Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 5

  • Imprimer

    DONNÉES VOLÉES PAR FACEBOOK > LA COMMISSION DE LA VIE PRIVÉE AVERTIRA LES BELGES CONCERNÉS

    La commission de la vie privée avertira les Belges dont les données ont été volées par Facebook

    La commission de protection de la vie privée collabore avec l’enquête européenne sur la fuite des données Facebook. Elle avertira les personnes lésées en Belgique si des noms et des données relatives aux contacts sont mis au jour, a indiqué jeudi le secrétaire d’Etat Philippe De Backer. Les victimes pourront ensuite prendre elles-mêmes contact avec Facebook, ou Cambridge Analytica, qui a bénéficié des données spoliées, pour les faire disparaître.

    L’entreprise data Cambridge Analytica a ramassé les données de quelque 87 millions d’utilisateurs Facebook parmi lesquels 61.000 Belges, a fait savoir mercredi le patron de Facebook Mark Zuckerberg.

    Facebook avertira elle-même les utilisateurs spoliés, à partir du 9 avril, a indiqué mercredi soir son responsable technique Mike Schroepfer.

    Huit Belges auraient téléchargé l’application qui a permis à Cambridge Analytica de récupérer des données. Ces huit téléchargements ont entraîné un transfert de données appartenant à 60.957 Belges.

    Cambridge Analytica a joué un rôle d’influenceur dans la dernière campagne présidentielle américaine. Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a présenté des excuses et promis des améliorations. Il sera auditionné par le Congrès le 11 avril.

    Source libre en ligne > http://www.sudinfo.be/id47287

    Illustration > AFP

    L’article révélateur du 04/04 à lire en ligne > http://www.sudinfo.be/id47218

  • Imprimer

    HANNUT – COMMERCE (SUITE) > FERMETURE DE C’OOL BABY : « NOUS FERONS TOUT POUR FOURNIR LA MARCHANDISE À NOS CLIENTS »

    Les gérants ont dû faire aveu de faillite : « Nous avons toujours eu espoir que cela fonctionne » 

    Ce mercredi, la division hutoise du tribunal du commerce de Liège a officiellement prononcé la faillite de C’ool Baby, le commerce de puériculture hannutois, dont les portes ont été fermées jeudi soir, à la surprise générale.

    Après 3,5 ans d’activité, les gérants sont contraints de mettre la clé sous la porte, et la médiatisation que suscite cet arrêt les touche en plein cœur. Ils s’expriment. 

     « Je vous assure, c’est une surprise tant pour les clients que pour nous », introduit Marc Cardon, qui tient le commerce de puériculture hannutois C’ool Baby avec son épouse. « Nous savions que c’était dur. Depuis le début, nous n’avons jamais été en équilibre et nous avancions au jour le jour, avec toujours l’espoir de nous en sortir… »

    Mais mercredi soir dernier, à la suite d’un rendez-vous avec leur comptable, la décision à prendre était sans appel. « Il nous a démontrés par A+B qu’on allait droit dans le mur. Malgré nos espoirs, il aurait été impossible de nous en sortir. Il fallait presque … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/04/2018

    Le gérant explique, qu’à l’idéal, il aurait fallu 15 listes de naissance en moyenne par mois pour s’en sortir. « Or, nous avons atteint, une fois, dix listes sur un mois. Et jamais plus », précise-t-il.

    Pour le couple, c’est donc l’incompréhension totale. « Avant d’ouvrir, on avait … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/04/2018

    Annoncer une faillite, ce n’est déjà pas facile, mais quand on voit le déferlement médiatique que cela entraîne… Nous avons même dû porter plainte à l’encontre de personnes tant leur comportement devenait du harcèlement. »

    30 listes concernées

    Car le couple assure qu’il mettra tout en place afin que leurs clients récupèrent les marchandises payées. « Nous n’avons aucune dette envers l’ONSS, la TVA ou autre… Nous devons de l’argent à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/04/2018

    Assurer le suivi pour nos clients est aujourd’hui notre plus grand souhait mais cela ne dépend pas que de nous. Nous n’avons pas le dernier mot. Que les personnes concernées patientent, notre curateur rentrera en contact avec elles d’ici la mi-avril », a-t-il conclu.

