Mes coups de gueule

  • Imprimer

    HANNUT > BILLET D’HUMEUR DE JEAN DUFOUR SUR NOTRE ARTICLE « GSM » POUR LES RÉFUGIES PAR LA MJH DE CE 03/12

    Ce soir, j’ai mal à ma Ville.

    J’ai lu hier un article quelque part sur les réseaux sociaux, présentant l’initiative prise par la maison de jeunes de notre localité, de récolter des Smartphones pour les migrants arrivés sur notre sol, et de leur permettre ainsi de garder le contact avec leurs proches restés au pays.

    Je m’attendais à ce que cette nouvelle soit suivie d’un flot de messages d’encouragements et de félicitations, du genre : « Bravo ! Ces jeunes, si souvent décriés, si vite pointés du doigt en cas de problème, ces jeunes décrits trop souvent comme irresponsables, égoïstes, inconscients, ces jeunes posent un acte citoyen, tout simplement humain et solidaire. Des jeunes d’ici tendent la main à des jeunes venus d’ailleurs. Quel bel exemple pour nous tous ».

    Et au lieu de cela, j’ai découvert, horrifié, une déferlante de mots durs, de reproches, d’insultes, des mots d’incompréhension, de haine parfois, de peur souvent, de méconnaissance très certainement.

    Et je me dis que ma ville est capable des plus belles comme des pires des choses, d’un accueil désintéressé et tout naturel comme d’un rejet aveugle et sourd.

    Je croyais que notre petite ville était réputée pour son accueil, sa joie de vivre et sa sensibilité au sort des plus fragiles. Je me souviens de cette belle solidarité lors de l’arrivée de nos amis vietnamiens et d’autres actions menées pour diverses causes. Et voilà que je découvre à travers ces messages de la peur, de la révolte, du rejet…

    Oui, tout n’est pas rose dans notre petite ville. Oui, de nombreux hannutois ont de plus en plus de mal à nouer les deux bouts. Oui, il faut continuer à dénoncer, agir et nous mobiliser pour et avec eux (Le faisons-nous ? Le faisons-nous assez ?). Mais ce n’est pas en fermant la porte à d’autres fragilisés que le problème sera résolu. Les fragilisés de chez nous sont victimes d’une société où il est de plus en plus difficile de se faire une place. Les fragilisés qui nous viennent d’ailleurs nous arrivent de pays qui crèvent de misère et de violence, ils risquent leur peau à la recherche du minimum vital qu’ils n’ont plus chez eux. Ne pas les accueillir, voire les rejeter, améliorera-t-il pour autant le sort de ceux de chez nous ?

    Je ne le crois pas. Notre pays est riche. Un des plus riches du monde. Même si la richesse n’est pas équitablement partagée, il y aurait de quoi aider les uns ET les autres.

    Alors, cessons de dresser une misère contre l’autre, cessons de voir chez l’autre la cause des malheurs de l’un, ne nous trompons pas de combat.

    Ces jeunes qui récoltent des Smartphones pour d’autres jeunes (la plupart des migrants sont très jeunes, parfois mineurs) ne sont pas pour autant insensibles aux détresses vécues par les gens d’ici. L’un n’empêche pas l’autre. Alors, encourageons-les. Félicitons-les. Soyons fier de la jeunesse de notre ville, qui ose relever le défi de rendre notre monde un peu plus accueillant, un peu plus beau, un peu plus humain !

    Source texte de base > Jean Dufour, Directeur > LA PASSERELLE asbl, services résidentiels de nuit et de logements supervisés & INTER-ACTIONS asbl, service d'accompagnement

    Article de base > HANNUT - INITIATIVE > DES GSM POUR OFFRIR AUX RÉFUGIÉS (UNE INITIATIVE DE LA MAISON DES JEUNES) sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    NOTE : Les commentaires sur les réseaux sociaux ont été fermés & supprimés par l’éditeur pour cause de propos haineux ! (Hors partages)

  • Imprimer

    LE PÈRE FOUETTARD A LE BLUES: IL EST RAYÉ DE CERTAINS CATALOGUES POUR ÉVITER LES POLÉMIQUES!

