Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 2

  • Imprimer

    HANNUT > LES FUNÉRAILLES DELDIME SONT DEVENUES LES FUNÉRAILLES VALÉ

    Depuis le 1er février dernier, les funérailles Deldime ont été rachetées par Patrick Wilmotte et son associé qui les ont rebaptisées les funérailles Valé.

    Patrick Wilmotte connaît le milieu des funérailles depuis sa jeunesse. « J’ai repris l’entreprise familiale en 1981 à l’âge de 17 ans et demi. J’ai arrêté quelques temps puis j’ai recommencé tout seul il y a dix ans avec déjà une longue expérience à mon actif », rappelle-t-il.

    Patrick Wilmotte est le patron des Pompes funèbres mosanes qui comptent cinq sites à Rocourt, Sainte-Walburge-Liège, Awans, Villers L’Evêque et Oreye. Il vient donc d’acquérir un sixième site, le funérarium Deldime, rue de l’Europe à Hannut, près du cimetière qui était une entreprise familiale depuis 39 ans.

     « J’ai repris le funérarium Deldime avec un partenaire financier et nous avons choisi ensemble un nouveau nom. Il fallait un nom court et on a choisi Valé qui signifie … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/343780

    Contacté par nos soins, Alain Deldime s’est refusé à tout commentaire. Il fait toujours l’objet d’une instruction judiciaire devant le tribunal correctionnel de Huy pour … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/343780

    Source > Marc Gérardy en ligne non libre > https://huy-waremme.lameuse.be/343780

  • Imprimer

    HANNUT - ENSEIGNEMENT > DES COLLATIONS SAINES ET LOCALES POUR LES ÉLÈVES DES ÉCOLES COMMUNALES DE HANNUT

    Un programme cofinancé par l’Union européenne et la Région mené en collaboration avec HesbiCoop

    Des fruits et des produits laitiers locaux pour les enfants, c’est ce que proposent la Ville de Hannut et HesbiCoop dans les écoles fondamentales.  

    Bonne nouvelle pour les 742 élèves des six écoles communales fondamentales de Hannut à Moxhe, Grand-Hallet, Thisnes, Merdorp, Lens-Saint-Remy et Avernas. Ils vont recevoir trois fois par semaine, les mercredis, jeudi et vendredi jusqu’à la fin du mois de juin, une collation saine et locale pour leur «10h» et leur «15h», à savoir un fruit ou un produit laitier.

    Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un programme européen «Collations saines» cofinancé par l’Union européenne et la Région wallonne.

    « Nous avons l’ambition de relever le niveau des repas à l’école. Après les repas chauds des temps de midi, c’est la deuxième étape pour éviter les … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/02/2019

    … / … « La Ville de Hannut participe à ce programme depuis 2015. Elle a eu une collaboration avec une société du Hainaut qui devait livrer les collations par la route, ce qui n’est pas très bon pour le climat. Nous avons consulté des professionnels du … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/02/2019

    David Morelle, président de HesbiCoop, se félicite de cette collaboration qui poursuit plusieurs objectifs pédagogiques : sensibiliser à l’alimentation saine et durable; faire découvrir la richesse des goûts et des saveurs des produits locaux; sensibiliser à la limitation des emballages; ...

    « Il y a une rémunération équitable puisque … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/02/2019

    Source > MARC GÉRARDY sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/02/2019

    Photo > Les élèves de cinquième et sixième années primaire de l’école communale de Thisnes ont reçu un fruit et du jus Pomme/Poire> M.G

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/343208

    Pour plus de détails lire sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be//hannut-collations-saines-dans-nos-ecoles-communales-avec-hesbicoop

  • Imprimer

    HANNUT – JUDICIAIRE > PLUS DE 500 € DE DOMMAGES MORAUX AUX POLICIERS BLESSÉS

    Un Hannutois de 19 ans a été condamné mercredi à une peine de travail de 70h pour rébellion, coups et blessures volontaires et outrages à agents à l’encontre de deux inspecteurs de la zone de police Hesbaye Ouest.

    Le 18 septembre dernier, lors d’un contrôle de routine auprès d’un groupe de 11 jeunes dans un parc de la région de Hannut, la police découvre un joint, un pacson de cannabis et un couteau. Les agents donnent alors l’ordre aux jeunes de quitter les lieux.

