Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 3

  • Imprimer

    HANNUT - LIÈGE - JUDICIAIRE > « LE BOURGMESTRE AURAIT DÛ ÊTRE POURSUIVI ! »

    Les pompiers sont renvoyés devant le tribunal pour l’explosion rue Léopold. Benoît Robert est déçu

    Huit ans après les faits, la chambre du Conseil de Liège vient enfin de rendreProjet333.png son ordonnance dans l’affaire de l’explosion de la rue Léopold qui avait causé la mort de 14 personnes le 27 janvier 2010. Elle demande le renvoi devant le tribunal du propriétaire du bâtiment, d’un agent de prévention de la Ville et de l’intercommunale d’incendie de Liège. 

    C’est un choc pour les pompiers de Liège. Ceux qui avaient été unanimement félicités pour leur pénible travail de sauvetage des blessés, dans les décombres des deux maisons explosées de la rue Léopold, vont devoir peut-être répondre devant un tribunal d’une mauvaise intervention sur les lieux, trois jours avant le drame.

    C’est ce qu’a décidé en tout cas la chambre du conseil de Liège après avoir examiné l’énorme dossier sur les responsabilités à établir. À leurs côtés, elle a également renvoyé le propriétaire du bâtiment et un agent de prévention de la Ville de Liège.

    Trois jours avant le drame

    Ils étaient avec les pompiers lorsque, le 23 janvier, ils ont été appelés pour des odeurs de gaz au … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 29/11/2018

    Source > LUC GOCHEL et MARC Gérardy sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 29/11/2018

  • Imprimer

    HANNUT > SUR LA GRAND-PLACE > LA PATINOIRE DE HANNUT OUVRE LE 7 DÉCEMBRE

    Les fans de patinoire vont pouvoir ressortir leurs patins à glace dès le 7 décembre à Hannut, sur la Grand’Place et ce jusqu’au 6 janvier de 13 à 21 heures.

    Il n’y a pas de changement par rapport à l’an dernier. Le prix reste à six euros et l’abonnement à 50 euros. « Il n’existe pas de différence de prix si on vient avec ses propres patins», explique François Genot, le responsable technique de la patinoire.

    Toutefois, celui-ci est de trois euros pour les classes et les groupes constitués de dix personnes minimum.

    Pour venir en groupe, il faut réserver la place sur www.hannutpatinoire.be  au moins deux jours à l’avance. « Nous devons préparer les patins », précise François Genot. « Nous avons lancé le formulaire ce dimanche et il y a déjà 430 réservations ».

    Enfin, la surface reste la même, c’est-à-dire 18 mètres de large et 25 mètres de long. L’espace réservé aux enfants est toujours disponible.

    Source > S.B. votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 27/11/2018

    Du 7 décembre au 6 janvier > Patinoire et Village de Noël sur la Grand-Place

    Patinoire couverte ouverte tous les jours

    A voir sur > www.hannutpatinoire.be

    Animations 2018 à la patinoire

    Le 8 décembre > David Antoine chante NOEL à Hannut

    Le 21 décembre > Duo Inédit Charles Sax et Renato

    Sur la glace et dans nos rues le 23 décembre ! > Personnages Disney en invités d’honneur >

    NB : D’autres animations sont programmée les WE & serons communiquées

    Village de Noël:

    5 chalets « produits de bouche » ouverts du mercredi au dimanche.

    Les Copains d’Abord, L’Instant Présent, Couneke, Tartes et Quiches et le Vin sur vingt.

    Animations diverses tous les weekends.

    A voir sur > https://www.facebook.com/villagedenoelhannut

  • Imprimer

    HANNUT ET WANZE > BOITES ET COLIS ALIMENTAIRES POUR LES SANS-ABRI

    Le froid est de retour et les conditions de vie des sans-abris ou des personnes précarisées se voient à nouveau dégrader.

    Mais, fort heureusement, s’en suivent des initiatives citoyennes mais aussi communales. En voici quelques-unes.

