historique - Page 2

  • Imprimer

    FETE DU TRAVAIL ET JOURNEE INTERNATIONALE DES TRAVAILLEURS L’HISTORIQUE …

    04.jpg

    La fête internationale telle qu'elle est célébrée de nos jours tire son origine des combats du mouvement ouvrier pour obtenir la journée de huit heures, à la fin du XIXe siècle[3].

    Aux États-Unis, au cours de leur congrès de 1884, les syndicatsaméricains se donnent deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils choisissent de débuter leur action le 1er mai, date du moving day parce que beaucoup d’entreprises américaines entament ce jour-là leur année comptable, et que les contrats ont leur terme ce jour-là, l'ouvrier devant déménager (d'où le terme de moving day) pour retrouver du travail. La grève générale du 1er mai 1886, impulsée par les anarchistes, est largement suivie[8]. Ils sont environ 340 000 dans tout le pays.

    À Chicago, la grève se prolonge dans certaines entreprises, et le 3 mai 1886, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester. Le lendemain a lieu une marche de protestation et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers.

    C’est alors qu'une bombe explose devant les forces de l’ordre. Elle fait un mort dans les rangs de la police. Sept autres policiers sont tués dans la bagarre qui s’ensuit. À la suite de cet attentat, cinq syndicalistes anarchistes sont condamnés à mort (Albert Parsons, Adolph Fischer, George Engel, August Spies et Louis Lingg) ; quatre seront pendus le vendredi 11novembre1887 (connu depuis comme Black Friday ou « vendredi noir ») malgré l’inexistence de preuves, le dernier (Louis Lingg) s’étant suicidé dans sa cellule. Trois autres sont condamnés à perpétuité.

    En 1893, le gouverneur progressiste de l'Illinois signe des pardons pour les syndicalistes encore détenus, en raison de la fragilité de l'enquête et du processus judiciaire[réf. nécessaire][9].

    La fusillade de Fourmies

    En 1889, la IIe Internationale socialiste se réunit à Paris, à l'occasion du centenaire de la Révolution française et de l’exposition universelle.

    Lire la suite ici ...

    Source > http://fr.wikipedia.org > Photo > centrejeunes

  • Imprimer

    TOUT SAVOIR SUR L’HISTOIRE DU MUGUET DU 1ER MAI

    4222351298.jpg

    On fait remonter la tradition du muguet du 1er mai à la Renaissance, Charles IX en ayant offert autour de lui en 1561 comme porte-bonheur.

    La légende veut qu'en 1560, Charles IX et sa mère Catherine de Médicis visitent la Drôme où le chevalier Louis de Girard de Maisonforte offre au jeune roi un brin de muguet cueilli dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

    Le roi, charmé, reprend cette pratique d'offrir chaque printemps un brin de muguet à chacune des dames de la cour en disant « Qu'il en soit fait ainsi chaque année », la coutume s’étendant rapidement à travers tout le pays [7]. Une autre version de la légende veut qu'en 1560, Catherine de Médicis charge le chevalier de Saint-Paul-Trois-Châteaux, ville du département de la Drôme, d’une mission secrète auprès des Borghèse, ce dernier revient de chez cette riche famille italienne et, en guise de réussite de sa mission, offre au roi à la cour de Fontainebleau un bouquet de muguet trouvé dans les bois[3].

    En France, dès 1793, le calendrier républicain de Fabre d’Églantine propose une fête du Travail (« jour du travail ») au 3e jour des sansculottide (le « tridi »), tandis qu'il associe le muguet au « jour républicain », le 26 avril et non le 1er mai, rompant ainsi avec cette tradition royale[8].

    Cette tradition se perd jusqu'au 1er mai 1895 qui voit le chansonnier Félix Mayol débarquer à Paris, gare Saint-Lazare, et se voir offrir un bouquet de muguet par son amie parisienne Jenny Cook[4]. Une anecdote publiée dans ses mémoires rapporte que faute de trouver un camélia, que les hommes élégants portaient à l'époque au revers de leur redingote, il prend un brin de muguet le soir de sa première sur la scène du Concert parisien. La première étant un triomphe, il conserve ce muguet qui devient son emblème et relance peut-être cette coutume [9].

