Reportages Culturel & Loisirs - Page 2

  • HELIOTROPE LE QUARTET HANNUTOIS A FÊTÉ DIGNEMENT SES 30 D’EXISTENCE

    454_30ans_QUAT_HELIOTROPE_ 002.jpg

    Dimanche dernier, le Centre Culturel de Hannut fêtait les 30 ans d’Héliotrope Quartet.

    Compte-rendu:

    « Excusez-moi, j’ai un bonbon ! » dit-il en retirant le sujet de sa bouche pour commenter et introduire la prestation et les musiciens, en parlant devant le microphone. Le cadre est posé. Nous sommes entre amis…

    Directement, Héliotrope Quartet nous plonge dans une atmosphère de kermesse. Les 454_30ans_QUAT_HELIOTROPE_ 034.jpgmusiciens-clowns, tout de noir vêtus, ont emprunté aux comiques, le gilet bariolé, le noeud papillon et le nez rouge, ils s’installent. Le clown à moustaches (Christian Gerstmans, deuxième violon) est auréolé de lumière, un des spots l’enveloppe telle une gloire. Tous les regards, toutes les oreilles sont en attente de son. Très vite, les instruments chantent, joués aux doigts, corde à corde. Ils trissent comme un gazouillis d’hirondelle annonçant le printemps.

    L’archet reprend ses glissades le long des cordes, picotant les notes, ululant les sons. Il ne manque que le bout de la langue qui sort entre les lèvres pour figurer la concentration. « Même pas peur » pourrait être la devise des 4 compères pendant ce morceau. La maitrise du jeu des protagonistes relève de l’excellence, ils nous font croire avec espièglerie qu’il existe encore des moments d’incertitudes dans leur prestation, mais oh combien incertaine est cette affirmation. Quel plaisir évident et partager, de prendre conscience que nous savons ce qu’ils voudraient nous faire croire et de faire fi… Je salue ce travail qui nous laisse croire que tout est inné, improvisé sans que nous en décelions aucune des ficelles, exercice truculent et conséquent.

    Les silences sont musique, spontanéité et joie de vivre.

     « Vos soucis, ici, oubliez-les » lance Éric Gerstmans (Alto).454_30ans_QUAT_HELIOTROPE_ 035.jpg

     Nos souvenirs classiques, aussi bien cinématographiques que musicaux, sont revisités, réinterprétés. Les partitions tournent à bonne allure, je peux imaginer en fermant les yeux me retrouver à une veillée au coin du feu avec le groupe qui joue, on est serré comme des sardines dans le salon et tous les voisins sont venus écouter le raffut de notes, le chahut d’accords, les échanges tonitruants et entrainants de nos quatre joyeux drilles.

     Héliotrope Quartet traduit l’humour en plaisir musical. Ces bouts en train dépoussièrent Grease, les parapluies, la mélodie du bonheur avec volupté. Ils nous font plonger dans le ragtime, cette musique ancêtre du jazz, jouée par la communauté afro-américaine avec ravissement grâce à deux violons, un alto et un violoncelle. Les amis sont dans la salle et l’ambiance est échange et complicité. « Le Chant des Valeureuses Gayoles Liégeoises » ravive l’esprit libre du Liégeois. Ces troubadours, un peu fous du roi, jouent de l’espièglerie, voire de l’effronterie comme d’une arme, sur un air de cramignon, de petite fugue légère en réveillant au passage le « Tchantchès » principautaire qui sommeille dans nos coeurs. Même le coq du drapeau liégeois participe à cette prise de conscience identitaire.

