Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 4

  • Imprimer

    HANNUT - JEUNESSE > LES ÉTUDIANTS ENCADRÉS APRÈS LES EXAMENS

    Hannut est un pôle scolaire important dans la région.

    Et à l’occasion de la fin de l’année scolaire, des actions sont organisées.

    Les actions dans le détail & les dates sur ce blog dans l’édition d’hier > http://hannut.blogs.sudinfo.be

    Un Collège ravi

    « Je suis ravi en tant que pouvoir public de pouvoir organiser ces projets ».

    Hannut a une réputation festive et conviviale. Au niveau de la Ville, on voulait sortir du carcan avec la police et on souhaitait qu’il y ait une véritable relation entre les jeunes et les acteurs des associations. La police sera malgré tout présente pour veiller à la sécurité et pour dialoguer», se félicite le bourgmestre de Hannut, Manu Douette.

    L’échevin de la Jeunesse de Hannut, Pascal Deprez, est tout aussi ravi: « On prépare ces projets depuis février dernier. La volonté, en partenariat avec tous les acteurs, est d’encadrer la fin des examens. Il y a deux ans, nous avions mené une seule action avec la Croix Rouge et elle avait connu un beau succès. L’année dernière, on n’avait pas pu l’organiser et cette année, nous avons rassemblé tous les partenaires.

    C’est unique dans l’arrondissement de Huy-Waremme».

    Source > MARC Gérardy sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/06/2018

    Les dates prévues pour les actions sur site libre > http://hannut.blogs.sudinfo.be

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/240670

  • Imprimer

    HANNUT - HOMMAGE > UNE MINUTE DE SILENCE POUR LES VICTIMES DE LA FUSILLADE DE LIÈGE

    Ce mardi à 11h, un appel était lancé aux policiers du pays par les différents syndicats de police afin de rendre hommage à Soraya Belkacemi et Lucile Garcia, victimes de la fusillade de Liège, dont les funérailles se sont déroulées ce jour.

    L’idée était d’organiser une minute de silence devant toute administration communale ou bâtiment symbolique. Les policiers étaient aussi invités à faire retentir leurs sirènes. Tel a été le cas à Hannut.

    Le personnel de l’administration communale s’est d’ailleurs joint aux policiers de la zone Hesbaye Ouest dans cet hommage.

    Source > Votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 06/06/2018

    CRÉDIT > VILLE DE HANNUT)

  • Imprimer

    HANNUT – POMPES FUNÈBRES LES ÉTABLISSEMENTS DELDIME POURSUIVIS POUR ESCROQUERIE …

    Les frères évoquent une « erreur » et veulent être acquittés 

    Les frères Deldime, patrons de la société des pompes funèbres Deldime basée à Hannut, sont poursuivis pour escroquerie. Ils doivent comparaître devant le tribunal correctionnel de Huy ce mercredi 13 juin. L’affaire concerne des funérailles qui s’étaient déroulées de manière affreuse pour la famille du défunt. L’avocat des deux frères plaidera l’acquittement.  

     « Pour nous c’est une première victoire, affirme Sidney Metior. Nous ne voulons pas d’argent. Nous voulons juste que la vérité éclate. » Sidney Metior et son frère, ainsi que leur épouse, se constitueront parties civiles lors de l’audience du 13 juin. Ils seront assistés par leur avocat Me Jean-Paul Reynders.

    Le 4 septembre dernier, la famille de Sidney Metior avait été profondément traumatisée par la manière dont s’étaient déroulées les funérailles de leur grand-père, August, 92 ans.

    Un cercueil vide

    À l’insu de sa famille, le corps d’August avait … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 06/06/2018

    Source > Aurélie Bouchat sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 06/06/2018

    Le dernier article de février 2018 sur cette affaire > « NOUS IRONS JUSQU’AU BOUT DE CETTE AFFAIRE » sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be

    L’article au grand complet pour les abonnés à l’édition numérique > http://www.sudinfo.be/id58008

  • Imprimer

    HANNUT – PROJET DE L’ENTREPRISE DE TRAVAIL ADAPTE > CULTURE MARAÎCHÈRE : LE MONTAGE DES SERRES A DÉBUTÉ

    Une étape importante pour le projet maraîcher que l’Entreprise de Travail Adapté, l’Aurore à Hannut, développe rue de Tirlemont

    « Nous avons reçu le permis d’urbanisme pour la construction de nos serres de culture maraîchère et le hangar de stockage » , vient d’annoncer, tout heureux, Pol Oter, le président du CPAS.

