Relais Sud-Presse-La MEUSE

  • APPEL À LA PRUDENCE DES AUTORITÉS CONCERNANT UNE NOUVELLE PRATIQUE QUI SE DÉVELOPPE VIA LES BOÎTES AUX LETTRES

    Les pirates informatiques ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit de trouver des astuces pour piéger les citoyens.

    Depuis peu, une pratique un peu particulière se développe, notamment dans le nord de la France.

    C’est via sa page Facebook que le Groupement de gendarmerie départementale du Nord 59 a alerté les citoyens de cette nouvelle arnaque, qui s’est initialement développée en Australie. Le principe est simple : des pirates informatiques déposent une clé USB dans votre boîte aux lettres, en la faisant passer pour un cadeau d’une firme quelconque.

    Si celle-ci ne contient aucun document visible, elle cache en réalité un virus. Résultat, si vous l’avez connectée à votre ordinateur, les hackers ont accès à toutes vos données. Selon le Dauphiné, cette pratique se développe dans la région de Lille, et « elle est en train de prendre de l’ampleur ».

    Mieux vaut donc être prévenu.

    Rédaction en ligne sur > http://www.lameuse.be/1812293 > Illustration Photonews

  • FACEBOOK LIVE > DIFFUSER UNE VIDÉO EN DIRECT DEPUIS SON ORDINATEUR, C’EST DÉSORMAIS POSSIBLE

    Facebook annonce la possibilité, pour tous les utilisateurs, de diffuser des vidéos en direct depuis un ordinateur.

    Auparavant, la fonctionnalité « Facebook Live » était réservée aux mobiles, avant d’arriver sur desktop pour les pages. Désormais, tous les profils peuvent lancer un live depuis leur PC. Facebook annonce également la compatibilité d’outils de streaming avec les vidéos en direct diffusées par les profils.

    Lancer un live Facebook depuis son ordinateur

    Pour diffuser une vidéo en direct sur Facebook depuis son ordinateur, il suffit d’accéder au fil d’actualité, de cliquer sur la box permettant de publier un statut, puis sur Vidéo en direct. Vous n’avez plus qu’à dire quelque chose à propos de cette vidéo en direct, choisir l’audience (amis, public…) et cliquer sur Suivant….. > Toutes les explications & la suite en ligne sur > http://www.blogdumoderateur.com/facebook-live-pc/

    Source > Thomas Coëffé, le 23 mars 2017 sur > http://www.blogdumoderateur.com

    Illustration > http://go-live.co.il/facebooklive/

  • UN COUPLE DE HANNUTOIS AU CŒUR D’UN TRAFIC DE COCAÏNE > IL RISQUE 3 ANS DE PRISON

    Ces jeunes parents écoulaient leur stock à Hannut

    Ils sont quatre à risquer trois ans de prison ferme. Deux sœurs, le mari de l’une d’elles et l’ex de la seconde. La raison ? Ils ont mis en place un important trafic de cocaïne qu’ils écoulaient à Hannut. Ils pouvaient en toucher jusqu’à 1.500 euros de bénéfices par semaine !

    Le tableau semble surréaliste. Ce mercredi matin, quatre personnes (âgées de 23 à 41 ans) ont fait face au tribunal correctionnel de Huy : deux sœurs, le mari de l’une et l’ex de l’autre. C’est que, ensemble, la petite troupe se retrouve au cœur d’une histoire à la Pablo Escobar, version hannutoise.

    Durant l’année 2015, ils se sont livrés à un véritable et important trafic de cocaïne. Le couple d’époux qui vit à Hannut (parents de deux enfants de 7 et 2 ans !) se serait lancé dans cette histoire « pour en finir avec les fins de mois difficiles ». C’est la propre sœur de la mère de famille qui aurait eu l’idée de cette « activité extérieure lucrative », comme l’a décrite le parquet, aidé par son petit ami de l’époque, déjà connu dans le milieu des stupéfiants, en région bruxelloise notamment.

    En aveux, le modus operandi du groupe (prévenu également pour association de malfaiteurs) semble … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 23/03/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 23/03/2017

  • HANNUT > QUATRE JEUNES SOUDANAIS RETROUVÉS DANS UN SEMI-REMORQUE

    Mercredi matin, un chauffeur de semi-remorque allemand a retrouvé quatre individus (des jeunes d’origine soudanaise) dans son véhicule.

    Ils ont été arrêtés administrativement et reçu ordre de quitter le territoire belge.

    Il était 7h40 ce mercredi matin quand la zone de police Hesbaye Ouest a reçu un appel provenant d’un chauffeur de semi-remorque allemand qui venait effectuer une livraison dans le village de Thisnes (entité de Hannut).

    Celui-ci venait d’apercevoir quatre hommes cachés dans sa remorque et a donc immédiatement appelé les services de police.

    Les quatre individus sont restés calmes jusqu’à l’arrivée des agents, dans le camion, et n’ont rien abîmé à l’intérieur.

