Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 3

  • Imprimer

    HUY-WAREMME –HANNUT > EN 2017 > 320 MISSIONS DE L’HÉLICO MÉDICALISÉ

    Rapide et adapté, il intervient autant chez nous qu’à Liège

    Beaucoup s’inquiètent rapidement à la vue de l’hélicoptère médicalisé de Bra-sur-Lienne. Ce dernier, en 2017, est intervenu près de 320 fois en région de Huy-Waremme, autant qu’à Liège ou Verviers. Mais comment fait-on appel à lui, au final ?

    Explications. 

    C’est un constat : dès que l’hélicoptère médicalisé de Bra-sur-Lienne est aperçu au cœur d’un village, les réseaux sociaux s’affolent. Nombreux sont ceux qui s’inquiètent de la raison de sa présence. Et le pire est souvent imaginé. « On comprend que cela suscite des questions », introduit Olivier Lambert, porte-parole du Centre Médical Héliporté (CMH). « Ce n’est pas forcément tous les jours qu’on voit atterrir un hélicoptère dans le jardin de son voisin, par exemple. Et, effectivement, il y a souvent un contexte, au départ, annoncé comme suffisamment grave, qui nécessite son déplacement », poursuit-il.

    Mais, comment fonctionne-t-il, finalement, cet appel à l’hélicoptère ? Déjà, ce dernier ne peut qu’être uniquement réquisitionné par le 112, dans le cadre de l’Aide Médicale Urgente.

    « C’est un peu une sorte de mix entre une ambulance et un Smur. À savoir que la … La suite sur votre journal de ce samedi 14/04/2018

    Niveau de gravité

    « C’est le préposé à la centrale d’appels 112 qui doit catégoriser rapidement la situation pour laquelle la personne appelle. C’est-à-dire, qu’en posant des questions et obtenant un maximum de réponses, il doit définir le plus précisément possible le niveau de gravité de l’intervention. En fonction de cela, via un logiciel, … La suite sur votre journal de ce samedi 14/04/2018

    Deux appareils

    Chaque contexte est donc à analyser au cas par cas : « Deux situations d’apparence identiques vont parfois nécessiter une … La suite sur votre journal de ce samedi 14/04/2018

    Le CMH dispose aujourd’hui de deux hélicoptères. Il n’y en a toutefois qu’un qui part en intervention, le second étant présent pour le remplacer en cas de maintenance ou de panne.

    Source ED sur votre journal de ce samedi 14/04/2018 > Illustration > CMH

  • Imprimer

    APRÈS FACEBOOK, VOICI LA PREUVE QUE GOOGLE SAIT ABSOLUMENT TOUT DE VOUS

    Le géant américain collecte de nombreuses données sur ses utilisateurs mais joue la transparence

    L’affaire d’abus de confiance imputée à la société Facebook en matière de gestion des données de ses utilisateurs, a jeté un coup de projecteur sur les dérives des médias sociaux.

    Interrogé le 10 avril par le sénat américain, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg a habilement évité les questions des sénateurs, peu informés sur le fonctionnement du réseau social. Mais qu’en est-il de Google, l’autre géant du net ? Plusieurs outils fournis par Google lui-même démontrent que ce dernier sait absolument tout de vous. En voici la preuve. 

    … / … Votre nom, votre sexe, votre âge, la ville où vous habitez, vos recherches sur internet, les lieux que vous fréquentez chaque jour, votre lieu de travail, votre messagerie, les vidéos que vous consultez. Toutes sortes d’éléments de la vie privée de chacun qui se trouvent collectés par Google. Car la société américaine basée dans la Silicon Valley n’est pas seulement un moteur de recherche. C’est également la messagerie Gmail, la plate-forme de vidéos YouTube et le système de localisation et de recherche d’itinéraire Google Maps. Le plus souvent, c’est donc l’utilisateur lui-même qui a donné l’autorisation au … La suite sur votre journal 7Dimanche de ce 15/04/2018

    Énorme !