    Une équipe de 5 hommes seront affectés au montage des tunnels qui, selon le directeur de l’ETA, Mohamed Bouanani, devrait prendre une dizaine de jours, en ce compris la mise en place du système d’irrigation. L’investissement en matériel s’élève à 15.000 euros.

    Les deux serres couvrent une superficie totale de 400 m² qui seront exploités pour la culture de tomates, aubergines, poivrons, concombres et piments. « Enfin, l’année prochaine, s’empresse de préciser le directeur. Car pour cette année, nous arrivons un peu trop tard dans la saison. Étant tributaire de l’octroi du permis, nous n’aurions pas … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce  mardi 05/06/2018

    90.000 € pour le hangar

    Le projet de culture maraîchère a démarré avec un budget de 180.000 euros dont 70.000 offerts par la Loterie nationale pour la construction du hangar pour lequel l’ETA vient également d’obtenir le permis de construire.

    Il est destiné à accueillir les frigos et un point de vente pour les particuliers. « Dans le futur, il devrait également servir de conserverie pour valoriser l’excédent de production », … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce  mardi 05/06/2018

    … / … Parallèlement, les ouvriers exploitent également un terrain sur 2ha. Ils y ont planté cette année des carottes, navets, courgettes, petits pois, panais, salades, épinards, pommes de terre et oignons.

    Dans un premier temps, la production sera écoulée à la Résidence Loriers, dans les écoles communales et à la crèche DoReMi du CPAS. Le hangar et son point de vente permettront d’ouvrir le marché aux particuliers.

    Source > Marie-Claire GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce  mardi 05/06/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/239851

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > PLUS D’ACCIDENTS CHEZ NOUS CE 1 ER TRIMESTRE SUR NOS ROUTES

    Alors que les chiffres pour la province de Liège sont en baisse, notre région présente une hausse

    L’Institut Vias vient d’actualiser son baromètre de la sécurité routière, en publiant les chiffres des accidents (avec blessés) pour le 1 er trimestre 2018.

    Alors qu’une baisse est observée pour la province de Liège, chez nous, par rapport aux 3 premiers mois de 2017, c’est plutôt une hausse qui est constatée. 

    Comme d’accoutumée, l’Institut Vias (ancien IBSR) fait régulièrement part des chiffres liés aux accidents sur nos routes. Il vient d’ailleurs de publier son dernier baromètre de sécurité : les statistiques liées au premier trimestre 2018. Et, belle surprise, une baisse (de 9 %) du nombre d’accidents est observée en province de Liège, passant de 806 à 736 accidents. « Un niveau historiquement bas pour un début d’année », selon l’Institut, qui observe, « ces 10 dernières années, une baisse de 20 % pour l’ensemble de la province ! »

    Pour l’heure, on ne peut malheureusement pas se réjouir de manière identique en ce qui concerne la région Huy-Waremme-Hannut où, à l’inverse, une hausse est établie. De 117 accidents (avec dégâts corporels) en 2017, 132 ont été constatés pour ces 3 premiers mois, ce qui engendre une hausse aussi au niveau des blessés (+27 par rapport à l’an dernier). Alors qu’on observe une baisse (d’accidents et de victimes) sur l’entité de Huy, on constate une forte hausse à Waremme notamment (cf. tableau ci-contre). Notons tout de même que tous ces accidents ont eu lieu sur le territoire de la commune, autoroutes comprises !

    Vias constate également … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/06/2018

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/06/2018

    Les statistiques 2012/2016 > LE + D’ACCIDENTS, C’EST À HUY, HANNUT ET WAREMME > A lire sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be

  • Imprimer

    INONDATIONS À HANNUT > LE NETTOYAGE A REPRIS CE LUNDI

    À Hannut qui est une des communes de Hesbaye durement touchées par l’orage de vendredi, les ouvriers communaux ont encore été sur le pont une bonne partie de la journée de samedi.