    L’un d’eux, pourtant non concerné par le contrôle, décide de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/02/2019

    Que ce soit au commissariat ou lors de l’audience correctionnelle … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/02/2019

    … / … Ce mercredi, le Hannutois, qui suit actuellement une formation professionnelle, a été condamné à une peine de travail de 70 heures. Le tribunal a également fait droit à la demande de la partie civile. Ainsi, le prévenu doit verser la somme de 300 euros de dommages moraux à chacun des policiers suite à la médiatisation de la rébellion ainsi que 240 euros pour les frais de justice.

    Source > La.Ma sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 07/02/2019

    Illustration > PhotoNews

  • Imprimer

    HANNUT > LE PRÉSIDENT DE L’UNION DES COMMERÇANTS DÉMISSIONNE

    Depuis plusieurs années, il laissait entendre qu’il souhaitait transmettre le flambeau.

    De l’intention à l’acte: Nicolas Corthouts vient d’annoncer sa démission de la présidence de l’Union des Commerçants du Centre-Ville de Hannut.

    Il occupait ce poste depuis 14 ans. Son secrétaire Xavier Faure lui emboîte le pas. Leurs démissions doivent être avalisées lors de l’Assemblée générale annuelle de l’UCCH qui se tiendra le 25 février prochain.

    Mais déjà, Nicolas Corthouts a prévenu qu’il ne reviendrait pas sur sa décision motivée, dit-il par un manque de temps : « j’adore organiser des événements, mais là ce n’est plus possible. J’ai 3 boulots, 3 enfants, cela devient très difficile de combiner le tout. Je dois sans cesse postposer, les délais s’allongent, ce n’est plus possible », avance-t-il.

    … / … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/342818

    … / … « Il ne comptait pas ses heures

    Tous les commerçants ont été informés du choix de Xavier Faure et de Nicolas Corthouts. Pour l’instant, aucun nom ne se profile pour leur succéder. «  Cela fait peur », concède … … / … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/342818

    … / … Ainsi le village du foot, puis la Plaza pour les années sans championnat, c’est lui. La nuit des soldes, le déstock’Boutique, c’est encore lui… / …

    Source > Marie –Claire Gillet sur > https://huy-waremme.lameuse.be/342818

    Photo > Nicolas Corthouts (à droite) - FB

    Le dossier complet également sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 06/02/2019

  • Imprimer

    HANNUT – FÊTE DES AMOUREUX > CONCOURS SAINT-VALENTIN : + DE 2.000 € EN CADEAUX POUR LES LAURÉATS

    Il ne vous reste que 3 jours pour élire le couple St-Valentin 2019 de Hannut. Le concours organisé par les commerçants hannutois et la Gestion Centre-ville se clôture ce vendredi à 18h. 

    Pour les 5 couples en lice, le décompte a commencé. À trois jours de la clôture du concours St-Valentin organisé par l’UCCH et l’asbl Gestion-Ville (vendredi, à 18h), le suspens reste entier. Qui sera le couple St-Valentin 2019 de Hannut ?

    Au départ, ils étaient une quinzaine de couples à avoir postulé. « Parmi les conditions pour participer à notre concours, rappelle Martine Noël, la gestionnaire de Gestion Centre-Ville, il fallait être domicilié à Hannut, avoir au moins 30 ans et vivre en couple depuis au moins 6 mois au 14 janvier ».

    Un jury composé de 5 commerçants (4 femmes et un homme) en a retenu 5. Les photos de chacun … … / … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 06/02/2019

    Pour le concours voir > https://www.facebook.com/4280.be/ ou > https://www.facebook.com/GCVhannut

    Ils seront reçus ce samedi en fin d’après-midi... à la salle des mariages ! 

    Source > Marie Claire Gillet > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 06/02/2019

  • Imprimer

    MEURTRE À LENS SAINT REMY (HANNUT) > LA DÉFENSE DE JOANNES CONTESTE SA CULPABILITÉ

    Les avocats de Sabrina Joannes ont soutenu mercredi matin devant la cour d’assises de Liège que Sabrina Joannes doit être condamnée pour avoir commis un vol avec violences.

    Me Töller et Me Molders-Pierre ont par contre contesté sa présence sur les lieux des faits et sa responsabilité dans l’homicide qui a été commis car elle n’avait pas envisagé l’usage de la violence lors du vol.

    Stéphane Médot (40 ans) et Sabrina Joannes (42 ans) sont accusés d’avoir commis un vol avec circonstance aggravante de meurtre sur Chantal Humblet (53 ans) à Lens-Saint-Rémy le 31 mai 2016. Chantal Humblet, une pédicure, avait été étouffée et étranglée. Mardi, l’avocat général avait réclamé la culpabilité des deux accusés sur des faits de vol avec la circonstance aggravante de meurtre.