    Google laisse donc la possibilité à ses utilisateurs de consulter leur activité sur le net, mais également de télécharger toutes les informations qu’il a collectées. Il n’empêche que le résultat est effrayant : la … La suite sur votre journal 7Dimanche de ce 15/04/2018

    Source > Laurie De Coster sur votre journal 7Dimanche de ce 15/04/2018

  • Imprimer

    HANNUT – JUDICIAIRE > 20 MOIS POUR LES COUPS SUR SA COMPAGNE MALADE (SUITE)

    Ce mercredi, un Hannutois de 70 ans, détenu depuis le 22 décembre, a été condamné à une peine de 20 mois d’emprisonnement assortie d’un sursis pour la moitié de la peine et 800 euros d’amende pour plusieurs scènes de coups et blessures au préjudice de sa compagne, atteinte du lupus, une maladie chronique auto-immune et incurable.

    Survenues entre le 9 octobre 2017 et le 21 décembre 2017 à Hannut, les trois scènes de violences conjugales ont été perpétrées alors que l’homme était continuellement ivre. Celui-ci se sentait impuissant face à la maladie de sa compagne au point que, submergé d’émotions, il lui arrivait de perdre le contrôle et de s’en prendre physique à sa bien-aimée.

    Traînée au sol par les cheveux, mâchoire cassée, blessures aux pommettes et griffes au visage, la compagne du Hannutois lui a pourtant pardonné.

    L’homme, continuellement sous l’influence de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 12/04/2018

    Source > La.Ma sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 12/04/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/217238

    Notre article précédent du 29 mars sur le sujet sur ce blog > ALCOOLIQUE, IL MALTRAITE SA COMPAGNE ATTEINTE DU LUPUS > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/03/29

  • Imprimer

    LE + D’ACCIDENTS, C’EST À HUY, HANNUT ET WAREMME

    Les communes de Braives, Burdinne et Wasseiges sont, par contre, les moins accidentogènes

    C’est à Huy, Hannut et Waremme qu’il y a eu le plus grand nombre d’accidents avec blessés ces dernières années (2012-2016), selon les statistiques tenues par l’Institut Vias.

    Une observation qui peut notamment s’expliquer par la présence d’axes à grande vitesse (autoroutes et nationales) mais aussi le flux plus important de véhicules et le nombre d’habitants. 

    L’Institut Vias (ancien IBSR, Institut belge pour la sécurité routière) vient de publier ses dernières statistiques en matière de roulage : le nombre d’accidents avec blessés, commune par commune, de 2012 à 2016. Un coup d’œil sur le tableau ci-contre, et vous … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 12/04/2018

    Des axes à grande vitesse

    On constate, en observant ces chiffres, que sur les années ciblées, ce sont nos trois villes qui arrivent « au top » du nombre le plus important d’accidents. Huy en comptabilise 421, Hannut 269 et enfin Waremme avec 252 faits. « Statistiquement, il y a d’office toujours un risque de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 12/04/2018

    Prudent avec l’alcool

    En ce qui concerne les chiffres réservés aux accidents incluant (au minimum) un conducteur sous influence d’alcool, présents dans la seconde colonne du tableau, il faut … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 12/04/2018

    Enfin, a contrario, c’est dans les communes de Braives (11), Burdinne (18) et Wasseiges (24) qu’il y a eu le moins d’accidents sur ces cinq années. Seule la dernière n’est traversée par aucun axe routier à grande vitesse.

    Source > ED sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 12/04/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/217242

  • Imprimer

    HESBAYE: LES VÉHICULES DE NOS POMPIERS SONT ARRIVÉS AU SÉNÉGAL

    Ça y est, ils sont arrivés !

    Fin mars, la zone de secours de Hesbaye, à l’initiative de Luc Gustin, député-bourgmestre de Burdinne, envoyait deux de ses « vieux » véhicules à la brigade nationale des sapeurs-pompiers, division de Saly Portudal, au Sénégal.

     «  Ils ont embarqué le 29 mars  », détaille Luc Gustin, «  et devaient arriver le 9 ou 10 avril  », précise-t-il. «  Le commandant a bien été contacté par la société de transport (en bateau, NDLR) pour confirmer l’arrivée, en temps et en heure, des véhicules. Ils sont attendus avec impatience !  »

    Plus précisément, il s’agit d’une autopompe rapide 4X4 de … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/216909

    … / … Au Sénégal, ils manquent clairement de moyens : avec encore de nombreuses constructions en paille sur place, un incendie prend vite une ampleur incroyable.  »

    Luc Gustin affirme, en parallèle, que le commandant des pompiers de Saly Portudal tient fermement à remercier les casernes de Hesbaye pour cette solidarité. «  Ça lui tient à cœur d’… La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/216909

    Source > ED sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article précèdent sur le sujet sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/03/26

  • Imprimer

    ÉOLIENNES À WASSEIGES ET HANNUT > LUMINUS REVIENT À LA CHARGE

    Les éoliennes, voilà bien un sujet qui fait débat dans l’entité de Hannut et dans ses environs.