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/04/2018

    L’article succin en ligne libre > http://www.sudinfo.be/id47219

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/214103

  • Imprimer

    HANNUT > 3 CAMÉRAS INSTALLÉES POUR TRAQUER LES DÉPÔTS CLANDESTINS

    En 2017, le Conseil communal décidait de placer sous surveillance caméra 23 sites afin de lutter contre les dépôts sauvages près des bulles à verres ou dans les dépotoirs des cimetières pour ne citer que deux exemples.

     «  Actuellement, nous possédons trois caméras qui vont tourner sur les différents sites à surveiller  », étaye Emmanuel Douette, le bourgmestre de Hannut. «  Si l’opération s’avère positive, nous pourrions augmenter le nombre de lieux surveillés et/ou le nombre de caméras installées. Les caméras ne sont pas encore en place. Aujourd’hui, nos services sont occupés à placer des pictogrammes sur les poteaux susceptibles de les accueillir. Il s’agit de caméras semblables à celles utilisées pour le gibier. Elles sont notamment dotées de la technique infrarouge.  »

    C’est l’agent constatateur qui traitera les images des caméras, des images qui seront, à tout moment, à la disposition de la police. Chaque caméra a coûté 300 € HTVA soit un total de 1.089 € TVAC pour les trois. L’ensemble des panneaux de signalisation a coûté 714.20€ TVAC. Soit presque autant que les caméras.

     «  Nous avons remarqué que le taux de récidive était très faible (environ 2 %). En général un pollueur verbalisé ne jette plus ses déchets en pleine nature. Une fois un pollueur identifié, nous sommes en mesure de reconnaître ses poubelles même s’il n’y a pas d’élément de preuve dedans, de plus nous contrôlons l’utilisation de ses containers grâce aux puces. Chaque pollueur verbalisé est donc potentiellement un pollueur en moins.  »

    Chaque p.-v. sera traité. Un pollueur reconnu et verbalisé n’aura aucun espoir de non-lieu. Le montant de l’amende dépendra de l’importance du dépôt. Jusqu’ici les amendes infligées se situaient entre 100 et 300 €

    L’article libre en ligne sur > http://huy-waremme.lameuse.be/214180

  • Imprimer

    HANNUT > MAGASIN EN FAILLITE > LISTES DE NAISSANCE PERDUES LES FUTURS PARENTS SONT DÉSESPÉRÉS !

    Pour certains clients de C’ool Baby, à Hannut, la perte totale s’élève à 6.000 euros

    À Hannut, des futurs parents expriment depuis plusieurs jours leur désespoir sur les réseaux sociaux. Ce mercredi, la division hutoise du tribunal de commerce de Liège devrait en effet prononcer la faillite (sur aveu) du magasin de puériculture C’ool Baby, à Hannut. Là où ils avaient déposé leur liste de naissance. Certains risquent de perdre l’intégralité des cadeaux déjà payés… mais pas encore retirés. 

    Ouvert depuis 2014, le magasin hannutois C’ool Baby, spécialisé dans le matériel de puériculture, avait encore organisé en mars dernier des journées portes ouvertes avec ateliers de massage, préparation à l’accouchement, relaxation et portage.

    Pour les clients, rien ne laissait deviner les difficultés financières rencontrées par ce commerce, exploité par un couple de Hannutois. Beaucoup sont tombés des nues en découvrant fin de la semaine dernière que  … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/04/2018

    Des cadeaux pour plus de 400 euros avaient déjà été achetés par ses proches dont une chaise multifonctions à 250 euros, un … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/04/2018

     « Ce qui ne va pas non plus, c’est de percevoir jusqu’au dernier moment des acomptes », peste encore Olivier.

    Peu d’espoir

    Pour ces parents, quel espoir de recevoir les cadeaux qui figuraient sur la liste de naissance et qui ont déjà été payés ? « Il est mince » , concède l’avocat Pierre Kauten, spécialisé dans le droit commercial. « Les braves gens qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/04/2018

    Source > Marie Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/04/2018

    ILLUSTRATION > La gérante n’a pas souhaité s’exprimer.

    Les futurs parents sont désespérés ! - D.R./Facebook

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://www.sudinfo.be/id47039

  • Imprimer

    DES FRAUDEURS TENTENT DE PROFITER DES PROBLÈMES TECHNIQUES CHEZ ARGENTA POUR ARNAQUER DES CLIENTS

    Des personnes mal intentionnées ont tenté de tirer profit des déboires techniques vécus chez Argenta ces dernières heures.

    Plusieurs clients de la banque ont en effet signalé des tentatives de «phishing» ou hameçonnage. «Nous sommes au courant.

