Hannut - Page 6

  • Imprimer

    HANNUT - SPORT POUR TOUS > L’ASBL ROLLING CHAIRS REMPORTE 2.500 EUROS

    Ce vendredi, l’ASBL hannutoise Les RollingChairs a remporté un chèque d’une valeur de 2.500 euros grâce à sa participation à la bourse NRJ avec Hello crowd.

    Ce chèque va permettre à l’association d’acheter des chaises roulantes sportives pour enfants.

    Née en 2015, l’ASBL a pour but de promouvoir le sport chez les personnes en chaise roulante en leur mettant du matériel à disposition sans devoir investir personnellement.

    C’est dans cette optique que le nouveau projet de l’association consiste à acheter 10 chaises roulantes sportives pour enfants pour leur section « Kids Rollingchairs », avant fin 2019. « Une chaise coûte entre 2.700 euros et 3.500 euros. C’est un sacré investissement pour les familles, surtout qu’il n’y a aucune intervention de la mutuelle. Il y a quelques temps, nous avons appris qu’il n’existe en Wallonie aucune chaise roulante sportive pour enfant. Vu le coût et la croissance des enfants, cela serait une véritable perte financière pour les familles d’en acheter. Dès lors, on s’est lancé le défi de mettre des chaises sportives pour enfants à disposition », rapporte André Balsacq, gérant de l’ASBL hannutoise.

    Ainsi, quand NRJ et la plateforme de crowdfunding Hello crowd ont offert la possibilité aux personnes qui ont un projet à développer, de participer à la bourse NRJ, l’ASBL a sauté le pas. Ce vendredi, l’ASBL a remporté la seconde place de la compétition et est repartie avec un chèque de 2.500 euros pour l’aider à financer deux chaises.

    Un crowdfunding de 1.500 €

    Ce n’est pas tout ! Ce lundi, RollingChairs lance un crowfunding avec Hello crowd jusqu’au 15 janvier pour récolter davantage de fonds pour leur projet. « Nous avons fixé le crowfunding à 1.500 euros pour ne pas prendre de risques sachant que si nous ne récoltons pas cette somme, toutes les contributions sont reversées. Ceux qui désirent nous soutenir ne doivent pas hésiter à contribuer, même pour un ou deux euros car cela peut faire la différence ».

    Pour soutenir l’ASBL, vous pouvez rejoindre la page Facebook « Les RollingChairs (ASBL) » et participer au crowdfunding.

    Vous pouvez également contribuer avec un don sur le numéro de compte : BE82 7320 4372 9368.

    Source texte & illustration de La.Ma > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 03/12/2018

    Source en ligne également > https://huy-waremme.lameuse.be/315589

    NB : Il à noter que la première chaise roulante sportive pour enfant a été offerte par le KIWANIS Hannut Geer-Mehaigne. Elle sera remise officiellement ce 13 décembre lors de la prochaine réunion du club.

  • Imprimer

    CREHEN (HANNUT) - LOISIRS > UNE LIBRAIRIE DE SECONDE MAIN

    Depuis le 1er octobre, Manuela Sanchez a ouvert sa librairie de seconde main, « Des livres et nous », située rue de Thisnes 36 à Crehen.

    Après avoir passé 17 ans à travailler dans une librairie, Manuela Sanchez (48) voulait retrouver cette passion qui l’animait, la partager et permettre à tous de redécouvrir le livre que l’on tend parfois à oublier.

    C’est ainsi que depuis un peu plus d’un mois, Manuela a ouvert une libraire de seconde main au cœur de Crehen. « Quand j’ai changé de boulot, quelque chose me manquait et après avoir découvert une magnifique petite librairie en vacances, j’ai eu envie d’en faire de même pour partager mon amour des livres », confie-t-elle.

    Ainsi, pendant plusieurs mois, la passionnée de littérature a parcouru les vide-greniers, les brocantes et les annonces sur internet pour dénicher des livres en tous genres afin d’alimenter sa librairie. À ce jour, La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 03/12/2018

    … / … Manuela connaît chaque recoin de sa caverne aux trésors et n’hésitera pas à vous aider à trouver la lecture qu’il vous faut.

