Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 4

  • HANNUT – POLITIQUE (MR) > RENCONTRE AVEC LA FILLE DE JEAN-CLAUDE JADOT & NIELS’S HEEREN

    « Je suis tombée dans la marmite comme Obélix »  

    Delphine Jadot (31), qui reprend le flambeau laissé par son père Jean-Claude Jadot, actuellement échevin. « Je suis tombée dans la marmite (politique) comme Obélix, soit à la naissance », sourit-elle.

    La jeune femme, bientôt maman, possède une certaine expérience dans la politique. Ainsi, elle a déjà mené une campagne aux couleurs du MR dans le Namurois en 2012, à Jemeppe-sur-Sambre. Elle a également dirigé le Piccolo, magazine des jeunes MR, de 2011 à 2013.

    « Après une séparation, je suis revenue à Hannut », commente-t-elle. « Cette ville me manquait. » Elle se dit à la fois fière et stressée d’être sur liste du MayeuR. « Je suis contente de mettre mon grain de féminité« , sourit-elle. Community manager pour la Fédération du tourisme de la Province de Liège, elle possède … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 09/11/2017

    Le candidat le plus jeune  > Un étudiant en histoire de 21 ans 

    Le cadet de la liste se nomme Niels’s Heeren (21). Cet étudiant en histoire a fait partie du Conseil communal des enfants de Hannut alors qu’il n’avait que 12 ans. « C’est ainsi que j’ai commencé à connaître Manu Douette. C’est une véritable chance à mes yeux, cette expérience », sourit-il.

    Étudiant en histoire à l’UCL, Niels’s Heeren fait également partie … … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 09/11/2017

    Source > Jérôme Guisse sur le journal en .PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    Photos > Jérôme Guisse/Montage JCD

    L’article libre en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1983727/

    L’article en ligne au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/150832

  • HANNUT – POLITIQUE (MR) > JEAN-CLAUDE JADOT NE SE REPRÉSENTE PAS AUX ÉLECTIONS PROCHAINES

    La liste du MayeuR présente ses candidats aux élections communales

    Alors que la liste du MayeuR, anciennement MR et menée par Manu Douette, était présentée ce mercredi à Hannut, l’échevin Jean-Claude Jadot a annoncé qu’il ne se représentera pas. Sa fille Delphine (31) reprend le flambeau.  

    Il tourne la page après cinq mandats, dont quatre en tant qu’échevin. Lors de la présentation de la liste du MayeuR (anciennement MR) ce mercredi à Hannut, menée par Manu Douette, l’échevin Jean-Claude Jadot (59) a annoncé qu’il ne rempilait pas à la commune.

    Celui-ci, les larmes aux yeux, a en effet expliqué qu’il ne pouvait plus cumuler ses mandats. « Ces nouvelles règles sont excellentes pour la démocratie », dit-il. « Celui qui me connaît bien, il sait que quand j’ai quelque chose à dire, je le dis. Nous sommes en route vers un décumul progressif des mandats. Nos citoyens ont raison avec ce qui s’est passé ces dernières années. Je pense qu’on doit arrêter de cumuler, et il faut le faire. »

    C’est ainsi que Jean-Claude Jadot a opté pour son mandat de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 09/11/2017

    Il retient quelques projets de sa carrière en tant qu’échevin. « On voulait faire le contournement de Hannut lors de la première législation », se souvient-il. « On ne se rend pas compte de combien … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 09/11/2017

    Pas moins de 14 nouveaux candidats figurent sur la liste du MayeuR à Hannut pour les prochaines élections. Elle se compose de 12 femmes. Outre Martin Jamar (26), déjà présenté par le bourgmestre, d’autres jeunes figurent sur la liste telles que les conseillères CPAS Mélanie Mantulet (33) et Charlotte Colsoul (33). L’échevin Pascal Deprez ne se présente pas, tout comme les conseillers Marie Bayet, François Hougardy, Luc Paque et Jacques Rigot. C’est Pol Oter, président du CPAS, qui clôture la liste.

    « Malgré la nouvelle appellation de la liste, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 09/11/2017

    Source > Jérôme Guisse sur le journal en .PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    L’article libre en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1983727/

    L’article en ligne au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/150832

  • HESBAYE - SÉCURITÉ > LES BÂTIMENTS MIS AUX NORMES INCENDIE !

    Les pompiers spécialisés en prévention sillonnent les communes afin de déceler d’éventuelles lacunes

    Propriétaire ou gérant, peut-être avez-vous reçu récemment la visite de pompiers spécialisés en prévention incendie. C’est que, depuis mi-2016, les bourgmestres des 13 communes de la zone de Hesbaye tiennent à ce que de nombreux bâtiments soient contrôlés.  