    À la Belle Époque, les grands couturiers français offrent le 1er mai un brin de muguet à leurs petites mains et à leurs clientes. Christian Dior en fait l’emblème de sa Maison de couture. Dès lors, cette coutume du 1er mai devient une fête dans la région parisienne [3].

    Ce n'est qu'au début du XXe siècle qu'il sera associé à la Fête du travail, qui date elle-même de 1889. En fait, sous Pétain, la fête des Travailleurs devient la fête du Travail et l'églantine rouge (Rosa canina ou Rosa rubiginosa), associée à la gauche, est remplacée par le muguet.

    La vente du muguet dans les rues de Nantes commença peu après 1932, avec l'instauration de la fête du lait de mai par Aimé Delrue[10],[11]. Elle se répandît ensuite à toute la France aux environs de 1936 avec l'avènement des congés payés.

    En France, la vente du muguet par les particuliers et les associations non munis d'une autorisation et sur la voie publique est officiellement tolérée le 1er mai [12] en respectant toutefois les autres obligations légales (il s'agit par exemple de muguet du jardin ou des bois et non pas de muguet acheté, sinon ce serait de la revente). La tradition de pouvoir vendre le muguet sur la voie publique remontant à Claude-François de Payan, ami de Robespierre [13].

    Il est produit chaque année 60 millions brins de muguet (vendus à l'unité ou en pots) rien que dans la région nantaise, ce qui représente 80% de la production nationale, réalisée par une trentaine de producteurs répartis sur une demi-douzaine de communes et embauchant en contrat saisonnier près de 7 000 salariés[14]'[15].

    En France, il existe une tradition selon laquelle un brin de muguet à 13 clochettes porterait bonheur [16].

    TOUT savoir et encore plus sur le muguet > ICI

    Source > http://fr.wikipedia.org

  • Imprimer

    HISTORIQUE DE L’AGNEAU PASCAL ET …. SITES DE RECETTES SALEES & SUCREES!

    P1030349.jpg

    L'agneau pascal est un symbole de Pâques dans les religions juive et chrétienne.

    Mais il n’a pas la même signification dans ces deux religions. Nous vous proposons de découvrir l’origine et la symbolique de l'agneau de Pâques.

    Judaïsme

    Les juifs continuent à commémorer l'exode en célébrant la Pâque en sacrifiant un agneau. La fête de Pessa'h (passage) célèbre durant huit jours la libération du peuple d'Israël et la traversée de la mer Rouge.

    Le sacrifice de l'agneau tire son origine d'un ordre de Dieu à Moïse, avant la traversée de la mer Rouge, pour immoler un agneau par famille [1]. Le sang de l'agneau, répandu sur les portes des maisons des Hébreux avec une branche d'hysope, permettait de signaler à l'Ange de la Mort que ces maisons devaient être épargnées de la mort des premiers nés, qui ne devait frapper que les Égyptiens (une des dix plaies)[2].

    Christianisme

    Pour les chrétiens, la fête de Pâques est le passage de la mort à la vie par Jésus, victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes. Ainsi, Jésus est identifié à l'agneau sacrificiel de la tradition juive [3]. Jésus est aussi représenté par un agneau dans l'Apocalypse.

    L'agneau symbolise également la soumission du chrétien à la volonté de Dieu, ainsi que les vertus d'innocence, de douceur et de bonté.

    Ceci donne lieu à une tradition culinaire : à Pâques, dans les pays chrétiens, on grille et mange de l'agneau.

    Source > Wikipedia

    Pâques et Agneau

     

    agneau550.jpg

     

    17 Idées originales de recettes de pâques et agneau

    Source > http://www.epicurien.be

    Les desserts de Pâques !

