vol - Page 5

  • Imprimer

    HANNUT > TOUT LE MATÉRIEL PROFESSIONNEL D'UN ÉLECTRICIEN VOLÉ À THISNES

    Un important cambriolage s’est déroulé dans la nuit du 31 mars au 1 er avril, rue du Mignawez à Hannut.

    Parmi le préjudice subi par les occupants, on compte notamment tout le matériel professionnel du propriétaire, électricien.

    D’après les premières constatations observées sur place, le ou les malfrats sont parvenus à entrer dans l’habitation en coupant un cadenas qui fermait le garage.

    Ils auraient utilisé un matériel, type disqueuse, pour en venir à bout, avant de visiter l’ensemble du rez-de-chaussée.

    Une fois à l’intérieur, les voleurs se sont emparés de plusieurs appareils multimédias, notamment une télévision, des ordinateurs et une tablette numérique. Enfin, ils ont surtout emporté la remorque du foyer et un coffre de toit, dans lequel se trouvait tout le matériel professionnel du propriétaire, électricien. Les clés de la camionnette ont également été dérobées.

    La zone de police Hesbaye Ouest a constaté le fait.

    Source > Ed sur page libre > http://www.lameuse.be/1818937 Illustration DR

  • Imprimer

    HANNUT: DES MILLIERS D'EUROS DE GSM VOLÉS CHEZ PROXIMUS

    Un important vol s’est déroulé vers 4h du matin, dans la nuit de mercredi à jeudi, place Henri Hallet à Hannut, au sein du magasin de téléphonie Proximus.

    Les faits semblent assez similaires à ce qu’il s’est malheureusement déjà déroulé dans le commerce, en avril 2015. Les voleurs, visiblement au nombre de trois, sont parvenus à entrer en détruisant la porte d’entrée à l’aide d’un objet qui semble être une masse.

    Une fois à l’intérieur, les malfrats ont ouvert les armoires et les ont vidées de leur contenu. « Ils sont surtout emportés des GSM de grandes valeurs, type IPhone et Samsung Galaxy  », a commenté Laurent Ramos, l’administrateur-gérant du commerce, occupé à faire l’inventaire de son préjudice, ce jeudi matin. «  Il y en a sans doute pour plusieurs milliers d’euros, 30.000 au minimum je dirais quand on estime qu’il doit y avoir une trentaine de téléphones volés, d’une valeur de 500-600 euros en moyenne.  »

    Les bras chargés de marchandises, les voleurs ont ensuite quitté le magasin à bord d’un véhicule, qui serait une voiture de marque Ford, qui les attendait rue Vasset.

    En attendant, Laurent Ramos essaye de rester optimiste. « C’est sûr que c’est assez ennuyeux mais nous devons avancer. Ce qui importe, c’est de rester ouvert et d’avoir du stock pour servir les gens.  »

    La zone de police Hesbaye Ouest est descendue sur place afin de constater les faits. Le laboratoire doit également se rendre sur les lieux dans le courant de la journée.

    Source > Ed sur site le ouvert > http://www.lameuse.be/1816840

    Illustration > ED lors du vol de 2015

  • Imprimer

    HANNUT > LE COUPLE FILMÉ EN TRAIN DE VOLER POUR 800 € DE VÊTEMENTS RETROUVÉ !

    Grâce à Facebook, la gérante retrouve les voleurs 

    … Ce vendredi, de colère, elle a donc publié la vidéo sur son compte Facebook.

    Les réactions se sont enchaînées. Dès le matin, une commerçante de Verviers lui signalait la présence du même couple dans son magasin. « J’ai reconnu le monsieur à ses yeux très particuliers, très petit, de couleur bleue. » À Verviers, ils sont repartis assez vite, sans rien voler.

    Grâce à la diffusion de cette vidéo, la patronne, Isabelle Chantraine, est aussi parvenue à identifier les auteurs. Certains internautes les ayant reconnus, lui ont communiqué leurs noms. En fin de matinée, elle leur a envoyé un ultimatum, en message privé sur Facebook : « À 16h, si je n’ai pas la marchandise, je dépose plainte à la police. »

    À 13h41, elle recevait un appel d’un numéro privé. « C’était la femme qui m’appelait pour me prévenir qu’ils allaient tout rapporter. »

    Et effectivement, deux heures plus tard, elle entrait dans le magasin avec … La suite, sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 11/03/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 11/03/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/55184

    Notre article d’hier sur le sujet > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

     

  • Imprimer

    HANNUT > UN COUPLE FILMÉ EN TRAIN DE VOLER POUR 700 € DE VÊTEMENTS (VIDÉO)

    Cette vidéo diffusée en exclusivité sur notre nouvelle édition digitale La Meuse Huy-Waremme a de quoi faire bondir !

    Ce mercredi, le magasin de prêt-à-porter Doudou Doudou Dit Donc a filmé un couple occupé à voler plusieurs vêtements de marque. Et ce, en profitant que la commerçante était occupée avec un client.

    > La commerçante a diffusé la vidéo sur son compte Facebook. Vidéo et interview dans notre édition digitale La Meuse Huy-Waremme

    Source Marie-Claire Gillet sur > http://www.lameuse.be/1804924

    Doudou Doudou Dit Donc sur Facebook > https://www.facebook.com/doudou.doudouditdonc/posts/1222686771183270

  • Imprimer

    HANNUT > LES MONNAYEURS DU SELF WASH ROUTE DE HUY FORCÉS PAR DES MALFRATS

    Un vol a été perpétré au sein de l’infrastructure de self wash de Hannut, rue de Huy, vraisemblablement dans la nuit de vendredi à samedi.

