Faits divers

  • Imprimer

    LENS SAINT REMY (HANNUT) - JUDICIAIRE > MEURTRE DE LA PÉDICURE: DÉBUT DU PROCÈS LE 28 JANVIER > (SUITE)

    On avait évoqué cette fin d’année pour le procès de Stéphane Médot (38) et Sabrina Joannes (41), inculpés du meurtre de Chantal Humblet (53), perpétré en mai 2016 à Lens-Saint-Remy (Hannut).

    Mais des problèmes d’agenda en ont décidé autrement, et la date définitive est désormais connue : le procès débutera le 28 janvier.

    Le 24 mai 2016, c’est la fille de la pédicure, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de sa maman, qui avait découvert le corps de cette dernière, ligotée et bâillonnée, sur son lit. Les caméras de surveillance d’une station-service proche de son domicile, situé dans le village de Lens-Saint-Remy à Hannut, avaient permis de repérer Stéphane Médot, un ancien braqueur, en compagnie de sa compagne de l’époque, Sabrina Joannes, gardienne de prison. Cette dernière semblait montrer du doigt l’habitation de Chantal Humblet, peu avant qu’elle ne soit tuée ; en outre, l’agenda de la victime, pédicure, avait permis de constater que Sabrina Joannes était une de ses clientes.

    Stéphane Médot a toujours soutenu qu’il … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/12/2018

    … / … Sabrina Joannes, une mère de trois enfants, libre depuis le printemps dernier, n’était pas sur les lieux du crime et soutient que jamais elle n’aurait pu imaginer ce qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/12/2018

    Poursuivis pour meurtre afin d’assurer l’impunité d’un vol, l’ancien braqueur récidiviste et l’ex gardienne de prison risquent la réclusion à perpétuité.

    Source > LWS > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/12/2018

    Les 5 derniers articles sur le sujet

    08 janvier > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/08/les-grands-proces-de-2018-pour-huy-waremme-hannut-244917.html

    22 janvier > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/22/meurtre-de-la-pedicure-a-hannut-sabrina-joannes-sort-de-pris-246092.html

    22 février > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/02/02/lens-saint-remy-hannut-meurtre-de-chantal-humblet-une-expert-247027.html

    27 mai > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/05/27/lens-saint-remy-hannut-meurtre-de-chantal-humblet-sabrina-jo-255854.html

    03 Juillet > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/07/03/lens-saint-remy-hannut-meurtre-de-chantal-humblet-suite-258601.html

    >> L’article principal complet en ligne > https://huy-waremme.lameuse.be/316001

  • Imprimer

    HANNUT > «LAGAF M’A BEAUCOUP APPRIS DURANT LE TOURNAGE»

    En septembre dernier, nous vous présentions Jade Boulanger, cette Hannutoise de 10 ans à la carrière prometteuse.

    Premier rôle féminin aux côtés de Vincent Lagaf dans Marguerite, à l’approche de la fin du tournage, la jeune actrice revient sur ces deux mois intenses.

    B9717786839Z.1_20181130214032_000+GKLCHC6MP.1-0.jpgPour rappel, Marguerite est le premier film du réalisateur montois, Mik Colignon, dont 85 % des futures recettes seront reversées au Télévie. Cette comédie raconte l’histoire de Nyl (jouée par Jade) atteinte d’une maladie orpheline. Vincent (joué par Vincent Lagaf), hospitalisé contre son gré, décide d’aller rendre visite à Nyl en cachette avec une idée folle.

    Deux mois après le début du tournage, les dernières prises s’achèveront tout doucement à la mi-décembre. L’occasion pour Jade de faire le point sur cette expérience enrichissante et solidaire. «  Le tournage a pris du retard mais ça arrive et on s’adapte. C’est mon premier film où je suis la seule enfant, ce n’est pas toujours facile. Je suis avec des adultes dont c’est le métier et moi je dois aussi aller à l’école mais maman m’aide beaucoup et j’arrive à tout faire  », souligne Jade, élève en 5ème primaire à l’Athénée Royal de Hannut. Malgré les tournages, la fillette a une vie tout à fait normale. Elle a d’ailleurs récemment eu son bulletin et Jade réussit avec brio. Un point essentiel pour ses parents.

