Faits divers

  • HUY/WAREMME/HANNUT > MENDICITÉ : IL N’EST PAS QUESTION DE L’INTERDIRE

    La mendicité interdite à Namur pendant la saison estivale, la restriction décidée par les autorités communales fait polémique depuis une semaine.

    Et chez nous, qu’en est-il dans nos villes ? Comment nos bourgmestres gèrent-ils le phénomène ? Le point à Huy, Waremme et Hannut.

    «À Hannut, tout serait mis en place pour les aider»

    À Hannut, le phénomène de mendicité est marginal, voire inexistant. «  Nous avons quelques B9712617689Z.1_20170714204010_000+GVF9EN3OT.2-0.jpgsans-abri qui ne souhaitent pas l’aide des services sociaux. Mais leur nombre se réduit d’année en année. Suite à des décès ou des départs de la ville, ils ne sont plus que deux en hiver, un en été mais aucun ne mendie  », affirme Carine Renson, l’échevine socialiste des affaires sociales de Hannut.

    Rien à voir donc avec la situation dans des villes comme Liège ou Bruxelles. «  Si cela devait être le cas, reprend-elle, ce ne serait pas toléré. Nous ne laisserions pas les choses en l’état. Avec le CPAS, tout serait mis en place pour que les personnes aient de quoi se nourrir et se loger. Nous ne laissons jamais personne au bord du chemin  », assure encore l’échevine.

    Et à Waremme ?... le commissaire de police Jean-Marie Debroux confirme aussi l’inexistence du La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Mendicité à Huy: il n’est pas question de l’interdire, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Migrants sur l’aire de Bettincourt: différentes mesures à l’étude … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    L’ensemble des articles complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/103717

    Source > Marie-Claire Gillet > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Photo de tête > Depuis 6 mois, Laetitia fait la manche au centre de Huy, « pour nourrir ma famille », dit-elle. > Photo de corps > Carine RENSON

  • HANNUT - CHEZ LITERIE CHANET > VOL À L’ÉTALAGE DE QUATRE HOUSSES!

    Ce mercredi en milieu d’après-midi, le magasin « Literie Chanet », située rue Albert 1 er à Hannut, a été victime d’un vol à l’étalage pour le moins osé !

    « Une première dame est entrée dans l’établissement et a commencé à regarder, suivie d’une deuxième avec un enfant de 8-10 ans environ », a introduit M. Sossois, propriétaire du commerce avec Elodie Chanet.

    « Mon épouse leur a demandé deux fois si elle pouvait les aider. Puis, quand elle a été occupée avec d’autres clients dans la pièce du milieu et, moi, dans le fond, comme le magasin est tout en longueur, l’une d’elles est retournée à l’avant et a mis quatre housses de couette dans un sac. »

    Les images captées par les caméras de surveillance du bâtiment sont impressionnantes : on y voit ladite suspecte commettre son acte sans aucune discrétion, et avec une certaine aisance. Tout cela, sous les yeux du garçonnet qui l’accompagnait, jusqu’à ce qu’elle soit interrompue dans ses actes par un client qui venait de rentrer. Elle a alors pris la poudre d’escampette, comme si de rien n’était.

    « Au final, elle est partie avec quatre housses d’édredon, d’une valeur de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 13/07/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 13/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/102857

  • BRAIVES: UNE CULTURE DE 700 PLANTS DE CANNABIS À CIPLET

    La zone de police Hesbaye Ouest vient de mettre la main sur une importante culture de cannabis, rue du Presbytère à Ciplet (Braives).

    En phase de démantèlement, elle devait avoisiner les 700 plants de marijuana.

    Ce mardi, en fin de matinée, la zone de police Hesbaye Ouest est contactée par des riverains de la rue du presbytère, à Ciplet (entité de Braives). Ces derniers s’inquiètent de la présence d’une camionnette dans la propriété d’une habitation, pourtant inoccupée et qui serait annoncée comme en vente. Un véhicule ferait se rendrait régulièrement dans la propriété de ladite maison.

    Croyant en un cambriolage éventuel, deux équipes du service intervention, épaulées par deux agents de quartier ainsi que deux membres du service enquête et recherche, se rendent sur place. À l’arrivée des policiers, la camionnette signalée sortait justement de la propriété. Alors sur la voie publique, elle a été stoppée et les deux personnes présentes à l’intérieur ont été appréhendées. Le parfait petit matériel du trafiquant de drogue a été retrouvé dans l’habitacle du véhicule.

    Une perquisition a alors été menée à l’intérieur de la maison : une plantation de cannabis y a été découverte mais celle-ci se trouvait majoritairement en phase de démantèlement. Les auteurs des faits voulaient visiblement dégager des lieux. Plusieurs endroits dans la maison auraient été occupés par cette culture qui a, d’après le laboratoire de la police, été estimée à environ 700 plants. « On ignore par contre pour l’instant si plusieurs récoltes ont été opérées ou non  », a précisé Roland Dantine, le chef de corps de la zone Hesbaye Ouest.

