Bon à savoir ...

  • Imprimer

    HANNUT > LES VACANCES DE TOUSSAINT A L’OASIS FAMILIALE, C’EST GENIAL ! (Réservations)

    Trois jours de stage sont proposés du lundi 29 octobre au mercredi 31 octobre 2018 de 7h30 à 18h30 pour enfants de 2,5 ans à 12 ans

    • Thème  > Monstres et compagnie !

    Bienvenue au pays des p’tits monstres !  Dents pointues, regards terrifiants, gros poilus super effrayants…

    Même pas peur ! 

    C’est par le biais d’activités créatives, de bricolages, d’histoires….que les enfants apprendront à dompter leurs craintes en rigolant et en s’amusant !

    Pour y inscrire votre enfant, vous pouvez nous contacter par téléphone au 019/51.17.71 ou passer directement à l’Oasis Familiale, rue de Wavre 22b à Hannut.

    Attention, nous n’acceptons pas les réservations par mail.

    • Les inscriptions peuvent se faire à la carte: vous pouvez inscrire votre enfant toute la semaine, certains jours de la semaine, vous avez également le choix entre des journées complètes ou des demi-journées.
    • Le coût :
    • 10€ pour une journée complète, 5€ pour ½ journée

    Un supplément de 5,00€ peut être demandé lorsqu’il y a une excursion !

    • Modalités de paiement :
    • Soit en liquide le jour de l’inscription, soit au compte (BE60 7775-9580-2570) dans les trois jours qui suivent l’inscription. Pour les paiements au compte n’oubliez pas de libeller votre communication de la manière suivante : Nom et prénom de l’enfant + STAGE.

    Attention, l’inscription sera effective que lorsque le paiement sera effectué.

    Pour d’autres renseignements, ou pour une difficulté financière, vous pouvez contacter Nancy Jacques au 019/51.17.71

  • Imprimer

    CONTRÔLE TECHNIQUE > LA TRÈS MAUVAISE SURPRISE POUR CHARLES … BON A SAVOIR !

    Comme de nombreux Belges, Charles (prénom d’emprunt) avait pris la mauvaise habitude de manquer son rendez-vous au contrôle technique.

    Le problème, c’est qu’il a un jour reçu un p.-v. pour avoir brûlé un feu rouge et que cela a permis à l’administration de remarquer qu’il n’avait plus été au contrôle technique depuis… cinq ans.

    À nos confrères de la DH, le conducteur explique comment ses multiples « oublis » lui ont finalement valu une énorme amende : « J’ai reçu une convocation pour me présenter devant le tribunal de police, le passage au feu rouge semblait devenu anecdotique bien que l’infraction était toujours mentionnée mais l’absence de contrôle, par contre, était le premier motif de ma convocation », raconte-t-il à nos confrères.

    Du coup, après avoir passé avec succès son contrôle technique, il s’est rendu chez le juge afin de découvrir ce qui l’attendait. Mais s’il a, un temps, pensé s’en sortir sans même un retrait de permis, Charles a finalement reçu une amende très salée : « 560 € pour les amendes, mais aussi 76,26 € pour les frais de justice et… 400 € pour le fonds spécial », explique-t-il.

    Bref, plus de 1.000 euros alors qu’il aurait payé beaucoup moins s’il avait été chaque année comme prévu à l’inspection automobile.

    Chaque année, plus de 800.000 conducteurs ne passent pas leur contrôle technique ou le passent en retard en Belgique. Si vous en faites parties, vous savez désormais ce qui vous attend…

    Source libre en ligne > https://www.sudinfo.be/id79577

    Illustration > Photonews

  • Imprimer

    10 NOVEMBRE BOURSE AUX VÊTEMENTS ENFANTS, MATÉRIEL SCOLAIRE, PUÉRICULTURE (INSCRIPTIONS)

    Bourse aux vêtements enfants organisée dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale le samedi 10 novembre au marché couvert.