    Source > Edition numérique des abonnés > Christophe Lesage

    Dans le cadre du film, Jade joue aux côtés de l’animateur français, Vincent Lagaf. Une rencontre que la jeune fille attendait avec impatience. «  J’aimais déjà beaucoup Vincent (Lagaf) avant car il me faisait beaucoup rire mais il est aussi très bon acteur et très franc. Il m’a donné de nombreux conseils. Je l’apprécie beaucoup et j’espère pouvoir encore jouer avec lui  ». Jade a également fait de très belles rencontres artistiques sur le tournage comme une amitié avec l’acteur Jawad avec qui elle est inséparable.

    Pour rappel, Jade possède déjà un beau palmarès du haut de ses 10 ans. Commencée à 5 ans, sa carrière comptabilise de nombreuses publicités, une apparition dans plusieurs productions. En plus de jouer son premier rôle dans Marguerite et de jongler avec l’école, ce week-end, Jade tourne également dans un court-métrage.

    Source libre de LA.MA sur > https://www.sudinfo.be> Illustration > Mik Colignon

    Lire sur ce blog l’article du 02/09/2018 > UNE HANNUTOISE DE 10 ANS DANS UN FILM AVEC ‘LAGAF’ > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • Imprimer

    HANNUT > JUDICIAIRE > IL SE CASSE LE NEZ EN FRAPPANT SA FEMME

    Un Hannutois de 63 ans a comparu ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Huy pour une prévention de coups et blessures au préjudice de sa compagne avec qui il vit depuis 15 ans.

    Les faits ont eu lieu le 12 juin dernier au domicile du couple à Hannut. Après une soirée bien arrosée, une dispute éclate entre le couple et, d’un revers de la main, l’homme gifle sa compagne qui trébuche sur la table basse. En voulant l’aider à se relever, il perd l’équilibre et se casse le nez.

    La police est rapidement appelée sur les lieux par l’épouse. Sur place, les agents constatent le sang provenant du nez du mari tandis que la victime est envoyée à l’hôpital pour des contusions sur le visage et le crâne. Dans la déposition, les inspecteurs de police signalent également la présence de verres d’alcool sur la table et une haleine imbibée pour le couple.

    Ce mercredi, lors de l’audience, la compagne n’a pas désiré se constituer partie civile, précisant qu’il ne s’agissait que d’un fait isolé. L’époux quant à lui, a reconnu la prévention même s’il ne se souvient pas de la scène. Il ne sait même pas comment il a pu se retrouver le nez ensanglanté mais suppose qu’il a voulu aider sa compagne après son geste. « Je ne me souviens de rien, j’avais beaucoup bu ce jour-là mais je reconnais être l’auteur du coup sinon comment serait-elle tombée », précise le prévenu.

    Déjà condamné en 2014 et 2016 pour conduite en état d’ivresse, le prévenu ne possède toutefois aucun antécédent judiciaire. Le parquet a requis une suspension probatoire précisant qu’il est essentiel pour le Hannutois de prendre en main son problème d’alcool.

    Source en ligne libre > https://huy-waremme.lameuse.be/314073

  • Imprimer

    HANNUT > UNE GRANDE AIGRETTE PIÉGÉE DANS UN FILET D’ÉTANG

    Ce vendredi 16 novembre à 9h du matin, la Animal Rescue Team de Hesbaye (A.R.T.H) a secouru une jeune Grande Aigrette, une espèce d’oiseau échassier, des filets posés sur un étang à Hannut.

    Le propriétaire de ces étangs de Lens-Saint-Rémy avait placé ce dispositif pour éviter que les oiseaux ne mangent ses poissons. Les trois membres de la brigade sont arrivés rapidement sur les lieux avec du matériel de sauvetage. L’A.R.T.H secoure régulièrement des oiseaux coincés dans des filets ou conduits de cheminée.

    L’aile de l’animal était coincée dans un filet et il semblait affaibli. « Nous avons capturé l’animal de manière à ne pas le stresser », assure le responsable de la brigade, Michaël Robert. La B9717633207Z.1_20181117125005_000+G70CEKTDU.1-0.jpgGrande Aigrette étant protégé, la loi oblige les sauveteurs à relâcher l’oiseau dans son habitat naturel s’il n’est pas en danger. « Il était clairement blessé, nous l’avons donc transporté dans un centre C.R.E.A.V.E.S, agréé pour ce type de situation. Ils le libéreront quand il sera en état », précise Michaël Robert.

