GLACIER) CITÉ PAR PARIS MATCH

    Le glacier de Petit-Hallet repris parmi les artisans à visiter cet été

    Le glacier de Petit-Hallet voit son travail récompensé. Le 7 juillet dernier, Paris Match Belgique sortait sur son édition web un article consacré aux 6 artisans glaciers à visiter cet été en Wallonie et à Bruxelles. Xavier Meur est repris dans ce top 6 ! Il est le seul représentant la région de Huy-Waremme. Une satisfaction pour ce Hannutois, fier de 13 années d’expérience dans le métier.

     « C’est vraiment plaisant d’être reconnu », souligne Xavier Meur. Ce glacier de Petit-Hallet est ravi. Il a récemment été cité par Paris Match Belgique comme faisant partie de l’un des 6 artisans glaciers à visiter cet été en Wallonie et à Bruxelles. « Une sélection subjective testée et approuvée », précise le magazine au travers de son article paru le 7 juillet dernier sur son site internet. « Je n’ai pas été contacté mais j’imagine qu’ils ont dû venir chez moi pour goûter et prendre une photo », suppose Xavier Meur. « C’est une réelle reconnaissance, d’autant plus lorsque cela vient de professionnels. »

    Depuis la parution, le glacier voit arriver une nouvelle clientèle. « Je ne peux pas tous les identifier mais en tout cas, j’ai eu plusieurs clients qui m’ont fait la réflexion et ont dit avoir vu mon nom répertorié dans l’article du Paris Match Belgique. » Une belle publicité pour Xavier Meur qui, justement, n'en a jamais fait ! « Ma publicité est ma qualité. » Une renommée qui n’est plus à faire puisque même s’il est caché derrière le lierre de sa façade, il accueille chaque jour d’ouverture une file d’amateurs qui patientent devant la fenêtre de son atelier.

    Un succès qui s’explique, selon cet ancien photographe, notamment par la qualité des produits proposés, mais aussi par la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 19/07/2017

    Notre test du citron-poivron

    Cela vous paraît farfelu comme mélange ? Nous avons testé ! Si vous franchissez le pas, attendez-vous à être… La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 19/07/2017

    L’atelier, situé rue de la Fusion 11 à Petit-Hallet, est ouvert les mercredis, vendredis, samedis de 11 à 21h et... lorsque Xavier Meur est là.

    Source > C.L sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 19/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/104950

  • HANNUT > PROCHAINS APÉROS ? À GRAND-HALLET !

    Un nouvel apéro hannutois a eu lieu ce vendredi 14 juillet, au parc de la Halette.

    «Il y avait un peu moins de monde que d’habitude » , admet l’organisateur laurent Leheureux.

    Il impute la responsabilité de ce désistement à la météo. «Il faisait froid et juste avant il a pu énormément ». De quoi décourager les plus téméraires. «Mais le groupe des fidèles qui me suit le plus début était là», se réjouit le hannutois. Ils ont mis l’ambiance. « Certains ont même dansé un peu, ce qui n’arrive pas tout le temps » en moyenne, les apéros hannutois attirent 3 à 400 personnes.

    Les prochains auront lieu le 28 juillet, à Grand-Hallet, à proximité de l’église, «dans un petit parc assez charmant», précise laurent Leheureux.

    Ils sont organisés en association avec le comité de village.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 17/07/2017.

  • HANNUT > 27 CHARS ATTENDUS AU CORTÈGE DU 21 JUILLET

    Le 21 juillet, comme chaque année, les rues du centre de Hannut seront animées dans l’après-midi par un grand cortège folklorique.

    L’événement attire traditionnellement plusieurs milliers de personnes dans les rues du centre-ville.

    Le cortège comportera, dans le désordre, chars décorés, fanfares, groupes folkloriques, animaux, ainsi que des attractions réalisées par diverses associations.

    Il se clôturera par la présence d’un groupement folklorique particulièrement spectaculaire : la Marche Notre-Dame de Walcourt.

    Un peu d’histoire

    Historiquement, c’est au lendemain de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 17/07/2017

    Source > D.R. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 17/07/2017

    Sur ce blog le programme COMPLET ! > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • HUY/WAREMME/HANNUT > MENDICITÉ : IL N’EST PAS QUESTION DE L’INTERDIRE

    La mendicité interdite à Namur pendant la saison estivale, la restriction décidée par les autorités communales fait polémique depuis une semaine.

    Et chez nous, qu’en est-il dans nos villes ? Comment nos bourgmestres gèrent-ils le phénomène ? Le point à Huy, Waremme et Hannut.

    «À Hannut, tout serait mis en place pour les aider»

    À Hannut, le phénomène de mendicité est marginal, voire inexistant. «  Nous avons quelques B9712617689Z.1_20170714204010_000+GVF9EN3OT.2-0.jpgsans-abri qui ne souhaitent pas l’aide des services sociaux. Mais leur nombre se réduit d’année en année. Suite à des décès ou des départs de la ville, ils ne sont plus que deux en hiver, un en été mais aucun ne mendie  », affirme Carine Renson, l’échevine socialiste des affaires sociales de Hannut.