    Les monnayeurs ont été forcés et vidés.

    Il était environ 10 heures du matin, ce samedi, quand la zone de police Hesbaye Ouest s’est rendue auprès de l’infrastructure de car wash de Hannut, rue de Huy.

    Alertés par un riverain des lieux, les policiers n’ont pu que constater un vol opéré dans les monnayeurs de ce self wash. Ces derniers ont été forcés et vidés de leur contenu par un ou plusieurs individus, vraisemblablement dans la nuit de vendredi à samedi.

    Source en ligne > http://huy-waremme.lameuse.be/47281

    La suite à venir dans votre journal LA MEUSE de demain mardi 21/02

  • Imprimer

    APPEL À TÉMOINS A HANNUT > UNE JEUNE FILLE AGRESSÉE PLACE HENRI HALLET

    Aurez-vous DES INFORMATIONS à fournir ?

    La zone de police Hesbaye Ouest lance un appel à témoins pour un vol avec violence qui s’est déroulé ce jeudi, vers 12h20-12h30, place Henri Hallet à Hannut. Une jeune fille de 17 ans y a été victime d’une agression, alors qu’elle se trouvait à l’arrêt de bus.

    Un groupe de jeunes gens (deux garçons et une fille) s’est approché d’elle. Sans lui adresser un mot, un 1 er garçon lui a arraché son GSM pour le remettre au 2 d , qui s’est empressé de le jeter au sol. On lui a alors demandé si elle avait d’autres objets en sa possession. Alors qu’elle tentait de se dégager, le 1 er garçon lui a porté un coup au visage, au niveau de l’œil droit. La jeune fille est tombée au sol. Le groupe s’est alors emparé d’une tablette numérique, qu’elle possédait dans son sac d’école.

    Un passant intervient

    Ce n’est que lors de l’intervention d’un passant que les faits se sont arrêtés. Un Monsieur s’est inquiété de son état, avant d’aller récupérer ladite tablette auprès de la bande d’agresseurs. La police cherche à identifier ces derniers mais aussi la personne qui est venue à la rescousse de la jeune victime.

    Au niveau de leurs profils, le premier garçon est de type nord-africain, mesure environ 1,6m, est âgé de 17 à 18 ans et porte une coupe de cheveux (noirs) très courte, voire rasée. Le second jeune homme est de type européen, aux cheveux plutôt blonds vénitiens-roux, mesure environ 1,65m et son âge apparent est de 17 ans. Il porte, à l’oreille droite, un anneau écarteur. La jeune fille, elle, est aussi de type européen, mesure environ 1,55m et est âgée de 16 ans. De corpulence plutôt forte, ses cheveux sont blonds avec d’importantes repousses brunes.

    Le témoin a environ 60 ans. Ses cheveux sont blonds très clairs ou blancs. Il porte une courte barbe, des lunettes de vue rondes et une veste en cuir au moment des faits. Il était accompagné d’un Jack Russel.

    >Pour toutes informations : contacter la police : 019/659.500.

    Source > Votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi18/02/2017 > illustration > La Capitale

  • Imprimer

    THISNES (HANNUT) > VOL AVEC VIOLENCE DU TIROIR-CAISSE DANS UNE ÉPICERIE

    Une femme, accompagnée d’un complice, a volé le tiroir-caisse d’une épicerie, route de Wavre à Thisnes (Hannut), ce jeudi en milieu d’après-midi.

    Elle s’est montrée violente avec la commerçante du magasin.

    Il était environ 15h15, ce jeudi, quand un vol avec violence s’est déroulé dans une épicerie, située le long de la route de Wavre, à Thisnes (entité de Hannut).

    Selon la zone de police Hesbaye Ouest, qui a constaté le fait, la scène se serait déroulée comme suit… La commerçante, qui se trouvait dans son arrière-boutique, a entendu des clients entrer. Quand elle est arrivée dans le magasin, elle a aperçu une femme passer derrière le comptoir et s’arrêter au niveau du tiroir-caisse, qu’elle était occupée à essayer d’extraire.

    La suspecte avait le visage caché par un foulard, tandis qu’un homme qui l’accompagnait maintenant la porte d’entrée ouverte. La commerçante s’est approchée de la dame et a essayé de tirer ledit foulard vers le bas afin d’apercevoir son visage mais celle-ci l’a alors empoignée par le col de son gilet, tout en parvenant à extraire le tiroir-caisse de son socle.

    La jeune femme a … La suite pour les abonné à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/46118

    Source > ED sur > http://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > IL A BRAQUÉ LE « NIGHT AND DAY » : PEINE DE TRAVAIL

    Le 27 août 2015, un Hannutois de 32 ans a braqué le « Night and Day » de Hannut avec un pistolet factice à bille, imitant le modèle d’un pistolet Glock et avec un couteau à cran d’arrêt.

    Le jeune homme n’a cependant pas été tout à fait au bout de son braquage et s’est laissé prendre par la police sur place.

    « Qu’est-ce qui vous a arrêté » avait questionné le juge lors de l’audience du 12 janvier dernier. « Ma conscience, avait soufflé le prévenu. Je n’ai pas eu l’audace de le faire. J’ai fait demi-tour… »

    Le jeune homme expliquait qu’il était dans … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 10/02/2017

    … Compte tenu de l’absence d’antécédent du jeune homme, le juge lui a cependant accordé le bénéfice d’une peine de travail. Il écope de 100 heures. S’il ne les preste pas, il devra purger 10 mois de prison

    Source > A.BT dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 10/02/2017 …