Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 4

  • Imprimer

    LE ROND-POINT DU TRACTEUR À HANNUT ROUVERT CE VENDREDI 28/09 SOIR

    Depuis ce mardi 25 septembre, la Région wallonne a entrepris à Hannut des travaux de réfection du rond-point du contournement de la route de Landen, plus communément appelé rond-point « du tracteur ».

    Comme prévu, le chantier se termine ce vendredi et le rond-point sera rouvert à la circulation.

    Pendant la durée de ces travaux, les autorités communales ont profité de la fermeture de la voirie et de la déviation mise en place pour réaliser les 20m de trottoirs manquants après le rond-point en direction de la rue d’Avernas. Ces travaux sont également terminés.

    La réouverture du rond-point est une bonne chose quand on sait que ce dimanche, la Ville accueille la dernière étape de l’échappée belge.

    Source en ligne libre > http://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS AVEZ CE PRODUIT IKEA CHEZ VOUS: LE MAGASIN RAPPELLE UNE SÉRIE DE PLAFONNIERS EN VERRE

    Alerté par des clients signalant la chute d’abat-jours en verre, Ikea a décidé de rappeler une série de plafonniers du modèle Calypso, annonce mercredi la chaîne d’ameublement.

    Sont concernés les plafonniers Calypso achetés après le 1er août 2016, avec des tampons dateurs de 1625 à 1744. Les clients sont invités à retourner ce produit afin d’en recevoir un nouveau ou d’être remboursés. Il n’est pas nécessaire de montrer son ticket de caisse.

    B9717048530Z.1_20180926072606_000+G73C3SRML.1-0.jpg

    Ceux qui désirent plus d’informations peuvent prendre contact avec l’entreprise au 0800/15.003.

    Source > Alerte info sur > http://www.sudinfo.be/id76743

  • Imprimer

    HANNUT PARC DE LA HALETTE (Suite 2) > «LES ARBRES ABATTUS N’ONT AUCUN INTÉRÊT ÉCOLOGIQUE»

    Dans nos éditions du week-end, nous avons relayé les inquiétudes des riverains du parc de la Halette à Hannut.

    Cet espace vert du centre-ville fait actuellement l’objet d’un important réaménagement (budget : 60.000 euros) qui passe par l’abattage d’arbres et de haies. C’est précisément cet abattage qui émeut les riverains, opposés à leur arrachage.

    Dans un long communiqué de presse envoyé ce lundi aux médias, la Ville s’est voulue rassurante: «  aucun arbre remarquable ne sera abattu. Les seuls arbres de grande taille abattus seront des sapins qui ne présentent aucun intérêt écologique ou esthétique. Ceux-ci provoquent de l’ombre et nuisent à la santé des autres arbres adjacents  ».

    Toutes les haies sont également supprimées. Dans un seul objectif: sécuriser le parc, insistent les autorités communales. «  De n’importe où dans le parc il est difficile de voir si les bancs sont occupés ou non. La zone du rond-point en est l’exemple le plus flagrant. C’est pourquoi avant de planter de nouvelles essences comestibles, il nous semble opportun de supprimer toutes les haies ainsi que tous les buissons. Les haies offrent trop de possibilité de se cacher, la plupart des buissons n’ont pas d’intérêt esthétique ou écologique. »

    La Ville espère ainsi que la visibilité gagnée entraînera un contrôle social «  et donc la diminution de la délinquance dans le parc. »

    Afin de ne pas donner une impression de vide le massif qui jouxte le terrain de sport sera maintenu pendant environ 2 ans, soit jusqu’à ce que les arbres fruitiers aient pris de l’ampleur.

    Enfin, la Ville se défend également d’avoir agi de manière irréfléchie: «  Le choix d’arracher des plantations a été fait en accord avec la Région wallonne et les architectes paysagistes mandatés par celle-ci pour nous apporter des conseils techniques »

    Source complète pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/282934

    VOIR les détails techniques complets sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/09/24/hannut-verdissement-d-un-espace-public-reamenagement-du-parc-264337.html

    rojet.jpg

  • Imprimer

    LES CONTRÔLES DE VITESSE RENFORCÉS EN HESBAYE (Braives, Burdinne, Hannut, Héron, Lincent, Wasseiges)

    Sous l’impulsion des 6 bourgmestres et du chef de Corps, le service roulage de la zone de police Hesbaye-Ouest (composée des communes de Braives, Burdinne, Hannut, Héron, Lincent et Wasseiges) vient de renforcer son service roulage.