    Entre les années 90 et 2000, en Hesbaye, plusieurs rapports de prévention incendie de bâtiments ont fait part d’une « trop grande souplesse, d’une interprétation ». Ces établissements, sur tout le territoire des 13 communes qui composent la zone de secours (et non uniquement dans les villes de Hannut et de Waremme) présentent donc aujourd’hui des lacunes en la matière. En réalité non-conformes, ils ne répondent donc pas aux normes en vigueur (selon un arrêté de 1980) et peuvent compromettre la sécurité de leurs occupants, sans pour autant y dépeindre une situation catastrophique.

    + de 300 inspections

    Raison pour laquelle, depuis mi-2016, les 4 conseillers en prévention de la zone de secours hesbignonne sillonnent les entités afin de vérifier la situation de nombreux établissements. Écoles, hôpitaux, maisons de repos, immeubles à étages multiples, bâtiments publics et industriels, exploitations agricoles… Le moindre détail est épinglé afin d’y

    En bref, comment ça se passe ? Les pompiers formés à la prévention incendie sont mandatés par les bourgmestres de commune et visitent les établissements ciblés en priorité : + de 300 sur une année en moyenne. Ils rédigent ensuite un rapport, envoyé au bourgmestre, au promoteur, au propriétaire, au syndic du bâtiment, à un éventuel architecte… La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 09/11/2017

    Jusqu’ici, entre 10 et 15 d’entre eux ont présenté des lacunes. « Ces défauts ne mettent toutefois pas en péril le bâtiment de manière grave », rassure Manu Douette. « On parle ici, à titre d’exemples, de voies d’évacuation, de placement d’alarmes, de compartimentage, La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 09/11/2017

    Source > Emilie Depoorter sur  votre journal .PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    L’article en ligne au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/150546

  • HANNUT - JUDICIAIRE > CONTRÔLE DE VÉHICULE : ELLE AGRESSE L’AGENT DE POLICE

    Agnès aurait dû être plus tempérée lors de sa visite au commissariat de police Hesbaye-Ouest, situé à Hannut.

    Le 5 août 2015, alors qu’elle accompagne une de ses amies au poste de police, Agnès voit son véhicule contrôlé.

    Connaissant l’inspecteur, elle demande que son véhicule soit contrôlé par un autre agent. L’homme refuse et Agnès s’énerve. Se sentant provoquée par l’agent, la mère de famille, accompagnée de sa fille de 12 ans, coince le bras de l’agent dans la porte-fenêtre.

    Selon la défense, la réaction d’Agnès est disproportionnée et les faits auraient été tout autres si le contrôle avait été effectué par un autre agent. Elle mentionne que le policier … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 09/11/2017

    De plus, Agnès roulait sans assurance et le véhicule n’était pas passé au contrôle depuis 2014. Il requiert 2 mois de prison. … / …

    Source > La.Ma sur votre journal en .PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    L’article libre en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1983340

    L’article en ligne au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/150776

  • (SUITE 3) > LE PROJET IMMOBILIER GAROT À HANNUT: AVIS NÉGATIF DU COLLÈGE

    Retour à la case départ pour le projet immobilier de la Maison Garot, rue de Huy à Hannut déposé par la société immobilière wanzoise Prologe : Le Collège de Hannut vient de remettre un avis négatif.

    Ce qui a motivé sa décision : l’absence d’analyse de sol. «  C’est une étude incontournable pour des dossiers de cette envergure où l’on sait que des terres seront remuées et évacuées. Dès l’instant où ce document était manquant, nous n’avons même pas été plus loin dans l’étude du projet  », indique le bourgmestre Manu Douette.

    Cette analyse est d’autant plus justifiée que par le passé, le site a accueilli une exploitation de peintures industrielles. «  Les marchandises étaient stockées dans différents entrepôts  », se souvient le bourgmestre.

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRIIA.1-1.jpg

    Pour avoir tous leurs apaisements et s’assurer qu’il n’y a aucun risque de pollution, les élus ont donc recalé le projet et demandé au promoteur de faire procéder à une analyse des terres et de redéposer ensuite une demande de permis. Aucun délai n’est fixé.

    Précédemment mais pour d’autres raisons, la Commission Consultative d’Aménagement et de la Mobilité avait elle aussi … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/150259

    Lors de l’enquête publique, cinq réclamations et une pétition avaient été déposées.

    Source > M-Cl.G. sur > http://huy-waremme.lameuse.be/150259

  • LA MEUSE HUY-WAREMME ÉDITION DIGITALE GRATUITE PENDANT 2 MOIS!

    La rédaction de La Meuse Huy-Waremme a décidé de vous faire un cadeau !

