Bon à savoir ... - Page 3

  • Imprimer

    HANNUT-WASSEIGES-BRAIVES & BURDINNE > PLUS DE 7 MILLIONS D’€ INVESTIS PAR RESA DANS 4 COMMUNES

    La compagnie d’électricité RESA prévoit l’enfouissement de plus de 56 kilomètres de lignes électriques sur quatre communes: Braives, Burdinne, Hannut et Wasseiges.

    Soit approximativement la moitié des lignes aériennes encore actives sur l’ensemble de ces territoires. Un projet de 7.545.000 euros qui devrait aboutir en 2023 avec l’objectif de diminuer drastiquement les problèmes liés à l’approvisionnement en électricité rencontrés depuis ces dernières années.

    Dans les années 70, le fournisseur d’électricité a fait le choix d’enterrer les lignes en zones urbaines et d’installer des lignes aériennes en zones rurales. Une question essentiellement de rapidité et de coût au profit de RESA.

    Toutefois un problème s’est fait ressentir ces dernières années lors des tempêtes hivernales où certaines communes de Hesbaye comme … La suite en ligne > https://huy-waremme.lameuse.be/336662

    56,5km de câbles à enfouir

    Vu le rapport de force et l’insistance des personnalités politiques des communes … La suite en ligne > https://huy-waremme.lameuse.be/336662

    Ci-dessous > Les chantiers sur l’entité hannutoise (Cliquer sur les images pour agrandir)

    Grille des travaux

    Plan > En rouge les câbles à placer en s/sol > En bleu les aériens actuels à enlever

    RESA1021.jpg

    RESA2022.jpg

  • Imprimer

    BON À SAVOIR > HANNUT JEUDI 24 JANVIER FERMETURE DU RECYPARC

    En raison de l’organisation d’une journée de formation à destination de l’ensemble du personnel, tous les recyparcs de la zone Intradel, ainsi que le Biocentre de Soumagne et notre siège administratif seront exceptionnellement fermés le jeudi 24 janvier prochain.

    Merci de votre compréhension.

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > TOUS LES RECYPARCS SERONT FERMÉS LE JEUDI 24 JANVIER

    En raison de l’organisation d’une journée de formation destinée à l’ensemble du personnel d’Intradel, les recyparcs, le Biocentre de Soumagne, ainsi que le siège administratif de l’intercommunale seront exceptionnellement fermés le jeudi 24 janvier.

    Les sites seront ouverts normalement dès le lendemain et aux heures habituelles, de 09h à 12h30 et de 13h à 17h.

    Source > https://huy-waremme.lameuse.be + Ville de Hannut

    Illustration > Prétexte de LEM

  • Imprimer

    LA RESSOURCERIE DU PAYS DE LIÈGE S’INVITE AU RECYPARC DE HANNUT !

    Depuis le 1er janvier 2019, les objets en bon état déposés au recyparc de Hannut sont récupérés par la Ressourcerie du Pays de Liège qui leur donne une seconde vie.

    En pratique, si les objets amenés au recyparc ne sont ni abîmés, ni cassés, ils seront considérés comme réutilisables et ne seront pas déduits de votre quota.

    Cela concerne uniquement les objets suivants :

    - Le mobilier en bois/ contreplaqué/ rotin : armoire, bibliothèque, buffet, salle à manger complète, chambre complète, ...

    - Tous types de tables en bois/ contreplaqué/ verre/ formica

    - Les fauteuils non troués en tissus/ alcantara/ simili cuir

    - Les chaises en cuir/simili cuir/ rotin/ osier/ pin (par 4 minimum)

    - Les articles de puériculture sauf les vêtements

    - La vaisselle (en service complet), verres de tous types, plats, casseroles

    Vous n’allez pas au recyparc ? La Maison du Cœur, les Compagnons Dépanneurs, Un Toit pour Tous et la Croix-Rouge sont toujours à votre disposition pour tout objet à donner !

