Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 5

  • Imprimer

    VILLERS LE PEUPLIER (HANNUT) > IL RÉPARE GRATOS LA TOITURE DE VICTIMES D’UN ESCROC

    Le très beau geste de Stéphane à Hannut, ce couvreur a réparé gratuitement la toiture de victimes d’un escroc

    Victimes d’un escroc, Benoît Tonnoir (51) et sa maman âgée de 87 ans de Villers-le-Peuplier (Hannut) vivent depuis plus de 10 ans dans une maison au toit troué. Un couvreur de Ciplet, Stéphane Christiaens de L&L Construct a été touché par leur situation. Il vient de réparer leur toiture gratuitement pour leur permettre de passer l’hiver à l’abri des intempéries.

    Péniblement, Benoît Tonnoir déverrouille puis pousse de l’épaule la porte du grenier, depuis longtemps condamné. Le spectacle est à pleurer. Un large trou dans la toiture laisse apparaître entre les lattes sombres un ciel plombé et menaçant. Juste en-dessous, une bâche bleue en plastique pour récolter les eaux de pluie.

    Partout, l’humidité suinte sur les murs et sur les poutres de la charpente. Voilà 10 ans que cette belle maison de maître de Villers-le-peuplier est dans cet état. La faute à un couvreur véreux qui a profité de la vulnérabilité et de la fragilité de ses propriétaires pour encaisser sans scrupule plus de 18.000 euros, sans procéder à la moindre réparation de la toiture.

    Dans leur malheur, une éclaircie est apparue cette semaine lorsqu’ils ont été contactés par un couvreur-zingneur au grand cœur.

    Benoît Tonnoir est très touché par ce geste.

    Source libre > Marie-Claire Gillet > https://www.sudinfo.be/id83371

    Lire sur ce blog l’article d’annonce précédent du 02/09/2018 > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/09/02

  • Imprimer

    HANNUT – COMMERCE > UNE ÉPICERIE ZÉRO DÉCHETS AVEC DES PRODUITS EN VRAC

    Son nom : ‘Vracadabra. L’ouverture est prévue le 1er mars 2019 

    Très en vogue actuellement, une épicerie zéro déchet ouvrira au printemps prochain, à Hannut.

    Aux commandes, deux amies de longue date, Pascaline Cipriani (32 ans), de Warnant Dreye (Villers-le-Bouillet) et Amandine Debay, une liégeoise de 31 ans. … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi31/10/2018.

    … / … Pour les deux amies, c’est un virage professionnel à 180 degrés qu’elles s’apprêtent à opérer. Une réorientation radicale pour Pascaline Cipriani, courtière en assurances depuis 12 ans et Amandine Debay, détentrice d’un bac en communication et employée dans les télécommunications.

    … / … En mars prochain, elles ouvrent au 37 de la rue Zénobe Gramme à Hannut une épicerie « zéro déchets » avec des produits garantis bios et, à 90 %, issus du circuit court. Son nom ? ‘Vracadabra « Depuis janvier, l’idée de ce projet germe dans nos têtes. Mais dès le départ, le bio et le local nous sont apparus comme une évidence », résume Pascaline Cipriani, grande sportive et adepte du « manger mieux et plus sainement », « surtout quand comme moi, on souffre d’allergies alimentaires ».

    Avec Amandine, elle a trouvé sa partenaire idéale. « Pendant … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi31/10/2018.

    Tout sera vendu en vrac. « Les clients pourront venir avec leurs propres bocaux et leurs sacs. Mais pour ceux qui n’en disposent pas, il y aura moyen d’en acheter sur place ».

    Pour l’instant, les deux jeunes entrepreneuses sont occupées à … … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi31/10/2018.

    …/ … Celles qui ouvrent engagent bien souvent après 10 mois ». L’ouverture de ‘Vracadabra est fixée au 1er mars prochain. Des ateliers de confection de produits d’entretien ou de cosmétiques sont aussi au programme.

    Source > Marie –Claire GILLET > Sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi31/10/2018.

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/301123

  • Imprimer

    NOUVEAU À HANNUT: UN ESPACE CO WORKING RUE ZÉNOBE GRAMME

    Vous vous lancez dans une activité indépendante et vous avez besoin d’un bureau adapté à vos horaires et à votre clientèle

    Depuis une semaine un espace coworking est proposé dans le centre-ville, rue Zénobe Gramme.

    À Hannut, ce qui est proposé quelques jours au 29 de la rue Zénobe Gramme est de taille plus modeste (la superficie est d’une cinquantaine de m2) mais le principe reste le même. «  Ce projet s’adresse à tous ceux qui veulent s’installer mais qui n’ont pas de quoi remplir pour l’instant un agenda complet  », résume Martine Cornelis de l’asbl Gestion Centre-Ville.