    Depuis début juillet, deux inspecteurs supplémentaires sont venus rejoindre l’équipe qui est à présent composée de 3 inspecteurs et d’une agente de police

    … / … Les policiers disposent pour ce faire, outre leur véhicule d’intervention, d’un radar mobile (à bord d’un véhicule – mais utilisable également sur trépied), de 2 radars fixes pouvant être installés dans un des 11 boîtiers se trouvant sur le territoire de la zone, d’un curvomètre (banc d’essai portatif qui mesure de la vitesse des deux-roues), et d’appareils pour … / …

    «  Ils peuvent également effectuer ponctuellement des analyses de circulation à l’aide de 4 analyseurs de trafic, afin de pouvoir mieux orienter leur action ou d’objectiver le sentiment d’insécurité routière qui peut être ressenti par la population  ».

    … / … À terme, la volonté de la zone et des autorités est aussi d’améliorer le matériel disponible afin d’optimaliser l’ensemble des missions dévolues à ce service.

    Source complète pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/283186

  • Imprimer

    NOUVEAU COMMERCE > « TASQUITA LUNA » > UN BAR À TAPAS OUVRE À HANNUT

    Les adeptes des spécialités espagnoles risquent de ne pas être déçus. Un nouveau bar à tapas, nommé Tasquita Luna, a ouvert ce 30 août à Hannut. Ambiance bodega, tabourets et tables hautes sont au rendez-vous !

    C’est en plein cœur de la rue Zénobe Gramme à Hannut que Nicolas Vandenbosch et son épouse, Laurène Estevez Seoane ont ouvert un bar à tapas le 30 août dernier. Le couple a trouvé le moment opportun pour se lancer dans ce projet qui leur tenait particulièrement à cœur depuis un certain nombre d’années. « Cela fait 15 ans que je suis dans l’horeca.

    En Espagne, mes parents avaient ouvert des spécialités belges. Et nous, on a décidé de vendre des spécialités espagnoles en Belgique », nous explique le patron de l’établissement.

    Au menu, les clients pourront retrouver les traditionnelles patatas bravas et l’incontournable poulpe à la gallega, mais aussi du gaspacho au melon etc. Pour les adeptes de charcuterie, un assortiment ibérique est également proposé. Sans oublier la fameuse tortilla espagnole. « En travaillant tout ce qui est épicerie fine, l’objectif est de faire découvrir aux gens des plats qu’ils ne connaîtraient pas », poursuit Nicolas Vandenbosch.

    Pour ce premier bar à tapas de la région, les patrons semblent vouloir mettre en avant la production locale. « On veut travailler les produits locaux avec des artisans de la région », ajoute le fondateur. Ce restaurant espagnol pouvant accueillir jusqu’à 25 couverts, 30 si le soleil est au rendez-vous, ouvre ses portes du lundi au samedi avec des horaires variés. Un menu a spécialement été concocté pour ceux qui souhaiteraient emporter.

    Plus de renseignements sur le site internet : https://www.tasquitaluna.be/

    infos-pratiques ou sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/tasquitaluna/

    Rue Zénobe Gramme, 36B - 4280, Hannut – > info@tasquitaluna.be > 019/46 00 37

    Source > A.D. en source libre > Sudinfo.be

  • Imprimer

    HANNUT - ENVIRONNEMENT > « NON À L’ARRACHAGE DES ARBRES ! » AU PARC DE LA HALETTE

    Réhabilitation du parc de la Halette: les riverains se mobilisent pour sauver les arbres

    Depuis quelques jours, de nombreux arbres sont arrachés dans le parc de la Halette à Hannut.

    Les riverains dénoncent ce projet de réhabilitation du parc initié par la commune d’Hannut.  

    Certains riverains du parc de la Halette à Hannut se mobilisent contre l’arrachage des arbres et des haies dans le cadre du projet de réaménagement du parc. Des travaux qui sont entrepris actuellement par la Commune.

    Face à cela, certains Hannutois expriment leur mécontentement. « A notre grand étonnement, des arbres et des haies ont été arrachés pour cet aménagement du parc. Beaucoup auraient souhaité que l’on entretienne certaines choses, certes, mais que le parc ne perde pas son agencement actuel et surtout que les arbres qui étaient soi-disant malades ne soient pas arrachés » explique Brigitte Ronvaux, riveraine du parc.

    Quelques mois auparavant, des formulaires émanant de la Commune ont été envoyés aux riverains du parc afin de connaître leurs avis sur le futur réaménagement qui prévoit notamment la plantation d’arbres fruitiers. Mais pour Brigitte Ronvaux, « il n’a jamais été question d’arracher des arbres dans ce formulaire. Ensuite début septembre, nous avons reçu un courrier nous expliquant que la ville de Hannut avait pris la décision de réaménager le parc en arrachant des arbres « malades » et des haies ».