    La Ville de Hannut relance l’opération « shoe-box », ou « boîtes à chaussures ». Le principe est simple : prenez une boîte à chaussures, remplissez-la de dix aliments et boissons non-alcoolisées, non-périssables, faciles à ouvrir et prêts à consommer, des produits d’hygiène personnelle (lingettes, brosse à dents, dentifrice), mais aussi et surtout une petite carte de vœux. Emballez ensuite la boîte comme un cadeau de Noël. Les boîtes sont ensuite redistribuées via les asbl hannutoises aux personnes dans le besoi.

    Il s’agit de la troisième année consécutive que le Plan de Cohésion Sociale, la Ville de Hannut et la Conférence des Élus de la Meuse Condroz Hesbaye lancent cette opération. En 2017, les écoles avaient réalisé plus de 220 boîtes à chaussures. Vous pouvez déposer les « shoe box » du 3 au 13 décembre à la Maison du Social (ancien commissariat de police, rue de Lander, nº19) de 9 à 12 heures).

    À Wanze, c’est le Réseau Solidaire  … La suite  pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/311345

    Source > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    FINI DE CHERCHER APRÈS LES PIÈCES DE 1 ET 2 CENTIMES

    L’arrondissement jusqu’à 5 centimes devient obligatoire pour les paiements en espèces

    Le Conseil des Ministres a approuvé ce vendredi un projet d’arrêté royal du vice-premier ministre et ministre de l’économie Kris Peeters rendant obligatoire l’arrondi jusqu’à 5 centimes pour les paiements en espèces.

    Depuis 2014, les commerçants ont la possibilité d’arrondir le montant total dû par le client. Il ne s’agissait pas d’une obligation et ce n’était possible qu’en cas de paiement en espèces

    À la demande des commerçants, les règles ont été assouplies en 2015. La possibilité d’arrondissement a été étendue à tous les paiements qui se font en présence physique simultanée du commerçant et du consommateur, indépendamment du moyen de paiement que le consommateur utilise (en espèces ou par paiement électronique). Selon les commerçants, la règle initiale suivant laquelle l’arrondissement ne pouvait se faire qu’en cas de paiement en espèces, était trop complexe.

    Malgré l’assouplissement, peu de commerçants font usage de cette règle. Selon une enquête auprès du SNI début 2018, seulement 3 commerçants sur 10 procéderaient à l’arrondissement. Pourtant, de nombreux commerçants et consommateurs considèrent l’usage des pièces de 1 et 2 centimes d’euro comme un embarras. De l’enquête du SNI il ressort également que 8 détaillants sur 10 semblent être favorables à l’arrondissement. Selon l’Eurobaromètre, 8 consommateurs sur 10 indiquent qu’ils ont des difficultés avec l’utilisation des pièces de 1 et de 2 centimes d’euro, et 7 sur 10 déclarent être favorables à la suppression de ces pièces, en arrondissant vers les 5 cents. Puisque l’arrondissement n’était pas obligatoire, surtout les petits commerçants préféraient ne pas prendre l’initiative.

    Comme solution, le ministre Peeters introduit maintenant un arrondissement obligatoire pour les paiements en espèces. Ainsi il n’y a plus de manque de clarté et les commerçants ne devront plus craindre une publicité négative. L’arrondissement se fait toujours sur le montant total. Aussi bien le montant arrondi que le montant non arrondi devra être repris sur le ticket de caisse.

    Selon le montant, les arrondis se font vers le haut ou vers le bas. En moyenne, le consommateur payera donc la même chose. Selon une étude de la Banque Nationale, à l’époque de l’introduction des premières règles d’arrondissement, les arrondissements symétriques n’ont guère eu d’effet sur l’inflation. La Banque centrale européenne partage cette analyse.

    Pour les paiements électroniques il n’y a aucun changement : les commerçants ont la possibilité, comme cela est déjà le cas à l’heure actuelle, d’arrondir jusqu’à 5 centimes, mais ils ne sont pas obligés.

    Les organisations des commerçants Comeos, Unizo et UCM soutiennent l’arrondissement obligatoire. Il y a quelques mois ils ont adopté une position commune dans laquelle ils plaident en faveur de la mesure.

    L’arrondissement obligatoire entrera en vigueur au 1er décembre 2019. De plus, une campagne sera organisée afin d’annoncer la mesure. L’Observatoire des Prix suivra les éventuelles conséquences de l’arrondissement obligatoire.