     

    paques-gateau-de-paques-400.jpg

     

    En dessert ou pour le goûter, un gâteau de Pâques fait toujours son petit effet.

    Traditionnel, en forme d'agneau, au chocolat ou venu de l’autre bout du monde, le gâteau de Pâques va vite devenir votre incontournable des fêtes pascales…

    Source > http://www.marmiton.org

  • Imprimer

    BIENTOT > GALETTE DES ROIS & L’ÉPIPHANIE ….. TRADITION ? COUTUME ? > TOUT SAVOIR !

    846331084.jpg

    L'Épiphanie est une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et recevant la visite et l'hommage des rois mages. Elle a lieu normalement le 6 janvier.

    En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier.  (Cette année 2015 ce sera donc le 04)

     La fête s'appelle aussi « Théophanie », qui signifie également la « manifestation de Dieu ».

    Ce jour-là, on mange aussi la galette des rois, un gâteau contenant une fève qui rendrait « roi » quiconque la trouverait dans sa part de galette.

    La galette des Rois est un gâteau célébrant l’Épiphanie et traditionnellement vendu et consommé quelques jours avant et après cette date.

    La tradition veut qu’elle soit l’occasion de « tirer les rois » à l’Épiphanie : une fève est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée et a le droit de porter une couronne de fantaisie. Dans le circuit commercial, dans la seconde moitié du XXe siècle, les boulangers fournissent avec la galette une couronne en papier doré à usage unique. Plus traditionnellement chaque famille réalise et conserve une ou plusieurs couronnes artisanales. Il est dit que le bénéficiaire de la fève doit offrir la prochaine galette, cependant, aucune source fiable ne permet d'affirmer ou d'infirmer formellement cette tradition. C’est le plus jeune des convives, caché sous la table, qui décide de la distribution des parts.

    Les gâteaux à fève n’étaient pas réservés exclusivement au jour des Rois. On en faisait lorsqu’on voulait donner aux repas une gaieté bruyante. Un poète du XIIIe siècle, racontant une partie de plaisir qu’il avait faite chez un seigneur qui leur donnait une généreuse hospitalité, parle d’un gâteau à fève pétri par la châtelaine : « Si nous fit un gastel à fève ». Les femmes récemment accouchées offraient, à leurs relevailles, un gâteau de cette espèce.

    TOUT savoir sur cette tradition > ICI sur Wikipedia.

    Une recette …..C’est par ici >  > http://www.lesfoodies.com

  • Imprimer

    HALLOWEEN > QUELQUES EXPLICATIONS SUR CETTE LÉGENDE !

    halloween-1.jpg

    Halloween ou l'Halloween (usage québécois) est une fête originaire des îles Anglo-Celtes[1]célébrée dans la soirée du 31 octobre,veille de la Toussaint.

    Son nom est une contraction de l'anglais All Hallows Eve qui signifie the eve of All Saints' Day en anglais contemporain et peut se traduire comme « la veillée de la Toussaint ».

    En dépit de son nom d'origine chrétienne et anglaise, la grande majorité des sources présentent Halloween comme un héritage de la fête païenne de Samain qui était célébrée au début de l'automne par les celtes et constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an. Halloween est ainsi connue jusqu'à nos jours sous le nom de Oíche Shamhna en gaélique. Elle est une fête très populaire en Irlande, Écosse et au Pays de Galles où l'on trouve de nombreux témoignages historiques de son existence. Jack-o'-lantern, la lanterne emblématique d'Halloween, est elle-même issue d'une légende irlandaise.

    C'est à partir du VIIIe siècle, sous les papes Grégoire III (731–741) et Grégoire IV (827–844), que l'église catholique introduisit la Toussaint en date du 1er novembre opérant un syncrétisme avec les fêtes de Samain.

    Halloween est introduite en Amérique du Nord après l'arrivée massive d'émigrants irlandais et écossais notamment à la suite de la Grande famine en Irlande (1845-1851). Elle y gagne en popularité à partir des années 1920[réf. nécessaire] et c'est sur le nouveau continent qu'apparaissent les lanternes Jack-O'-lanterns confectionnées à partir de citrouilles, d'origine locale, en remplacement des rutabagas utilisés en Europe.