    Même s’il n’est pas agressif, le bec droit de l’animal peut être effrayant, voire dangereux. Il est donc plus prudent de contacter des professionnels pour lui porter secours. La Grande Aigrette est une espèce protégée. Elle fait partie de la famille des hérons et mesure jusqu’à 1m de hauteur et un 1m70 d’envergure. Si sa population se porte bien, la pollution croissante des eaux pourrait avoir des répercussions sur ces oiseaux dans le futur. La région wallonne conseille, par conséquent, de ne pas déranger la Grande Aigrette autour de sa zone de nidification et de repos.

    Le numéro de téléphone de la A.R.T.H est le même que le numéro d’urgence : 112. La brigade ne couvre pas que la zone de Hesbaye, elle se déplace dans la région liégeoise.

    Source en ligne libre de E.F.> https://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > © M.R.

  • Imprimer

    HANNUT – AGRESSION POLICIÈRE > UN NOUVEAU SOUTIEN POUR DIEGO DUMONT

    La Ligue des Droits de l’Homme se constitue partie civile aux côtés du Hannutois agressé à Landen

    Le 2 octobre dernier, en gare de Landen, le Hannutois Diego Dumont, hébergeur et membre de la plateforme citoyenne d’accueil des migrants, a été victime de violences policières. Il a immédiatement déposé plainte. Jeudi, la Ligue des Droits de l’Homme a annoncé qu’elle se joignait à sa plainte et se portait également partie civile.  

     « Ce soutien de la Ligue des Droits de l’Homme, cela me fait chaud au cœur, affirme Diego Dumont. Cela prouve que des choses anormales se sont déroulées à Landen et que j’ai raison de m’insurger. »

    Cela fait un peu plus d’un mois que Diego Dumont a été victime de violences policières alors qu’il filmait une intervention visant des migrants en gare de Landen. Une intervention qui s’était déroulée en présence du secrétaire d’état Théo Francken.

    Sous le choc au moment des faits, le Hannutois a repris pied aujourd’hui. Même si l’agression, mais aussi, l’intervention de Jan Jambon, ministre de l’intérieur, devant le parlement fédéral lui laisse un goût amer en bouche. « Cette intervention faisait suite à deux questions de parlementaires sur mon agression – Vanessa Matz et Olivier Maingain, NDLR. En réponse à ces questions, le ministre a lu un rapport de police auquel je n’ai jamais eu accès et qui était complètement faux. »

    Le rapport affirme notamment que le Hannutois … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    « J’étais effondré après avoir découvert la réponse du ministre. Il a lu un rapport complètement faux devant le parlement. Tout n’est qu’un tissu de mensonges… »

    Face au camouflet ministériel, le Hannutois est cependant réconforté par les centaines, voire les milliers de marques de soutien qu’il a reçues. « C’est incroyable … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    La Ligue des Droits de l’Homme > « Une enquête sérieuse doit être menée » 

    La Ligue des Droits de l’Homme insiste sur le fait que : « Les images prises par Diego Dumont montrent clairement qu’il se bornait à exercer son droit citoyen de collecter des images d’une opération policière en cours et … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    Source > Aurélie Bouchat sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/308614

    Voir les vidéos & photos de Diego sur sa page FB > https://www.facebook.com/diego.dumont.96

  • Imprimer

    HANNUT - EN PROJET > UNE SCULPTURE D’ALAIN BRONCKART À LA GARE

    Une idée de Benoît Robert en souvenir des Hannutois tués à Liège

    Qui veut la sculpture en Acier_Corten d’Alain Bronckart ?

    29512892_10213607904644810_4107821611286603880_n.jpgL’artiste et directeur du centre culturel de Hannut verrait bien son œuvre (Toujours au stade de maquette) érigée sur ses terres natales, au rond-point de Momalle-Fexhe et Fexhe-Le-Haut-Clocher. Il a publié une simulation sur Facebook mais depuis, il a reçu une offre de Benoît Robert qui lui propose de l’exposer dans le futur nouveau quartier de la gare à Hannut, en hommage aux quatre Hannutois décédés dans l’explosion de la rue Léopold à Liège. 

    Voilà plus de 10 ans qu’Alain Bronckart garde son projet de sculpture bien au chaud dans ses cartons. « J’avais conçu cette œuvre en 2006, sur commande de la Ville pour habiller un rond-point à l’entrée de Hannut », se souvient Alain Bronckart. Pour une raison financière, ce projet n’a jamais abouti. Un tracteur a pris la place et Alain Bronckart est resté avec sa maquette sur les bras.