    Depuis la mi-octobre 2013, le Père Fouettard fait l’objet de vives polémiques aux Pays-Bas.

    Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (UNHRC) disait avoir reçu des plaintes sur son site web, de beaucoup de gens qui disaient que « le Père Fouettard perpétue une vision raciste et stéréotypée du peuple africain et des personnes d’origine africaine qui apparaissent comme des citoyens de seconde zone. »

    À l’approche du 6 décembre, il devrait être de sortie. Mais le Père Fouettard a le blues. Aujourd’hui, il est même rayé des catalogues publicitaires. Apprécié de beaucoup, il aimerait véhiculer une image positive. Bref, sa vraie image. Mais, depuis 2013, il est au centre d’un débat. Véhicule-t-il une image raciste… ou non ? Le débat est ouvert…

    La suite pour les abonnés à la version digitale > Lire >

    > Qu’en est-il dans les catalogues des différentes enseignes?

    > Est-ce une forme de racisme punissable?

    Source libre > M.SP. Sur > http://www.sudinfo.be/1979422

    Illustration > Photo NEWS

  • Imprimer

    POLLUTION À MOXHE (HANNUT) > L’ASBL AU FIL DE L’EAU VA SE CONSTITUER PARTIE CIVILE

    L’ASBL Moxhe au fil de l’eau organisait ce week-end les balades à Moxhe.

    Une dixième édition qui, malgré la pollution de la rivière La Mehaigne fin août, a pu avoir lieu. Les barques ont été mises à l’eau. Cette activité phare a donc une fois de plus, réuni de nombreuses familles.

    L’événement se tenait dans le cadre des journées européennes du patrimoine.

    Pour rappel, la rivière a été victime d’une pollution. De l’engrais liquideà base d’azote s’était déversé dans la Mehaigne. «  Un fermier avait rempli sa cuve d’engrais liquide. Celle-ci avait alors explosé, et malgré son bassin de rétention, 20.000 litres s’étaient déversés dans la rivière », explique le président de l’ASBL.

    En tout 90 % des poissons qui peuplaient la rivière ont alors péri. « L’azote contenu dans l’engrais a besoin de pomper l’oxygène dans l’eau pour pouvoir s’échapper. Cette privation d’oxygène est la cause du décès des poissons », précise un bénévole.

    Heureusement, les balades en barque ont donc tout de même pu être maintenues. «  Les dernières analyses de l’eau réalisées jeudi ont montré qu’il y avait à nouveau de l’oxygène dans l’eau », explique Céline Bolkaerts, secrétaire de l’ASBL.

    Même si cet accident désagréable n’est plus qu’un mauvais souvenir, les membres de l’ASBL ne comptent toutefois pas en rester là.

    «  L’ASBL compte … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/124431

    Hermes, un habitué

    «  Je le fais chaque année depuis qu’ils ont commencé l’activité et le décor est systématiquement différent en fonction de la météo. C’est une  … http://huy-waremme.lameuse.be/124431

    Source > sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 11/09/2017

  • Imprimer

    UN LOGO WALLON UNIQUE QUI FAIT DÉJÀ DÉBAT...

    En Wallonie, il n’y a pas de logo sans polémique.

    Ce n’est donc pas une surprise si on vous dit que la nouvelle idée de Paul Magnette, le ministre-président, fait grincer des dents. Et ce n’est que le début…

    L’Echo explique ce mercredi que le ministre-président Paul Magnette aimerait imposer un logo identique pour l’ensemble de la Wallonie. Son cabinet travaillerait d’ailleurs depuis plusieurs mois sur ce nouveau visuel : « La volonté est de mieux identifier les outils régionaux », peut-on lire dans le quotidien. À l’Elysette, on estime en effet que le citoyen s’y perd avec tous les logos qui existent et « qu’il n’y a pas vraiment de lien qui le rattache à la construction wallonne ».

