Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 3

  • HANNUT - CONTRÔLES > VASTE OPÉRATION POLICIÈRE DANS DES BUS SCOLAIRES

    À grand renfort de policiers, la police de la zone Hesbaye-Ouest a mené ce mardi matin, vers 8h, sur le parking du contrôle technique à Hannut, une opération de contrôle dans deux bus de la ligne Hannut-Jodoigne.

    Un motard de Waremme, deux chiens de la police fédérale et onze policiers de la zone et le TEC Brabant wallon y participaient.

    Au total, 121 personnes ont été contrôlées, essentiellement des adolescents qui se rendaient dans les écoles de Jodoigne. Deux P.-V. pour détention de stups ont été rédigés.

    Source > M-Cl.G. sur > http://journal.sudinfo.be

  • GROUPE D’ACCUEIL DES RÉFUGIÉS À HANNUT > DÉJÀ 285 MEMBRES

    A l’initiative de Diego Dumont et de sa femme Anne Guffens, un formidable mouvement de solidarité en faveur des réfugiés du Parc Maximilien à Bruxelles s’est mis en place à Hannut.

    Un mois après sa création, le groupe citoyen « Hesbaye terre d’accueil » rassemble déjà 285 personnes, toutes prêtes à donner de leur temps où à ouvrir leur maison aux réfugiés.

    Le 23 septembre dernier, Diego Dumont et Anne Guffens ouvraient pour la première fois la porte de leur maison de Lincent à quatre jeunes réfugiés soudanais du Parc Maximilien de Bruxelles. Depuis, chaque week-end, leur généreuse initiative s’est répétée. Et a fait des émules, toujours plus nombreux. A tel point que le couple a fini par créer il y a un mois sur Facebook un groupe citoyen. Objectif : organiser les dizaines de propositions d’hébergements et d’aides diverses.

    Ce groupe baptisé « Hesbaye terre d’accueil » est placé sous l’autorité de la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés de Bruxelles. A ce jour, il compte 285 membres dont une cinquantaine d’actifs.

    Parmi les membres engagés dans ce formidable mouvement d’hébergement citoyen, on compte deux médecins qui proposent, si besoin, des consultations gratuites. «  En prévision de l’hiver, ils nous ont aussi constitué un stock de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 14/11/2017

    Parmi celles-ci, Thomas Matelart, le président de la section MR de Hannut. Son engagement est totalement personnel et non politique, tient-il à préciser d’emblée.  «  Nous ne sommes pas dans une dynamique anti-gouvernementale. Notre volonté est de pouvoir donner un coup de main mais aussi de découvrir la réalité et de nous faire notre propre opinion  ».

    Avec son épouse Amélie Debroux, il ont déjà hébergé à deux reprises des réfugiés pour le week-end. «  Humainement, c’est une … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 14/11/2017

    De manière tout aussi discrète et apolitique, les conseillers Frédéric Piret-Gérard (Ecolo) et Benoît Cartilier (cdH) tiennent aussi à apporter leur aide en proposant d’assurer les trajets entre Bruxelles et les familles d’accueil dispersées entre Lincent, Hannut, Braives et Wanze. «  C’est une … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 14/11/2017

    Recherche des chauffeurs

    A ce jour, une quinzaine de familles accueille chaque week-end des réfugiés. Leur nombre ne cesse de grandir. Pareil pour ceux qui se préoccupent de la logistique et notamment de la préparation des repas. « Mais ce qui nous manque le plus, ce sont des chauffeurs … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 14/11/2017

    … / … vous pouvez contacter Diego Dumont via la page FB du groupe citoyen d’aide aux réfugiés « Hesbaye terre d’accueil » ou via son adresse e-mail diegodumont@hotmail.fr.

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/152741

  • HESBICOOP: BIENTÔT UN SECOND POINT DE R’ALIMENT À WAREMME

    HesbiCoop est une jeune coopérative prometteuse qui rassemble et distribue des produits alimentaires en circuit-court, au cœur de la Hesbaye.

    Elle compte aujourd’hui 5 points de r’Aliment dans 4 communes (Geer, Waremme, Hannut et Remicourt). Début 2018, deux nouveaux points de retraits devraient voir le jour : à la piscine de Waremme et à la Ferme d’en Haut, à Lavoir chez Marc et Sophie Breuls. Le 21 novembre prochain, elle fêtera à Hannut ses 6 mois d’existence.

    HesbiCoop, c’est 31 producteurs proposant plus de 400 produits, 5 points de r’Aliment dans quatre communes (Geer, Waremme, Hannut et Remicourt), une bonne centaine de consommateurs hebdomadaires et une trentaine de bénévoles ! Un beau succès pour cette coopérative citoyenne fondée il y a à peine 6 mois … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

    Chaque semaine, vous pouvez passer votre commande sur www.hesbicoop.be, du dimanche 11h au mercredi 11h. Plus de 400 produits frais, sains, locaux/équitables et de saison sont disponibles.

