Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 5

  • Imprimer

    HANNUT – JUDICIAIRE > « NOUS IRONS JUSQU’AU BOUT DE CETTE AFFAIRE »

    Le grand-père de Sidney n’avait pas été placé dans le bon cercueil

    La famille Metior est déterminée à poursuivre le combat mené à la mémoire d’August, décédé le 4 septembre dernier.

    Les funérailles de ce Hannutois de 92 ans s’étaient déroulées de manière affreuse. À l’insu de la famille, le corps avait été placé dans un autre cercueil que celui de leur choix et les proches s’étaient recueillis devant un cercueil vide sans le savoir. La famille avait également découvert que le croque-mort avait laissé le défunt en pyjama.  

    Cinq mois après ces funérailles désastreuses, la famille est toujours sous le choc. « La dernière image que j’ai eue de mon grand-père, c’est lui vêtu de son pyjama et non pas du costume que j’avais apporté à l’entrepreneur des pompes funèbres. Savoir que l’on s’est recueilli devant un cercueil vide nous a également grandement peinés. C’est un manque de respect. »

    Comme il nous l’avait expliqué en septembre dernier, Sidney a découvert la supercherie parce qu’il a … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    Comble de l’horreur, une fois le cercueil ouvert, Sidney a constaté que son grand-père n’était pas en costume mais toujours en pyjama. Le costume était enfoui dans un sac en papier au fond du cercueil. Heureusement, au terme de ces événements catastrophiques, Sidney avait pu compter sur l’humanité du personnel du crématorium de Court-Saint-Etienne.

    Après les faits, Sidney a déposé plainte auprès de la police de la zone … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    Alain Deldime, lui, s’en tient à sa ligne de défense : il s’agit d’une regrettable erreur Une explication qui choque l’épouse de Sidney.

    « Je ne crois pas à l’erreur »

    « Je ne crois pas une seconde à l’erreur. Si cela avait été effectivement le cas, nous aurions pu le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    C’était une vraie mascarade ! Toute cette affaire nous a causé beaucoup de peine » conclut-elle, en larmes.

    Source > Aurélie Bouchat sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    Sur ce blog, notre premier article sur le sujet > HANNUT > LES FUNÉRAILLES TOURNENT AU DRAME > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/09/10

    AUTRE ARTICLE sur cette page de votre journal > « Alain Deldime a été frappé au crématorium » 

    L’article succin en ligne libre > http://www.sudinfo.be/id37820

    L’article au grand complet pour les abonnés à le version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/187564

  • Imprimer

    PROXIMUS LOUE ENCORE 7.500 TÉLÉPHONES À CADRAN

    De vieux appareils, mais ces clients paient toujours pour leur location

    Il y a trois mois, un simple témoignage lors d’une émission sur une radio flamande allait secouer Proximus. Une dame y expliquait qu’elle louait un vieux téléphone, depuis des années, au prix de 40 € par an, alors qu’avec moins de 30 €, elle pourrait en acquérir un neuf.

    Proximus réagit sur antenne : ce coût figure noir sur blanc sur la facture et l’abonné peut résilier le contrat quand il le décide. Mais l’explication ne plaît pas trop au ministre des Télécoms, Alexander De Croo (Open VLD) qui estime qu’il s’agit souvent de personnes âgées qui paient cette location sans même s’en rendre compte. Avis partagé par son collègue en charge de la protection des consommateurs, Kris Peeters (CD&V).

    Il n’en faut pas plus pour que Proximus accepte d’envoyer une lettre aux 150.000 personnes qui louent encore leur appareil fixe. Le choix qui leur est proposé ? Résilier le contrat de location ou obtenir un nouvel appareil sans frais. Parmi ces 150.000 clients, 15 % louent un poste téléphonique de 20 ans et plus, explique le ministre De Croo.

    Un client sur 5 réactifs

    Chez Proximus, on estime à 5 % (de ces 150.000 personnes), les clients qui … … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    Source > D. SW. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

  • Imprimer

    BONNE NOUVELLE: C’EST UN PARC AQUATIQUE «PLOPSAQUA» QUI VA DÉBARQUER À HANNUT

    Depuis plusieurs mois, deux offres étaient analysées concernant la construction d’un complexe aquatique de Hannut.