    Ici, nous vous offrons 2 mois gratuits à notre édition digitale  : notre journal en PDF ou en liseuse, toutes nos informations en direct et une foule de services en prime... GRATUITEMENT !

    Cliquez-ici pour profiter de notre cadeau : deux mois gratuits et sans engagement !

    La Meuse édition digitale, c’est...

    - L’actualité de la région Huy-Waremme en temps réel, sur ordinateur, tablette ou smartphone

    - Toute l’information sportive de Huy-Waremme et d’ailleurs, du plus grand club au plus petit

    - L’accès à nos 14 éditions numériques, du Luxembourg à Liège en passant par Bruxelles et La Louvière… Accessibles à toute la famille !

    - Le journal papier, en PDF ou sous forme de liseuse

    - 25 ans d’archives de Sudpresse

    - Une foule de services : météo, info trafic, Club Avantage Abonnés, nécrologies...

    Découvrez notre produit plus en détail ICI

    Vous êtes déjà abonné à La Meuse édition papier ? Profitez GRATUITEMENT de notre offre numérique !

    Source > http://huy-waremme.lameuse.be/150453

  • SÉCURITÉ ROUTIÈRE > ZONES 50 : HAUSSE DES PETITS EXCÈS DE VITESSE

    « Un piéton a 95 % de chance de survie lors d’un choc à 30 km/h, 53 % à 50 km/h et 20 % à 60 km/h », souligne d’emblée Belinda Demattia, de l’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR).

    À 70 km/h, c’est la mort quasiment assurée. L’AWSR a passé au crible les statistiques de la police des excès de vitesse en agglomération depuis 2008.

    Premier constat, les Wallons ont eu le pied moins lourd dans les zones 50 en 2016 : 292.672 infractions contre 336.570 en 2014, année record.

    Le plaisir de la vitesse

    Bonne nouvelle : les très gros excès de vitesse supérieurs à 30 km/h au-dessus de la limite ne représentent plus que 5 % du total. Les années précédentes, ce pourcentage oscillait entre 7 et 9 %. Les conducteurs sont-ils plus prudents ou les avertisseurs de radars leur évitent-ils d’être pris ? « Selon une enquête que nous avons menée, les conducteurs qui disent utiliser un avertisseur sont ceux qui … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 08/11/2017

    Pas grave ?

    Selon l’enquête de l’Agence, 26,2 % des Wallons disent prendre du plaisir à rouler vite et 78 % du panel interrogé jugent que rouler moins vite que le trafic environnant est dangereux.

    Pis, plus de 10 % des sondés estiment qu’un « bon conducteur » peut se permettre de rouler vite.

    Le risque, … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 08/11/2017

    Source > Yannick Hallet sur votre journal en .PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

  • HANNUT - STATIONNEMENT > LA RÉVISION DU PÉRIMÈTRE DE LA ZONE BLEUE À L’ÉTUDE

    A Hannut, d’ici 5 ans, une révision du périmètre de la zone bleue n’est pas exclue.

    Le sujet est en tous cas au stade de la réflexion, comme nous le confirme l’échevin MR Olivier Leclercq qui a la gestion centre-ville dans ses attributions. « Dans une ville dont on connaît l’expansion, il est utile de réfléchir au parking » .

    Parmi les pistes à l’étude : une portion de la rue Albert Ier. « Est-il opportun de maintenir encore la zone bleue au-delà des Meubles Moreau » , s’interroge l’échevin.

    Autre piste de réflexion: la fin de la zone libre à la Cense. « Les commerçants de la place sont demandeurs d’une zone bleue. S’agissant d’un domaine privé, nous ne pouvons agir sans qu’il y ait eu un transfert vers le domaine public. Mais nous n’en sommes pas encore là » , s’empresse d’ajouter l’échevin.

    Les élus réfléchissent aussi à la mise en zone bleue du parking Maquet, « mais uniquement le samedi, jour où les riverains sont en congé et où les clients ont du coup plus de mal à trouver des places de stationnement » , précise Martine Cornelis qui gère la Gestion Centre-Ville.

    Enfin, le parking de l’Eglise est aussi repris dans l’étude. Actuellement, le stationnement est libre. « Le problème c’est qu’il est très vite occupé par le personnel de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/11/2017

    A ce stade, la seule certitude, c’est le maintien de la gratuité du parking dans le centre-ville. L’échevin nous l’ … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/11/2017

    Source > M-Cl.G.> sur l’édition .PDF de votre journal > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    Autre article annexe sur la page de votre journal > En hausse  > Stationnement : 10 p.-v. par jour  

    Via un marché de service, la Ville de Hannut a confié la gestion de la zone bleue à une société privée. À City parking d’ … / …

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/149806