    La livraison a lieu le vendredi suivant dans le point r’Aliment de votre choix.

    Un concours est également organisé sur Facebook (https ://www.facebook.com/HesbiCoop/)

    … / … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

    Source & article complet > Edition digitale en ligne pour les abonnés > http://huy-waremme.lameuse.be/152518

    HesbiCoop Hannut sur ce blog > HESBICOOP HANNUT >http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    CI-DESSOUS, UNE INVITATION POUR LE 21 novembre à Hannut

    23032827_1619446378125725_2395888857712968499_n.jpg

  • HANNUT > « MAYA », DES PETITS MARCHÉS ARTISANAUX, EST DÉCÉDÉE

    C’est une terrible nouvelle qui a frappé la grande famille des Petits Marchés Artisanaux de Hannut.

    Ce mercredi, l’une des pionnières de l’événement, Béatrice Moniot (Les secrets de Miel de Béatrice) est décédée des suites d’une longue maladie. Surnommée « Maya », elle vendait des produits à base de miel aux Petits Marchés et au village des Saveurs de Hannut. Elle laisse derrière elle son mari, sa fille et ses fils.

    « Toute l’équipe des Petits Marchés artisanaux est sous le choc, commente Pol Oter. Elle faisait les petits marchés depuis 2011. Elle était tellement pudique. Je savais qu’elle avait subi plusieurs opérations aux yeux car elle perdait la vue à cause de sa maladie. Mais elle ne m’avait jamais confié qu’elle était malade à ce point. Je ne la connaissais certes pas très bien, je la voyais une fois par mois mais des liens s’étaient tissés et j’avais même été témoin à son mariage. »

    Souriante, agréable et prête à rendre service, le décès de celle qu’ils surnommaient affectueusement « Maya » a suscité … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

    Hommage au village de Noël

    Béatrice Moniot est considérée comme étant une pionnière des Petits Marchés Artisanaux à Hannut. Elle faisait également partie de ceux qui ont créé le marché de Belle-Maison.

    Pol Oter n’envisage pas de remplacer dans l’immédiat l’emplacement autrefois utilisé par Béatrice. « Une place lui sera d’ailleurs spécialement réservée lors du Village de Noël le 2 et 3 décembre prochain. Et on fera sans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

    Source > C.L. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale >http://huy-waremme.lameuse.be/151619

  • 7 MILLIONS DE BELGES SONT SUR FACEBOOK > NOUS SOMMES PLUS DE 6 SUR 10 À Y ÊTRE INSCRITS

    Le taux de pénétration du réseau social est plus élevé chez nous que dans des pays voisins comme la France ou l’Allemagne

    Facebook est de plus en plus incontournable en Belgique. Le réseau social franchit maintenant la barre des 7 millions de profils actifs dans notre pays. Plus de 60 % des Belges y seraient inscrits. Un taux de pénétration énorme.

    high_d-20171112-3HYHPJ.jpgEn juin dernier, Facebook annonçait avoir franchi la barre des deux milliards d’utilisateurs dans le monde. Plus d’un quart de l’humanité est ainsi inscrit sur le plus connu des réseaux sociaux. Mais en Belgique, proportionnellement, Facebook est encore mieux installé.

    Formateur et consultant en médias sociaux, Xavier Degraux a obtenu les chiffres très récents de l’impact de Facebook dans notre pays. Selon ces chiffres, on comptait, au 1er octobre, 7.037.000 profils actifs.

    La Belgique comptant environ 11,3 millions d’habitants, plus de 60 % des Belges seraient donc présents sur le réseau américain.

    Et encore, si on retire les jeunes enfants et les plus âgés, la proportion est donc encore … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

    Les chiffres belges tendent aussi à confirmer la tendance d’une désaffection des ados pour Facebook. Les 13-17 ans seraient ainsi 430.000 sur le réseau social en Belgique, contre près de 3 millions pour les 18-34 ans, 2,5 millions pour les 35-54 ans et même 1,2 million pour les plus de 55 ans. « Attention à tirer des conclusions trop vite », … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

    Reconquête des ados

    Le consultant rappelle aussi les initiatives prises récemment par Facebook pour attirer à nouveau les ados. « Facebook a tenté de racheter Snapchat, qui a refusé. Depuis, Facebook tente de l’asphyxier en copiant ses fonctionnalités. Les stories, par exemple, ont démarré sur Snapchat. Elles ont ensuite été copiées sur Instagram, qui appartient aussi à Facebook, et elles … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

    Source > Christophe Halbardier sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/11/2017

  • LIDL RAPPELLE CE PRODUIT > NE LE CONSOMMEZ SURTOUT PAS!