    Notre département Securitymonitoring suit l’affaire de près en permanence et fait fermer les sites de phishing», a réagi une porte-parole de la banque.

    Argenta avertit ses clients de ne pas répondre aux mails leur demandant de communiquer leurs codes. En cas de doute, il est recommandé de … La suite sur > http://www.sudinfo.be/id47129/article/2018-04-04

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/id47129

  • Imprimer

    ARNAQUE SUR INTERNET > FAUX MAILS > LES ARNAQUEURS SUIVENT VOTRE QUOTIDIEN

    Le 2 octobre, le centre cyber sécurité belgique lançait une campagne de sensibilisation.

    « Pour armer tous les internautes contre le phishing. Afin qu’ils soient capables de s’assurer de la véracité des messages qu’ils reçoivent par e-mail ou via les médias sociaux », affirmait Miguel De Bruycker, directeur du CCB.

    « De nombreux faux messages circulent et nous tenions à ce que tout le monde puisse les reconnaître et ainsi éviter d’y réagir, d’ouvrir des pièces jointes ou de cliquer sur des liens. Nous avons demandé à chacun de transmettre tout message suspect à suspect@safeonweb.be ».

    Et ça cartonne ! 150.000 messages ont été reçus par le centre, qui réussit ainsi au quotidien à « détruire » 4 à 5 sites frauduleux par jour. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/04/2018

    Vous êtes suivis…

    Mais tout n’est pas résolu. Nous avons échos de plusieurs personnes qui suspectent d’être « suivies ». Michel de Namur va … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/04/2018

    Source > M.SP. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/04/2018

  • Imprimer

    HANNUT > REPRISE DES PETITS MARCHÉS DEPUIS CE WE !

    C’est ce dimanche, jour du célèbre poisson d’avril, qu’a repris la saison des petits marchés artisanaux de Hannut! Une neuvième saison qui se profile… où artisanat, convivialité et retrouvailles entre Hannutois sont au rendez-vous.

    Ce premier rendez-vous s’est tenu exceptionnellement sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville, rue de Landen, en raison de la Foire de Pâques qui s’est installée sur la Grand-Place, où les Petits Marchés artisanaux reviendront dès le premier dimanche de mai.

    Cette initiative, née en 2010, de la volonté d’une petite équipe de soutenir l’artisanat de qualité, les producteurs locaux et régionaux et le circuit court, a désormais pignon sur rue! D’une quinzaine d’artisans, en 2010, les Petits Marchés accueillent désormais plus de 80 artisans réguliers.

    Rendez-vous de 10 heures à 17 heures. Infos auprès de l’Office du Tourisme (019/51.91.91) ou sur http://petitsmarches.hannut.be & - tourisme@hannut.be

  • Imprimer

    HANNUT: LE 1er PETIT MARCHÉ ARTISANAL, C’ÉTAIT CE DIMANCHE!

    C’est ce dimanche, jour du célèbre poisson d’avril, qu’a repris la saison des petits marchés artisanaux de Hannut !

    Une neuvième saison qui se profile… où artisanat, convivialité et retrouvailles entre Hannutois sont au rendez-vous.

    Ce premier rendez-vous s’est tenu exceptionnellement sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville, rue de Landen, en raison de la Foire de Pâques qui s’est installée sur la Grand-Place, où les Petits Marchés artisanaux reviendront dès le premier dimanche de mai.

    Cette initiative, née en 2010, de la volonté d’une petite équipe de soutenir l’artisanat de qualité, les producteurs locaux et régionaux et le circuit court, a désormais pignon sur rue ! C’est l’une des manifestations les plus unanimement appréciées et parmi les plus suivies de la région.

    D’une quinzaine d’artisans, en 2010, les Petits Marchés accueillent désormais plus de 80 artisans réguliers… parfois même beaucoup plus, en fonction des dates.

    La volonté de l’équipe : maintenir un caractère convivial et bon enfant, qui sied si bien à ces premiers dimanches du mois.

    … / … la suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be

    Source > E.D. sur > http://huy-waremme.lameuse.be/212859

    Illustrations > JCD

    > Pour tout renseignement : > Office du Tourisme de Hannut : 019/51.91.91.

    - www.petitsmarches.hannut.be/  & - tourisme@hannut.be

    B9715254239Z.1_20180401154354_000+GBMB0OFMR.1-0.jpg

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/212859

    B9715254239Z.1_20180401154354_000+GBMB0OFHS.1-0.jpg