    454_30ans_QUAT_HELIOTROPE_ 036.jpgCes drôles font partie, Mesdames, excusez du peu, de ces fous que l’on voudrait entendre matin, midi et soir sous nos fenêtres. Ils nous rendraient belles de leurs airs entrainants. Ils nous feraient rougir de leur maligne irrévérence et nous feraient sourire de leur candeur. Leurs ballades pourraient nous voir essayer quelques pas…

    Ils sont quatre : Pierre Hénaut, le cadet, qui remplace Georges. Christian Gerstmans, le frère d’Éric, « qui se connaissent depuis qu’ils sont nés », explique ce dernier et Étienne Capelle. Ils réécrivent l’histoire à l’aide de deux violons, un alto et un violoncelle. À entendre absolument. Héliotrope Quartet traduit en musique l’évolution humaine en un quart d’heure. Notre histoire débute à la préhistoire, nous traversons la période romaine, le Moyen-Age et prenons le temps de sourire à l’époque galante française. Nous entendons les notes du canon de Pachelbel pour évoluer vers le temps qui passe de Vivaldi jusqu’à la Révolution française. Le premier homme sur la lune nous projette dans le monde actuel. Béjart, fantôme passe derrière nous quand le Boléro égrène les notes de Ravel, le temps ne s’arrête pas, 40-45, l’après-guerre, du flirt à la poupée de cire, les seventies, les années 80, rien n’est oublié, Satisfaction, Bee Gees, Dalida pour en revenir aux notes égrenées de Ravel. Béjart salue d’un petit geste la prestation et s’évanouit à mon regard en caressant454_30ans_QUAT_HELIOTROPE_ 039.jpg son menton. Notre belgitude peut se réjouir, nous avions déjà Brel et Stromae, aujourd’hui j’ai aussi découvert Héliotrope Quartet. Nous pouvons sans complexe les associer à ces perles belges. Ces quatre perles, donc, sont polies par leurs 30 ans de scène, mais ils n’ont pas perdu de leurs éclats. Héliotrope Quartet, c’est à l’image d’un autre groupe de papys pour le rock and roll, ce qu’il y a de meilleur en Jazz de cabaret aujourd’hui… « Que la musique triomphe ! »

    Héliotrope Quartet a fait des bébés. Ces enfants, adultes aujourd’hui sont du même jus que leurs ainés. Ils sont tombés dedans quand ils étaient petits !

     Faites-leur confiance, ils s’expriment avec force, passion et conviction.

     Ouvrez-leur vos oreilles.

    Source G.B. sur > https://www.facebook.com/centrecultureldehannut > (Photos: Jean-Claude Dubois)

  • HANNUT TOURISME PROMOTION.> OUVERTURE DE LA SAISON TOURISTIQUE 2014 DE HANNUT

    10155373_10202772272920953_8621996041541253041_n.jpg

    Ce dimanche 6 avril se déroulait à la Maison Communale de Hannut la conférence de presse de Hannut Tourisme Promotion.

    A cette occasion Le Président de l'ASBL Francois Maurice rappelait les diverses manifestations prévues en 2014: Petits marchés mensuels et de Noël, cortège du 21 juillet et village des saveurs.

    Un mois de mai particulièrement riche avec le 10 la 21ème édition du Country Music Festival ainsi que les 17 et 18 le weekend Hannut Wallonie Bienvenue.

    Une série de six cartes postales représentant divers sites de l'entité est éditée et sera bientôt dans les librairies ainsi qu’à l'Administration Communale.

     

    hannut,blog,jcd,htp,tourisme,promotion,saison,touristique,animation,commune,ouverture

     

    Un livret  représentant un travail de longue haleine sur l'origine des noms de rues des 18 communes de l'entité hannutoise a également été présenté ainsi que le livre "Si Thisnes en Hesbaye m'était raconté" présenté par son auteur André Mottet.

    Description

    hannut,blog,jcd,htp,tourisme,promotion,saison,touristique,animation,commune,ouvertureC'est en amoureux de la terre de ses ancêtres qu'André MOTTET raconte Thisnes-en-Hesbaye, la vie rurale, l'école, l'église, la vie associative, etc.
    Fouillé et précis, cet ouvrage de 250 pages, dont 90 en couleurs, vous livre les décors et le cœur du XXe siècle, dans une bourgade à la croisée des grands axes, avec ses 52 chemins et sentiers, et autant de lieux-dits.
    L'auteur retrace le portait d'une vingtaine de Thisnois illustres, présente une toponymie locale exhaustive et un index des 400 Thisnois cités. Un chapitre important raconte aussi les années de guerre.
    L'ouvrage est disponible chez l'auteur, rue de la Vallée, 31 à Thisnes (Hannut), Tél/fax: +32 19 637 646, ou après paiement de 35€ (TTC) au BE27 0831 8000 9973.

