Faits divers - Page 4

  • HANNUT (PARC DE LA HALETTE) > ILS CONFONDENT DES AGENTS COMMUNAUX AVEC DES DEALERS

    Le ministre Di Antonio a lancé un appel à projets pour le verdissement des espaces publics.

    « Le choix s’est arrêté sur le parc de la Halette », victime ces derniers temps d’une mauvaise réputation

    Certains le voient comme un endroit mal famé au point de confondre deux agents communaux… avec des dealers. « Ils étaient simplement occupés à prendre des mesures, a regretté le bourgmestre. Qui a reçu une seconde plainte pour une voiture garée à proximité et jugée suspecte. C’était celle d’un policier occupé à faire des rondes dans le parc

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 26/08/2017

  • UN HUTOIS DE 34 ANS (TRAVAILLANT À « LA BRASSERIE HANNUTOISE») FAUCHÉ SUR L’E40

    Armend Bujupi, père de deux enfants, est décédé le jour de son anniversaire

    Vendredi aux alentours de 2h du matin, un automobiliste a fauché mortellement un piéton, Armend Bujupi. Il marchait sur la troisième bande de circulation de l’autoroute E40 peu avant la sortie de Berloz. Sa présence à cet endroit reste inexpliquée. Le Hutois travaillait à la Brasserie Hannutoise depuis un an et demi.

    Un terrible drame s’est produit ce vendredi matin sur l’autoroute E40 (dans le sens Bruxelles-Liège) peu avant la sortie pour se rendre à Berloz.

    Vers 2h, au kilomètre 64, le conducteur d’une camionnette Ford Transit originaire de Waremme, appelle les services d’urgences. « Il pensait avoir percuté un gibier » , explique le Parquet de Liège. En réalité, il n’en était rien : le Waremmien venait tout juste de percuter Armend Bujupi, un Hutois de 34 ans qui se baladait sur la bande de gauche de l’autoroute.

    « On ne comprend pas ce qu’il faisait là. Jeudi soir après le service, on a attendu qu’il soit minuit pour prendre un verre à l’occasion de son anniversaire. Ça n’a pas duré longtemps, vers minuit et demi il est parti. On ne sait pas comment il est retourné ni avec qui, il n’avait pas de voiture. D’ailleurs il disait qu’il économisait pour pouvoir s’en acheter une » , explique sa patronne Nathalie De Léonardis, gérante de la Brasserie Hannutoise, situé sur la Grand-Place de Hannut.

    Armend travaillait à la Brasserie Hannutoise depuis un an et demi, « un travailleur exemplaire, toujours prêt à rendre service et d’une humeur joviale » , comme le décrivent ses collègues.

    Vendredi, le choc sur l’autoroute a été fatal à Armend. Le Parquet confirme qu’il est décédé sur place. Son corps a été pris en charge par les pompes funèbres Jean François à Waremme.

    Une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances exactes de cet incident. On n’explique pas encore la présence du trentenaire sur l’autoroute, et ce, en pleine nuit.

    L’analyse toxicologique devra encore déterminer si soit Armend, soit le conducteur de la camionnette, étaient sous influence.

    Le conducteur de la camionnette, n’a pas … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 26/08/2017

    Source > C.L. ET CYC sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 26/08/2017

    Un article libre succin en ligne > http://www.lameuse.be/1919157

  • LE SITE INTERNET DE LA VILLE DE HANNUT VA BIENTÔT FAIRE PEAU NEUVE.

    La dernière mise à jour date de 2011.

    Elle avait été entreprise pour être en conformité avec la nouvelle charte graphique de la ville, laquelle date de 2010.

    « C’est un domaine qui bouge beaucoup. Notre volonté est d’avoir un outil fonctionnel en ligne avec les besoins et l’évolution de la technologie », indique l’échevin Olivier Leclercq, en charge de la Gestion du parc informatique et du site internet de la ville.

    Cette mise a jour sera réalisée en interne par les cellules communication et informatique de la ville. « L’objectif est triple, reprend l’échevin : Nous voulons offrir un site plus agréable et plus convivial avec un meilleur rendu sur les supports mobiles et davantage de services en ligne « 

    À l’avenir, pour certains documents, les utilisateurs… La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/116636

    L’article au complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 23/08/2017

    Source > Marie Claire Gillet sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    Le site actuel de la Ville > http://www.hannut.be/

     

  • HANNUT > IL FORMERA PROCHAINEMENT LES VENDEUSES DES MAGASINS JBC

    Le célèbre relookeur belge, David Jeanmotte s’est illustré dans un show haut en couleur ce week-end à Hannut.

    Présent samedi au magasin JBC et dimanche au magasin Luxus, qui viennent high_d-20170820-3GE352.jpgtous deux d’ouvrir leur portes, il s’est mis à la disposition de ces dames pour les sublimer et prodiguer de judicieux conseils : « On ne cache pas, on sublime ». 

    Il se définit comme un « anthropologue de cabine ». Il, c’est David Jeanmotte, le relookeur de ces dames ! Présent sur le petit écran, il attise la curiosité sur son passage. « Je suis là sans aucun œil critique, pour que chaque femme se sublime davantage sans se cacher derrière de larges vêtements. On peut dire que je suis un anthropologue de cabine, je vais parler, dialoguer. J’ai le contact facile, les femmes me racontent facilement les petites choses qui les complexent ou qu’elles voudraient faire disparaître. Ces choses qui les dérangent et qui font qu’elles ne se trouvent pas elles-mêmes magnifiques. Je suis là pour les aider à se sublimer », explique le quadragénaire.