    Cette semaine, déterminé à le voir aboutir, il a publié sur les réseaux sociaux une simulation de sa sculpture à un des ronds-points de Remicourt, sa terre natale, celui situé à cheval sur Momalle et Fexhe-le-Haut-Clocher. Avec cette question : « Qu’en pensez-vous ? ».

    « Réalisée en acier corten, l’œuvre doit être vue comme une porte qu’on peut ouvrir et refermer.

    Quand, elle est ouverte, un cercle, symbole de la maternité et d’ouverture sur le monde, apparaît. », 2003815557_B973473873Z_1_20140902192608_000_GFA327087_3-0.jpgcommente l’artiste qui, depuis a été contacté par Benoît Robert, le papa d’Alexis Robert, l’un des 4 Hannutois tué dans l’explosion de la rue Léopold à Liège.

    Juste avant son décès tragique, Alexis Robert planchait sur un projet de redynamisation du quartier de la gare à Hannut tombé en désuétude depuis la fin du chemin de fer en 1963. Le jeune homme rêvait d’un lieu intergénérationnel, où jeunes et moins jeunes, valides et moins valides, vivraient en harmonie. Ses proches ont repris son projet qui va enfin se concrétiser. Selon Benoît Robert, la demande de permis doit être introduite à la fin d’année, « les travaux pourraient commencer au second semestre 2019 », assure-t-il.

    Cette semaine, lors d’une réunion technique à la Ville, (Il s’agit d’un partenariat public-privé), il a proposé de placer la sculpture d’Alain Bronckart dans le nouveau quartier de la gare, « ce serait une manière de se souvenir des quatre Hannutois de la rue Léopold mais aussi de tous les enfants de Hannut décédés », insiste Benoît Robert.

    Du côté de la Ville, le bourgmestre Manu Douette n’est a priori pas contre. « Notre objectif est de toute façon que nos artistes locaux puissent exposer dans les lieux publics. »

    Même si le projet n’est pas encore définitivement approuvé, Alain Bronckart se réjouit d’avance. « Une œuvre qui survit à la mort de son auteur, c’est le rêve de tout artiste », conclut-il avec l’optimisme qu’on lui connaît.

    En bref > Un de ses dessins chez Bacquelaine … sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 10/11/2018

     Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 10/11/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/305442

  • Imprimer

    HANNUT - JUDICIAIRE > L’AGENT D’ASSURANCES SE GARDAIT LES PRIMES

    Un agent d’assurances a été condamné par le tribunal correctionnel de Liège pour avoir dépouillé des clients.

    Ayant longuement exercé à Hannut a été condamné par le tribunal correctionnel de Liège pour avoir dépouillé des clients. Il leur avait fait croire que leur argent était investi en placements, mais il l’avait dilapidé… 

    Réginald, âgé de 60 ans, était installé comme agent d’assurance à Hannut et il travaillait notamment avec un gros groupe européen d’assurance et de gestion d’actifs. Une de ses fidèles clientes depuis les années 90, quinquagénaire waremmienne, avait décidé, en 2007, d’avoir recours à lui pour opérer des placements appelés « Buy & win ».

    Elle lui avait versé de l’argent sur son compte personnel à trois reprises, deux fois … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/11/2018

    …/ … Les deux femmes avaient quand même fini par se poser quelques questions, et en 2015 la quinquagénaire avait contacté le groupe européen d’assurance afin de s’enquérir de l’état de ses placements. C’est le service anti-fraude du groupe qui … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/11/2018 … / … qu’il avait décidé de gérer seul cet argent et non via le groupe d’assurance, mais que l’enquête l’avait empêché de gagner encore sa vie et donc de tout restituer.

    … / … il est bien coupable d’abus de confiance, masqué par de faux documents. Il écope de 12 mois de prison et de 5500 euros d’amende, le tout avec sursis. Le sexagénaire, de Hannuois, a été jugé pour abus de confiance, masqué par de faux documents

    Source > LWs votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/11/2018 > Illustration D.R.

  • Imprimer

    VILLERS-LE-PEUPLIER (HANNUT) > UN CAMION PREND FEU SUR LA RUE DE NAMUR

    Un camion à vide a pris feu ce vendredi vers 10h44 sur la N80 à Villers-le-Peuplier, un peu avant le rond-point. La circulation a été déviée.

    Un départ complet des pompiers (citerne, autopompe, balisage et un officier) a été envoyé sur place.

    A priori, l’incendie serait dû à un défaut technique des freins.

    Source libre de A.G. > https://www.sudinfo.be