    On sait désormais que c’est la société Plopsaland NV qui a remporté le marché de construction.

    Le projet comprendra plusieurs piscines et un parc aquatique. Il sera situé sur un terrain tout près de la E40, à Avernas. C’est le groupe Plopsaland NV qui a remporté le marché de construction.

    Deux offres avaient été remises fin novembre.

    L’ouverture du parc est prévue pour 2020.

    NB : Plus d’infos dans les jours à venir ……

    Source libre en ligne > http://www.sudinfo.be/id37687

  • Imprimer

    COMPTAGE NATAGORA > MAIS OÙ EST DONC PASSÉ NOTRE MERLE NOIR ?

    Le nombre d’oiseaux présents dans nos jardins est en hausse cette année, s’est réjoui dimanche l’association Natagora sur base des résultats de sa traditionnelle opération de comptage d’oiseaux baptisée « Devine qui vient manger au jardin ».

    Cette année, ce recensement a permis de relever un nombre moyen d’oiseaux par jardin plus élevé que par le passé, soit 43 individus contre une moyenne tournant habituellement autour de 38 à 40 volatiles.

    Une inquiétude toutefois : le merle noir a cédé cette année se première place des oiseaux les plus présents, sans doute raison du virus Usutu qui s’attaque spécifiquement à cette espèce. En revanche, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 05/02/2018

    Les granivores au top

    « Parallèlement aux mésanges, plusieurs populations de granivores explosent cette année : » … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 05/02/2018

    Source > NATAGORA. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi05/02/2018

  • Imprimer

    HANNUT – POUR LA ST-VALENTIN > UN PETIT-DÉJEUNER ROMANTIQUE

    La Saint-Valentin arrive à grands pas et si vous n’avez pas encore d’idée pour faire chavirer le cœur de votre bien-aimé(e), « Rest’ô Lit » a quant à lui tout prévu.

    Établi dans la région de Hannut, « Rest’ô Lit », lancé par Joëlle Hanquet (42) et Valérie Cloetens (44), propose de livrer à domicile votre petit-déjeuner.

    À l’occasion de la Saint-Valentin, les deux Hannutoises ont prévu un menu spécial. « On a fait appel aux artisans de la région de Hannut, Oreye, Helecine et Amay » , confie Joëlle. Un petit-déjeuner pour deux personnes d’une valeur de 49 euros, composé de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 05/02/2018

    Pour la livraison, « Rest’ô Lit » livre jusqu’à 30km. Gratuite, il faut toutefois compter un supplément de 5€ dès 15km et 10€ dès 25km.

    Pour toute commande, contacter Valérie ou Joëlle au 0495/42.90.37 ou 0495/10.62.59, ou encore par e-mail via rest-o-lit@hotmail.com .

    Source > La.Ma. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi05/02/2018

    Tout savoir sur le site > http://www.rest-o-lit.be/

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/186617

  • Imprimer

    LES MALADES D’ALZHEIMER MIEUX AIDÉS À HANNUT

    Hannut vient de signer la Charte Ville Amie Démence de la ligue Alzheimer. Elle est la 34e ville à y adhérer, la 3e de l’arrondissement après Huy et Amay, en 2011.

    Par cette charte, la ville s’engage à mieux se préoccuper des personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ou de démence.

    Deux employés communaux ont été détachés pour mener à bien cette mission. Ces agents dits de proximité-démence, serviront de référents aux familles concernées par la maladie. Leur travail consistera a mieux les informer et les orienter vers le service adéquat, en fonction bien sûr de leurs besoins.

    Lors de la signature de la charge, le bourgmestre de Hannut, Manu Douette, s’est réjoui de cette « superbe » initiative. «  Je suis certain que tous ceux qui vivent la maladie d’Alzheimer de près seront heureux de ces actions. Dans le futur, ils trouveront de manière locale des infos et des échanges afin de mieux comprendre et être mieux accompagnés face à cette maladie.  », a-t-il conclu.