     

     

    L'échevin Pol Oter rappelait l'importance de Hannut Tourisme Promotion et de l'évolution qu'elle aura dans le futur.

    Le site de http > http://htp.hannut.be/

    Sur Facebook > https://www.facebook.com/htp.hannuttourisme

    Source > FM Président de HTP

  • RENCONTRE ENTRE L'ART MARTIAL ET LE SPORT DE COMBAT AVEC KAGAMI BIRAKI DE L'AÏKIDO CLUB SATORI HANNUT

    image2.jpg

    Le 8 février 2014, 12eme Kagami Biraki de l'Aïkido Club Satori Hannut:

    Ce 12eme kagami biraki a permis une fois de plus de rassembler deux visions de l'art de se défendre en l'espace de 2 heures.

    La première vision est composée de deux arts martiaux, l'aïkido représenté par le club "Satori Hannut ASBL" dirigé par Eric Feller 3e Dan Aïkikaï et le karaté représenté par le club "basic shotokan karatédo" dirigé par Vincent bourguignon 3e Dan.

    La deuxième vision est représentée par le "strike wo" club de self défense.

    Notre public était composé de parents et amis de membres.  Ils ont pu découvrir que l'ultime but des arts martiaux ou de combat est de ne pas arriver à l'affrontement. De pars leurs points de vue, leurs pratiques, plus simplement leurs voies.  Ces disciplines image.jpegapprennent à leurs membres que l'entrainement permet de se préparer d'abord psychologiquement et ensuite physiquement.

    Pour certain, ce côté de "non affrontement" peut être au départ "frustrant" mais en réalité, ces disciplines n'ont fait que s'adapter à leur époque.  Aujourd'hui, qui se promène encore en rue armé jusqu’aux dents de sabre et de couteau? Qui peut encore enlever une vie pour un déshonneur? Plus sérieusement, celui qui parvient à faire passer un message important dans un contexte tendu sans pour cela s'emporter ou provoquer la colère de son interlocuteur?  Celui-ci peut alors mesurer l'importance du "contrôle de soi". Il est plus appréciable de mesurer le retour positif de son interlocuteur. Tel est le but des deux disciplines car il est plus difficile de convaincre un ennemi de devenir son ami que de simplement l'abattre (moralement).

    Ce nouvel an a permis de ne montrer que la partie physique des disciplines par la démonstration des deux clubs. Partie enfant, partie adolescent et partie adulte.  Le final est toujours impressionnant car le karaté montre le travail de casse en tout genre.

    Nos spectateurs ont ensuite été conviés pour le repas asiatique ainsi qu'une soirée animée. Rendez-vous l'année prochaine!

    Contact: Eric Feller > 019/51 54 67 > 0477/72 16 98 - Site > http://www.aikido.be

    Source > le club d'Aïkido - Eric Feller

  • LE REGARD FRAIS DE DEUX STAGIAIRES. AU CENTRE CULTUREL DE HANNUT

    iceberg.jpg

    Étudiantes en dernière année, nous avons eu la chance de découvrir le Centre Culturel de Hannut dans le cadre de notre stage.

    Permettez-nous de vous renseigner sur les actions d’un Centre culturel, car celles-ci ne sont pas toujours connues de tous. 

     Le Centre Culturel de Hannut est comme un iceberg. La partie émergée représente ses activités enrichissantes organisées pour tout public : humour, théâtre, concerts, conférences, voyages… 

    La partie immergée, et non la moindre, rassemble, quant à elle, toutes les autres actions, dont il s’occupe. 