    Côté prix, ceux-ci se situent entre 50 cents et 10 euros suivant l’ouvrage.

    Manuela projette également, dans un futur proche, de proposer des ateliers afin de permettre aux enfants de prendre goût à la lecture et, La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 03/12/2018

    Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 18h.

    Source texte & illustration de La.Ma > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 03/12/2018

    Source en ligne également > https://huy-waremme.lameuse.be/315377

  • Imprimer

    VILLE DE HANNUT > OPÉRATION SHOE BOX DE CE 03 AU 13 DÉCEMBRE

    Dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale, la Ville lance, en collaboration avec la Conférence des Elus de Meuse Condroz Hesbaye, l’opération Shoe Box et ce, pour la troisième année consécutive.

    Du 3 déc 09:00 au 13 déc 12:00h

    Ville de Hannut > Rue de Landen 23, 4280 Hannut

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events/210096419761595/

  • Imprimer

    HANNUT CE LUNDI 03 DÉCEMBRE AVEC LE CCH > CONFÉRENCE > UN MILLE-PATTES OU MILLEPATTE COMME MILLEFEUILLE?

    Michèle Lenoble-Pinson. Docteur en philosophie et lettres, membre du Conseil international de la langue française

    L'orthographe, si on la compare à un vêtement de la langue, doit s'ajuster à l'évolution. La conférence présente les raisons d'être de la nouvelle orthographe en expliquant l'historique, les motifs, les principes et en confrontant les points de vue...

    Michèle Lenoble-Pinson viendra nous présenter son amour de la langue et des mots.

    Enthousiaste et rigoureuse, voilà les adjectifs qui qualifient le mieux cette "gardienne" de la langue française. Trois causes mobilisent particulièrement son énergie: la réforme de l’orthographe, les anglicismes et la féminisation des noms de métier, de fonction, grade ou titre.

    > 3 décembre 2018 - 14h00 > Rue des Combattants, 1 à 4280 Hannut - Salle de l'Académie

    >Prix : 8€ / Article 27

    > Réservations : 019/51.90.63 ou info@centreculturelhannut.be

    Possibilités d'abonnements pour les conférences - INFO : 019/51.90.63

  • Imprimer

    VILLE DE HANNUT de ce 04 au 13/12 > > LE ZÉRO DÉCHET, ON S'Y MET !? > 4 JOURS D’ATELIER À LA BIBLIOTHÈQUE

    Vous avez envie de franchir le pas du "zéro déchet" mais vous ne savez pas par où commencer ?

    La Ville de Hannut organise des ateliers-conférences "zéro déchet" les 4, 13, 17 et 18 décembre 2018, à 19h30.

    Au programme :

    Le 4/12 ou le 13/12 : Atelier zéro déchet - Cuisine

    Apprenez à réaliser une éponge tawashi et un film alimentaire réutilisable bee'wrappy ainsi qu'à emballer vos collations avec la technique furoshiki.

    Le 17/12 ou le 18/12 : Atelier zéro déchet - Salle de bain

    high_d-20181127-3PX7GT.jpgApprenez à faire votre propre dentifrice, déodorant et sel de gommage maison.

    Chaque atelier sera précédé d'une conférence "Le zéro déchet au quotidien", donnée par Sylvie Droulans de Zéro Carabistouille et maman d'une famille zéro déchet.

    Ateliers gratuits mais inscription obligatoire à environnement@hannut.be , avant le 3 décembre 2018.

    Les places étant limitées, inscription à un atelier au choix par personne (soit "cuisine", soit "salle de bain"). Si des places restent disponibles, nous permettront aux participants de s'inscrire à un autre atelier.

    Les ateliers auront lieu à la bibliothèque communale de Hannut, Rue de Landen 43.

  • Imprimer

    HANNUT > «LAGAF M’A BEAUCOUP APPRIS DURANT LE TOURNAGE»

    En septembre dernier, nous vous présentions Jade Boulanger, cette Hannutoise de 10 ans à la carrière prometteuse.

