petit - Page 2

  • Imprimer

    AGENDA > SPECTACLE JEUNE PUBLIC > « PETIT INUIT » PAR SABINE VANDERSMISSEN

    Petit Inuit.jpgUn spectacle pour tout-petits de 3 mois à 3 ans

    Dimanche 16 septembre 2012 à 15h30

    Salle Rosoux, rue des Combattants 1 à Hannut (académie)

      « Dans le ciel, un nuage sème des flocons. Un doux flocon se pose sur la neige endormie… Une fillette sort de son igloo tout rond. Ses bottes tracent des petits pas dans la neige endormie… Elle part à la pêche au poisson. Qu’y a-t-il là-dessous, sous la neige endormie ? ». Le spectacle présente la journée extraordinaire d’un petite Inuit qui part à la rencontre d’un monde étrange sous la neige… Petits moments poétiques, tendres ou intrigants, rythmés par des musiques  venues du pays des flocons, l’Islande. Le spectacle dure 20 minutes et est suivi d’une animation adaptée de 40 minutes environ.

    Durant l’animation, le tout-petit devient un vrai petit Inuit ! Ses pieds découvrent différentes textures de neige et de glace. Certaines sont molles, d’autres douces, d’autres encore sont lisses ou brillantes comme autant de sortes de neige différentes… Les Inuits possèdent une grande quantité d’« adjectifs » pour qualifier la neige car il est important de pouvoir reconnaître le type de sol sur lequel on marche. Ici, le tout-petit se rendra compte de ces différences en touchant les matières proposées. Ensuite, le petit enfant peut se glisser dans l’igloo et dire bonjour à Inouk, un gros ours polaire qui y habite. L’enfant aime faire semblant d’habiter dans l’igloo : il y dort, y joue et surtout s’y cache ! Inouk est toujours très content d’y accueillir ses petits amis car il reçoit d’énormes câlins…

    L’igloo permet à l’enfant d’avoir un endroit à lui, de s’isoler s’il le souhaite. Les plus grands aiment imiter, reproduire ce qu’ils connaissent chez eux, à la maison. Ils jouent à faire semblant d’aller au dodo, d’être papa ou maman… Pour les plus petits, c’est un endroit où ils aiment se cacher, puis apparaître, se cacher encore… Petit moment où ils jubilent en nous faisant une surprise… Inouk est un gros ours polaire en peluche qui permet à l’enfant de le cajoler, de lui faire part de son humeur, bonne ou mauvaise.

    • Infos et réservations indispensables au  019/51.90.63 ou info@cchannut.be.
    • Droit d’entrée : Gratuit pour les moinsde 3 ans ; 6€ dès 3 ans.
    • Lieu du spectacle : Auditorium Jean Rosoux (académie) de Hannut, rue des Combattants 1. CCH.jpg

    Une organisation du Centre Culturel de Hannut, avec les soutiens de la Province de Liège et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Imprimer

    AGENDA > LES PETITS MARCHES DU DIMANCHE le 03/06

    Ptismarch+s_FlyerA6_Recto.jpg

  • Imprimer

    LE PETIT SPIROU À LA TÉLÉ DÈS SEPTEMBRE

    1238021849_ID7512491_0-spirou_171304_H3QF8P_0.JPGLes responsables de la société de production Dreamwall à Marcinelle (Charleroi) ont présenté mercredi après-midi les deux premiers épisodes de la série Le Petit Spirou, qui sera diffusée dès septembre prochain sur la RTBF.

    La série est adaptée de la bande-dessinée du même nom. Elle comportera 78 épisodes.

    Si le travail de préproduction et de réalisation s’est effectué à Paris dans les locaux de Dupuis Audiovisuel, celui de production a été réparti entre trois studios de production, dont celui de Dreamwall à Marcinelle.

    Selon le producteur de la série, Léon Perahia, les professionnels chargés du travail d’adaptation ont dû contrer deux types de difficultés. La première a été de construire des épisodes de 7 minutes à partir de gags généralement condensés sur une planche de bande dessinée. Pour y parvenir, les scénaristes ont décliné les aventures du Petit Spirou autour d’une même thématique: “Comment survivre à...” La seconde difficulté a été de corriger certains aspects irrévérencieux des personnages.

    Après la phase de préproduction, la production d’un épisode dans les studios Dreamwall dure cinq semaines. L’entreprise carolo est chargée d’en produire 26 dans les prochains mois.

    La production de la série coûtera au total 6 millions d’euros. La somme a été réunie auprès de Dupuis Audiovisuel, d’Araneo Belgium, de Luxanimation, de la RTBF et de M6.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 21 Mars 2012 à 17h17 > Photo Archives C. Feron