    Source > Pour les abonnés à la version digitale uniquement > http://huy-waremme.lameuse.be/186621 > Illustration > JCD

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/186621

    VIDEO > Un exemple de thérapie parmi d’autre > https://video.xx.fbcdn.net/v/t42.1790-2/27567311_143482073121690

    616_Vil_Amie_Démence_Alzheimer_0552.JPG

  • Imprimer

    UNIQUE DANS LA RÉGION, LAURANE ENSEIGNE LA POLE DANCE À HANNUT

    En septembre 2016, Olivier Dachelet (29) et Laurane Evrard ouvraient ensemble un complexe sportif en plein cœur d’Hannut, Fitnessentiel, situé au 78B, rue Albert 1er, à Hannut.

    En même temps, au sein du club, Laurane lançait le concept Pole Dance, Polessentiel.

    Âgée de 28 ans, Laurane est passionnée de sport depuis toujours, c’est grâce à lui qu’elle s’exprime. Il y a 5ans, la jeune femme découvrait la Pole Dance. Elle s’est très vite prise de passion pour la discipline au point qu’elle a rapidement arpenté toute la Belgique pour se perfectionner avant de lancer son concept, unique dans la région. «  Je me suis lancée dans la Pole Dance vraiment par hasard et directement j’ai accroché. C’est loin d’être un concept vulgaire comme certains peuvent croire. C’est une véritable discipline sportive  », affirme Laurane.

    Discipline adaptée à tous

    Sport global à caractère évolutif, la Pole Dance est adaptée à tous. « Peu importe l’âge, le poids, la taille, le sexe ou encore la condition physique, tout … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/186720

    Prix des cours de Laurane : 80 euros pour 5 séances.

    … / … D’un potentiel de 12 personnes, les cours se donnent les lundis, mercredis et jeudis de 20h à 21h30. Pour permettre un entraînement optimal, Laurane et Olivier ont entièrement pensé l’espace mais également … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/186720

    Pour le prix, comptez 80 euros pour 5 séances et 70 euros si vous êtes membre du club de fitness. «  Concernant la Pole Dance, les gens sont hyper réceptifs au concept. Pour le moment les cours collectifs ne sont ouverts qu’aux femmes mais je donne également cours aux hommes. La Pole s’apparente à la … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/186720

  • Imprimer

    CETTE SEMAINE > L’EUROPE VA BIENTÔT SONNER LE GLAS DE L’HEURE D’ÉTÉ

    Les parlementaires européens devraient se prononcer cette semaine

    Est-ce la fin annoncée de l’heure d’été ? Chaque année, au moment du changement d’heure, le débat revient sur la table. Mais cette année, une résolution du Parlement européen devrait concrétiser ce qui n’est encore que théorie.  

    C’est un secret de polichinelle : le changement d’heure semble avoir fait son temps. Plusieurs membres du Parlement européen estiment qu’il est inutile et dépassé. Ils en discuteront cette semaine à Bruxelles. Ils devraient proposer un vote pour y mettre fin avant que la question ne soit étudiée par la Commission européenne.

    Selon les partisans du changement d’heure, cette mesure permet d’économiser de l’énergie et améliore la productivité. La mesure est … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 05/02/2018

     « Davantage d’accidents »

    « Si on garde la même heure toute l’année, c’est une bonne chose », estime Myriam Kerkhofs, docteur en psychologie, spécialiste du Sommeil au laboratoire de Sommeil au CHU de l’hôpital Vésale à Charleroi et coordinatrice scientifique du Certificat d’Université en Traitements cognitivo-comportementaux de l’insomnie. « Ne fût-ce que par rapport au … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 05/02/2018

    … / … Les performances scolaires des enfants sont, dit-elle, également affectées parce que « le corps humain est fait pour un biorythme stable ».

    La pratique consistant à changer les horloges a déjà été abandonnée dans certains pays, notamment en Islande, en Biélorussie et en Turquie.

    Source > J.M. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 05/02/2018