    Après trois ans de gestation, le projet de 8 éoliennes entre Moxhe et Crehen semble se concrétiser. Le permis vient d’être déposé par la société Luminus. Une enquête publique destinée à recevoir l’avis des citoyens va être lancée.

    **Il faut remonter au 6 octobre 2015 pour trouver trace de ce projet.

    Archives.jpgC’était un mardi soir : ce jour-là, Luminus avait présenté ses plans aux riverains et à l’administration communale de Hannut et Wasseiges. Il était prévu de construire huit éoliennes entre Moxhe et Crehen afin de couvrir chaque année la … La suite pour les abonnés à la version digitale uniquement > http://huy-waremme.lameuse.be

    Enquête publique ouverte > Voir document bas de page

    Comme le prévoit la loi, une enquête publique a été ouverte afin de recueillir les remarques des habitants des entités concernées. Le dossier en question, fort technique, pourra être consulté à partir de ce 11 avril à Hannut et à partir du 12 avril à Wasseiges et … La suite pour les abonnés à la version digitale uniquement > http://huy-waremme.lameuse.be

    … / … Manu Douette, est passablement irrité de cette profusion d’éoliennes sur le territoire de sa commune. Non pas qu’il soit contre mais plutôt parce que « leur implantation a tendance à se faire un peu n’importe comment », explique-t-il, « Hannut est une terre prisée car ses paysages ouverts sont fort exposés au vent, pour cette raison les promoteurs se bousculent : on a d’ailleurs enregistré des demandes pour La suite pour les abonnés à la version digitale uniquement > http://huy-waremme.lameuse.be

    Des règles strictes

    Sa position par rapport à Luminus est d’ailleurs très claire : « Nous avons défini plusieurs règles fondamentales que l’entreprise devra respecter, preuve d’une La suite pour les abonnés à la version digitale uniquement > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/216540

    **Ci-dessous ENQUETE PUBLIQUE du 11 avril 2018

    Affiche-enquête-EDF-Luminus-2018.jpg

  • Imprimer

    VÉRIFIEZ ICI SI VOS DONNÉES PERSONNELLES SUR FACEBOOK ONT ÉTÉ RÉCUPÉRÉES À VOTRE INSU!

    Scandale Cambridge Analytica

    Cette fois, Facebook a mis en ligne le lien vous permettant de vérifier si vos données ont été « aspirées » par Cambridge Analytica.

    Si vous faites partie des victimes de Facebook, vous pouvez porter plainte auprès de la Commission de la protection de la vie privée. (Faite une copie écran du résultat de l’analyse)

    Une plainte auprès de la Commission de la protection de la vie privée ne nécessite pas de dommage, il n'y a rien à prouver. Le simple fait que vous n’ayez pas donné votre consentement suffit.

    ICI le lien pour pouvoir contrôler

    Vous pouvez donc vérifier directement si vous faites partie des victimes

  • Imprimer

    WALLONIE > LES CENTRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE PRIS D’ASSAUT

    Les files s’allongent devant les centres du contrôle technique.

    À Cuesmes, un conducteur a perdu patience. Autosécurité conseille de prendre rendez-vous. Problème, il n’y a aucune place disponible avant deux semaines à certains endroits

    Deux jours de suite, les files ont débordé de la voie d’accès et sont remontées sur plus d’une centaine de mètres sur la chaussée devant le centre de contrôle technique Autosécurité de Vinalmont (Huy). À Cuesmes, il a fallu parfois attendre plusieurs heures avant de pouvoir passer (lire ci-contre). Rocco, un conducteur du Brabant wallon, a préféré, lui, prendre rendez-vous au centre de Nivelles. « J’ai été sur le site web de réservation dès la réception de ma convocation. Tout était déjà pris. La première date qui me convenait était le 27 avril. Je n’avais pas trop le choix. La date butoir est le 4 mai », raconte notre lecteur.

    « Notre call-center, au 087/87.20.30, est pris d’assaut », … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/04/2018

    Source > Yannick Hallet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/04/2018