Faits divers - Page 3

  • Imprimer

    HANNUT – JUDICIAIRE > AFFAIRE DELDIME (SUITE) > TROIS TÉMOINS AUDITIONNÉS CE MERCREDI

    Les frères Deldime nient toute volonté d’escroquerie

    Les frères Deldime, patrons de la société des pompes funèbres du même nom, basée à Hannut, sont poursuivis pour escroquerie.

    Ce mercredi, dans le cadre de l’affaire des funérailles d’August (placé dans le mauvais cercueil), l’audience sera consacrée à l’audition de trois témoins.  

    Le 4 septembre 2017, la famille de Sidney Metior avait été profondément traumatisée par la manière dont s’étaient déroulées les funérailles de leur grand-père, August, 92 ans. … / …

    « Nous ne voulons pas d’argent, nous faisons cela pour que la vérité éclate au grand jour et pour … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 09/01/2019

    … / … Ce mercredi, l’audience opposant les frères Deldime à la famille Metior portera sur l’audition de trois témoins, dont le meilleur ami de Sidney Metior. « Cela fait … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 09/01/2019

    Les frères Deldime, de leur côté, nient toute volonté d’escroquerie. Leur avocat, Me … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 09/01/2019

    Source > LA.MA sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 09/01/2019

    L’article au grand complet sur site libre > https://www.sudinfo.be

    Sur ce blog, notre premier article de 2017 sur le sujet > HANNUT > LES FUNÉRAILLES TOURNENT AU DRAME > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/09/10

    Articles 2018 :

    Février > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/02/06

    Juin > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/06/06

  • Imprimer

    HANNUT > LE QUARTIER DU VICINAL VANDALISÉ

    De petits plaisantins, armés de bombes de couleurs, se sont amusés à « repeindre » le quartier du vicinal, à Hannut, ce week-end.

    Plusieurs riverains ont constaté des dégradations sur leurs biens mais aussi sur la voie publique.  « J’ai effectivement été prévenu de ces faits, indique Manu Douette, le bourgmestre hannutois. On me rapporte quelques « tags » ou traces de peinture rouge sur des barrières mais aussi sur le canon du Monuments aux morts notamment. »

    Des photos ont été publiées sur les réseaux sociaux. On y voit également des panneaux de signalisation et des marquages de dos d’âne peinturlurés. Certains internautes font par ailleurs état de pierres bleues, poubelles et portes de garage abîmées.

    « J’ai conseillé aux victimes de faire des photos de leurs dégâts et d’aller porter plainte à la police. Celle-ci est au courant. Une enquête de voisinage sera réalisée et des rondes complémentaires de la police sont prévues ces quelques nuits à venir », annonce le mayeur, qui portera plainte au nom de la commune notamment pour le Monument aux morts. « On le sablera pour qu’il retrouve son aspect d’origine. »

    Manu Douette ne désespère pas de retrouver les coupables. « On avait bien retrouvé les auteurs des actes de vandalisme à Villers-le-Peuplier... »

    Source en ligne libre de A.G. > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    (SUITE) BÂTIMENT EMBOUTI À HANNUT (PIZZÉRIA EXPRESS) > LES LOCATAIRES REGAGNENT LEUR LOGEMENT

    Le jour du réveillon de Noël, au coin des rues Zénobe Gramme et Remparts Saint-Christophe à Hannut, une Mercedes avait arraché une barrière de sécurité et foncé dans la vitrine de la pizzeria «Espress ».

    Il n’y avait heureusement pas eu de blessé mais la pizzeria avait dû fermer ses portes, engendrant des pertes financières en période de fêtes, et les locataires du dessus avaient dû plier bagage car la stabilité du bâtiment semblait menacée.