    5€ l'emplacement

    Réservation emplacement: www.hannut.be/pcs-bourse-novembre-2018

    Bar et petite restauration prévus.

    Marché Couvert Samedi 10 novembre 2018 de 13:00 à 17:00

    Source > Ville de Hannut

  • Imprimer

    ATTENTION > À PARTIR DE CE 12 OCTOBRE, LES NOMS DES CARBURANTS CHANGENT À LA POMPE

    C’est une directive européenne à laquelle nous allons devoir nous habituer.

    A partir du 12 octobre, les noms des carburants vont changer. Ou plus exactement, leur signalétique. « Diesels » et « sans-plomb » seront désormais identifiés grâce à des formes géométriques.

    Les étiquettes des carburants subiront une modification à partir du 12 octobre afin d’être harmonisées, tant pour leurs dénominations que pour leur couleur, dans l’ensemble de l’Union européenne, annonce mercredi le SPF Economie. Les essences Super 95-E10 et Super 98 deviennent respectivement E10 et E5 tandis que le diesel (10S) s’appellera désormais B5. Le LPG garde, lui, son nom. Un lettrage noir sur un fond blanc sera en outre adopté pour toutes les étiquettes.

    FB_IMG_1538942153050.jpg

      Dans les 28 pays européens

    Avec ce changement, l’objectif de l’Union européenne est d’aider les consommateurs à choisir le carburant approprié à leurs véhicules dans toute l’Europe. Les nouvelles étiquettes seront en effet déployées dans les 28 Etats membres ainsi qu’en Islande, au Liechtenstein, en Norvège, Macédoine, Serbie, Suisse et Turquie.

    Les couleurs jaune et verte des pistolets et des étiquettes disparaitront. Elles feront place à des modèles blancs avec des lettres noires. Il y aura en outre des formes d’étiquettes spécifiques selon le carburant: un cercle pour l’essence, un carré pour le diesel et un diamant pour ceux de type gazeux.

    Chacune de ces formes sera remplie d’une lettre: un E pour l’essence, suivie d’un chiffre pour le taux d’éthanol en %, et un B pour le diesel, accompagné d’un chiffre représentant la teneur en biocarburant. La 95-E10 devient ainsi E10 et la 98 se mue en E5 tandis qu’on retrouvera le diesel 10S sous la dénomination B5. (Voir tableau)

    Ces nouvelles étiquettes seront placées à proximité immédiate du bouchon à carburant et dans le manuel d’utilisation sur les véhicules neufs, c’est-à-dire mis sur le marché ou immatriculés à partir du 12 octobre. Elles seront également apposées dans les stations-services, sur le corps de pompe et sur le pistolet distributeur. On les retrouvera enfin chez les concessionnaires automobiles.

    « Diesel » et « essence » ne disparaîtront pas

    Cette nouvelle dénomination ne causera-t-elle pas une certaine confusion parmi les consommateurs? «Il faudra probablement s’y adapter», concède-t-on au SPF Economie. «Mais il y aura une période de transition pendant laquelle les deux noms seront utilisés. Il y aura également une campagne d’information en ligne.»

    Pour la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants (Brafco), les mots diesel et essence ne vont pas disparaître pour de bon pour autant. «Ils ne sont pas interdits. Et, au début, les pompes les mentionneront encore bien sûr», y assure-t-on.

    Brafco trouve que cette dénomination unique est une avancée, surtout avec les variantes du diesel qui sont proposées actuellement. Mais le secteur n’est par contre pas satisfait du prix des autocollants (3 euros) que facture le Bureau de Normalisation. «Ils profitent de la situation car ils ont un monopole», dénonce la fédération.

    Source > https://www.sudinfo.be/id77941

  • Imprimer

    L’AFSCA FAIT VIDER DES FRIGOS DE L’INTERMARCHÉ DE HANNUT

    Ce jeudi 5 octobre, l’AFSCA a effectué un contrôle à l’Intermarché de Hannut.