    Les avocats de Sabrina Joannes ont dressé le portrait d’une femme isolée et surmontée par le poids de ses mensonges répétés. « Il faut … … / … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/342967

    Sabrina Joannes a retrouvé la prison

    Source en ligne non libre > https://huy-waremme.lameuse.be

    Le dossier complet également sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 06/02/2019

  • Imprimer

    HANNUT – CULTURE > ALAIN BRONCKART EXPOSE AVEC DELPHINE BOËL

    Jusqu’au 5 mars, le directeur du centre culturel de Hannut et artiste, le Remicourtois Alain Bronckart expose à la Galerie Liehrmann à Liège (boulevard Piercot 4) aux côtés d’une vingtaine d’artistes dont Philippe Geluck.

    Mais aussi Delphine Boël, une artiste dont le nom s’est largement médiatisé depuis son combat judiciaire pour se faire reconnaître comme étant la fille d’Albert II.

    Depuis une dizaine d’années, Alain Bronckart croise régulièrement Delphine Boël à des vernissages. Exposer ensemble n’est pas une première. Sans être intimes, ils se reconnaissent et se saluent. « En raison de son combat, les médias sont souvent autour d’elle. Cela peut donner l’impression qu’elle exploite ce créneau, mais ce n’est pas du tout le cas », avance le Remicourtois.

    Au contraire, il la voit comme une « artiste honnête, empreint d’un mal-être profond. Pour moi, c’est un être en souffrance, en tant qu’artiste c’est ce que je ressens. »

    Alain Bronckart la considère également comme quelqu’un « d’authentique même si elle est souvent contestée. Je pense que si elle est contestée, c’est parce qu’il y a beaucoup de jalousie due à son succès. »

    Pour cette exposition axée sur la lumière et baptisée Art Light, Alain Bronckart propose un de ses magnifiques œufs d’autruche qu’il peint point par point. Un travail de patience, plus d’une centaine d’heures.

    « Pour donner l’impression qu’il y a une vie dans l’œuf, j’ai placé à l’intérieur des LED avec capteurs qui permettent de modifier l’intensité de la lumière lorsqu’on se déplace devant. »

    Le prix demandé par la galerie s’élève à 1.100 €.

    La galerie Liehrmann set ouverte du mercredi au samedi de 13h à 18h30, le dimanche de 11h à 13h

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/02/2019

    Photo > Jean-Claude Dubois

    L’article complet en ligne avec d’autres photos > https://huy-waremme.lameuse.be/342271

  • Imprimer

    ASSISES DE LIÈGE > « SI VOUS AVIEZ TENU COMPTE DE MA PLAINTE, CETTE DAME NE SERAIT PEUT-ÊTRE PAS MORTE »

    Le témoignage accablant d’un Hannutois menacé par Stéphane Médot : « J’étais pétrifié » 

    Un témoignage a particulièrement retenu l’attention, aux assises de Liège ce lundi : celui d’un Hannutois, agent pénitentiaire, qui avait été menacé par l´accusé quelques mois avant l’agression mortelle de Chantal Humblet. 

    Stéphane Médot a, durant son incarcération à Huy, été suivi par une psychologue de Wasseiges. Celle-ci est devenue une des directrices de Lantin en septembre 2013, et c’est par hasard que l’accusé et elle se sont croisés, en mai 2014 : elle faisait son shopping dans un centre commercial hutois, il était en libération conditionnelle. Ils avaient discuté, puis pris un verre, et … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/02/2019

    … / … La présidente Urbain a toutefois lu sa déclaration, dans laquelle elle explique avoir été mal à l’aise lors de leur relation sentimentale, car elle savait qu’en tant que directrice d’un établissement pénitentiaire, il était malvenu d´avoir pour compagnon un libéré conditionnel condamné pour prise d’otage et braquages… Elle a d’ailleurs … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/02/2019

    … / … Si vous aviez considéré ma plainte comme il avait fallu, cette pauvre dame ne serait peut-être pas morte aujourd’hui ! », a affirmé le témoin en regardant la cour. « Cette histoire m’a profondément marqué, et me laisse perplexe quant au système judiciaire » … / …

    Source > LWS sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/02/2019

    Photo par > Thomas Van Ass

    AUTRE ARTICLE sur votre journal > Derniers témoins de moralité > Beaucoup lui ont tendu la main

    Le dossier au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/342581