    Halloween est aujourd'hui célébrée principalement en Irlande, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. La tradition moderne la plus connue veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur (fantômes, sorcières, monstres, vampires, lutins par exemple) et aillent sonner aux portes en demandant aux adultes, souvent eux-mêmes déguisés, des bonbons, des fruits ou de l'argent avec la formule : Trick or treat! (« Farce ou friandise ! ») ou simplement « Happy Halloween! ». D'autres activités incluent des bals masqués, le visionnage de films d'horreur, la visite de maisons « hantées » ou l'allumage de feux de joie en plein air.

    Etymologie et orthographe, Historique, Jack o' lantern, Popularité dans le monde etc, … tout savoir enLisant la suite ici ...

    Source > http://fr.wikipedia.org

    Photo > http://www.halloweenwallpapers

  • Imprimer

    FETE NATIONALE BELGE DU 21 JUILLET … UN PEU D’HISTOIRE … POUR MEMOIRE…

    a9e8d810.jpg

    La Fête nationale belge (Belgische nationale feestdag, en néerlandais, Belgischer Nationalfeiertag, en allemand), est célébrée le 21 juillet, depuis une loi du 27mai1890[1]. Cette journée commémore le serment prêté le 21juillet1831 par Léopold de Saxe-Cobourg, premier roi des Belges, de rester fidèle à la Constitution. Le serment du roi marquait le début d'une Belgique indépendante, sous le régime d'une monarchie constitutionnelle et parlementaire.

    Suite à la révolution belge de 1830 qui mena à l'indépendance de la Belgique, le Congrès National décide que la Belgique devait être une monarchie constitutionnelle. Le 4juin1831, le Congrès appelle Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha (par 152 voix sur 196), à devenir le premier Roi des Belges,

    Le roi se rendit d'Angleterre à Calais par bateau puis jusqu'à La Panne en calèche. Il se rendit ensuite à la Place Royale de Bruxelles où il prêta serment le 21 juillet 1831 et devint ainsi le premier Roi des Belges. Le jour de la fête nationale fut d'abord fixé au 27 septembre commémorant alors les « journées de septembre » nom couramment donné à la révolution belge. Ce n'est que sous le règne de Léopold II que la fête nationale fut fixée au 21 juillet pour lier ce jour de fête pour le pays à la personne du Roi.

    Le 21 juillet 2013 fut la date choisie par le roi Albert II pour abdiquer en faveur de son fils Philippe de Belgique qui prêta serment peu après. Philippe devint ainsi le deuxième roi des Belges à prêter le serment constitutionnel le jour de la fête nationale.

    Source > http://fr.wikipedia.org Photo > Google

  • Imprimer

    LA GENÈSE DU DOSSIER ÉOLIEN DE HANNUT > ICI

    Proje222t1.jpg

    OBJET : Demande de permis unique visant à implanter et exploiter un parc de 9 éoliennes de 3 MW chacune et d’une cabine de tête (entre Thisnes et Merdorp)

    Historique de l’instruction de ce dossier 

    05 avril 2012 > Introduction de la demande de permis unique de classe 1 

    24 mai au 26 juin 2012 > Enquête publique avec 1350 réclamants 

    juin 2012 > avis défavorable de la Ville de Hannut + Avis défavorable de la CRAT et de la CWEDD + SPF Mobilité et transports AVES + Avis favorable conditionnel de la DNF DGO4 – Patrimoine IBPT + Avis favorable de la DGO3 Agriculture Service technique provincial 

    08 octobre 2012 > Refus du permis unique par l’administration régionale 

    25 octobre 2012 > Introduction d’un recours  contre l’arrêté du FT et FD 

    06 février 2013 > Arrêté du Ministre : Le recours est recevable + La décision du FD et FT est confirmée + Le permis est refusé 

