Bon à savoir ... - Page 4

  • BON À SAVOIR > DES PHARMACIENS ET ENSEIGNANTS INQUIETS POUR NOS ADOS !

    Les cocktails à la codéine font leur retour chez nos ados 

    « Deux à trois fois par semaine, des jeunes viennent me demander des sirops pour la toux ou des médicaments à base de codéine. Je refuse car il faut une ordonnance.

    Avec ce composant, ils veulent réaliser des Lean et s’enivrer beaucoup plus vite », s’inquiète Noémie, employée dans une pharmacie. « Les bouteilles de sirop et les Dafalgan à la codéine ont refait leur apparition sur les trottoirs devant les écoles.

    Les produits circulent entre certains groupes de jeunes. D’aucuns profitent du retour de l’hiver et de ses maladies pour voler les médicaments de leurs parents », s’insurge un professeur de français louviérois.

    Mais qu’est-ce que les Lean ? Il s’agit de la nouvelle drogue à la mode chez les jeunes. C’est un mélange d’alcool, de soda et de médicaments à base de codéine. Cette substance est un antidouleur de la même famille que l’opium et elle est délivrée sur prescription médicale. Ce cocktail détonnant permet de planer, voire d’avoir des hallucinations. Il est venu tout droit des États-Unis et a … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/12/2017

    Le Lean fait le buzz sur les réseaux sociaux et alimente de nombreuses discussions de jeunes entre 15 et 25 ans sur des forums qui leur sont dédiés. « J’ai pris du Fanta et de la vodka rouge. J’ai ensuite fait fondre 2 pastilles d’antidouleur à la codéine. J’ai plané une heure dans mon lit », raconte Louis, 15 ans, sur Facebook. « Moi, mes copains prennent leurs boîtes en soirée.

    Avant d’entrer dans la … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/12/2017

    Vers une lourde addiction

    Ces commentaires et ce phénomène prennent, à chaque période hivernale, de plus en plus d’ampleur en Belgique. « Entre décembre et février, les adolescents peuvent plus facilement s’en procurer. Il y a toujours bien une boîte ou un sirop d’un membre de la famille qui traîne », affirme un pharmacien … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/12/2017

    … / … Elle peut faire naître une addiction. Pire, elle peut conduire à une hospitalisation ou une overdose. »

    Source > Alison Vlt dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 20/12/2017

    Illustration > Sudinfo

  • MANIFESTATION NATIONALE CE MARDI 19 DÉCEMBRE

    Voici la perturbation attendue dans les transports en commun

    Le front commun syndical manifestera mardi contre la réforme des pensions initiée par le gouvernement syndical. Un rassemblement qui risque fort bien de perturber le quotidien des citoyens. Si le service de la Stib sera assuré normalement, le réseau des Tec sera perturbé.

    L’incertitude reste de mise pour le trafic ferroviaire, la CGSP Cheminots ayant déposé un préavis de grève.

    Le réseau des transports en commun en Wallonie s’attend à des perturbations mardi, certains agents des Tec participant à la manifestation. Le Tec du Brabant wallon annonce lundi que 90 % des services seront assurés. Dans le Hainaut, 40 % de la circulation sera assurée à Mons, 50 % dans le Borinage, 20 % dans le centre et 70 % dans le Hainaut occidental, selon les prévisions du Tec.

    Le Tec de Charleroi renvoie vers sa page Facebook et Twitter où il informera les voyageurs des parcours supprimés tandis que des retards et/ou suppressions ne sont pas à exclure pour la région de Liège-Verviers. Quelques lignes sont d’ores et déjà supprimées pour le Tec de Namur/Luxembourg. Pour plus d’informations, les voyageurs sont invités à consulter le site www.infotec.be.

    Du côté du rail, un préavis de grève a été déposé par la CGSP Cheminots, pour permettre à ses affiliés de manifester à Bruxelles. Un dépôt décrié par la SLFP Cheminots car il risque de mettre en péril le transport de certains manifestants qui comptaient sur le rail pour se rendre dans la capitale.

    La SNCB précise qu’elle « espère réduire au maximum l’impact sur le trafic ferroviaire ». Elle a demandé aux « éventuels absents » de la prévenir « afin de prendre les mesures nécessaires » pour assurer la circulation. Par ailleurs, elle ajoute que « des mesures dans les gares, comme une fermeture temporaire de certains accès, pourraient être prises » à la demande des services de sécurité, à partir de 9h00 mardi et jusqu’à la fin de la manifestation (vers 15h00). Une forte affluence est aussi attendue dans les gares bruxelloises.