    «  Ils ont travaillé au ramassage des déchets des particuliers jusqu’en fin d’après-midi  », précise le bourgmestre Manu Douette. Ils doivent reprendre le travail de nettoyage des chaussées ce lundi.

    Dès vendredi, une majorité des voiries impraticables suite aux coulées de boue ont déjà été nettoyées et rendues accessibles à la circulation. «  Mais il reste encore ici là des accumulations de boue sur le bord des routes qu’il va falloir évacuer  », reprend le bourgmestre. Une dizaine d’ouvriers seront affectés pendant deux jours à cette mission de nettoyage.

    Selon le bourgmestre, une cinquantaine de pompages, principalement pour des caves inondées, ont été enregistrés à Hannut. «  Étonnamment, remarque le mayeur, l’orage a frappé là où cela n’arrive presque jamais, soit à Cras-Avernas, Trognée, Crehen, Hannut centre et Poucet ».

    Même si tout le monde s’accorde à qualifier cet orage d’exceptionnel, Hannut, comme d’autres communes, réfléchit à la manière de mieux s’en protéger. «  Ce sont les cultures de pommes de terre qui posent problème. Nous allons travailler avec la Fédération wallonne de l’agriculture pour voir comment on peut travailler. Pour arrêter les eaux, il faudrait un sillon entre les cultures, des bandes enherbées, par exemple  ».

    Source > Marie-Claire Gillet en ligne sur > http://huy-waremme.lameuse.be/239264

  • Imprimer

    DISTRIBUTION DE POULES CE SAMEDI 2 JUIN À HANNUT

    C’est ce samedi matin qu’a eu la distribution de poules aux Hannutois.

    Une quarantaine de ménages avait répondu à l’offre de la Ville de Hannut qui hannut,blog,jcd,distribution,poulespar cette opération espère réduire les déchets et par conséquent, alléger les poubelles de ses citoyens.

    Chaque ménage a eu droit à deux poules qu’il a pu retirer ce samedi matin à l’administration communale. L’échevine de l’environnement Florence Degroot était présente ainsi que le bourgmestre Manu Douette.

    Initialement, la Ville espérait convaincre une centaine de familles à adopter des poules. Un budget de 3500 euros (dont 2000 pris en charge par la Région wallonne) avait d’ailleurs été réservé dans ce but. Finalement, il n’y a eu qu’une quarantaine de candidats.

    Source en ligne > http://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT – CULTURE > LA GALERIE D’ART DU CHÂTEAU MOTTIN FÊTE SON 30ème ANNIVERSAIRE

    Rendez-vous le vendredi 8 juin à l’Hôtel de Ville

    Toujours installée dans le hall d’entrée de l’Hôtel de Ville de Hannut Au « Château Mottin », à l’initiative d’Alain Bronckart, la Galerie d’art fêtera son 30e anniversaire le vendredi 8 juin.  

    Une galerie d’art qui existe depuis 30 ans, ce n’est pas courant. C’est pourtant le cas de la Galerie d’art du Château Mottin ou Hôtel de Ville, rue de Landen à Hannut.

    « Quand je suis arrivé comme attaché culturel de la Ville de Hannut en 1988, mon premier objectif a été de créer une galerie d’art. Et le but était de montrer l’art, là où le public passe. Il s’agissait d’aller à la rencontre du public plutôt que d’attendre que le public rentre dans une galerie d’art. Et très vite, j’ai pensé au hall d’entrée de l’Hôtel de Ville. J’ai proposé ce projet à l’échevin de la Culture de l’époque, Gaston Flaba, qui a été enchanté. Et on s’est mis au travail directement. On a repeint les murs et les portes et on a installé un éclairage professionnel qui, aujourd’hui, est un éclairage LED », raconte Alain Bronckart, fondateur de la galerie qui est aussi directeur du centre culturel de Hannut et passeur d’art.

    Les chiffres

    Au total, la Galerie d’art du Château Mottin a accueilli environ 300 expositions, à raison d’une dizaine par an et plus de 4.000 artistes étant donné qu’il y a eu parfois des expositions collectives. 6.000 œuvres y ont été exposées, essentiellement des peintures mais aussi des sculptures ou autres.

