Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 4

  • BON A SAVOIR > HUY > BALADES À BORD DU VAL MOSAN : C’EST REPARTI !

    Au total, 11 balades offertes durant la saison

    La saison touristique commence enfin pour le bateau « Val Mosan » à Huy. Ce mardi, les premières balades sur la Meuse avaient lieu, aiguisant la curiosité des passants dont l’envie d’en profiter augmente avec les températures très agréables de ces derniers jours.

    La mise à l’eau s’est fait attendre suite à un refus de la Région wallonne en mai dernier. L’occasion, désormais, d’en savourer chaque seconde.

    Il est grand, peut accueillir 50 personnes et est idéal en cas de beau temps. « Il », ce n’est autre que le « Val Mosan », le bateau de croisière de Huy.

    L’ouverture de la saison touristique devait avoir lieu fin mai, mais les balades inaugurales gratuites prévues ce jour-là avaient dû être annulées. En cause : le rapport négatif de la Région wallonne visant la sécurité des passagers en cas d’incendie. Une situation désormais réglée vu que le bateau est équipé de deux pompes incendie.

    « Beaucoup de personnes téléphonaient régulièrement pour savoir ce qu’il en était. C’est toujours agréable de profiter d’une heure de balade ainsi sur le fleuve » , détaille Anne Javaux de l’Office du Tourisme de Huy.

    Quatorze personnes étaient au rendez-vous pour cette première. Une balade très spéciale visant à donner le sourire à des jeunes âgés de 12 à 21 ans atteints de handicap cérébral et/ou moteur. « Il fait un temps splendide ! C’est particulièrement agréable de se sentir bercé par les eaux de la Meuse sous ce soleil. C’est aussi l’occasion de découvrir la La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 06/07/2017

    Source > CYNTHIA CHAROT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 06/07/2017 > Illustration > PreviousNext

    Pour compenser les déceptions survenues suite à l’annulation des balades en mai dernier, l’office du tourisme offre plusieurs balades étalées sur la saison :

    • le dimanche 9 juillet à 15h à l’occasion du Big Jump ;
    • le vendredi 21 juillet à 15h à l’occasion de la Fête Nationale. Le Fort sera également accessible gratuitement ce jour-là ;
    • le mardi 15 août à 14h et à 15h ;
    • les 9 et 10 septembre à 10h30 et à 15h avec les commentaires d’un guide dans le cadre des Journées du Patrimoine ; le samedi 30 septembre à 14h, 15h et 16h30, dernier jour de la saison.

    Attention, il est nécessaire de réserver assez tôt puisque chaque croisière accueillera au maximum 50 personnes. La balade dure 1h environ. Réservation au 085/21.29.15.

    L’article au complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/100588

  • HANNUT > UN INDIVIDU ARRÊTÉ, IVRE, SUR LA PLACE HENRI HALLET

    Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 23h30, la zone de police Hesbaye Ouest a été appelée pour une bousculade, place Henri Hallet à Hannut.

    Arrivée sur place, l’équipe de policiers constate qu’un homme « sortait du lot » dans cette altercation.

    Né en 1988, cet habitant de Hannut a dû être maintenu par les agents. Il se montrait agressif et se trouvait visiblement dans un état d’alcoolémie avancé. Il a été ramené au poste de police de Huy, où il a passé le reste de la nuit dans une cellule de dégrisement afin de s’y calmer…

    Source > E.D. sur > http://sudinfo.be > Illustration > DL

    L’article au complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/100569

  • ATTENTION ! RAPPEL DE RIZ BASMATI EN SACHETS DE LA MARQUE BOSTO

    La firme Boost Nutrition, en concertation avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), a communiqué mardi soir un rappel de produits, concernant un lot de boîtes de riz basmati de la marque Bosto, emballé en sachets cuisson.

    Dans un des paquets de ce lot, un taux anormal d’Aflatoxine B1 a été détecté.

    Les produits concernés sont les paquets (boîtes en carton) de 500g de riz Bosto Basmati, en (4) sachets de 125g, dont le numéro de lot est le «4546» et qui sont indiqués à consommer de préférence avant fin «12/2019».

    Il n’y a pas de risque immédiat lié à une consommation en quantité limitée, mais l’Aflotoxine B1 «pourrait causer une intoxication ou du cancer, lors de la consommation en grandes quantités et une utilisation fréquente», note l’entreprise. Par mesure de précaution, il est donc demandé aux personnes ayant acheté un produit issu de ce lot de ne pas le consommer.

    Un remboursement de la boîte et des frais postaux peut être obtenu par l’envoi de coordonnées complètes (avec numéro de compte IBAN) et de la partie supérieure de la boîte ainsi que de son code barre, à Bosto, c/o HighCo DATA, BP 12798, 1733 Asse.