    L’agence Fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire agissait suite à une plainte d’un client les alertant de l’état de la température anormalement élevée dans les frigos et congélateurs.

    IMG_3263.jpg

     «  En entrant dans le magasin, j’ai tout de suite été intriguée par une odeur bizarre », nous explique la plaignante qui souhaite rester anonyme.

    Comme elle est employée dans l’Horeca, ses 5 sens se sont aussitôt mis en alerte, dit-elle. «  J’ai regardé discrètement la température des frigos, elle était à… 22º, celle des congélateurs à 4º. »

    Elle a aussitôt interpellé le gérant pour s’inquiéter de la situation. «  Il a essayé de me rassurer. Je lui ai répondu qu’il devait tout jeter. Des viandes avariées peuvent être une menace pour la santé publique, surtout chez des personnes fragilisées comme les seniors ou les jeunes enfants. Mais il n’avait pas l’air de vouloir bouger. »

    IMG_0394.JPG

    La descente de l’AFSCA a eu lieu juste après son appel, en fin d’après-midi. «  Nos agents ont effectivement constaté qu’il y avait une panne de frigos, ils ont alors pris les mesures nécessaires.  », confirme la porte-parole de l’agence.

    Toute la marchandise qui n’était plus conforme en termes de température a été retirée de la vente. Selon nos informations, le personnel qui était déjà reparti a été rappelé pour vider les frigos et les congélateurs défectueux. Le travail aurait duré, nous dit-on, jusqu’au milieu de la nuit. Les appareils ont ensuite été mis momentanément hors d’usage, le temps que le gérant entreprenne les réparations nécessaires. «  Ils ne pourront être remis en service que lorsque nous les aurons recontrôlés », ajoute la porte-parole de l’AFSCA.

    Ce lundi, nous avons tenté de joindre la direction qui n’a pas souhaité commenté l’information : «  Le directeur est en formation, veuillez rappeler en fin de semaine, jeudi ou vendredi  », nous a-t-il été répondu par l’adjoint à la direction qui n’a pas, non plus, souhaité s’exprimer.

    Selon la plaignante, la panne aurait affecté la viande, les poissons, les légumes et tous les surgelés.

    Une affichette

    IMG_0396.JPG

    Par mesure de précaution, depuis vendredi matin, tous les clients sont invités à rapporter les marchandises achetées jeudi, à partir de 14h.

    La direction a communiqué l’information par voie d’affichage, des affiches A4 collées sur la porte d’entrée du magasin (soyez attentif, quand les parois vitrées s’ouvrent, les deux affichettes s’effacent derrière les panneaux..), mais aussi dans la zone froide

    Source en ligne de Marie-Claire GILLET pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/289743

    L’article également sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 09/10/2018

    Illustrations > M.V & JCD

  • Imprimer

    HANNUT > HORECA – APRÈS UN AN ET DEMI DE FERMETURE > RÉOUVERTURE DU FORUM

    Sous l’enseigne « Beach Bar », le café de la rue Zénobe Gramme reprend du service 

    Nouvelle enseigne, nouveau look. Le café emblématique de Hannut, le Forum, fait peau neuve. Suite à la faillite de la société exploitante, la SPRL Horeca Fun, l’établissement était fermé depuis décembre 2016. Sa réouverture est annoncée pour le printemps prochain. 

    Depuis quelques semaines, les travaux à l’intérieur de l’établissement ont débuté, preuve que le Forum, ce café emblématique de la rue Zénobe Gramme à Hannut, dont l’ouverture remonte à plus de 50 ans, n’a pas définitivement fermé ses portes.

    Le projet de réouverture au printemps prochain est porté par le propriétaire du bâtiment, un Visétois de 42 ans qui pour l’instant préfère garder l’anonymat.