    Pour plus de renseignements, contactez le Service Cadre de Vie au 019/51.93.68 ou à environnement@hannut.be

  • Imprimer

    HANNUT – MOBILITÉ > UN PARKING PAYANT À LA GARE DE LANDEN

    Manu Douette veut chercher des alternatives au projet de la SNCB prévu au second semestre

    Selon le bourgmestre de Hannut, Manu Douette, nombreux sont les navetteurs qui optent pour la gare de Landen plutôt que celle de Waremme pour se rendre à Bruxelles.

    Après avoir appris que le parking de la gare flamande allait devenir payant, il a entamé les discussions pour trouver d’autres solutions et ne pas pénaliser les navetteurs.  

    Le parking de la gare de Landen est « saturé. » Voilà le constat que dresse Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB. « Nos clients n’y trouvent bien souvent aucune place », déplore-t-il. En cause selon lui : les commerçants aux alentours qui s’y garent.

    « Or depuis deux ans, on note une augmentation de la fréquentation de la gare de Landen pour les trains à destination de Bruxelles », continue-t-il. « Voilà pourquoi on compte rendre le parking payant lors de la seconde moitié de l’année. »

    Au niveau des tarifs, rien n’est encore arrêté selon Vincent Bayer. « Il ne sera toutefois pas le même pour les navetteurs, car le but est de les favoriser. Les frais de parking seront déductibles fiscalement ou remboursables par certains employeurs. Nous allons augmenter également la surface du parking vélo. »

    De son côté, le bourgmestre de Hannut Manu Douette « a eu vent d’un tarif de 1,5 euro par jour pour les navetteurs. On fait des efforts pour augmenter la mobilité douce, le covoiturage et les transports en commun, et voilà qu’on vient mettre un parking payant », déplore-t-il.

    À ses yeux, cette décision risque de freiner et démotiver les navetteurs nombreux à Hannut. Selon lui, trois quarts de ces derniers optent pour la gare de Landen plutôt que celle de Waremme. « Je me pose la question de l’impact de la mesure sur la fréquentation des transports en commun. On peut imaginer que les navetteurs accèdent gratuitement à une partie du parking, et les commerçants à une autre », commente le mayeur.

    Manu Douette compte prendre un maximum de renseignements sur la situation. « J’ai contacté le cabinet du ministre François Bellot, ainsi que la députée Caroline Cassart », indique-t-il. Cette dernière cherche à « défendre les navetteurs » et note que la ligne de conduite de la SNCB n’est pas uniforme, certains parkings étant gratuits et d’autres non.

    Le mayeur compte contacter le bourgmestre de Landen. « L’ancien collège avait déjà émis des réserves face à un parking payant devant leur gare », étaye-t-il. « J’aimerais savoir si la SNCB connaît le nombre de navetteurs qui seront impactés. Il y a peut-être d’autres formules à trouver, car ce n’est pas impossible que des navetteurs commencent à se garer de manière sauvage. »

    Enfin, Manu Douette voit également une alternative dans le bus. « On va essayer d’améliorer la ligne 127, même si ça ne dépend pas vraiment de la commune. » Il cite enfin le parking de covoiturage à l’arrière de l’académie, dans la rue des Combattants. « C’est un parking d’une cinquantaine de places qui a récemment été rénové, et que l’on pourra mettre en avant », conclut-il.

    Source > J.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 12/01/2019

    Illustration > Smiley toerist

    L’article en ligne au grand Complet sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT CE VENDREDI 11 JANVIER LES 5 DERNIÈRES COMMUNES > RAMASSAGE DES SAPINS DE NOËL NATURELS

    Comme chaque année après les fêtes, Intradel et la ville de Hannut ramasseront vos sapins naturels aux dates suivantes :

    - Vendredi 11 janvier : Abolens, Bertrée, Cras-Avernas, Poucet et Trognée

    Pour être ramassé, votre sapin doit impérativement avoir été débarrassé de toute décoration. Les sapins synthétiques, emballés ou encordés ne seront pas ramassés. Pour la sécurité des ouvriers, veillez à retirer les clous du pied de l'arbre.

  • Imprimer

    HANNUT - HORECA > LA PIZZERIA A ROUVERT SES PORTES

    L’«Espress» est de nouveau accessible, 17 jours après l’accident 

    Située rue Zénobe Gramme à Hannut, la pizzeria « Espress » a rouvert ses portes ce mercredi, après 17 jours de fermeture forcée. À la grande joie du patron, des ouvriers et des clients. 