    Pour la Stib, les trois syndicats – FGTB, CSC, CGSLB – ont certifié que le service serait assuré normalement afin de « transporter un maximum de manifestants ».

    La circulation sur les routes sera également perturbée. Outre les usagers qui préféreront leur voiture à l’incertitude des transports en commun, de nombreux affiliés se rendront en cars à Bruxelles. « Juste pour la FGTB, on a prévu plus de 300 cars », signale M. Deprets.

    Le trafic sur le trajet de la manifestation sera également dérangé. Le cortège, qui démarrera à 11h00, passera avenue Albert II, boulevard du Botanique, boulevards Pachéco/Berlaimont, boulevard de l’Empereur, rue des Alexiens, boulevard Maurice Lemonnier et boulevards du Midi/Poincaré.

    Tous les secteurs, public et privé, ont été appelés à manifester, des perturbations sont ainsi possibles dans les administrations, les écoles, etc. L’enseignement provincial liégeois a pour sa part décidé d’annuler les examens prévus ce mardi par crainte des perturbations sur le réseau des bus, ce qui empêcherait les étudiants de se rendre dans leur école, comme nous vous l’annoncions ce matin. Cela concerne près de 9.000 élèves.

    Source > Belga sur site libre > http://www.sudinfo.be/2016552

  • COMBAT CONTRE LES INCIVILITÉS CANINES > L’ADN CONTRE LES CROTTES DE CHIEN

    Lui, il a son sachet!

    Une ville sans crottes de chien, une utopie pour beaucoup mais pas à Ciney. C’est l’idée que le bourgmestre de la ville, Jean-Marie Cheffert (MR), a eue en début d’année et qui permettra de combattre les incivilités canines grâce à l’ADN.

    Une méthode simple

    L’idée est que les personnes possédant un chien devront s’enregistrer auprès des communes et recevront en échange un passeport qui agira comme une carte d’identité pour leur chien. Les propriétaires devront ensuite se rendre chez un vétérinaire qui réalisera un prélèvement ADN du chien. Les données seront centralisées ce qui permettra aux agents chasseurs de crottes de directement connaître l’identité du chien. Une technique nouvelle en ce qui concerne l’identification chez les chiens mais déjà utilisée pour les porcs, chevaux ou les bovins.

    Un projet audacieux

    DogID, le centre national d’identification des chiens, admet que « l’idée est plutôt bonne mais on pourrait aussi imaginer d’avoir les informations génétiques sur la puce électronique que tout chien doit désormais posséder ». Le projet devrait se concrétiser lundi suite au débat budgétaire durant lequel le montant alloué à cette chasse aux crottes à Ciney sera décidé. Pour Jean-Marie Cheffert, « nous ne sommes que dans la continuité de ce que nous avions annoncé et qui était considéré comme un scoop européen ».

    Une idée saugrenue qui plaît également à Seraing où le bourgmestre songe lui aussi à emboîter le pas à d’autres villes du monde. Chicago ou Londres, par exemple, connaissent une baisse de presque 80 % des incivilités canines depuis l’avènement de l’ADN et son utilisation par les autorités.

    Source L. M. > 7Dimanche de ce 17/12/2017 > http://journal.sudinfo.be/journal.php

  • HESBAYE > RAPPEL > ATTENTION ARNAQUE > PAS DE PORTE-À-PORTE POUR LES POMPIERS

    L’arnaque avait déjà été repérée l’an dernier… et il semble qu’elle se réitère encore cette année.

    Des habitants de Hesbaye, principalement sur l’entité de Berloz jusqu’à présent, ont signalé la présence de personnes faisant du porte-à-porte dans les habitations. Elles se présentent comme membres ou proches des pompiers de la zone de secours de Hesbaye et disent récolter des fonds pour nos pompiers ou leurs familles.

    Outre la collecte de numéraire, ces démarcheurs peuvent aussi vendre « des cartes de membre, de soutien, des abonnements ou des revues se revendiquant liés à la zone de secours », évoque un témoin.