    « Nous avons pu ainsi montrer l’art au public qui fréquente l’Hôtel de Ville et qui, sans la galerie, n’aurait peut-être jamais vu une exposition », ajoute Alain.

    L’équipe

    Actuellement, l’équipe est composée de trois personnes : Alain Bronckart bien sûr, Isabelle Simon, historienne de l’art et Adrienne Quairiat, animatrice socioculturelle.

    Projet1.jpg« Nous sommes complémentaires et ouverts à toutes les formes d’art (théâtre, musique, peinture, etc.). Nous allons bientôt rentrer notre dossier de reconnaissance du centre culturel à la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est un travail de longue haleine, dont la Galerie d’art est un des nombreux projets. Une Galerie qui est un bel outil de médiation culturelle. Nous organisons des visites commentées pour toutes nos expositions à destination des écoles, des associations locales, du CPAS mais aussi des migrants. Isabelle Simon est fantastique avec ces personnes parlant plusieurs langues et pas nécessairement l’anglais. Alors, elle procède par mimes et par photos », indique Alain Bronckart.

    Pour fêter le 30e anniversaire de la Galerie d’art du Château Mottin, Alain Bronckart reçoit les œuvres picturales du Parisien Clément Balensi.

    « C’est lui qui m’a contacté car il avait entendu parler de la Galerie et il l’avait découverte sur les réseaux sociaux. Il est venu repérer les lieux et il se fait une fête de venir à Hannut vendredi prochain.

    Vous imaginez ? Paris descend sur Hannut ! », Se félicite Alain Bronckart.

    Anecdote

    Un véritable taureau invité à l’Hôtel de Ville

    L’anecdote la plus célèbre d’Alain Bronckart remonte à la fin des années 90.

    high_d-20180531-3MGK0R.jpg« J’avais invité le peintre abstrait Victor Vanjack sur le thème de la vache. Quelques mois avant cette exposition, j’ai vu un reportage sur France 2 sur la biennale internationale de Venise. On y voyait un taureau vivant sur la place Saint-Marc puis effectuer un trajet en gondole avant de rentrer dans le palais des expositions. J’ai contacté l’artiste qui m’a appris que le taureau était celui de mon voisin agriculteur, Jacques Mélon, à Momalle!!! J’ai donc amené ce taureau le jour du vernissage sur un tapis rouge, avec l’accord du bourgmestre Hervé Jamar. On a eu droit à un reportage à la RTBF et on a eu beaucoup de visiteurs », rappelle Alain Bronckart.

    « J’aime la scénographie des expositions. J’ai donné cours de scénographies à l’Institut St-Luc à Liège. Les artistes me laissent faire et me font confiance. J’aime voir leur réaction lorsque l’exposition est montée », ajoute-t-il.

    Plus de 400 artistes accueillis 

    L’Hôtel de Ville de Hannut a accueilli de jeunes artistes qui exposaient pour la toute première fois mais aussi des artistes de renommée internationale tels Jean-Michel Folon, Octave 627_GENEVIÈVE VAN DER WIELEN_008.JPGLanduyt, l’un des plus grands peintres belges, un Gantois, l’Engissoise Mady Andrien, domiciliée à Liège.

    « J’ai déterminé des critères de sélection pour les artistes venus exposer à Hannut. Il faut que les œuvres soient une création et il faut que ces œuvres me surprennent, que je ne les ait jamais vues avant. C’est la raison pour laquelle on n’accueille pas les traditionnels paysages. Mais on soutient aussi celles et ceux qui peignent des paysages. On les oriente vers d’autres lieux d’exposition à Hannut, comme par exemple la bibliothèque, et on peut aussi aller accrocher leurs œuvres si elles ou ils le souhaitent. Et je l’ai déjà fait », explique le fondateur de la Galerie d’art du Château Mottin.

    Source > MARC Gérardy su votre journal de ce vendredi 01/06/2018

    Illustrations N & B

    1 de tête > Souvenirs, souvenirs aussi pour Hervé Jamar dans son Hôtel de Ville de Hannut.> par A. B.

    2 > Un véritable taureau, venu de Momalle, était au vernissage ! par A.B.

    Illustrations Couleurs > JCD

    L’article en ligne pour les abonnés > http://huy-waremme.lameuse.be