    Une semaine après l’accident, la famille de six personnes a pu regagner son logement. « Un ingénieur est venu voir, il a rendu un rapport. Nous avons fait un topo avec la police et les pompiers, l’étançon des pompiers stabilise le bâtiment. Il restera des travaux de consolidation à réaliser. La famille, qui avait été répartie en deux (dans un logement d’urgence avec une chambre, et dans la famille qui habite tout près) va pouvoir récupérer son logement pour le réveillon de la Saint-Sylvestre », indique Manu Douette, le bourgmestre.

    La pizzeria reste, par contre, fermée. « La porte-fenêtre devra être remplacée. » «Nous rouvrirons peut-être dans le courant de la semaine », glisse un employé de la pizzeria.

    Source en ligne libre de A.G. > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    A MOXHE(HANNUT) > TAO A FINALEMENT DÛ ÊTRE EUTHANASIÉ

    A Moxhe (Hannut) Tao, ce cheval de 13 ans pour lequel un appel avait été lancé sur Facebook, n’a pas survécu à ses blessures.

    Il a dû être euthanasié ce vendredi à la clinique Equitom où il avait été opéré quatre mois plus tôt suite à un mauvais coup de sabot à la patte arrière gauche.

    C’est Laurent Gaspar, le propriétaire du Moulin de Moxhe qui début décembre avait lancé un appel à l’aide sur Facebook. Quatre mois plus tôt, en septembre, son cheval en ruant avait blessé à la patte arrière gauche Tao, le hongre de son voisin. L’accident avait eu lieu sur la voie publique au moment où les deux bêtes s’étaient croisées.

    Laurent Gaspar avait immédiatement reconnu sa responsabilité. Mais problème : sa compagnie d’assurances AXA refusait de couvrir l’intégralité des frais de l’opération qu’avait dû subir Tao à la clinique Equitom, une clinique équine spécialisée en chirurgie, basée à Meldert, en Flandre.

    Sur les 16.000 euros, Axa acceptait de prendre en charge 6.000 euros. Il restait donc un solde de 10.000 euros à couvrir que le propriétaire de Tao était incapable d’assumer. «  Il s’était saigné pour acheter ce cheval à sa fille », nous avait alors confié Laurent Gaspar.

    Afin de faire fléchir la compagnie d’assurances, le Moxhois avait lancé un appel sur les réseaux sociaux. En un mois, cet appel a été partagé 70.000 fois! Mais jusqu’ici sans résultat. « Mon voisin va prendre un avocat », croit savoir Laurent Gaspar.

    « Chez Equitom, Tao était devenu la mascotte »

    Hélas, on l’a appris ce week-end, Tao n’a pas survécu. Ce vendredi après-midi, il a été victime d’une fourbure, une affection grave et douloureuse qui se caractérise par une inflammation et une congestion du pied. C’est la 2e cause de mortalité chez le cheval, après la colique.

    « Chez Equitom, Tao était devenu la mascotte. L’équipe avait même téléphoné à un chirurgien américain pour savoir comment il fallait l’opérer. Quand la vétérinaire m’a appelé vendredi pour me prévenir qu’ils allaient pris la décision de l’euthanasier, elle était en pleurs », raconte Laurent Gaspar, lui-même très ému par le sort de Tao. « On s’est tellement battu pour lui pendant quatre mois. »

    Ce week-end, sur sa page Facebook, il a annoncé la triste nouvelle qu’il a accompagné de quelques phrases. Dont celle-ci: « Adieu Tao repose en paix. Tu as été si fort pendant 4 mois (...) Je t’aime ».

    Source > https://huy-waremme.lameuse.be

    Lire notre première édition à ce sujet > HANNUT > GROSSE MOBILISATION POUR REMBOURSER L’OPÉRATION DE TAO > http://hannut.blogs.sudinfo.be

  • Imprimer

    ACCIDENT À LA PIZZERIA DE HANNUT: «UNE GROSSE PERTE FINANCIÈRE»

    La façade du commerce a été emboutie violemment par la voiture d’un... fidèle client, le jour du réveillon

    La pizzeria «Espress», située rue Zénobe Gramme, reste inaccessible ainsi que l’appartement à l’étage qui était occupé par une famille de six personnes. La stabilité du bâtiment est menacée 

    Cela fait neuf ans que Mourad Meddeb exploite la pizzeria «Espress» au coin des rues Zénobe Gramme et Remparts Saint-Christophe à Hannut. Jamais il n’avait connu cela!