    Une pluie de conseils

    Sa sympathie, sa bonne humeur et son enthousiasme se communiquent volontiers. On l’a vu ce samedi, chez JBC, les clientes étaient ravies. David Jeanmotte analyse la morphologie, la carnation de la peau et le style de la personne. Ensuite, le show commence et les conseils pleuvent. « Si on vient d’enlever le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 21/08/2017

    Source > CYNTHIA CHAROT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 21/08/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale >http://huy-waremme.lameuse.be/115718

  • THISNES > LE HANNUTOIS DOIT DÉTRUIRE 60 TONNES D’ŒUFS

    « Si on n’a pas d’aide, on fermera boutique »

    Norbert Vromant, un éleveur de poules pondeuses de Thisnes (Hannut) est touché de plein fouet par la crise du fipronil. Il fait partie des trois exploitations wallonnes toujours bloquées par l’Afsca.

    Les œufs qui doivent être détruits s’entassent chez lui. Depuis le 26 juillet, il évalue ses pertes quotidiennes à 8.000 euros par jour. « Si on n’a pas d’aide, on fermera boutique, comme tout le monde. »  

     « C’est difficile pour le moment, confesse Norbert Vromant. On tente de tenir le cap, d’aller de l’avant, mais on ne voit pas vraiment le bout du tunnel. Une chose est sûre, si on n’a pas d’aide, on fermera boutique, comme tout le monde. Nous avions quelques liquidités, mais après près de 20 jours de crise, elles sont évaporées. Chaque jour, notre perte financière tourne autour des 8.000 euros. »

    En 2004, Norbert Vromant a construit un vaste poulailler à Thisnes pour diversifier ses activités. « Actuellement, il reste 60.000 poules à l’intérieur »explique-t-il. Elles auraient pu être encore plus nombreuses : « Début juillet, nous avons subi une longue coupure d’électricité due à un problème sur le réseau Resa et 25.000 poules sont mortes. »

    Après cette première tuile, une nouvelle catastrophe s’est abattue sur l’exploitation hannutoise. Le 26 juillet, Norbert Vromant a appris que ses œufs étaient contaminés au fipronil. L’agriculteur est donc contraint de détruire toute sa production : « 30 tonnes d’œufs sont déjà parties à la destruction. Et j’ai encore 30 autres tonnes stockées chez moi qui doivent disparaître. Des milliers d’œufs s’entassent dans mes hangars ». Chaque jour, ils sont plus nombreux : les 60.000 poules pondent environ 54.000 oeufs par jour.

    Aux frais de destruction d’œufs et d’analyses, il faut également ajouter le coût de la nourriture destinée aux poules, soit pour 60.000 volailles, environ sept tonnes d’aliment par jour.

    Jusqu’à quand le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 18/08/2017

    Source > AURÉLIE BOUCHAT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 18/08/2017

    Un article succin en ligne libre > http://www.sudinfo.be/1911891

    Le dossier & texte complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/114905

  • HANNUT > UN APPAREIL ÉLECTRIQUE DÉCLENCHE LE FEU

    Ce samedi, vers 13h30, un incendie s’est déclaré dans une habitation située rue de la Marcelle (Moxhe) Hannut.

    L’occupant des lieux s’est absenté un moment. Laps de temps durant lequel des flammes se sont déclarées dans la cuisine de la maison.

    C’est un voisin qui, apercevant de la fumée, a donné l’alerte.

    L’incendie a été rapidement maîtrisé par les pompiers de Hesbaye et les dégâts sont limités. Il n’empêche, de la suie a tout de même rendu la maison inhabitable pour la nuit. Ce feu, accidentel, aurait été déclenché par un appareil électrique resté allumé.

    Source > E.D. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/08/2017

    L’article libre en ligne > http://www.sudinfo.be/1903643

    Illustration > prétexte

  • BRAIVES > UNE HANNUTOISE EN ÉTAT D’IVRESSE, MANGE UNE BORDURE & …

    Une hannutoise, née en 1955, a été victime d’un accident de la route ce mercredi vers 21h30, à quelques mètres de rond-point formé par la chaussée Romaine et la chaussée de Tirlemont, à Braives.

    Au volant de sa Citroën C3, elle a d’abord mangé une bordure avant de dévier de sa trajectoire et de finir sa course dans un talus, sur la droite.

    Légèrement blessée, elle a été emmenée à la clinique ND de Waremme. Elle se trouvait sous état d’ivresse. Hesbaye Ouest a constaté.

    Source (E.D.)« Brèves » > Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 04/08/2017

    Illustration > Capture GOOGLE

  • HANNUT > UNE MINI CONTRE UN POTEAU, RUE ALBERT 1ER

    C’est un accident plutôt cocasse mais sans gravité qui a animé le centre-ville de Hannut, dans le courant de l’après-midi de ce mercredi

    Deux voitures sont en effet entrées en collision, au carrefour formé par la rue Albert 1er et la rue de Landen.

    Parmi elle, une Mini Cooper, qui a fini sa course contre un poteau de signalisation, penché sous le choc.

    On ne déplore aucun blessé et, si ce n’est le poteau, pas de dégâts au tiers. La zone de police Hesbaye-Ouest n’a donc pas rédigé de P.-V., assurant que la propriétaire de la voiture s’arrangerait, à l’amiable, avec les autorités communales.

    Source > Rédaction en ligne de DR sur > http://www.lameuse.be/1900883 > Photo JCD