    La règle est la suivante :

    – 1 et 2 cent sont arrondis à 0 cent

    – 3 et 4 cent sont arrondis à 5 cent

    – 6 et 7 cent sont arrondis à 5 cent

    – 8 et 9 cent sont arrondis à 10 cent

    Source libre en ligne > https://www.sudinfo.be/id87267

    Illustration > Photoneuws

  • Imprimer

    « ARRÊTE, C’EST DE LA VIOLENCE » DÉBARQUE DANS LES ÉCOLES

    Sensibiliser à des relations amoureuses respectueuses

    « #Arrête. C’est de la violence » est le titre d’une nouvelle campagne de sensibilisation des jeunes à entretenir des relations amoureuses et sexuelles respectueuses, « un enjeu essentiel pour la promotion de la santé et de l’égalité des femmes et des hommes », écrit Frédéric Delcor, le secrétaire général de l’enseignement dans la circulaire qu’il adresse aux écoles.

    Il est plutôt logique que la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie et la Cocof, qui lancent conjointement cette campagne de sensibilisation des jeunes âgés de 15 à 25 ans, la destinent également aux écoles.

    Quatre épisodes

    « La question du consentement dans la relation sexuelle est une notion délicate et pourtant essentielle pour garantir des relations amoureuses respectueuses et épanouissantes. Il s’avère que pour les jeunes, les contours de cette notion ne sont pas toujours clairs et insuffisamment mis en réflexion.

    En effet, une enquête en cours en Fédération Wallonie-Bruxelles révèle que 16,6 % des jeunes sont victimes de violences sexuelles. Les réseaux sociaux et les nouvelles technologies sont parfois le support de ces violences : 17 % des jeunes sont victimes de cyber violences sexuelles. »

    Cette campagne se décline autour de plusieurs supports > 4 épisodes de quelques minutes, présentant chacun une situation relative à un type de violence sexuelle ; 4 affiches, correspondant chacune à une situation de violence sexuelle ; un autocollant du slogan de la campagne et le site www.arrete.be  qui permet d’adresser un message instantané (chat) aux professionnel(les) de la ligne

    Écoute violences conjugales 0800/30.030, d’obtenir des conseils pratiques et des relais directs vers des services d’aide.

    Le site permet aussi d’accéder à des données chiffrées, de commander les supports de la campagne (affiches et autocollants) et de visionner les 4 épisodes de la web série.

    Source > Sudinfo

  • Imprimer

    AB InBEV > LA BIÈRE PLUS CHÈRE À PARTIR DU 1er JANVIER

    Le géant brassicole AB InBev va légèrement augmenter le prix de la plupart de ses bières à partir du 1 er janvier.

    La grande distribution et le secteur Horeca pourraient répercuter cette hausse auprès des consommateurs.

    « Nous conseillons souvent de le faire, bien que cela ne doit pas nécessairement être immédiat », commente Raf Peeters, de l’association Horeca Vlaanderen. Selon lui, le groupe Alken-Maes pourrait également revoir ses prix à la hausse.

    AB InBev – qui détient entre autres Stella Artois, Jupiler, Leffe, Hoegaarden, Belle-Vue et Corona – évoque une « légère hausse de prix » . Le fût de Jupiler destiné aux exploitants Horeca reviendra à 153,84 euros, accises et TVA incluses.

    Pour le consommateur, « cela équivaut à une augmentation moyenne de 0,016 euro par verre de bière », affirme Laure Stuyck, d’AB InBev. Le brasseur vendra aussi ses bouteilles de bière en moyenne 0,015 € plus chères à la grande distribution.

    Cette hausse de prix était prévisible en raison de la sécheresse et par conséquent des prix plus élevés des céréales.

    Source > Sudinfo

  • Imprimer

    HANNUT > UNE GRANDE AIGRETTE PIÉGÉE DANS UN FILET D’ÉTANG

    Ce vendredi 16 novembre à 9h du matin, la Animal Rescue Team de Hesbaye (A.R.T.H) a secouru une jeune Grande Aigrette, une espèce d’oiseau échassier, des filets posés sur un étang à Hannut.