    Lundi dernier, jour du réveillon de Noël, peu avant 17h, une voiture Mercedes Classe A a arraché une barrière de sécurité et a foncé dans la vitrine de la pizzeria «Espress». La Mercedes roulait à vive allure, en provenance de l’avenue de Thouars et ne s’est pas arrêtée pour emprunter la rue Zénobe Gramme. Le conducteur de la voiture, un client de la pizzeria, qui avait bu, a perdu le contrôle de son véhicule en prenant son … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 27/01/2018

    Pertes financières

    ... / … Et depuis lundi dernier, Mourad Meddeb ne peut plus travailler et exploiter sa pizzeria. «C’est la période durant laquelle on travaille le plus avec aussi énormément de livraisons. Mes quatre ouvriers et mes quatre étudiants se retrouvent sans rien pour cette fin d’année ! Nous avons des pertes importantes alors que nos factures arrivent en fin de mois» … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 27/01/2018

    Source MARC Gérardy sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 27/01/2018

    L’article au grand complet en ligne > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LA VITRINE D’UNE PIZZERIA DE HANNUT DÉFONCÉE PAR LA VOITURE D’UN FIDÈLE CLIENT

    L’enseigne « Pizza Express », située rue Zénobe Gramme à Hannut, a vécu un réveillon de Noël plutôt désagréable.

    Lundi en fin d’après-midi, une Mercedes Classe A a foncé dans la vitrine du commerce. C’est en fait la voiture d’un fidèle client qui s’est confondu en excuses. Il n’y a pas de blessé mais les dégâts sont importants.

    Mourad, le patron de « Pizza Express » se souviendra encore longtemps de ce réveillon de Noël 2018. Il était 17h lorsqu’un automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture. Celle-ci a percuté la barrière de sécurité avant de finir sa course dans la vitrine de la pizzeria.

    Il n’y a pas eu de blessé mais il y a énormément de dégâts. Le commerce est fermé et le manque à gagner est important.

    Le comble, c’est que le responsable de cet accident est un habitué de la pizzeria.

    Source en ligne libre & photos > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    MEURTRE À LENS SAINT REMY (HANNUT)-SUITE 6 > LE TERRIBLE PIÈGE TENDU À CHANTAL HUMBLET

    Premier acte, ce mercredi avec l’audience préliminaire, dans le procès de Stéphane Médot (40) et Sabrina Joannes (42) qui débutera au fond, aux assises de Liège, le 28 janvier prochain.

    On en sait plus sur le piège machiavélique qui avait été tendu à la victime, Chantal Humblet…

    Chantal Humblet, 52 ans, souffrait de la solitude. Sabrina Joannes, qui était une cliente régulière de la pédicure, le savait et c’est par ce biais qu’elle et son amant auraient planifié un vol chez elle, notamment pour dérober son Audi Q5. Car la quinquagénaire était une femme prudente, et elle ne laissait pas rentrer n’importe qui à son domicile de Lens-Saint-Remy. Pour que Stéphane Médot puisse pénétrer chez elle le 31 mai 2016 sans susciter sa méfiance, le couple avait imaginé un scénario…

    Stéphane Médot a reconnu avoir téléphoné à la pédicure pour solliciter un rendez-vous urgent en raison d’un ongle incarné, insistant pour que ce soit en fin de journée, car il savait grâce à Sabrina que cela pourrait dès lors se faire chez elle. Il s’était présenté comme un négociant en vins et champagne, prenant un accent italien et jouant les charmeurs. Chantal Humblet n’avait pas baissé la garde, car elle ne recevait chez elle que des personnes de confiance, des clients habituels. Elle avait demandé à « l’Italien » comment il avait eu ses coordonnées, et il s’était recommandé de Sabrina. La pédicure avait téléphoné à cette cliente, qui l’avait rassurée en lui disant qu’il s’agissait d’« un mec bien », un homme gentil, qui avait les moyens… Qui sait, aurait ajouté cette cliente, peut-être serait-ce le début d’une belle histoire d’amour ? Le piège était en train de se refermer sur la quinquagénaire.

