Mes coups de cœur - Page 4

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > GOOGLE MAPS, VISITE DE SITES COMME SI VOUS Y ETIEZ !

    Saviez-vous qu'il est possible de visiter des lieux incroyables sur Google Maps ?

    Rien que pour vous, nous avons sélectionné 15 endroits incroyables que vous pouvez visiter tranquillement depuis votre fauteuil.

    Ça vous dit ? Alors préparez vos valises, c'est parti :

    1.La Maison Blanche – Visitez la maison du Président des États-Unis.

    2. Le Colisée à Rome – Parcourez les ruines du célèbre stade romain.

    3. Le Château de Versailles – Visitez gratuitement l'un des plus beaux château de France

    4. Le Machu Picchu – Découvrez l'ancienne cité inca du XVème siècle au Pérou.

    5. Le Tāj Mahal – Partez ensuite pour l'Inde et admirez ce palais construit en 1654.

    6. Les îles Galápagos – Admirez la faune incroyable de cet archipel de l'Équateur situé dans l'océan Pacifique.

    7. Le Grand Canyon – Faites une randonnée dans l'un des plus impressionnants canyons au monde.

    8. La forêt amazonienne – Prenez un bateau pour visiter l'une des régions les plus reculées au monde.

    9. La Grande Barrière de corail – Explorez les fonds de la plus grande barrière de corail du monde et découvrez d'autres océans ici.

    10. Les pyramides d'Égypte – Découvrez les vestiges monumentaux que nous ont légués les Égyptiens de l'Antiquité.

    11. La NASA – Des vaisseaux spatiaux, des fusées et des rampes de lancements de l'agence spatiale la plus connue au monde.

    12. Le Mont Blanc – Admirez le paysage sur le point culminant de la chaîne des Alpes à une altitude de 4 809 mètres.

    13. La Tour Eiffel – Admirez la vue de la plus haute tour de Paris à 324 mètres sans payer le ticket d'entrée.

    14. La Cité de Pétra – Découvrez l'une des sept merveilles du monde.

    15. Venise – Vous avez toujours rêvé d'aller à Venise ? Partez dès maintenant en gondole.

    Mais encore ….

    - Le centre de données de Google – Une tonne de serveurs ! - L'intérieur d'un Airbus 380 – Vous allez enfin savoir à quoi ressemble la 1ère classe.

     J'espère que ça vous a donné envie de voyager ! En tout cas, moi oui :-)

     Si vous souhaitez découvrir encore plus d'endroits sans bouger de chez vous, rdv sur le site de Google Maps ici.

    Source >Avec mes remerciements à Dudu. Du

    NB/ Les mots gras soulignés en italique sont des liens vers les différents sites ….

  • Imprimer

    HANNUT > MOBILITÉ > 70 KM DE CHEMINS RÉSERVÉS AUX MODES DOUX ET AU CHARROI AGRICOLE UNIQUEMENT

    L’objectif est de créer les conditions propices à la mobilité des modes actifs et d’ainsi proposer une véritable alternative à la pratique de l’automobile tant pour les déplacements quotidiens que pour un usage de type ‘loisir’.

    Notre territoire dispose d’un réel potentiel avec de nombreux chemins de remembrement de trois mètres de large. Nous avons pu nous appuyer sur ce réseau existant afin de définir 69 kilomètres de chemins réservés tout en restant attentif à la mobilité automobile.

    La procédure réglementaire suit actuellement son cours et la mise en place de ces chemins réservés, par la pose de panneaux ‘F99c’ et ‘F101c’, sera effective pour le début du mois de juin.

    Il sera dès lors possible de profiter des belles journées d’été en empruntant quelques-uns de ces chemins.

    De manière complémentaire, la Ville planche sur le projet de contournement lent de Hannut. Ce projet vise à mettre en place les aménagements propices à amélio­rer la qualité des déplacements des modes actifs autour et dans le centre de Hannut.

    Ce contournement lent se rattachera à plusieurs chemins F99c et assurera le lien avec le RAVeL, épine dorsale de la mobilité active.

    Ce projet prend appui sur les recommandations issues du Plan Intercommunal de Mobilité (PICM) approuvé par le Conseil Communal le 16 octobre 2014. Il est en effet précisé qu’il serait opportun de dédier certains chemins de remembrement aux modes doux sans compromettre le travail des agriculteurs.

    Le PICM proposait plusieurs tronçons entre villages à signaler au moyen de panneaux F99c et F101c. A partir de ces éléments, il fut nécessaire de vérifier les tronçons sur le terrain et d’étudier l’opportunité d’établir des liaisons complémentaires.