    10 avril 2013 > Introduction d’un recours en annulation devant le Conseil d’Etat 

    20 novembre 2013 > (notification 27 nov 2013) Sur base de l’évolution des avis de IBPT et DGTA et des moyens avancés dans le cadre du recours au CE (motivation des actes administratifs) +- Le recours est recevable + Le refus de permis est retiré 

    16 janvier 2014 > Demande d’avis de la CCATM dans les 40 jours > Suite à l’introduction d’un complément d’EIE 

    20 janvier 2014 (notifié le 22/01) > Recommandé invitant les communes de Hannut, Wasseiges et Orp Jauche d’organiser une enquête publique suite à l’introduction d’un complément d’Etude incidences sur environnement 

    Sur base de ce courrier, le Collège communal : 

    • Décide d’organiser une réunion d’information

    • Y invite officiellement l’auteur de projet TECTEO lequel accepte de rencontrer une délégation de riverains mais refuse de participer à une réunion élargie

    • Organise l’enquête publique du 21 février au 24 mars 2014

    • Procède à l’affichage en date du 27 janvier 2014 

    14 février 2014 (notifié le 17 février) Envoyé par mail à 16h24… La copie avancée d’un courrier daté du 14 février informant  > Que les compléments d’information ne relèvent pas d’un complément d’EIE > Que l’enquête publique ne doit plus avoir lieu 

    Sur quoi porte le complément d’information EIE?

    Arrêt du CE DUMONT du 21 février 2013 (parc éolien de Fauvillers) 

    • Concerne les normes relatives aux émissions sonores

    • Arrêté GW du 04 juillet 2002 fixe les conditions générales d’exploitation des établissements

    • ‘Lorsque la vitesse du vent dépasse 5m/s, les limites générales de niveaux de bruit autorisée la nuit est de 40 dB’

    • Or une éolienne n’émet un bruit notable que lorsqu’elle est en production soit à des vitesses de vent supérieures à 5 m/s

    => Obligation de brider (ralentir)  les éoliennes afin de ne pas dépasser cette norme

    Pourquoi l’annulation de l’enquête publique ?

    La région se base du l’article D69 du Code de l’Environnement

    ‘L’autorité compétente apprécie les incidences du projet en prenant en considération l’étude d’incidences sur l’environnement, les avis recueillis dans le cadre de la procédure en autorisation et toute autre information qu’elle juge utile.’

    Quelle lecture donner à cette décision?

    Annulation de cette enquête publique (21 février au 24 mars)

    Sollicitation de nouveaux avis ? > CWEDD, CRAT > Ville et communes

    Le permis peut être délivré à tout moment…

    Décisions du Collège communal 

    A l’issue de la réunion d’information aux citoyens, le Collège communal s’est réuni en séance. 

    A l’unanimité: > De transmettre en urgence à la Région wallon son avis défavorable sur le projet notamment sur base du déni de démocratie 

    La suite … Dans le reportage d’hier > ICI … Affaire à suivre …

    Source > C de P > Ad Communale Hannut 

  • Imprimer

    AUJOURD’HUI C'EST LA SAINT VALENTIN > LES ORIGINES ……

    409761_10151004019230753_1654408107_n.jpg

    Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. 

    Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves hannut,blog,jcd,saint valentin,origines,historiqued’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

    À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des amoureux[1]. Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un cœur ou un Cupidon ailé. 

    À l’envoi de billets au XIXe siècle a succédé l’échange de cartes de vœux. Cependant, en Amérique du Nord, les échanges de cartes ne se font pas selon la conception européenne où la carte de Saint-Valentin est envoyée à une personne « unique ». Il n'est pas rare qu'une personne y envoie une dizaine de cartes, et même que des élèves d'école primaire en envoient à leur maîtresse d'école. 

    Historique du jour de la Saint-Valentin > Époque médiévale > La Saint-Valentin dans le monde … En savoir plus > ICI

    Source > http://fr.wikipedia.org Photo de 1912