    Et ce nouveau logo sur lequel planche le cabinet du Ministre carolo pourrait être… un coq. Quoi de plus normal ? Rien, sauf qu’il serait rouge vif. Et ça, ça fait mal : « Ils ont pris le drapeau du PS. C’est trop rouge, trop socialiste. On travaille sur le subconscient des gens », explique un membre du cdH dans les colonnes de nos confrères.

    Au-delà de la couleur, c’est la création de ce nouveau logo qui fait débat. On se souvient que, en 2013, la création du nouveau logo pour la Wallonie avait coûté 60.000 euros.

    Si l’étude coûte trois fois moins cher aujourd’hui, la difficulté est de « créer un lien entre tous les organismes », comme l’explique le cabinet du ministre. Le logo sera en effet visible sur tous les documents officiels et, notamment, les bâtiments des administrations.

    Nouvelle polémique en perspective…

    Source > Rédaction en ligne sur site libre > http://www.sudinfo.be/1832815

  • Imprimer

    ZONE DE SECOURS DE HESBAYE > UN POMPIER ENGAGÉ POUR GÉRER LES SITUATIONS DE CRISE

    Depuis 2006, chaque commune a l’obligation d’avoir un fonctionnaire « PlanU » en ses murs.

    Il s’agit d’une personne chargée « de la gestion de crise et de la planification d’urgence », au courant des risques situés sur son territoire.

    Elle est là pour assister le bourgmestre (ou le gouverneur de la Province) en cas de crises mais aussi lors de diverses manifestations.

    Jusqu’à présent, cet « agent PlanU » est un civil, souvent membre de l’administration communale. Afin d’assurer son rôle, il doit suivre des formations particulières. « Dans des grandes communes comme Hannut, nous avons la possibilité de dégager du temps à cette personne afin qu’elle se consacre à cette fonction », a commenté le mayeur hannutois. « Ce n’est pas le cas dans de plus petites communes. »

    Partant de ce constat, la zone de secours de Hesbaye est en pleine réflexion : elle souhaite recruter un pompier qui sera aussi un agent PlanU pour l’ensemble des communes hesbignonnes. « Une sorte de coordinateur zonal pour l’ensemble des agents, qui aurait cette vision d’urgence pour conseiller et appuyer ces chargés de missions dans leur propre administration. On pourrait même créer une cellule », a précisé le président de la zone, Manu Douette.

    Cette nouvelle fonction, à l’étude, occuperait un temps plein au sein de la zone de nos pompiers.

    MAIS AUSSI > De nouveaux recrutements

     « Nous engageons chaque année et nous tenons à la valorisation des personnes. » Tel est le credo de la zone de secours de Hesbaye.

    Poursuivant sur sa lancée, la zone a lancé un appel à candidature pour l’engagement de 19 nouveaux pompiers volontaires.

    Mais ce n’est pas tout ! D’autres profils seront recrutés/remplacés cette année (2017) : un mécanicien pompier, un sergent professionnel, un lieutenant ou capitaine professionnel, 3 dispatchers et un nouveau secrétaire en vue d’augmenter le staff administratif.

    À vos C.V.!

    Source > EMILIE DEPOORTER dans votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/12/2016

    derniere demande > Date limite de réponse 20/12 > HANNUT/WAREMME > APPEL A CANDIDATURES > POUR LA ZONE DE SECOURS HESBAYE > Voir sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    En savoir plus sur le PlanU > http://www.planu.be

    C’est quoi le Plan d’urgence su Wikipédia ? > https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_d'urgence

    Vous voulez savoir comment les autorités et les services d’intervention se préparent aux situations d’urgence ?