    La cartographie a été établie en concertation avec les services communaux, la zone de Police Hesbaye Ouest et la DGO2 Mobilité et voies hydrauliques.

    La réglementation & les panneaux dédiés > détails

    Article 22octies. Circulation sur les chemins réservés aux véhicules agricoles, aux piétons, cyclistes et cavaliers

    22octies.1 Outre les catégories d'usagers dont le symbole est reproduit sur les signaux placés à leur accès, les catégories d'usagers suivantes peuvent circuler sur ces chemins:

    Les véhicules se rendant ou venant des parcelles y afférant;

    Les tricycles et quadricycles non motorisés;

    Les véhicules d'entretien, affectés au ramassage des immondices, de surveillance et les véhicules prioritaires.

    Le début des chemins réservés aux véhicules agricoles, aux piétons, cyclistes et cavaliers est indiqué par le signal F99c et la sortie par le signal F101c.

    22octies.2 Les piétons, cyclistes et cavaliers peuvent utiliser toute la largeur des dits chemins. Ils ne peuvent entraver la circulation sans nécessité.

    Les usagers de ces chemins ne peuvent se mettre mutuellement en danger ni se gêner. Les usagers motorisés, et particulièrement les véhicules agricoles, doivent redoubler de prudence en présence des piétons, des cyclistes et des cavaliers.

    22octies.3 > La vitesse est limitée à 30 km par heure.

    Le panneau complémentaire F45b signale une « impasse débouchante »

    Voie sans issue, à l'exception des piétons et cyclistes. Ce signal est destiné à indiquer clairement aux piétons et aux cyclistes qu'une voie sans issue leur offre un passage.

    Source partielle > Ville de Hannut (Hannut-Actu)

  • Imprimer

    BIENTÔT UNE UNITÉ DE COMPOSTAGE PARTICULIÈRE SUR NOTRE TERRITOIRE ?

    En effet, certaines fuites sur ce projet se font actuellement entendre dans certains couloirs.

    Les sources sont actuellement très discrètes mais le projet avancerait à un tel point qu’un avant-projet devrait être présenté prochainement.

    Lorsque l’on sait que sur le territoire de Hannut l’on ne compterait pas moins de 1.670 chiens ainsi qu’une estimation de 2.470 chats, qu’un chien toute race confondue génère en moyenne 80kg de déjections par an & que celui de posséder un chat génère lui 35Kg de litière par année, les idées fusent rapidement au service propreté & environnement

    Dans le cas d’une récolte de ces déchets spécifiques via un nouveau centre de recyclage & de compostage c’est environ 220 tonnes qui serait récoltée.

    Ces déchets seraient mélangés avec une partie des tontes de pelouses des terrains communaux ainsi qu’avec les déchets verts broyés des élagages de printemps.

    L’unité de compostage pourrait ainsi au terme de 9 à 12 mois d’exploitation générer un total d’environ 500 tonnes de compost d’excellente qualité qui seraient revendues au poids & en vrac uniquement aux hannutois.

    En soit, un juste retour. Seul bémol, les hannutois propriétaires de chiens & de chats sont-ils prêt à faire un effort de triage de déchets supplémentaires ? Il est vrai que de cette façon nos rues & chemins en resteraient plus propres, que les poubelles noires pèseraient moins, grâce à l’absence de litière & que les rejets illicites de celles-ci dans nos beaux chemins devraient disparaitre.

    Ce projet est une gageure sans doute mais espérons qu’il aboutisse pour le bien de la population !

    Affaire à suivre …..

  • Imprimer

    UN HANNUTOIS AU BÉNIN POUR L’ONG « LA POMMERAIE »

    Fin septembre 2015, Fabrice Salembier s’est envolé pour le Bénin en vue de travailler sur place pour l’ONG La Pommeraie dont le siège se trouve en Belgique à Faulx-Les-Tombes.

    Séjours de ruptures pour de jeunes belges en difficulté, Assrotinsa pour les enfants béninois handicapés, gestion d’un restaurant, collaboration avec une série de partenaires sur place. Tel est son lot quotidien dans la ville de Ouidah, connue mondialement pour être le centre culturel du Vaudou.