    L’idée d’ouvrir un espace coworking est venue, explique-t-elle, suite à plusieurs demandes émanant de professions libérales : «  Nous avons notamment été contactés par un comptable qui travaille pour l’instant à son domicile mais qui face à la hausse de sa clientèle est à la recherche d’un endroit pour la recevoir  », cite en exemple la gestionnaire qui a également été approchée par une spécialiste en soin manucure.

    Un accord a été trouvé avec le propriétaire du bâtiment qui a accepté le principe du coworking. La location mensuelle s’élève actuellement à 650 euros/mois (hors charges). Elle sera à diviser par le nombre de locataires et leur temps d’occupation. « Les conditions de location seront établies en fonction du projet de chacun », confirme la gestionnaire.

    En une semaine, Martine Cornelis a déjà eu 2 ou 3 contacts, « mais jusqu’ici rien de concret », conclut-elle.

    Si vous êtes intéressé par cet espace partagé, vous pouvez contacter la Gestion Centre-Ville au 019/51.91.94 ou par mail martine@4280.be.

    Source libre > Marie Claire GILLET > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    BON A SAVOIR >TRIBUNAUX DE POLICE > CHAUFFARDS > FINI DE COMPTER SUR LA PRESCRIPTION

    Le délai a été doublé pour une série d’infractions

    high_d-20181028-3PCZ84.jpgDans certains tribunaux très chargés, des auteurs d’infractions routières parvenaient à échapper à la sanction en tablant sur la prescription des faits. Ce ne sera désormais plus possible, estime un avocat spécialisé dans le droit de roulage. 

     « Mon client vient de bénéficier d’une des dernières prescriptions des faits accordées par la justice », commente M e Christophe Redko. En première instance, l’automobiliste avait été lourdement condamné. Originaire du Brabant wallon, il avait été flashé par un radar feu à Uccle en octobre 2015. Outre le feu rouge brûlé, il roulait à 65 au lieu de 50 km/h était sous le coup d’une déchéance du droit de conduire.

    En récidive, il avait écopé La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 29/10/2018

    Source > Yannick Hallet sur votre journal la MEUSE H/W de ce lundi 29/10/2018

  • Imprimer

    LE HANNUTOIS PROPOSE DES PACKS DE BIÈRES ASSOCIÉS À DU FROMAGE

    Denis Vannuscorps, un jeune Hannutois, propose des packs de bières venant des petites brasseries.

    Depuis, la semaine dernière, il les associe avec des fromages de la fromagerie « À Table ».

    Début septembre, Denis Vannuscorps, un Hannutois de 24 ans, lançait son site internet : laperogaulois.com, un e-commerce proposant chaque mois un pack de six bières et leurs descriptifs.

    « Il met en avant les microbrasseries belges peu présentes dans les grandes surfaces », explique Denis Vannuscorps. Il recherche lui-même les brasseries. Il tente de proposer des colis avec des bières originaires de la même région. L’objectif est de mettre en avant les produits locaux. « J’ai toujours aimé la bière. J’avais envie de partager et de faire découvrir ».

    Collaboration avec Pascal Fauville

    Début de la semaine dernière, Denis Vannuscorps a établi une collaboration avec Pascal Fauville, le patron de la fromagerie À table, afin d’associer des fromages. Il sélectionnera soigneusement trois fromages par pack. « J’ai constaté qu’il … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/299590

    Source de S.B. sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > DE L’HYDROTHÉRAPIE POUR CHIENS DANS UN MOTORHOME

    Passionnée par les chiens, Cécile Martin (originaire de Wanze) a décidé de lier cet amour à son métier.

    Elle lance ainsi son activité d’hydrothérapie pour chiens et de dog wash, le tout de manière ambulante car tout se déroule… dans un motorhome et sa remorque.

    C’est une première en Belgique ! Alors que les appareils d’hydrothérapie canine sont généralement situés dans les cabinets vétérinaires, Cécile Martin (49) a imaginé un concept ambulant qui se déplace dans toute la région : Waremme, Huy, HANNUT, Wanze…

    «  Cela fait deux ans que je réfléchis à mettre en place ce projet. J’ai donc, notamment, créé le dessin de la remorque afin qu’elle puisse accueillir l’appareil d’hydrothérapie ... / …  630 litres ce n’est pas rien à transporter ! Concrètement, « Cool Toutou », c’est un motor-home où Cécile lave les chiens et il y a, derrière, une remorque qui contient l’appareil d’hydrothérapie. Les chiens y sont immergés dans l’eau (qui peut chauffer jusqu’à 32 degrés) et se déplacent sur un tapis roulant. «  Je travaille toujours en collaboration avec les vétérinaires car c’est un outil médical.