    Il s’agit de quatre jeunes (deux nés en 1980 et deux nés en 1990), d’origine soudanaise. Le chauffeur pense qu’ils ont dû entrer dans sa remorque au moment d’une pause qu’il a effectuée sur une aire d’autoroute à hauteur de Waremme (Bettincourt).

    Ils ont été arrêtés administrativement et emmenés au commissariat de Hannut, où quatre ordres de quitter le territoire ont été transmis de la part de l’office des Étrangers. Ils sont donc repartis en fin de journée.

    Source en ligne de Ed sur > http://www.lameuse.be/1812788 > Illustration GOOGLE

  • ARNAQUE > DES DÉMARCHEURS USURPENT L’IDENTITÉ DE LA RÉGION WALLONNE

    Le but ? Vous faire signer pour des travaux

    Tous les moyens semblent bons pour faire signer un contrat, y compris se faire passer pour un fonctionnaire wallon et de promettre l’octroi de subsides pour mener à bien une rénovation ou l’installation de panneaux photovoltaïques.

    Les signalements auprès du Service public de Wallonie se multiplient ces dernières semaines.

     « La personne disait appartenir à la Commission énergétique wallonne. Au début, on avait l’impression d’une sorte de sondage. Elle voulait savoir si je comptais installer des panneaux solaires ou améliorer l’isolation de ma maison », explique Coralie, une habitante de Profondeville. « Puis, j’ai compris qu’elle essayait de me vendre quelque chose. Mon interlocuteur m’assurait que j’aurais des primes de la Région wallonne si je signais avec la seule entreprise reconnue par la Région. Le numéro de téléphone affiché était … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 23/03/2017

    Source > YANNICK HALLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 23/03/2017

  • HANNUT > DES CAMÉRAS CONTRE LES DÉPÔTS SAUVAGES

    Le Collège veut lutter contre ce véritable fléau dans les villages 

     Le projet d’acquisition de caméras pour lutter contre les dépôts clandestins sera débattu au conseil communal de Hannut ce jeudi soir.

    Si la situation s’est nettement améliorée dans le centre-ville, elle reste très critique dans les villages. Il y a quinze jours encore, des carcasses de mouton ont été déposées dans le bois Hardy.  

    En 2016, une septantaine de p.-v. pour dépôts sauvages a été dressée. « Pour les trois premiers mois de 2017, je n’en ai encore que deux », note Mélanie Courmont, l’agent constatateur environnemental, employée depuis un an et demi par la Ville de Hannut.

    Une tendance à la baisse qui ne s’explique pas seulement (malheureusement) par un meilleur sens civique.

    « Non, effectivement », déplore le bourgmestre Manu Douette. « Nous avons de plus en plus de difficultés à identifier les auteurs de ces dépôts clandestins. Ils sont plus malins et laissent moins d’indices ».

    Le problème se pose surtout dans les villages. Depuis les débordements nocturnes, la Ville a fait installer des caméras de surveillance dans le centre-ville. Les premières ont … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 21/03/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 21/03/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/59596

  • HESBAYE > NOS POMPIERS ET POLICIERS FORMÉS FACE AUX ATTENTATS …

    Ils apprennent les premiers secours en situation spécifique, comme une explosion ou une fusillade

    Explosion, attentat, fusillade… mais aussi une « simple » intervention qui dégénère. Nos pompiers et polices sont de plus en plus confrontés au risque d’avoir, un jour, à gérer une telle situation. En Hesbaye, deux référents de la zone de secours forment leurs collègues à ces premiers secours spécifiques.

    La pièce est sombre, il y fait un peu frisquet et des bruits d’explosions, de tirs, de cris se font entendre en guise « d’ambiance ». Quatre mannequins sont allongés sur le sol : un bébé, un enfant, un civil et un militaire. Des lésions sont dessinées sur leurs corps en plastique, tant et si bien qu’on s’y laisserait peut-être méprendre…

    Et pourtant non, il ne s’agit pas ici du tournage d’un petit film amateur, mais bien d’une formation. Un module de « premiers secours en situation spécifique » (attentat à la bombe, fusillade de masse…), délivré par deux pompiers de la zone de secours de Hesbaye, à l’attention de leurs collègues mais aussi des policiers de la zone Hesbaye Ouest (Hannut).

    « Le but est que les policiers puissent … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 21/03/2017

    Source > EMILIE DEPOORTER dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 21/03/2017

    L’article complet (+ complément & photos) pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/59645

  • AÏKIMARATHON DE HANNUT CE 25 MARS > UNE ORGANISATION AU PROFIT DE CAP48

    Aidez CAP48 à continuer son combat pour une société inclusive.

    Grâce à vous, nous continuerons à financer plus d’une 100aine d’ASB chaque année afin d’améliorer le quotidien de milliers de personne.

    "Ensemble, pour que le handicap ne soit plus un handicap"

    Nous avons besoin de vous !

    Aidez CAP48 à continuer son combat pour une société inclusive.

    "Ensemble, pour que le handicap ne soit plus un handicap"

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events/1733872603593076/

    Le site Web avec une VIDEO > https://agir.cap48.be/projects/aikimarathon-de-hannut

    Un article complet en ligne pour les abonnés à LA MEUSE H/W version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/58760