    Ce qu’on sait de lui, c’est qu’il est employé dans l’Horeca et qu’il jouit d’une longue expérience -de plus de … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 08/10/2018

    … / … Cette réouverture du café prévue en mars/avril va générer la création de deux emplois. Les deux futurs employés ont déjà été trouvés. « Mais nous aurons aussi besoin d’extras » , prévient déjà le Visétois.

    Pour ceux qui cherchent un job étudiant, … / …

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 08/10/2018

  • Imprimer

    DAVID JEANMOTTE, PARRAIN DES 24H PUZZLE 2018 À HANNUT

    David Jeanmotte, le chroniqueur de l’émission Le Grand Cactus (RTBF) sera le parrain de la prochaine édition des 24 heures puzzle, les 27 et 28 octobre à Hannut.

    Il nous l’a confié : le professionnel du relooking adore faire des puzzles.

    David, tout d’abord, que connaissez-vous de Hannut ?

    « J’ai été l’égérie des magasins JBC pendant deux ans donc je suis passé par Hannut. D’ailleurs, le Hainaut et la province de Liège sont les endroits où je travaille le plus, ce qui m’a permis d’ouvrir un studio de relooking à Comblain-au-Pont. Entre ces deux provinces, les gens sont très flexibles ».

    Vous êtes le parrain des 24h puzzle de Hannut qui se tiendront le 27 et 28 Octobre. Qu’allez-vous y faire ?

    « Je parraine énormément d’événements. Les 24h puzzle, Top Woman Belgium, l’asbl des poilus du blé, les restos du cœur de Mons. En fait, dès qu’il y a de la créativité ou des besoins humains, je suis là. Je peux donner une visibilité à ces gens qui en ont besoin. Je remettrai donc les prix et je me réjouis de pouvoir discuter avec tous ces gens, j’adore ce contact, notre monde est devenu trop virtuel, rien de tel que le réel donc je vais rendre l’activité encore plus sympathique. L’argent ne m’intéresse pas, je ne suis pas matérialiste. Plus on avance dans le temps et plus je me mets à la disposition des gens qui sont vraiment dans le besoin ».

    Êtes-vous un fan des puzzles ?

    « Oui, j’adore ça ! C’est une activité intellectuelle, créative et ludique. Voilà plusieurs années que nous louons un ch La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/288577

    Source > CEDRIC MONTULET sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    Crédit Photo > Stéphane Laruelle

    Tout savoir sur les 24h de Puzzle sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/10/02/hannut-les-24h-de-puzzle-ces-27-28-octobre-2018-264742.html

  • Imprimer

    HANNUT - BIEN-ÊTRE ANIMAL > 100 POULES D’ÉLEVAGE À ADOPTER

    Depuis de nombreuses années, l’asbl S.E.A. (Suppression des Expériences sur l’Animal) rachète des poules pondeuses dans les élevages industriels pour leur sauver la vie.

    Un nouveau lot de 100 poules vient d’être ramené à Hannut. Les poules sont proposées à l’adoption au prix unitaire de 4,50 euros.

    La centaine de poules, des poules brunes âgée de 20 mois, sont arrivées à Hannut, chez Marie-Christine il y a une quinzaine de jours. « Avant de les soumettre à l’adoption, je leur donne toujours des vitamines, je leur apprends à manger mais aussi à se resocialiser au contact de mes propres poules », témoigne la Hannutoise, très impliquée depuis de longues années dans la cause animale.

    Chaque année, Marie-Christine parvient à trouver une famille d’accueil pour 850 à 900 poules issues des élevages industriels. Les acheteurs assure-t-elle viennent de partout en Belgique : « Tournai, Marche-en-Famenne, Virton, Rochefort. Je suis parfois étonnée du nombre de kilomètres que peuvent faire certaines personnes, juste pour 2 poules », indique Marie-Christine.

    Si vous souhaitez adopter une poule, vous pouvez contacter Marie-Christine au 019/65.67.83.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 08/10/2018

    En ligne sur > https://huy-waremme.lameuse.be