    Source > Rédaction en ligne Mercredi 5 Juillet 2017 à 14h15 sur > http://www.sudinfo.be/1878574

  • HANNUT > DES JOUEURS SOURDS ET MALENTENDANTS À L’OPEN BEACH

    La 12ème édition de l’Open Beach revient dès ce vendredi, à 19h au Marché couvert de Hannut.

    L’événement réunira des dizaines d’équipes pour différents loisirs sur le sable.

    À commencer par un tournoi qui réunit les commerçants. Le lendemain, pas moins de 48 équipes s’affronteront. « Les matches se dérouleront en 3 contre 3 en national provinciale 1 », explique Paul Dubrowski, secrétaire du volley-club de Hannut. « Des équipes de provinciales 2, 3 et 4 se rencontreront également. »

    Outre ces rencontres, deux nouveautés s’inscrivent dans ce 12 e volet de cette activité. À commencer par la présence de joueurs sourds et malentendants. « Nous avons quelqu’un de sourd dans notre comité », continue-t-il. « On a trouvé quelques joueurs sourds et malentendants. Des bénévoles en langue des signes faciliteront la communication avec eux. » Trois équipes comprenant de sourds et malentendants prendront ainsi part au beachminton ce samedi à partir de 19h.

    Autre nouveauté : deux nouvelles catégories prendront place en plus de la section loisir le dimanche. « Pour rentabiliser les terrains, nous avons choisi d’ouvrir cette journée aux deux contre deux mixtes affiliés et aux trois contre trois affiliés » indique Paul Dubrowski.

    L’événement affiche d’ores et déjà … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/07/2017

    Source J.G > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/100217

    TOUT savoir sur ce blog sur « L’OPEN BEACH » http://hannut.blogs.sudinfo.be/hannut-ce-we-des-7-8-9-juillet-12eme-edition-de-l-open-beach

    OB of.jpg

  • HANNUT > LES ODEURS DE FIENTES, ILS N’EN PEUVENT PLUS !

    Les riverains du poulailler de Thisnes sont à bout

    Les voisins du poulailler industriel de la rue de Wavre à Thisnes (Hannut) ont atteint le seuil de tolérance.

    Dans le cadre d’une enquête publique relative à une demande de forage de puits introduit par l’exploitant, ils ont rappelé ce dont ils se plaignent depuis plusieurs années. À savoir des nuisances olfactives et des manquements au permis d’exploiter. 

     « Notre objectif n’est pas de faire fermer son exploitation. Tout ce qu’on souhaite, c’est qu’il respecte notre vie » . D’emblée, François Genot et Louis Lacanne, proches voisins du poulailler exploité au 76 rue de Wavre à Thisnes par Norbert Vromant, tiennent à se défendre de toute volonté de nuire.

    Lorsque fin des années 90, Norbert Vromant a introduit une demande pour exploiter en agglomération un poulailler industriel de 80.400 poules pondeuses, ils ont massivement manifesté leur opposition. En 2004, sur recours introduit par une riveraine devant le Conseil d’Etat, Norbert Vromant a finalement obtenu son permis d’exploiter pour une durée de 30 ans.

    « C’est comme ça, on a bien été obligé d’accepter mais maintenant qu’il respecte les conditions d’exploitation », plaident en chœur les riverains les plus impactés par les nuisances.

    Ils sont une vingtaine, tous résidant au sud-ouest des installations avicoles -soit dans le couloir des vents dominants- à dénoncer les odeurs et les poussières « quasi quotidiennes » qui retombent sur le mobilier de jardin comme sur les voitures. « Conséquences : obligation de laisser portes et fenêtres fermées. Donc, utilisation des terrasses et aération des maisons impossible » , ont-ils encore écrit récemment dans un courrier adressé … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/07/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/07/2017

    Montage photos > M. Lacanne riverain – En médaillon M. Vromant

    RÉACTION DE L’EXPLOITANT > « Les fientes sèches ne sentent pas » ??? Plus > INFRACTIONS « Bassin d’orage, puits de forage » sur cette même page

    Un article succin sur > http://www.lameuse.be/1878321

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/100158

  • EMPLOI > LA 1ère FORMATION DE PIZZAIOLO ARRIVE À LIÈGE

    Bonne nouvelle pour les amoureux des pizzas ! En octobre prochain, une toute nouvelle formation débarque au Château Massart.

    Pour la première fois sur Liège, le centre IFAPME vous permet de devenir un pizzaiolo expérimenté.

    «Nous avons pu constater qu’il y avait une forte demande de main-d’œuvre efficace dans les restaurants et qu’il n’y avait peut-être pas assez de personnes formées », explique la conseillère en formation à l’IFAPME. C’est donc sur base d’une formation de pizzaiolo créée par l’IFAPME dans le Hainaut et à Verviers en 2013 que Liège a finalement pu mettre en place la sienne. Celle-ci doit d’ailleurs débuter le 2 octobre prochain.