    Lidl retire des tomates cerise après la découverte d'un sachet contenant une «substance étrange»: le parquet ouvre une enquête! (Publié le Samedi 11 Novembre 2017 à 20h38)

    La chaîne de magasins Lidl retire des tomates cerises de ses rayons après qu’un sachet contenant une « substance étrange » a été retrouvé dans un emballage de « tomates cerises dans un petit seau » dans une de ses filiales à Tamise, annonce le supermarché discount samedi. Il s’agit vraisemblablement d’un pesticide. Le parquet de Flandre orientale a ouvert une enquête.

    Un client d’une filiale de Lidl située à Tamise a remarqué la semaine dernière un sachet contenant une substance étrange dans un petit seau de tomates cerises. Le client a averti le gérant du magasin, qui a porté plainte auprès du parquet de Flandre-Orientale. Une enquête a été ouverte. Il s’agit vraisemblablement d’un pesticide.

    Les tomates cerise concernées ont été vendues par Lidl Belgique entre le 6 et le 10 novembre. Il s’agit des « tomates cerises dans un petit seau » de 500 grammes, dont le numéro de lot est L60492. Toute personne qui trouve une substance étrange sur ce produit peut contacter le parquet via le numéro gratuit 0800/303.00. Lidl demande de ne pas consommer les tomates et de les retourner dans une filiale de la chaîne. Le client sera remboursé, même s’il ne possède plus son ticket de caisse.

    Le parquet est à la recherche du client qui a découvert la substance et lui demande de se présenter à la police. Tout autre témoin ou client peut se manifester via le numéro gratuit précité.

    Source libre > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1985633

    Illustration DR

  • HANNUT > IVRE, IL DÉCLENCHE UNE BAGARRE GÉNÉRALE

    Ilie et Mario sont frères et habitent en Bretagne. Le 27 mars 2016, alors qu’ils sont en déplacement sur Hannut dans le cadre de leur profession, ils décident de se rendre au café « Les Copains d’abord ».

    Sur place, ils rencontrent Philippe qui, alcoolisé, s’échauffe rapidement. À plusieurs reprises, il a des propos déplacés et insistants envers plusieurs clientes. Pour le calmer, le tenancier tente de mettre Philippe dehors mais celui-ci se rebelle, brise plusieurs verres, lance des bouteilles et finit par frapper Dominique, qui sortait des toilettes. Ses amis, voyant leur amie en mauvaise posture décident de s’en mêler. Les deux Bretons interviennent également dans la bagarre de café.

    Ce jeudi, les deux frères et Philippe ont comparu devant le tribunal correctionnel de Huy pour coups et blessures volontaires. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi10/11/2017 … / …

    Source > La.Ma. Sur votre journal .PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/151316

  • HANNUT – JUDICIAIRE > UN HANNUTOIS SOUS MANDAT APRÈS STANDARD-CHARLEROI

    Hervé, un hannutois de 28 ans, est « interdit de stade » depuis 2012 

    L’enquête se poursuit et elle obtient des résultats. La justice liégeoise était, en effet, bien décidée à poursuivre les casseurs qui avaient sévi, le 10 septembre dernier, aux abords du stade. Une dizaine de policiers avaient été blessés.  

    Un quatrième supporter du Standard a été identifié lors des terribles bagarres qui avaient éclaté, le 10 septembre dernier, après la rencontre Standard-Charleroi pour le compte de la Jupiler Pro League. Il a été privé de liberté et déféré, jeudi, au palais de justice de Liège. Le magistrat instructeur, Dominique Lizin, l’a placé sous mandat d’arrêt. L’individu, Hervé, un Hannutois de 28 ans dont les traits étaient dissimulés sous une cagoule, avait été repéré alors qu’il était occupé à lancer tous les objets qui lui tombaient sous la main en direction des policiers. Une dizaine d’entre eux avaient été blessés notamment lors de véritables agressions survenues, rue de la Centrale, juste derrière le chaudron de Sclessin.

    Entendu par les enquêteurs et par le juge d’instruction, l’homme expliquait qu’il ne se souvenait de rien car, selon ses propres dires, il avait consommé des boissons alcoolisées en nombre avant la rixe. Toujours est-il que ce fameux Hervé possède de sérieux antécédents. Depuis 2012, il a cumulé plusieurs interdictions de stade pour des comportements violents. Au moment des faits, le 10 septembre dernier, il était d’ailleurs interdit de stade jusqu’au mois de mars 2021.

    Quatre mandats d’arrêt

    Trois autres « supporters » du Standard avaient déjà été placés sous … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi10/11/2017

    Les images parlent

    Pour eux, comme pour le Hannutois placé sous mandat d’arrêt jeudi, les images des caméras de surveillance avaient parlé. D’autres individus sont … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi10/11/2017

    Source > A.B. sur votre journal .PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    L’article libre en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1984011

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/151102