Faits divers - Page 3

  • HANNUT: VOL À LA VOITURE-BÉLIER AU MAGASIN « ACHAT OR MAXI »

    Un vol à la voiture-bélier a eu lieu ce mardi matin vers 4h28 au magasin Achat Or Maxi à Hannut, au parking de la Cense.

    Le montant du préjudice n’est pas encore déterminé. Une enquête est en cours.

    La police de Hesbaye-Ouest a constaté ce mardi matin un vol survenu vers 4h28 au magasin Achat Or Maxi, rue Albert 1er (Parking de la Cense) à Hannut.

    Une voiture a foncé dans la vitrine du magasin. Un témoin sur place aurait vu une voiture de couleur grise quitter les lieux.

    Le ou les voleurs ont fouillé les tiroirs du … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/122059

  • AVERNAS-LE-BAUDUIN > UNE BAGARRE LORS DE LA FÊTE DU VILLAGE > UN POLICIER BLESSÉ À LA MAIN

    Dans la nuit de samedi à dimanche, les policiers de la zone Hesbaye-Ouest ont été appelés à Avernas-le-Bauduin (Hannut).

    Lors de la fête du village, qui se déroulait sous un chapiteau, une bagarre a éclaté.

    Un habitant d’Incourt, âge de 21 ans, était particulièrement agressif. Il a insulté les policiers présents. Les forces de l’ordre l’ont interpellé et il a été transféré vers le commissariat hutois.

    La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/09/2017

    Source > A.BT dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/09/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/121908

  • BRAIVES > DES CENTAINES DE POISSONS MORTS DANS LA MEHAIGNE

    Ils ont été tués par la pollution à l'engrais liquide contenant l’azote

    Jeudi, une citerne contenant de l'engrais liquide contenant l’azote s’est déchirée à Meeffe. 20.000 litres de produit se sont écoulés dans la nature et ont provoqué une pollution catastrophique.

    Ce week-end, des centaines de poissons morts ont été découverts au fil de la Mehaigne à Wasseiges, Moxhe, Avennes, Fallais, ou Fumal et le carnage continue. La société de pêcheurs de la Mehaigne s’est constituée partie civile et a écrit au ministre. 

     « Vendredi, en descendant au moulin, j’ai vu un poisson flotter le ventre à l’air, introduit Laurent Van Asselt, le responsable du moulin du Stwerdu de Fallais. Cela arrive parfois, je ne me suis pas trop inquiété. C’est en m’approchant de la chute d’eau que j’ai découvert le désastre. Il y avait des dizaines de poissons morts au fond de l’eau. » Au total, Laurent Van Asselt a ramassé une centaine de poissons morts uniquement sur sa propriété ce week-end. « La dernière fois que j’ai vu un désastre pareil, c’était en 2006, lors de la grosse pollution de la Mehaigne (suite à un débordement des bassins de décantation de la râperie de Leuze-Longchamp, 60 à 80 % de la masse biotique avaient été détruits Ndrl).

    Depuis, les poissons étaient revenus. Cette année, ils n’avaient jamais été aussi nombreux. À proximité de la cascade, c’était un véritable aquarium, on voyait des bancs entiers au fond de l’eau. Je songeais d’ailleurs à installer des caméras au fond de l’eau pour que les visiteurs aient une vision de cette faune aquatique. À présent, ce n’est plus la peine. »

    Amer et en colère, Laurent Van Asselt doit ouvrir … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/09/2017

    Source > AURÉLIE BOUCHAT dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/09/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/121930

  • HANNUT > L’EX-DJ EST DEVENU MISTER UNIVERS!

    Benjamin Ugoletti excelle comme bodybuilder semi-professionnel

    À 19 ans, il quitte le monde de la nuit pour s’adonner à une passion : le bodybuilding. Benjamin Ugoletti excelle en tant que bodybuilder semi-professionnel. En seulement 2 ans, il a réussi à se faire un nom dans la catégorie Elite semi-professionnelle et est aujourd’hui co-président d’une épreuve au mois d’octobre aux Pays-Bas.

    À force de persévérance, tout est possible. L’ancien DJ Benjamin Ugoletti (26 ans) a réussi, en seulement deux ans et à la sueur de son front, à être le meilleur bodybuilder de sa catégorie Elite semi-professionnelle. « C’est une passion qui a débuté alors que j’avais 19 ans. J’avais un excès de poids et je ne m’acceptais plus. Un jour j’ai vu que je n’avais plus rien à me mettre et me suis inscrit à une salle de sport », explique ce Hannutois de 26 ans.

    Pendant 5 ans, cet athlète sculpte son corps. « Au début c’était juste pour maigrir et retrouver un physique. Et puis, en tant qu’hyperactif, cela me permettait d’évacuer le stress. » Tenté par les physiques harmonieux, Benjamin se prend au jeu et commence la compétition. Lors de son premier championnat de bodybuilding en 2015 aux Pays-Bas, Benjamin se retrouve parmi les 10 premiers. « C’est là-bas que j’ai rencontré mon préparateur. »

    Une rencontre qui permettra à Benjamin, en à peine deux ans, d’enchaîner les victoires et les sélections à l’international. Il a même décroché, en 2016, le titre de Mister Univers en semi-professionnel ! « Je suis aujourd’hui considéré comme bodybuilder élite. C’est une … La suite sur votre journal lA MEUSE H/W de ce lundi 04/09/2017

    Vous souhaitez soutenir Benjamin Ugoletti ? > Contactez-le via sa page Facebook.https://www.facebook.com/benjaminugoletti

    Source > C.L. sur votre journal lA MEUSE H/W de ce lundi 04/09/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/121367

  • HUY-WAREMME-HANNUT > SÉCURITÉ DES ÉLÈVES: LES POLICIERS SUR LE PONT

    En cette rentrée des petits du fondamental, les policiers de l’arrondissement de Huy-Waremme étaient également à pied d’œuvre.