    « C’est une formation de 60 heures. Une partie se déroulera au Château Massart tandis qu’une autre prendra place au sein du restaurant ‘Marco Polo’. C’est d’ailleurs le responsable de cuisine de l’établissement qui s’occupera de former les élèves et de leur apprendre à réaliser une pizza au feu à bois. » Une nouvelle formation qui pourra accueillir près de 12 participants par session. Ceux-ci auront d’ailleurs l’occasion de passer en revue l’histoire et la culture de la pizza tout en apprenant les méthodes principales de la sécurité sanitaire des aliments ainsi que le matériel de fabrication. « En moyenne, chaque session devrait durer près de trois mois. La première débute d’ailleurs en octobre et se termine en décembre », poursuit la conseillère en formation.

    Une belle opportunité pour découvrir un métier du futur. « Franchement, quand on m’a proposé de prendre part à cette formation, j’ai directement été intéressé. J’aime vraiment beaucoup l’idée de former des novices et de participer à quelque chose de positif », reprend Enrico Bellani, prochainement formateur pour l’IFAPME et responsable de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/07/2017

    Source > I.ZA.Sur votre journal LA MEUSE Verviers de ce mercredi 05/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://verviers.lameuse.be/99772

  • 20h07 > ALDI RAPPELLE DES CHIPS POIVRE ET SEL EN RAISON DE LA PRÉSENCE NON MENTIONNÉE DE LAIT

    La chaîne de supermarchés Aldi a retiré de ses rayons un lot de chips poivre et sel.

    17525754_B9712519040Z_1_20170704200642_000_GOE9CMTF3_1-0.jpgCes chips contiennent un lait allergène dont la présence n’est pas mentionnée sur l’étiquette, indique l’enseigne mardi.

    Une erreur s’est produite lors du processus de production, ce qui a pour conséquence que les chips contiennent du lait alors que cet ingrédient n’est pas mentionné sur l’emballage. Aldi a dès lors décidé en accord avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) de retirer le produit de ses rayons.

    Ces chips, conditionnées par paquets de 250 grammes, ont une date de péremption fixée au 1er décembre 2017.

    Aldi demande aux personnes qui ont acheté ce produit de le ramener à son point de vente, où il sera remboursé. La consultation d’un médecin s’impose en cas de réaction allergique.

    Les personnes ne présentant pas de risques d’allergie ou d’intolérance peuvent consommer le produit sans danger.

    Source en ligne > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1878389

  • BERTREE (HANNUT) 13 VOITURES SUR 27 VENDUES AUX ENCHÈRES

    L’autobianchi? Pas vendue.

    À Hannut, la vente aux enchères de voitures ancêtres organisée par la maison Legia Auction de Cras-Avernas a connu un beau succès de foule. Entre 150 et 200 personnes se sont déplacées le jour de la vente.

    Par contre, au niveau de la vente, le bilan est un peu plus mitigé. « Treize voitures sur 27, essentiellement les moins chères, sont parties. Ce n’est pas le succès espéré. Mais nous avions peut-être des attentes trop exagérées », relativise Vincent de Lange qui exploite la salle de vente avec Bruno de Wasseige.

    Le prix le plus bas a été proposé pour une Alfa Roméo 33 Indy. Elle a été adjugée à 1.300 euros. Le prix le plus haut est allé encore à une Alfa Roméo, un coupé sport 4 portes, modèle Sprint. Elle a été acquise pour 12.500 euros, soit le double du prix estimé au départ.

    Par contre, pas de candidats pour l’Autobianchi bianchina Panoramica de 1969. Ni pour la Ferrari 308 GTS rendue célèbre par son apparition dans la série télévisée « Magnum ». « Je pense que là on a commis une erreur de jeunesse, se raisonne Vincent de Lange. « Le prix demandé se situait entre 60 et 70.000. Pour un véhicule qui ne roulait pas, je pense que les amateurs n’ont pas voulu prendre le risque. Peut-être que si on l’avait vendue à un prix plus raisonnable, 10 à 15.000 euros en moins, les choses auraient été différentes. »

    C’est la première fois que Legia Auction s’essayait à la vente de voitures ancêtres. Cette première expérience ne les a pas découragés pour autant. « Je pense qu’il y a une place à prendre. On n’exclut pas d’en proposer une nouvelle au printemps prochain. » … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/07/2017

    Source > Marie-Claire GILLET sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/07/2017

    L’article d’annonce de la vente sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    L’article complet pour les abonnés à la version digitales sur > http://huy-waremme.lameuse.be/99808