     En effet, celui-ci se donne pour mission d’initier et d’éduquer les citoyens dès leur plus jeune âge à l’univers de la culture et de l’art. Cette mission est rendue possible par sa collaboration notamment avec des associations diverses, des écoles, des bibliothèques… 

    Par ailleurs, le Centre Culturel de Hannut propose un ensemble d’activités variées et originales pour rencontrer l’ensemble des citoyens. Il offre également l’opportunité à de jeunes artistes de tout horizon de s’épanouir dans le monde culturel et artistique. 

     Bref, le Centre Culturel de Hannut est synonyme de « Dynamisme », de « Diversité » et d’« Ouverture d’esprit ».

    Aurélie et Emilie sur > http://www.cchannut.be > By bographik / 06 février 2014 / Centre culturel / No Comments 

    Laisser un commentaire > ICI 

  • L’ATHÉNÉE ROYALE DE HANNUT AU SPECTACLE DE RAMON SANCHEZ > « DALI C’EST MOI » !

    photo.JPG

    Une centaine d'élèves de l'Athénée de Hannut ont assisté ce 10 janvier à une représentation du spectacle "Dali, c'est moi" proposé par l'excellent comédien Angel Ramos Sanchez. 

    hannut,blog,jcd,cch,ramos sanchez,athénée royale,dali c'est moiRendu célèbre pour son rôle de Péppé dans la pièce "En attendant Julio" , pièce diffusée de nombreuses fois en télévision. Une nouvelle fois, la pièce a été suivie d'un échange nourri entre élèves et le comédien, qui les a remerciés pour ce contact particulièrement agréable et privilégié.  

    Source >CCH 

     

  • SPECIAL JEU DE NUIT A AVERNAS-LE-BAUDUIN : ILS ONT OSE !

    SAM_1550.JPG

    Ce jeudi 2 janvier 2014 et pour bien débuter l’année, la Maison des Jeunes de Hannut a réorganisé son célèbre jeu de nuit.

    Si l’activité était ouverte à tous, les jeunes présents provenaient majoritairement du village d’Avernas-le-Bauduin: en effet, 17 jeunes se sont retrouvés pour une longue promenade dans les environs de Hannut.

    Le but du jeu est de débarquer les jeunes dans un endroit inconnu avec pour seul repère une carte où uniquement les noms des rues sont indiqués. Ils doivent ainsi se situer et se rendre dans un village voisin, sans savoir lequel, pour récupérer une deuxième carte qui leur indiquera le point d’arrivée.

    C’est donc vers 20h00 que les animateurs de la Maison des Jeunes ont embarqué les jeunes dans un minibus camouflé de sacs poubelles. Les jeunes ne pouvaient donc pas voir où ils étaient emmenés. Vu le succès de l’activité, deux groupes différents ont été formés par les animateurs. Le premier groupe a été lâché à Wasseiges et le second à Branchon.

    Logo MJ.jpgUne fois le « top départ » lancé par les animateurs, les jeunes devaient se rendre à Wansin, un village se trouvant à égale distance des deux villages de départ. Une seconde carte indiquant le point d’arrivée était cachée à l’Eglise de Wansin. Les jeunes devaient arriver à la Maison des Jeunes à Avernas-le-Bauduin pour finir le jeu. Le premier groupe arrivé avait gagné !

    Pour pimenter un peu le jeu, une sorte de cache-cache était instauré. En effet, les animateurs circulaient en minibus afin de coincer les jeunes. Si ceux-ci étaient aperçus, ils perdaient du temps en devant rester sur place 5 minutes.

    Le parcours prévu était de 12 km. S’étant un peu perdu dans les chemins de campagne, les 17 jeunes ont donc parcouru plus de 12 km dans les environs d’Hannut, dans le froid et dans le noir. Ils sont finalement tous arrivés au point de rendez-vous en même temps vers 1h00 du matin. Une soirée bien chargée et riche en émotion qui s’est terminée par une tasse de chocolat chaud pour se réchauffer.