    Le propriétaire de ces étangs de Lens-Saint-Rémy avait placé ce dispositif pour éviter que les oiseaux ne mangent ses poissons. Les trois membres de la brigade sont arrivés rapidement sur les lieux avec du matériel de sauvetage. L’A.R.T.H secoure régulièrement des oiseaux coincés dans des filets ou conduits de cheminée.

    L’aile de l’animal était coincée dans un filet et il semblait affaibli. « Nous avons capturé l’animal de manière à ne pas le stresser », assure le responsable de la brigade, Michaël Robert. La B9717633207Z.1_20181117125005_000+G70CEKTDU.1-0.jpgGrande Aigrette étant protégé, la loi oblige les sauveteurs à relâcher l’oiseau dans son habitat naturel s’il n’est pas en danger. « Il était clairement blessé, nous l’avons donc transporté dans un centre C.R.E.A.V.E.S, agréé pour ce type de situation. Ils le libéreront quand il sera en état », précise Michaël Robert.

    Même s’il n’est pas agressif, le bec droit de l’animal peut être effrayant, voire dangereux. Il est donc plus prudent de contacter des professionnels pour lui porter secours. La Grande Aigrette est une espèce protégée. Elle fait partie de la famille des hérons et mesure jusqu’à 1m de hauteur et un 1m70 d’envergure. Si sa population se porte bien, la pollution croissante des eaux pourrait avoir des répercussions sur ces oiseaux dans le futur. La région wallonne conseille, par conséquent, de ne pas déranger la Grande Aigrette autour de sa zone de nidification et de repos.

    Le numéro de téléphone de la A.R.T.H est le même que le numéro d’urgence : 112. La brigade ne couvre pas que la zone de Hesbaye, elle se déplace dans la région liégeoise.

    Source en ligne libre de E.F.> https://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > © M.R.

  • Imprimer

    HANNUT – AGRESSION POLICIÈRE > UN NOUVEAU SOUTIEN POUR DIEGO DUMONT

    La Ligue des Droits de l’Homme se constitue partie civile aux côtés du Hannutois agressé à Landen

    Le 2 octobre dernier, en gare de Landen, le Hannutois Diego Dumont, hébergeur et membre de la plateforme citoyenne d’accueil des migrants, a été victime de violences policières. Il a immédiatement déposé plainte. Jeudi, la Ligue des Droits de l’Homme a annoncé qu’elle se joignait à sa plainte et se portait également partie civile.  

     « Ce soutien de la Ligue des Droits de l’Homme, cela me fait chaud au cœur, affirme Diego Dumont. Cela prouve que des choses anormales se sont déroulées à Landen et que j’ai raison de m’insurger. »

    Cela fait un peu plus d’un mois que Diego Dumont a été victime de violences policières alors qu’il filmait une intervention visant des migrants en gare de Landen. Une intervention qui s’était déroulée en présence du secrétaire d’état Théo Francken.

    Sous le choc au moment des faits, le Hannutois a repris pied aujourd’hui. Même si l’agression, mais aussi, l’intervention de Jan Jambon, ministre de l’intérieur, devant le parlement fédéral lui laisse un goût amer en bouche. « Cette intervention faisait suite à deux questions de parlementaires sur mon agression – Vanessa Matz et Olivier Maingain, NDLR. En réponse à ces questions, le ministre a lu un rapport de police auquel je n’ai jamais eu accès et qui était complètement faux. »

    Le rapport affirme notamment que le Hannutois … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    « J’étais effondré après avoir découvert la réponse du ministre. Il a lu un rapport complètement faux devant le parlement. Tout n’est qu’un tissu de mensonges… »

    Face au camouflet ministériel, le Hannutois est cependant réconforté par les centaines, voire les milliers de marques de soutien qu’il a reçues. « C’est incroyable … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    La Ligue des Droits de l’Homme > « Une enquête sérieuse doit être menée » 

    La Ligue des Droits de l’Homme insiste sur le fait que : « Les images prises par Diego Dumont montrent clairement qu’il se bornait à exercer son droit citoyen de collecter des images d’une opération policière en cours et … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    Source > Aurélie Bouchat sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 17/11/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/308614

    Voir les vidéos & photos de Diego sur sa page FB > https://www.facebook.com/diego.dumont.96