    Il s’agit là d’une démarche tout à fait illégale ! Car ces individus n’ont bel et bien aucun lien quelconque avec nos hommes du feu mais en utilisent la notoriété et le travail quotidien pour s’attirer la sympathie des riverains.

    Ils appartiennent toutefois à une ASBL, nommée « Enssa », qualifiée de « caisse d’entraide pour venir en aide aux familles de policiers et pompiers décédés » mais dont le fonctionnement, la composition et les missions concrètes sont extrêmement flous. Malgré de multiples tentatives, nous ne … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 16/12/2017

    L’an dernier, … / … « Et si cela devait toutefois être le cas, nous serions équipés de nos uniformes, nos badges, et en possession d’une carte pouvant attester de notre profession. »

    Soyez donc prudents !

    Source E.D.>Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 16/12/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale >http://huy-waremme.lameuse.be/166968

  • BON A SAVOIR > SIX CENTRES DE SKI ACCESSIBLES DANS LES CANTONS DE L'EST ET EN PROVINCE DU LUXEMBOURG

    Les centres de ski de fond du Signal de Botrange, de la Baraque Michel, du Mont Rigi et d’Elsenborn ainsi que les pistes de ski alpin d’Ovifat, annonce l’office du Tourisme des Cantons de l’Est.

    Les installations de la Baraque Fraiture sont également accessibles.

    Cinq centres de ski ont ouvert leurs portes samedi matin dans les Cantons de l’Est gonflant l’offre de la veille. Les conditions de glisse restent cependant moyennes en raison d’une neige compacte et humide, annonce-t-on au signal de Botrange où une couche de 20 cm a été mesurée.

    Les amateurs de poudreuse pourront s’adonner sur les hauts plateaux des Fagnes à des balades de 5 à 25 km en fonction des jonctions prises. A Elsenborn, où les pistes sont tracées, les skieurs pourront parcourir de 2 à 14 km.

    L’offre de ski alpin se concentre sur la piste d’Ovifat ou seules les pistes bleues et vertes sont ouvertes. Du côté de la Baraque Fraiture, en province du Luxembourg, là aussi deux pistes sont accessibles, la petite (350 m) et la moyenne (750 m).

    Il s’agit déjà du quatrième jour d’ouverture des pistes de ski lors de cette saison des sports d’hiver 2017-2018 en Belgique

    Source libre > Belga sur > http://www.sudinfo.be/2015019

  • ATTENTION > DES DIZAINES D’INCENDIES LIÉS AU DÉCOS !!!!

    En décembre, les pompiers interviennent pour des incendies liés à des décorations de Noël.

    En moyenne, un à six brasiers de ce type sont comptabilisés dans chaque zone de secours sur cette période. Si le phénomène est plutôt rare par rapport aux autres départs de feu, il plonge des familles dans la tristesse et les difficultés. 

    La zone de secours … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/12/2017

    … / … Certaines personnes ont tendance à laisser les guirlandes de leur sapin allumées, 24h/24h, trois semaines de suite, et à en oublier que de si petites ampoules peuvent tout de même chauffer. C’est en général là où les décorations sont excessives qu’il y a des ennuis. »

    … / … Les pompiers conseillent de se munir de détecteurs de fumée, d’un extincteur à poudre et d’une couverture anti feu. « Dès qu’un incendie se déclenche, appelez les secours. Si son origine est une guirlande électrique, coupez le courant avant toute tentative d’éteindre le brasier. S’il se propage et dégage beaucoup de fumée, sortez de la pièce en essayant de fermer les portes pour isoler le foyer et éviter tout risque de propagation puis attendez notre arrivée », nous Thierry, pompier depuis 20 ans.

    Le LED est conseillé

    Il existe de nombreux conseils à suivre pour éviter de vivre un tel drame …  La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/12/2017

     « Pour leurs décorations, la neige artificielle, le flocage et les cheveux d’ange sont à proscrire. Les guirlandes électriques doivent détenir la mention CE (conformes aux normes européennes) et leurs fils ne doivent pas être dénudés. Il ne faut pas surcharger les prises électriques : pas de multiprise sur une autre multiprise. Enfin, privilégiez un éclairage LED qui produit moins de chaleur et ne laissez jamais les guirlandes allumées sans surveillance. »

    Source > Alison Vlt avec les éditions > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/12/2017

    Autre article annexe sur votre journal > Liste noire : vérifiez les vôtres  16 % des guirlandes ne sont pas conformes 

  • HESBICOOP : ÉCONOMISEZ 45% D’IMPÔTS EN INVESTISSANT LOCAL

    On ne présente plus aujourd’hui HesbiCoop, ce mouvement citoyen visant le développement de l’économie locale et des circuits courts alimentaires.