    Police de Hannut. Entre 6 et 7 policiers sont chaque année requis pour régler la circulation aux abords des 6 implantations du centre-ville de Hannut (11 avec les villages). Depuis 8 ans, ce dispositif est complété par des agents employés par la Ville. « Ils ont reçu une formation spécifique de la police. Ils se distinguent par des vareuses aux couleurs fluo », détaille le bourgmestre Manu Douette qui se dit satisfait de cette rentrée scolaire. «  Nous n’avons connu aucun problème ».

    Détails sur les autres zones de Police > Pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/120747

    Source > Marie Claire Gillet sur > http://huy-waremme.lameuse.be

  • RENTRÉE JUDICIAIRE : LES GROS DOSSIERS QUI VONT ÊTRE JUGÉS

    L’affaire Valentin et le meurtre de la pédicure de Hannut pourraient être renvoyés en Assises

    La rentrée de l’arrondissement judiciaire de Liège sera marquée par l’absence de procès d’assises planifiés au cours des prochains mois.

    Après la réforme «Pot-Pourri», la majorité des affaires criminelles sera jugée par le tribunal de première instance et ensuite par la cour d’appel de Liège. Plusieurs dossiers d’homicides seront jugés en septembre et octobre devant les tribunaux correctionnels de Liège

    Seules quelques rares affaires criminelles sont susceptibles de faire encore l’objet d’un renvoi devant la cour d’assises de Liège mais elles sont encore actuellement à l’instruction et leurs procédures de renvoi n’ont pas encore été initiées. Parmi les affaires qui pourraient encore être fixées pour un examen en 2018 figure celle de Philippe Roufflaer, un trentenaire liégeois suspecté d’avoir assassiné ses deux filles âgées de 8 et 11 ans le 30 décembre 2016 à Soumagne

    Hannut > Ce sera aussi le cas de Stéphane Médot, un ancien braqueur de 37 ans, suspecté du meurtre de Chantal Humblet (53 ans) commis à Lens-Saint-Rémy (Hannut) en mars 2016.

    ……………………………

    La suite des autres dossiers sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 01/09/2017

    Source > journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 01/09/2017

    Photo > Feu Madame Chantal Humblet

    Le dossier complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/120212

  • HANNUT > IL VEUT DIVORCER, ELLE INCENDIE LEUR MAISON

    La quadragénaire a réagi violemment à la décision de son mari

    Alors que son mari lui a demandé d’aller chercher un recommandé à la poste, Daphné* (*Prénom d’emprunt) (48ans) a eu la mauvaise surprise de découvrir une citation en divorce. Prise de colère, elle a alors détruit la voiture de son mari, avant de mettre le feu à leur domicile

    Daphné, une Hannutoise de 48 ans comparaissait ce mercredi au tribunal correctionnel de Huy. Celle-ci a mis le feu le 2 août à des meubles du domicile où elle vivait avec son mari, avant de dégrader le véhicule de son mari. « Je crois qu’il n’y a que le bas de caisse qui n’est pas endommagé », commente le président. La Hannutoise a également projeté du poivre dans les yeux de son mari à l’aide d’un spray.

    Au moment des faits, Daphné dit avoir été prise d’un accès de rage. « Mon mari m’a demandé d’aller chercher un recommandé », dit-il. « J’y suis allé. C’est alors que j’ai découvert une lettre étrange. Je me suis alors demandé si on m’avait fait un procès. »

    Ladite lettre était en réalité une citation en divorce. « Dans mon travail, j’ai beaucoup de patience avec mes clients. Mais là, j’ai été prise d’une crise de rage », explique-t-elle. Elle a alors déboulé à son domicile en mettant le feu à du mobilier. Voyant que le feu avait du mal à prendre, elle a alors ajouté des objets, avant d’en enlever une fois que le feu devenait difficile à maîtriser.

    « On s’est ensuite battu, mais vu sa corpulence je ne savais pas lui donner …

    Le procureur du Roi a relevé la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 31/08/217

    Source > JÉRÔME GUISSE sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 31/08/217 > Illustration PhotoNews

    L’article succin en ligne libre > http://www.lameuse.be/1923194

  • JEHAY > UN HANNUTOIS EXPERT EN FIGURES DE DIABOLO (VIDÉOS)

    La 4e édition de la Nocturne du Château de Jehay a attiré près de 3.000 personnes.

    Celles-ci ont notamment pu assister à un spectacle inédit de diabolo exécuté par Priam Pierret, un Hannutois passionné par la discipline.

    « Les diabolos de gauche tournaient en équilibre comme des toupies. »

    Sous l’ovation des petits comme des grands, Priam Pierret (38) enchaînait ce vendredi soir au château de Jehay les figures acrobatiques à l’aide de son accessoire fétiche : le diabolo.

    C’est à l’âge de 11 ans que ce Hannutois originaire de Bordeaux découvre ce loisir. « Mon cousin en a amené un à la maison. Je n’ai pas lâché le diabolo depuis  », sourit Priam Pierret.

    Source libre avec de JG avec les VIDEOS >  Sur > http://www.lameuse.be/1920384

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/118326

    Retrouvez l’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 29/08/2017