    Vous voulez savoir comment la gestion de crise est organisée en Belgique? C’est sur > http://centredecrise.be/fr/publication/planification-d-urgence-et-gestion-de-crise-en-belgique

  • Imprimer

    MOTS CŒUR & MOTS TUS > LA RUBRIQUE DE BRUNO HEUREUX > JOURNEE « VILLE PROPRE »

    Journée « ville propre »

                    Bonne nouvelle : il y a quelques jours, des volontaires hannutois, comme ceux d’autres communes, ont participé au nettoyage de leur environnement immédiat. Superbe initiative citoyenne.

                    Mauvaise nouvelle : l’année prochaine, une opération identique devra être mise sur pied parce qu’entretemps les actes d’incivilité n’auront pas cessé, loin de là !

                    Bonne nouvelle : en 2017, des volontaires hannutois, comme ceux d’autres communes, participeront au nettoyage de leur environnement immédiat. Superbe initiative citoyenne.

                    Mauvaise nouvelle : l’année suivante, une opération identique devra être mise sur pied parce qu’entretemps les actes d’incivilité n’auront pas cessé, loin de là !

                    Mais quand donc les auteurs d’incivilités comprendront-ils que de petits gestes de simple politesse, de simple respect des autres et de soi peuvent améliorer la qualité de vie de l’ensemble de la population ? Ces pollueurs mériteraient que l’on dépose dans leurs boîtes aux lettres, dans leurs voitures, dans leurs jardins, les mégots, papiers, canettes, pneus, bouteilles, matelas, litières pour animaux, couches souillées... Cet « œil pour œil, dent pour dent » les irriterait, mais, sans doute serait-il plus efficace.

                    Les lecteurs fidèles et attentifs auront remarqué qu’à un chiffre près - le 6 transformé en 7 - je vous ai déjà envoyé exactement le même texte, il y a un an à la même époque, et qu’il n’a en rien perdu de sa vérité. J’ose parier qu’il en sera encore de même dans douze mois !!!

    Source & texte de > Bruno heureux > Photo Gestion Centre Ville

  • Imprimer

    ON RESTE FORT! FIERS D'ÊTRE BELGES!

    Le site des caricatures des dessinateurs de presse > http://www.lesoir.be

    Source > #Soutien #Maelbeek #Zaventem #dqjmm Via > https://twitter.com > (De quoi je me mêle !)

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > MICROSOFT SUIT TOUT CE QUE VOUS FAITES DANS WINDOWS 10

    2260309.jpg

    Avez-vous déjà téléchargé Windows 10 ?

    Dans l'affirmative, Microsoft suivra dans les moindres détails ce que vous ferez avec le nouveau logiciel.

    Mais avant de crier 'au scandale', sachez qu'Apple et Google font de même depuis nettement plus longtemps déjà, et qu'une solution est possible.

    Aujourd'hui déjà, plus de 14 millions d'appareils tournent sur Windows 10. Mais comme la plupart des utilisateurs, vous n'avez sans doute, vous non plus, pas lu attentivement les explications en matière de respect de la vie privée avant d'avoir décidé de rapatrier le logiciel. C'est regrettable car comme il ressort de ce document comptant quand même 45 pages, Redmond tiendra désormais à jour des données très personnelles.

    Microsoft regarde en fait par-dessus votre épaule à partir du moment où vous créez un compte Windows 10. L'entreprise collectera ainsi assurément des données telles votre nom, vos données de contact et vos numéros de cartes de crédit, mais ce n'est pas tout, loin de là.

    C'est ainsi que Windows 10 tiendra soigneusement à jour ce que vous recherchez sur Bing, et ce que vous demandez à l'assistant numérique Cortana. Le système d'exploitation passera vos courriels en revue, ainsi que les applis que vous utilisez, tout comme le contenu de vos  … Lire la suite ici ...

    Source : Datanews > Frederik Tibau  rédacteur > su > http://datanews.levif.be