    12674233_895824130516289_1828430880_n.jpg« Plus de 25 ans après une première expérience africaine au Rwanda, rapatrié pendant le génocide, j’ai eu l’occasion de repartir pour des contrées riches en cultures, en humanité… »

    Enseignant de formation, le voilà maintenant dans le secteur de l’Aide à la Jeunesse. « Ce que fait la Pommeraie en Belgique est assez exceptionnel – d’autres asbl font aussi ce type de travail – mais c’est sur le terrain qu’on peut se rendre compte, avec une équipe d’éducateurs béninois, des résultats obtenus auprès des jeunes belges qui nous arrivent… »

    Pieds sur Terre

    Le Bénin accueille avec bienveillance depuis 2008 nos adolescents en grandes difficultés (http://www.pommeraie.be/projets/sejours-de-rupture-en-afrique/sejours-de-rupture-en-afrique-pieds-sur-terre ). Après quelques années de fonctionnement, il nous paraissait tout à fait normal de que nous puissions aussi rendre service aux enfants béninois en grandes difficultés

    Assrotinsa (sous le pommier)

    L’idée a donc été lancée en début d’année 2012. Il restait à cibler la population avec laquelle nous allions travailler. Les structures de recensement n’existant pas, nous avons fait les recherches dans Ouidah. Ce n’est que quelques mois plus tard que nous avions pu constater qu’une partie des enfants handicapés étaient rejetés par les écoles et souvent cachés par les familles. Aucune association dans les environs ne s’occupe de ce problème et l’Etat béninois est dépassé par d’autres problèmes. Ce choix nous a donc paru évident malgré notre méconnaissance du monde des personnes handicapées.

    Le projet a donc été pensé et créé par toute l’équipe au Bénin. Nous avons donc ciblé des enfants de 8 à 15 ans qui ne peuvent aller à l’école à cause de leur handicap physique. L’idée étant de créer un centre de jour afin de pouvoir leur apporter une vie sociale en rencontrant d’autres enfants et de pouvoir leur donner des cours d’alphabétisation, de musique, de dessin,…. En faisant un centre de jour, nous gardons le contact avec les parents et avons la possibilité de plus souvent les rencontrer. Le travail avec la famille est primordial afin que ces enfants puissent trouver aussi une place valorisante dans leur propre famille.

    Le 10 décembre 2012, Assrotinsa (« Sous le pommier » en langue locale) est donc né. Ouvert le jeudi et le vendredi, il commence par accueillir deux enfants puis rapidement un troisième. Les cours donnés sont des cours d’alphabétisation (deux demi-journées), de musique, de dessin, de fabrication de colliers et de vannerie.

    En février 2013 nous suivons 5 enfants. Nous avons décidé, dans un premier temps, de ne pas accepter trop d’enfants étant novices dans ce domaine.

    Alors que nous avions, au début, pris la décision de nous occuper que du pédagogique, les visites dans plusieurs centre spécialisés nous ont montré qu’avec un peu d’exercices physiques des progrès pouvaient être faits. En juin 2013 nous avons engagé un ergothérapeute afin de les aider dans leurs mouvements quotidien. Les progrès ont été rapides et encourageants.

    En février 2014 nous sommes passés à trois jours par semaine en offrant des cours de découverte à l’informatique, de mathématiques et de dessins sur tissus.

    En mai 2014 un instituteur est engagé en tant que coordinateur du projet. Il a en charge de donner et de cadrer les programmes de travail et d’individualiser les cours.

    En juillet 2014 le projet passe à 4 jours par semaines en donnant des cours de sciences et de découverte du corps humain.

    En 2016, l’un de nos enfants handicapés réintègre l’enseignement dit « normal », véritable succès quand on sait la place qui est réservée à l’enfant handicapé au Bénin…

    Le personnel

    Nous avons actuellement 4 personnes bénévoles (cours de fabrication de colliers, de vannerie, de dessins sur tissus et d’initiation à l’informatique.)

    Les professeurs de musique et dessins sont financés par une association partenaire à Ouidah, il s’agit du CIAMO.

    Les professeurs d’alphabétisation, de mathématiques ainsi que le coordinateur sont rémunérés par nos soins.

    Financement

    Nous avons mis en place une récolte de Gsm usagés venus d’Europe qui sont envoyés au Bénin. Ceux-ci sont remis en état et vendus.

    Nous avons construit une champignonnière. Les pleurotes récoltés sont vendues au profit de l’association.

    Un autre moyen de financement est en cours: nous avons repris la gestion du restaurant du Musée du Soleil à Ouidah. Ce dernier sera en outre un centre de formation aux métiers de l’Horeca et les bénéfices engendrés serviront à Assrotinsa.12527786_895823723849663_291936731_n.jpg

    Prise en charge

    -Nous prenons en charge la moitié du coût des trajets du transport des enfants ainsi que des encadrants.