    Rien à voir donc avec la situation dans des villes comme Liège ou Bruxelles. «  Si cela devait être le cas, reprend-elle, ce ne serait pas toléré. Nous ne laisserions pas les choses en l’état. Avec le CPAS, tout serait mis en place pour que les personnes aient de quoi se nourrir et se loger. Nous ne laissons jamais personne au bord du chemin  », assure encore l’échevine.

    Et à Waremme ?... le commissaire de police Jean-Marie Debroux confirme aussi l’inexistence du La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Mendicité à Huy: il n’est pas question de l’interdire, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Migrants sur l’aire de Bettincourt: différentes mesures à l’étude … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    L’ensemble des articles complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/103717

    Source > Marie-Claire Gillet > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Photo de tête > Depuis 6 mois, Laetitia fait la manche au centre de Huy, « pour nourrir ma famille », dit-elle. > Photo de corps > Carine RENSON

  • NOUVELLE AMENDE WALLONNE EN PRÉPARATION

    Moteur en marche:   de 50 à 10.000 euros ! 

    Les parents qui laissent tourner leur moteur alors qu’ils attendent la sortie de leurs enfants de l’école ? Carlo Di Antonio (cdH) les a clairement dans le collimateur. À la dernière rentrée scolaire, le ministre wallon de l’Environnement leur avait dédié une campagne de sensibilisation.

    Mais il compte aller plus loin. Et frapper là où ça fait mal : au portefeuille. Au Parlement wallon, il vient d’en dévoiler un élément qui risque de faire du bruit : le montant d’une nouvelle amende. Qui oscillera entre 50 et 10.000 euros !

    Tout ceci s’inscrit dans une philosophie bien précise. C’est celle de protéger les enfants. « Par leur petite taille, ils sont en première ligne d’exposition aux gaz d’échappement » , expliquait-il à Sudpresse voici un an en nous dévoilant la campagne de sensibilisation. Le décret qu’il prépare s’inscrit dans le cadre plus global d’une lutte accrue contre la pollution atmosphérique liée à la circulation.

    Circonstances

    « Le code de la route enjoint à arrêter le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Source >  CHRISTIAN CARPENTIER votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/103762

  • PLAQUE ILLISIBLE : L’AMENDE PASSE DE 58 À 116 EUROS

    « Il est indispensable de sanctionner plus durement ceux qui sciemment essaient d’éviter les poursuites policières en modifiant leur plaque d’immatriculation.

    Cela est valable tant pour les conducteurs belges que pour les conducteurs étrangers. Si la plaque est altérée ou n’est pas placée correctement, le conducteur s’expose désormais à une amende plus sévère », explique le ministre le Mobilité, François Bellot.

    Sur proposition du ministre de la Mobilité, le gouvernement fédéral a approuvé, ce vendredi, un projet d’arrêté royal concernant l’identification des véhicules via la plaque minéralogique. Une série de pratiques en la matière sont désormais considérées comme des infractions du deuxième degré. L’amende passe donc à 116 euros au lieu de 58 actuellement.

    Cela concernera principalement les personnes qui mettent en circulation un véhicule non immatriculé ou qui ne porte pas de plaque d’immatriculation, ainsi que les plaques minéralogiques qui ne sont pas placées correctement ou qui n’ont pas été reproduites selon les règles en vigueur. Concrètement, vous avez du souci à vous faire si votre plaque ne pend plus qu’à une vis.

    Gare à la boue

    Sont également visés les véhicules dont le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Source > YANNICK HALLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale >http://huy-waremme.lameuse.be/103664

  • HANNUT - CHEZ LITERIE CHANET > VOL À L’ÉTALAGE DE QUATRE HOUSSES!

    Ce mercredi en milieu d’après-midi, le magasin « Literie Chanet », située rue Albert 1 er à Hannut, a été victime d’un vol à l’étalage pour le moins osé !

    « Une première dame est entrée dans l’établissement et a commencé à regarder, suivie d’une deuxième avec un enfant de 8-10 ans environ », a introduit M. Sossois, propriétaire du commerce avec Elodie Chanet.

    « Mon épouse leur a demandé deux fois si elle pouvait les aider. Puis, quand elle a été occupée avec d’autres clients dans la pièce du milieu et, moi, dans le fond, comme le magasin est tout en longueur, l’une d’elles est retournée à l’avant et a mis quatre housses de couette dans un sac. »

    Les images captées par les caméras de surveillance du bâtiment sont impressionnantes : on y voit ladite suspecte commettre son acte sans aucune discrétion, et avec une certaine aisance. Tout cela, sous les yeux du garçonnet qui l’accompagnait, jusqu’à ce qu’elle soit interrompue dans ses actes par un client qui venait de rentrer. Elle a alors pris la poudre d’escampette, comme si de rien n’était.

    « Au final, elle est partie avec quatre housses d’édredon, d’une valeur de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 13/07/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 13/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/102857