    La cour d’assises devrait permettre de mieux établir ce qui s’est passé une fois que Chantal Humblet a ouvert la porte à Stéphane Médot. Il soutient, répète son conseil Me Simonis, qu’il voulait seulement commettre un vol par ruse, en dérobant les clés de la voiture de sa victime. Elle l’aurait surpris, il aurait voulu « l’empêcher de crier »… Sabrina Joannes affirme quant à elle, expliquent ses conseils Me Töller et Me Molders-Pierre, n’avoir jamais imaginé qu’il pourrait commettre le pire.

    Médot: Un lourd casier judiciaire

    Stéphane Médot avait entamé son parcours de délinquant dès qu’il était entré dans l’adolescence, ce qui avait entraîné son placement à 14 ans.

    Déjà condamné à 5 ans de prison dans un dossier de vol à main armée, à l’âge de 26 ans il s’était rendu coupable d’une attaque de banque, à Neupré, à l’occasion de laquelle il avait pris 3 otages avec lui. On ne l’avait pas arrêté directement, mais bien un mois plus tard, alors que selon les observations policières il s’apprêtait à commettre un nouveau coup… Condamné en 2008 à 10 ans de prison pour ces faits, il avait bénéficié d’une libération conditionnelle en 2013. Il avait enchaîné des petits boulots avant de créer une ASBL, « Prevent Teens », pour aider les jeunes à ne jamais sombrer dans la délinquance. Tout semblait repartir sur de bonnes bases, jusqu’aux sombres faits de mai 2016.

    Source en ligne libre de LWS > https://huy-waremme.lameuse.be

    Les 5 derniers articles de 2018 sur cette affaire >>>

    08 janvier > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/08/les-grands-proces-de-2018-pour-huy-waremme-hannut-244917.html

    22 janvier > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/22/meurtre-de-la-pedicure-a-hannut-sabrina-joannes-sort-de-pris-246092.html

    22 février > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/02/02/lens-saint-remy-hannut-meurtre-de-chantal-humblet-une-expert-247027.html

    27 mai > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/05/27/lens-saint-remy-hannut-meurtre-de-chantal-humblet-sabrina-jo-255854.html

    03 juillet > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/07/03/lens-saint-remy-hannut-meurtre-de-chantal-humblet-suite-258601.html

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > DES SUBSIDES POUR STÉRILISER LES CHATS ERRANTS

    77 communes de Wallonie s’engagent pour lutter contre la prolifération des chats errants.

    Sept communes de Huy-Waremme ont reçu des subsides à hauteur de 2.500 € de la part de la région wallonne.

    77 communes wallonnes ont répondu à un appel de la région pour lutter contre la prolifération des chats errants. Pour contrer cette surpopulation, les communes participantes recevront un subside de la région wallonne à hauteur de 2.500 €. Sachant qu’un couple de chats peut donner naissance à huit chatons, chaque année.

    7 communes de Huy-Waremme ont pris part à cette action : Donceel, Engis, Fexhe-le-haut-Clocher, Geer, Hannut, Nandrin et Verlaine.

    Rappelons qu’en septembre dernier, deux communes de la région, Fexhe et Donceel, étaient arrivées en tête du classement Gaïa pour le bien-être animal. Engis et Nandrin faisait également partie des bons élèves. A Fexhe, la commune se mobilise particulièrement, un budget étant carrément alloué à la gestion des chats errants.

    Source en ligne libre > https://huy-waremme.lameuse.be