    – Le goûter de 10h00 et le repas de midi.

    – les visites médicales.

    -les fournitures scolaires et l’uniforme des enfants.

     

    Relation avec nos adolescents de Pieds-Sur-Terre

    Pieds-Sur-Terre accueille 5 jeunes en quasi permanence. Chaque jeune fait connaissance avec le projet Assrotinsa et doit « parrainer » un enfant handicapé. Au cours du séjour il devra lui organiser des activités qui le sortiront de son quotidien. Cette expérience permet à l’enfant de faire de nouvelles découvertes et de se sentir valorisé. Il permet à l’adolescent de découvrir l’altruisme et de faire face à son rejet du handicap.

    Projets

    -Augmenter notre capacité d’accueil

    -Créer une nouvelle structure similaire dans la partie nord du pays

    -Mieux se faire connaître

     

    Si ce projet vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter piedssurterre@hotmail.com (Bénin) ou www.pommeraie.be (Belgique http://www.pommeraie.be/contact )

    Source & texte > Fabrice Salembier au Bénin

    « Fa » sur Facebook > https://web.facebook.com/FAauBenin/

  • Imprimer

    PROCHAINEMENT AVEC LA MAISON DES JEUNES DE HANNUT ET LE C-PAJE “DÉTRICOTONS LA DÉMOCRATIE”

    “Détricotons la démocratie”

    Une conférence théâtralisée où le public joue un rôle et a son mot à dire !

    Le 11 mars 2016 à 20h > Rue Maurice Withofs, 1 à 4280 Hannut

    Est-ce que nous vivons réellement en démocratie ?

    Et d'ailleurs, que veut dire le mot démocratie et d'où vient-il ?

    Par le biais de jeux de rôles, de mise en situation de votes et d'élections, de réinterprétation de l'histoire, interrogeons les différents modèles d'organisations sociales, leurs points faibles et leurs points forts.

    Nous ne sommes pas des moutons, nous avons un cerveau et nous allons l'utiliser !

    Conçu et joué par Geneviève Cabodi, comédienne et animatrice-formatrice au C-paje, formée à la conférence gesticulée par la SCOP Le Pavé.

    Réservations au 019/52.33.16, places limitées

  • Imprimer

    LES FANS SONT HEUREUX! LA SORTIE DU PROCHAIN HARRY POTTER EST PREVUE POUR LE 31 JUILLET

    Oui, le huitième Harry Potter, est sur les rails.

    Malgré ses nombreuses dénégations, J.K. Rowling a bien écrit un huitième opus à la saga du jeune magicien.

    On le retrouvera 19 ans plus tard (donc plus aussi jeune) et il aura trois enfants. Ce ne sera pas seulement un livre mais une pièce de théâtre... dont on aura tiré un livre.

    « Harry Potter et l’enfant maudit » : ce sera le titre de ce nouvel opus de la série. En fait, il s’agit … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1488603 Illustration > TWITTER

  • Imprimer

    UN FURET ET UNE BUSE POUR TRAQUER LES LAPINS QUI ONT ENVAHI LES TERRAINS DE FOOT A HANNUT

    Pour contrôler la communauté de lapins qui a envahi ses installations, le RFC Hannut était depuis un mois à la recherche d’un chasseur au furet ou au faucon.

    L’appel lancé il y a quinze jours a été entendu. Le fauconnier d’Orp, François Lorrain, a effectué ce lundi un premier tour de terrain avec sa buse et son teckel.

    Depuis juillet passé, date où les premiers lapins ont été aperçus sur les … Lirez la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1481316

  • Imprimer

    HANNUT OU WAREMME : ENVIE D'ETRE SAPEUR-POMPIER ? POURQUOI PAS VOUS ?

    Vous avez toujours voulu rejoindre les rangs des hommes du feu ?

     C’est possible. Vous pouvez vous inscrire en ligne pour déposer votre candidature.

    Sur > http://www.hannut.be/15797/

    Le pompier volontaire assure des tâches extrêmement variées. Il peut, par exemple, effectuer des missions de lutte contre l’incendie mais aussi réaliser des travaux logistiques ou des opérations de sauvetage ou d’assistance aux personnes.

    Il s’engage pour une période de 6 années renouvelables et est rémunéré en fonction de ses prestations, sur base d’un taux horaire identique à celui des pompiers professionnels.

    Voir le document des « Conditions » sur > http://www.hannut.be

    Source > http://www.hannut.be