    Les deux personnes arrêtées, un homme originaire d’ … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/102774

    Un article succin sur > http://www.lameuse.be/1884220

    Source > ED | PUBLIÉ LE 12/07/2017 À 16:25 > http://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > Capture GOOGLE

  • HANNUT: UN HOMME IVRE ROULE AU MILIEU DE LA BROCANTE DE THISNES ET FAIT UN BLESSÉ LÉGER

    Dimanche vers 5h50, un individu s’est engagé, malgré l’interdiction de circuler, avec son véhicule sur la brocante de Thisnes, a indiqué la police de la zone Hesbaye Ouest.

    L’homme, originaire de Hélécine, a fini son chemin en percutant de pleine face une remorque foraine Lors de la célèbre brocante de Thisnes.

    Une dame se trouvait dans la remorque pour y terminer les derniers préparatifs de sa journée. Déstabilisée par le choc, elle est tombée et a été légèrement blessée.

    Une fois sur les lieux, la police a constaté que l’homme était sous l’influence de l’alcool.

    Source > Rédaction en ligne DR sur > http://www.lameuse.be/1882416

    L’article en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/101999

  • HANNUT: UNE VOITURE ET UNE COLLECTION DE MODÈLES RÉDUITS VOLÉS DANS DES GARAGES

    Samedi vers 3 heures du matin, des individus ont pénétré dans le parking sous-terrain d’une résidence située rue d’Avernas à Hannut.

    Ils y ont volé une voiture de marque Hyundai ainsi qu’une collection de petites voitures, a indiqué la police de la zone Hesbaye Ouest.

    Les voleurs ont forcé les portes de trois garages individuels. C’est un résident, intrigué par le bruit, qui a fait appel à la police. Si le témoin n’a pas vu le départ de la voiture volée, il a aperçu un individu qui partait avec le coffre rempli de modèles réduits. La police ne sait pas si les voleurs sont revenus sur les lieux ou si un complice était resté à l’intérieur. L’enquête devra donc déterminer le nombre de malfrats.

    Le véhicule volé a été retrouvé dimanche vers 14h45 sur une aire de stationnement le long de l’autoroute près de Lubbeek, dans le Brabant flamand. La collection de petites voitures n’a, quant à elle, pas été récupérée.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.lameuse.be/1882408  Illustration./G.

    L’article en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/102000

  • 300 VÉHICULES ABANDONNÉS EN 2016 SUR LES AUTOROUTES

    Selon le ministre des Travaux publics Maxime Prévot, quelque 300 véhicules sont ainsi abandonnés chaque année le long des autoroutes wallonnes.

    Selon les calculs de la sécurité routière, le temps de survie sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute oscille entre 15 et 20 minutes. Les véhicules qui stationnent longtemps présentent donc un danger particulier. Selon le ministre des Travaux publics Maxime Prévot, quelque 300 véhicules sont ainsi abandonnés chaque année le long des autoroutes wallonnes. Le gestionnaire de la voirie procède donc à leur évacuation dans les meilleurs délais, via la police fédérale de la route et les dépanneurs privés.

    Aux frais du propriétaire

    « C’est l’article 51.1 du code de la route. Si le propriétaire est absent, le policier peut faire procéder au déplacement du véhicule aux frais du conducteur  », précise-t-on à la police. Et si cela se passe alors que vous étiez parti à pied chercher du carburant, il ne reste plus qu’à appeler le 101 à votre retour. En principe, la permanence devrait pouvoir vous indiquer vers quelle destination votre voiture a été emmenée. Les véhicules enlevés sont, en principe, confiés aux communes avoisinantes.

    Le cabinet … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/101591

  • HANNUT: UNE BLESSÉE APRÈS UN TONNEAU, ROUTE DE NAMUR

    Ce jeudi à 10h, un accident de la route s’est produit le long de la route de Namur à Hannut. On déplore une personne blessée.

    Une Hannutoise, née en 1953, qui circulait sur la chaussée en direction de Namur, à hauteur d’Avin, a été victime d’un accident de la route, ce jeudi vers 10 heures.

    Alors qu’elle se trouvait au volant de son véhicule, son GPS est tombé au sol. Elle s’est donc penchée pour tenter de le ramasser mais a dévié de sa trajectoire. La voiture a alors heurté une butte de terre et est totalement partie en embardée, jusqu’à effectuer un tonneau complet.

    Transportée en ambulance par le Smur à la clinique Notre-Dame de Waremme, la Hannutoise s’en sort blessée mais ses jours ne sont pas considérés comme en danger.

    La zone de police Hesbaye Ouest a constaté le fait.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1880414 > Illustration/DR

  • HANNUT > UN INDIVIDU ARRÊTÉ, IVRE, SUR LA PLACE HENRI HALLET

    Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 23h30, la zone de police Hesbaye Ouest a été appelée pour une bousculade, place Henri Hallet à Hannut.

    Arrivée sur place, l’équipe de policiers constate qu’un homme « sortait du lot » dans cette altercation.

    Né en 1988, cet habitant de Hannut a dû être maintenu par les agents. Il se montrait agressif et se trouvait visiblement dans un état d’alcoolémie avancé. Il a été ramené au poste de police de Huy, où il a passé le reste de la nuit dans une cellule de dégrisement afin de s’y calmer…

    Source > E.D. sur > http://sudinfo.be > Illustration > DL

    L’article au complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/100569