    La coopérative propose désormais dans sa boutique en ligne près de 500 produits, en provenance directe de plus de 30 producteurs et artisans partenaires, au cœur de la Hesbaye. L’association recherche maintenant des investisseurs prêts à l’aider à financer ses projets, avec à la clé, divers petits avantages. Intéressé  ?

    Vous avez jusqu’au 31 décembre.

    Après 6 mois d’existence, l’association a été enregistrée le 16 mars 2017, ses fondateurs disent rencontrer un franc-succès et vouloir se développer d’avantage pour répondre aux besoins tant des producteurs que des consommateurs. La boutique en ligne s’améliore, de nouveaux dépôts (points de r’Aliment) vont voir le jour, une camionnette de livraison devient indispensable, … Voici quelques-uns des défis auxquels HesbiCoop va devoir répondre au cours des prochains mois. Pour cette raison, l’association requiert l’aide de chacun.

    Comment  ? En offrant la possibilité de devenir coopérateur et d’investir dans une ou plusieurs parts de la coopérative. Le montant  : 125 euros la part, avec un maximum de 5 000 euros par personne.

    Les avantages

    En choisissant d’investir dans la coopérative, vous soutenez d’abord l’économie locale et citoyenne. Vous aurez une influence sur l’avenir de l’association puisque vous pourrez participer aux assemblées générales. Vous profiterez aussi d’un … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/166346

    Déduction fiscale de 45 %

    En tant que microentreprise de moins de 4 ans, HesbiCoop est concernée par la Loi programme du 10 août 2015, donnant droit à une déduction fiscale de 45 %. Pour bénéficier de cette réduction sur votre déclaration 2017, vous devrez effectuer la demande pour être coopérateur via ce lien internet et verser le montant de vos parts avant le 31/12/2017. La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/166346

    Les objectifs d’HesbiCoop

    Grâce aux fonds récoltés via ce procédé, l’association espère tout d’abord créer 5 nouveaux points de r’Aliment (lieu de convivialité géré par des bénévoles et où chaque consom’acteur récupère … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/166346

    Source > Laurent Cavenati > http://huy-waremme.lameuse.be

    HESBICOOP sur ce blog :

    HESBICOOP Hannut > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/09/04 & bien d’autres articles encore …

    Contact > info@hesbicoop.be

    Le site Web > http://hesbicoop.be

    Sur Facebook > https://www.facebook.com/HesbiCoop/

  • RECYPARC > 1M3 C'EST BIEN VU

    Depuis quelques jours, nous insistons auprès des usagers pour leur rappeler que la quantité maximum par jour et par recyparc est de 1M3 de déchets triés.

    La quantité maximum par jour et par recyparc est de 1M3

    Ceci essentiellement pour plus de clarté. Le mètre cube a été inscrit dans les règles de base d’accès aux recyparcs pour permettre plus de fluidité dans la circulation sur le parc.

    En effet, plus la quantité de déchets apportée est importante, plus longtemps les usagers restent pour vider ces déchets et bien entendu, cela provoque des files d’attentes. Ces files (et cette attente) dues à l’apport de volumes trop important est le facteur principal d’agressivité dans les parcs. Cette démarche s’inscrit pleinement dans une plus large politique d’encadrement de nos préposés.

    En l’occurrence (et parmi de très nombreuses mesures):

    - l’implantation de caméras de surveillances diurnes et nocturnes se généralise et tous les recyparcs seront équipés fin janvier ;

    - un système de gardiennage privé, volant et aléatoire vient à présent épauler nos préposés dans les parcs sensibles (à la demande de la délégation cgsp) ;

    - nouvelle signalétique ;

    - renfort du personnel ;

    - formations à l’accueil et à la gestion de l’agressivité ;

    - collaboration avec les zones de police locale ;

    - poursuites judiciaires systématiques des agresseurs - …

    + D’infos sur: intradel.be

    Source > Rédaction en ligne libre > http://www.sudinfo.be/2011677