    La riveraine a alors, de sa propre initiative, distribué une lettre à ses voisins afin de les interpeller sur le sort du parc. Un bon nombre d’entre eux n’ont pas hésité à se joindre à Brigitte Ronvaux. « Entre 15 et 20 personnes m’ont témoigné de leur soutien. Le parc existe depuis des décennies. Il s’agit là d’une destruction de notre patrimoine naturel. C’est le parc de notre enfance ».

    Projet de réaménagement

    Les riverains regrettent de ne pas avoir été consultés pour ces abattages. « On nous a dit que le parc était devenu insécurisant, qu’il fallait le réaménager. Mais en quoi l’abattage d’arbres rend-il le parc plus sécurisant ? » s’interrogent Brigitte et ses voisins.

    Ce vendredi 21 après-midi, un toute-boîte émanant de l’administration a été distribué dans les boîtes-aux-lettres du quartier. Les autorités y détaillent les raisons de ce déboisement : suite à des plaintes de riverains, ce réaménagement était nécessaire. Le fait qu’une bonne partie du parc soit ombragé renforçait le sentiment d’insécurité et nuisait à la santé des arbres.

    Subsidié en partie par la Région wallonne, le projet de réhabilitation se réalisera en trois phases : l’arrachage des haies, des arbres, ce qui a déjà été fait. Plus tard, des dalles engazonnées vont être placées. La dernière phase consiste à planter des fleurs et des haies mais également à placer du mobilier urbain et des pots d’herbes aromatiques. Pour l’échevine de l’environnement, Florence Degroot, « Avec ce projet de réhabilitation, on veut donner au parc davantage de verdure mais également lui redonner de la jeunesse. Les arbres, vieillissants, étaient malades et ont été expertisés en accord avec la Région wallonne».

    Source libre d’Amélie Dubois sur > http://huy-waremme.lameuse.be/281909

    NB : Voir à ce jour les nombreuses réponses du Bourgmestre de Hannut sur le sujet principalement sur les réseaux sociaux !

  • Imprimer

    PARENTS D’ENFANTS À BESOINS SPÉCIFIQUES > LE GUIDE COMPLET QUI VA VOUS AIDER (Lien)

    Pour les parents d’un enfant à besoins spécifiques qui se posent des questions sur les démarches à entreprendre vis-à-vis des organismes publics, qui se questionnent sur les types d’enseignement proposés pour leur enfant ou qui se demandent quels sont les services existants auxquels ils peuvent faire appel, voici un guide très utile.

    « Devenir parents, c’est toute une aventure. Si votre enfant est en situation de handicap ou de … L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://www.sudinfo.be/id75863

    … / …  Avantages sociaux et fiscaux

    Ce guide très complet (92  pages) comprend plusieurs chapitres. Il évoque notamment … L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://www.sudinfo.be/id75863

    Ce guide est téléchargeable sur le site www.asph.be ou en version papier en téléphonant au 02/515.17.29. Encore des questions ?

    N’hésitez pas à contacter le Contact Center de l’Association Socialiste de la Personne Handicapée au 02/515.19.19 du lundi au jeudi de 08h30 à 15h et le vendredi de 08h30 à 11h ou par e-mail : asph@solidaris.be . -

  • Imprimer

    HANNUT> LE MÉDECIN QUI SOIGNE ET HÉBERGE DES MIGRANTS

    Un médecin soigne et héberge des migrants à Hannut: à la retraite, Luc procure des soins gratuits

    En novembre dernier, le Hannutois Luc, médecin généraliste retraité, s’est lancé dans l’accueil des migrants du parc Maximilien . Et bien plus qu’un accueil, le Hesbignons soigne cette population en situation illégale venue d’Erythrée, du Soudan, ou encore de Syrie.

    L’aventure humaine débute pour Luc et sa femme il y a quelques mois, lorsque le Hannutois Diego Dumont, responsable de la plateforme citoyenne en Hesbaye lance un appel à l’hébergement. Sensible à la problématique des migrants, Luc collabore rapidement.

    « Je faisais déjà partie du groupe à Hannut qui avait organisé l’accueil des Boat-people vietnamiens il y a 40 ans. La problématique de l’immigration m’a toujours affecté. Ma vision du monde est un monde ouvert où les gens peuvent aller où ils veulent».

    Chaque semaine, ce médecin hannutois à la retraite fait preuve d’hospitalité et accueille plusieurs migrants.

    Mais pas seulement: il les soigne lorsque cela est nécessaire dans son cabinet.

    Source en ligne libre > http://www.sudinfo.be/id76060 + L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/281380 & sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 21/09/2018