     

    Source > S.L de la MDJ

  • HANNUT > LES PETITS LUTINS DE L’OASIS FAMILIALE & LES AINÉS DE « LA TONELLE »

    DSCF9199.JPG

    Les petits lutins de l’Oasis Familiale souhaitent un joyeux Noël à leurs aînés de la Tonnelle.

    Mercredi 18 décembre : il y a encore un peu plus d’effervescence que d’habitude à l’Oasis : une vingtaine d’enfants présents vont animer par des chants, des poèmes et une danse l’après-midi des pensionnaires de la Tonnelle.  A peine le repas avalé au retour de l’école, qu’une dernière répétition eut lieu pour mettre tout bien au point. Et déjà, pour certains, le trac pointe le bout de son nez…

    Plusieurs trajets en voiture, furent nécessaires pour amener les enfants qui se sont tous DSCF9217.JPGretrouvés dans le hall de la Tonnelle où les personnes âgées sont arrivées en grand nombre pour les écouter.

    Après s’être présentés, ils ont chanté et récité des poèmes sur le thème de Noël et du Nouvel-an. Ils ont terminé par une danse sur la chanson « Nos mains » de JJ Goldmann.

    Les cheveux blonds de l’Oasis ont aussi offert des mains décorées et signées qui furent fort appréciées par les cheveux blancs. Ces petits cadeaux ont permis un échange convivial entre les deux générations.

    Les enfants ont aussi aidé à distribuer les cafés aux résident(e)s avant de recevoir eux-mêmes un bon goûter.

    Les petits lutins sont ensuite retournés à l’Oasis, empreints de l’émotion ressentie au cours de cette belle après-midi et pleins de respect pour leurs aînés.

    DSCF9215.JPG

    Merci aux animatrices Nancy et Alix, pour cette belle initiative!


    Source > B.S. pour l’Oasis Familiale

  • HUY, HANNUT: UNE BONNE ANNÉE POUR LES PATINOIRES

    399_Patinoire2014_ 030.jpg

    Les deux patinoires régionales installées à l’occasion des fêtes de fin d’année ont fermé leurs portes ce dimanche. Le bilan de cette édition 2013-2014 est positif, aussi bien à Huy qu’à Hannut.

    La météo plutôt clémente de ce mois de décembre a favorisé les sorties sur la glace. «  L’année passée, nous avions eu quasi quatre semaines de pluie. Cela avait été catastrophique pour la patinoire  », se rappelle Hans Dedecker, l’organisateur de la patinoire de Huy.

    Les nombreux événements organisés autour du village de Noël de la Grand’Place de Huy ont aussi attiré énormément de monde. «  Ils se sont tous bien déroulés. Ce samedi soir, la soirée année 80-90 a marché du tonnerre. Nous avons fermé la patinoire à 23h30. C’est donc à refaire. Le feu d’artifice qui suivait fut aussi un grand succès, tout comme l’exposition 3D World Magic & Fun. Nous notons une hausse de fréquentation de la patinoire. C’est une année sublime. Les chalets tout autour ont aussi très bien marché.  »

    L’ouverture une semaine plus tôt du village de Noël n’a cependant pas attiré beaucoup de visiteurs supplémentaires. «  Nous devons encore faire un travail plus accru avec les écoles. Je suis en effet persuadé qu’il y a moyen d’en attirer plus pour boucher la première semaine  », commente Hans Dedecker.

    9.000 patineurs à Hannut

    L’ASBL Handi-Actif-Hannut qui gère la patinoire de Hannut est elle aussi très satisfaite de cette édition 2013-2014. «  Le bilan est positif.

    Nous avons eu 30 jours sans gel et sans neige, ce qui a attiré la grande foule. Il y avait du monde non-stop. Nous avons accueilli environ 300 personnes par jour. Au total, nous comptons entre 8.000 et 9.000 patineurs pour cette édition  », déclare Gilbert Pirson, le président de l’ASBL Handi-Actif-Hannut.

    Tous les détails dans La Meuse d’hier lundi.

    Source > Rédaction en ligne de DR sur > http://www.sudinfo.be/895413