    Ce sont eux qui doivent prescrire les … / …

    B9717402741Z.1_20181026201825_000+G17CAD2FB.1-0.jpg

    Ce nouveau défi permet à Cécile d’allier sa passion à son métier. «  J’aime beaucoup les chiens, j’en ai cinq pour l’instant. Je connais leur comportement, leur fonctionnement. C’est une passion, un plaisir et ça me tenait vraiment à cœur. Leur … / …

    Pour une séance d’hydrothérapie (1h30 au total, 30 min dans l’appareil), il faut compter 55 €. Pour la partie « dogwash », les prix varient entre 24 € et 37 € selon le poids de votre chien. «  J’ai également fait un peu d’aromathérapie donc j’ai préparé des shampoings en évitant d’y mettre des produits chimiques  » conclut-elle.

    CONTACT > 0470/25 29 73

    Source libre de Marie Lardinois  > https://huy-waremme.lameuse.be

    L’article au grand complet pour les abonnés à version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/299422

     

  • Imprimer

    HANNUT > 30 OFFRES D’EMPLOI POUR LE MCDONALD’S

    Des contrats à durée déterminée à temps partiel

    Comme nous l’annoncions dans le journal de vendredi, le McDonald’s de Hannut est en cours de construction sur la route de Landen. L’ouverture prochaine du fast-food est synonyme de nouveaux emplois créés. Le Forem, en partenariat avec la MIRHW, a lancé ce vendredi la procédure de recrutement pour 30 postes peu qualifiés.  

    Quinze postes sont ouverts pour l’accueil et la salle du restaurant. Les tâches confiées sont les suivantes : accueillir les clients avec le sourire (comptoir et Drive in), prendre les commandes et les préparer, procéder à l'encaissement, aller vers le client pour voir s'il ne manque de rien, être attentif et veiller au bien-être du client, nettoyer les tables et l'espace de travail et veiller au réapprovisionnement (serviettes, épices, ....).

    Quinze autres emplois sont à pourvoir pour la partie cuisine et gril. Il s’agit de préparer les produits (salades, hamburgers, etc.) selon les normes d'hygiène et les procédures internes, régler les appareils en cuisine, entretenir le poste de travail et le matériel, participer à l'entretien (débarrasser les tables, nettoyer la salle et les toilettes, vider les poubelles, etc.) et approvisionner les stocks.

    Il s’agit de contrats à durée déterminée (avec possibilité d’évolution en interne), à temps partiel (25h/semaine) avec un horaire variable, également en soirée et les week-ends. Une période de formation de 2 ou 3 semaines se fera dans un autre McDonald's de la région avant la date d’engagement fixée le 21 décembre prochain. Avant ce CDD, vous devrez éventuellement faire un stage MIRHW et/ou un PFI. Il faut également être mobile et/ou habiter la région.

    Les CV sont à envoyer par courrier au Forem à M. Benoit Dirick, chaussée de Liège 49/51, 4500 Huy. Ou par courriel à benoit.dirick@forem.be . Infos au 085/27 08 47.

    Les candidats correspondant à l’offre d’emploi seront recontactés pour un premier entretien avec le Forem ou la MIRHW.

    Les personnes sélectionnées participeront à un deuxième entretien avec le gérant du McDonald’s de Hannut.

    Source > Votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 27/10/2018

    Illustration > mcdonalds.be/fr/emploi

    Découvrir les métiers > https://www.mcdonalds.be/fr/emploi/metiers-restaurant

  • Imprimer

    GRANDE PREMIÈRE À HANNUT > UNE ÉQUIPE DE CHINOIS AUX 24H PUZZLE

    La 33e édition des 24h puzzle de Belgique se déroule ce week-end à Hannut, au Marché couvert.

    Les 128 équipes participantes commenceront à assembler les pièces à partir de samedi 16 heures jusqu’au lendemain à 15h30. L’entrée coûte 3 euros.

    Cette compétition de puzzle est la plus grande de Belgique, chaque année, des équipes viennent de toute la région mais aussi des quatre coins du monde. « Cette fois-ci, il y a des Chinois. C’est une première », explique Jean Dufour, le responsable de l’organisation.« Il y a également des Russes, des Espagnoles, des Français et bien évidemment des Hannutois »

    Les équipes peuvent se constituer d’autant de membres qu’elles le désirent. Toutefois, maximum quatre personnes sont autorisées sur le puzzle qui est fourni par les organisateurs. Elles se relaient donc à tour de rôle. C’est l’équipe qui met le plus de pièces pendant la compétition qui gagne.

    Afin de passer 24 heures au Marché couvert, des stands de nourriture seront présents. Au niveau du logement, c’est la débrouille. « Certains dorment dans le couloir, ou alors dans la région », affirme Jean Dufour.

    Finalement, cet événement est organisé par deux associations : La Passerelle et Inter-Action. La première vient en aide aux personnes avec un déficit mental en proposant un service résidentiel. La deuxième propose un accompagnement aux personnes handicapées. Celles recevant de l’aide de ces deux ASBL sont aussi intégrées dans l’organisation de la compétition. Les bénéfices de l’événement sont reversés aux associations.

    Source en ligne libre de Sarah Barbier > https://huy-waremme.lameuse.be