    Bonne nouvelle pour la pizzeria « Espress » à Hannut. Elle a pu ouvrir ses portes ce mercredi midi, pour la première fois depuis plus de 15 jours après l’accident.

    Pour rappel, le lundi 24 décembre dernier, jour du réveillon de Noël, peu avant 17h, une voiture avait …La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 10/01/2019

    PAS DE POUSSIÈRE

    … / … par contre, la pizzeria devait rester fermée. Ce n’est plus le cas depuis ce mercredi, même si les travaux. …La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 10/01/2019

    Des pertes

    « En temps normal, neuf personnes travaillent dans la pizzeria et aujourd’hui, jour de reprise, nous sommes quatre et nous travaillons dans le froid. La période de fin d’année, entre Noël et Nouvel An, est chaque année une très bonne période de vente ainsi que début janvier lors des soldes. C’est dire si les pertes sont importantes », regrette le patron.

    Source > Marc Gérardy sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 10/01/2019

    L’article au grand complet en ligne > https://huy-waremme.lameuse.be/330313

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > SOCIAL > LA PAUVRETÉ EN FORTE HAUSSE > STABILITÉ À HANNUT !

    Entre 2014 et 2018, le nombre de minimexés a doublé à Waremme et augmenté de 30 % à Huy

    Selon les derniers chiffres du Forem, entre 2016 et 2017, le nombre de chômeurs indemnisés a diminué de 4,8 %.

    Dans le même temps, le nombre de personnes bénéficiant du Revenu d’Intégration Sociale (RIS) ne cesse d’augmenter. Le point sur la situation à Huy-Waremme.  

    Cette baisse du chômage observée en Wallonie depuis plusieurs années (-45.000 chômeurs entre 2014 et 2018) ne coïncide malheureusement pas avec une baisse de la pauvreté.

    À Huy, depuis 2014, le nombre de bénéficiaires du Revenu d’intégration Sociale (RIS) a ainsi augmenté de 30 % pour atteindre en 2018, 873 minimexés.

    La progression est encore plus forte à Amay où, entre 2012 et 2018, le nombre de minimexés a plus que doublé, passant de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 09/01/2019

    Même constat à Waremme, où le nombre de minimexés a doublé entre 2014 et 2018 : « Fin 2018, nous avons passé le cap des 100 bénéficiaires. Les RIS augmentent de façon constante, je ne … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 09/01/2019

    À Wanze, commune de 13.500 habitants, le nombre de bénéficiaires du RIS a aussi explosé. Ils étaient 230 en 2012 contre 350 en 2018. « Mais ce que je remarque surtout depuis 2015, c’est, pour … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 09/01/2019

    Dans ce tableau sombre, la commune de Hannut semble tirer son épingle du jeu avec des chiffres qui ont tendance à se stabiliser.

    À l’instar de nombreuses autres communes wallonnes, la ville a connu un pic en 2015, l’année où les mesures d’exclusion du chômage et de sanction ont été durcies. Le nombre de bénéficiaires qui s’élevait à 194 en 2012 est passé à 251.

    Depuis lors, ce nombre s’est maintenu. Mieux, d’une année à l’autre, il a progressivement diminué. La plus forte baisse vient d’être enregistrée : entre 2017 et 2018, le nombre de bénéficiaires est passé de 248 unités à 230.

    Pour le CPAS de Hannut, « la diminution de 2018 peut s’expliquer par une diminution de sanction au niveau du chômage, des mises à la pension et des mises à l’emploi, via les contrats article 60 »

    Un autre article annexe développé sur votre journal > Article 60 > « Très peu décrochent un emploi durable.

    À Hannut, le nombre de bénéficiaires du RIS qui ont été remis à l’emploi via un contrat article 60 s’élève à 29 personnes.

    C’est 4 de moins qu’en 2016 et 2017 (33 chaque année).

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 09/01/2019

    Illustration > Entre 2017 et 2018, le chômage a diminué de 4,8% mais pas la pauvreté par .Ph. News

    L’article au grand complet sur > https://huy-waremme.lameuse.be