    Premier rôle féminin aux côtés de Vincent Lagaf dans Marguerite, à l’approche de la fin du tournage, la jeune actrice revient sur ces deux mois intenses.

    B9717786839Z.1_20181130214032_000+GKLCHC6MP.1-0.jpgPour rappel, Marguerite est le premier film du réalisateur montois, Mik Colignon, dont 85 % des futures recettes seront reversées au Télévie. Cette comédie raconte l’histoire de Nyl (jouée par Jade) atteinte d’une maladie orpheline. Vincent (joué par Vincent Lagaf), hospitalisé contre son gré, décide d’aller rendre visite à Nyl en cachette avec une idée folle.

    Deux mois après le début du tournage, les dernières prises s’achèveront tout doucement à la mi-décembre. L’occasion pour Jade de faire le point sur cette expérience enrichissante et solidaire. «  Le tournage a pris du retard mais ça arrive et on s’adapte. C’est mon premier film où je suis la seule enfant, ce n’est pas toujours facile. Je suis avec des adultes dont c’est le métier et moi je dois aussi aller à l’école mais maman m’aide beaucoup et j’arrive à tout faire  », souligne Jade, élève en 5ème primaire à l’Athénée Royal de Hannut. Malgré les tournages, la fillette a une vie tout à fait normale. Elle a d’ailleurs récemment eu son bulletin et Jade réussit avec brio. Un point essentiel pour ses parents.

    Source > Edition numérique des abonnés > Christophe Lesage

    Dans le cadre du film, Jade joue aux côtés de l’animateur français, Vincent Lagaf. Une rencontre que la jeune fille attendait avec impatience. «  J’aimais déjà beaucoup Vincent (Lagaf) avant car il me faisait beaucoup rire mais il est aussi très bon acteur et très franc. Il m’a donné de nombreux conseils. Je l’apprécie beaucoup et j’espère pouvoir encore jouer avec lui  ». Jade a également fait de très belles rencontres artistiques sur le tournage comme une amitié avec l’acteur Jawad avec qui elle est inséparable.

    Pour rappel, Jade possède déjà un beau palmarès du haut de ses 10 ans. Commencée à 5 ans, sa carrière comptabilise de nombreuses publicités, une apparition dans plusieurs productions. En plus de jouer son premier rôle dans Marguerite et de jongler avec l’école, ce week-end, Jade tourne également dans un court-métrage.

    Source libre de LA.MA sur > https://www.sudinfo.be> Illustration > Mik Colignon

    Lire sur ce blog l’article du 02/09/2018 > UNE HANNUTOISE DE 10 ANS DANS UN FILM AVEC ‘LAGAF’ > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • Imprimer

    SEMAINE DE LA FRITE, DU 3 AU 9/12 > UN ÉCUSSON POUR LES « VRAIS » > NOS FRITURISTES LE RECEVRONT L’ANNÉE PROCHAINE

    Nos frituristes le recevront l’année prochaine

    Du 3 au 9 décembre, votre journal participe à la Semaine de la Frite en Wallonie. Vous pourrez en manger une petite portion gratuitement dans l’une des 140 friteries participant à l’action. L’an prochain, les « vraies » friteries seront mises à l’honneur, annonce le président de l’Unafri.  

    Pour lancer la Semaine de la Frite wallonne qui commencera le lundi 3 et se terminera le dimanche 9 décembre, l’Agence wallonne pour la promotion d’une Agriculture de Qualité avait invité des personnalités de marque, hier à Wavre. L’Apaq-W s’est associée avec l’Union Nationale des Frituristes (Unafri) et la Fédération HoRecCa Wallonie. Tous ont pu découvrir le clip du groupe musical formé pour cette occasion : « Passion Patate ». Avec à sa tête Marka qui a fait chanter son épouse, Laurence Bibot, Sarah Grosjean, Kody, Freddy Tougaux, l’écrivain Gilles Dal, Stefan Liberski et Fred Jannin. La plupart des artistes étaient présents dans la friterie d’Emmanuel Guilbert, « Ma Belge frite ».

    Pendant cette semaine dédiée à l’une de nos fiertés nationales, nous vous offrons la possibilité de commander une « petite frite » gratuite, sans la sauce, dans l’une des 140 friteries participant à l’action en Wallonie.

    Pour ce faire, il suffit de découper le bon dans votre journal (le 3, le 5 ou le 8/12). Une condition : votre addition doit atteindre 5 €. Il vous permet aussi de recevoir un abonnement numérique gratuit de 2 mois à notre journal. Selon Bernard Lefèvre, le président de l’Unafri, la Belgique compterait environ 4.500 friteries. « Dont 2.663 en Flandre. Pour Bruxelles et la Wallonie, c’est plus difficile de connaître le chiffre exact. Il devrait en avoir 300 à Bruxelles et donc environ 1.500 en Wallonie ».

    Il y aura du neuf l’année prochaine pour les frituristes. « Nous travaillons sur l’idée d’une agréation des frituristes. Elle se fera sur l’honneur et sur base de certains éléments objectifs. Je ne parle pas du goût, de la forme et de l’aspect de la frite car, pour juger cela, il y a 11 millions d’inspecteurs ». Bernard Lefèvre parle ici de décerner un écusson officiel aux « vraies friteries ». « C’est-à-dire les endroits où le plat principal proposé est la frite. C’est ce qui fait le caractère unique des frites belges et il faut le préserver ».

    Tout cela est fait dans l’optique d’avoir une reconnaissance officielle de l’Unesco, espère Philippe Mattart, le directeur général de l’Apaq-W qui s’étrangle un peu quand il pense à ces Anglais qui ont traduit le mot « frites » par « French fries ». Il rappelle surtout que le marché de la pomme de terre en Wallonie représente 45 mille hectares sur les 730 mille du secteur agricole pour une production de 2 à 2,5 millions de tonnes. Et une valeur de production estimée à 200 millions €.

    Source > Pierre Nizet sur votre journal LA MEUSE du vendredi 30/11/2018

  • Imprimer

    HANNUT > GROSSE MOBILISATION POUR REMBOURSER L’OPÉRATION DE TAO

    Suite à un mauvais coup de sabot à Moxhe, le cheval du voisin de Laurent Gaspar, a été violemment atteint au niveau de la jambe gauche.

    Opéré chez Equitom, une clinique équine réputée, Tao se remet mais les frais s’amoncellent... Le Hannutois a lancé un appel afin qu’Axa indemnise complètement son voisin.

    En septembre, l’un des chevaux de Laurent Gaspar a shooté le cheval de son voisin qu’il croisait sur la voie publique. Blessé à la jambe gauche, Tao (14 ans) avait besoin d’une opération. Ce qui a été fait à Equitom, « l’un des meilleurs hôpitaux de Belgique pour chevaux  », souligne Laurent Gaspar.

    L’assurance responsabilité civile du Hannutois est censée intervenir pour rembourser les frais de son voisin. «  Sauf qu’Axa ne s’est pas encore prononcée... On m’a dit qu’ils ne rembourseraient que la valeur résiduelle du cheval qui ne vaut pas grand-chose puisque ce n’est pas un cheval de course. On dirait qu’on parle d’une vieille voiture, ça me révolte  », lance le Hannutois. «  Si l’assurance nous avait dit qu’elle n’interviendrait pas, on aurait réfléchi autrement. Mais là le courtier avait assuré que ça ne posait pas de problème. »

    Il rappelle les frais importants de l’opération et l’hospitalisation. «  16.000€ de facture, mon voisin ne peut pas payer. Il s’était saigné pour acheter un cheval à sa fille. Tao est lui même super courageux, il se bat pour vivre. Il est trop faible pour rentrer maintenant.  » L’appel du Hannutois sur Facebook pour qu’Axa intervienne a déjà été relayé 18.000 fois.

    Axa: «Les frais strictement nécessaires» > Dimanche, décembre 2, 2018 - 15:12             

    Les assurances Axa Belgium dit regretter la … La suite en ligne libre > https://huy-waremme.lameuse.be/315343

    Source libre de A.G. > https://huy-waremme.lameuse.be