Faits divers - Page 3

  • UN COUPLE DE HANNUTOIS AU CŒUR D’UN TRAFIC DE COCAÏNE > IL RISQUE 3 ANS DE PRISON

    Ces jeunes parents écoulaient leur stock à Hannut

    Ils sont quatre à risquer trois ans de prison ferme. Deux sœurs, le mari de l’une d’elles et l’ex de la seconde. La raison ? Ils ont mis en place un important trafic de cocaïne qu’ils écoulaient à Hannut. Ils pouvaient en toucher jusqu’à 1.500 euros de bénéfices par semaine !

    Le tableau semble surréaliste. Ce mercredi matin, quatre personnes (âgées de 23 à 41 ans) ont fait face au tribunal correctionnel de Huy : deux sœurs, le mari de l’une et l’ex de l’autre. C’est que, ensemble, la petite troupe se retrouve au cœur d’une histoire à la Pablo Escobar, version hannutoise.

    Durant l’année 2015, ils se sont livrés à un véritable et important trafic de cocaïne. Le couple d’époux qui vit à Hannut (parents de deux enfants de 7 et 2 ans !) se serait lancé dans cette histoire « pour en finir avec les fins de mois difficiles ». C’est la propre sœur de la mère de famille qui aurait eu l’idée de cette « activité extérieure lucrative », comme l’a décrite le parquet, aidé par son petit ami de l’époque, déjà connu dans le milieu des stupéfiants, en région bruxelloise notamment.

    En aveux, le modus operandi du groupe (prévenu également pour association de malfaiteurs) semble … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 23/03/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 23/03/2017

  • HANNUT > QUATRE JEUNES SOUDANAIS RETROUVÉS DANS UN SEMI-REMORQUE

    Mercredi matin, un chauffeur de semi-remorque allemand a retrouvé quatre individus (des jeunes d’origine soudanaise) dans son véhicule.

    Ils ont été arrêtés administrativement et reçu ordre de quitter le territoire belge.

    Il était 7h40 ce mercredi matin quand la zone de police Hesbaye Ouest a reçu un appel provenant d’un chauffeur de semi-remorque allemand qui venait effectuer une livraison dans le village de Thisnes (entité de Hannut).

    Celui-ci venait d’apercevoir quatre hommes cachés dans sa remorque et a donc immédiatement appelé les services de police.

    Les quatre individus sont restés calmes jusqu’à l’arrivée des agents, dans le camion, et n’ont rien abîmé à l’intérieur.

    Il s’agit de quatre jeunes (deux nés en 1980 et deux nés en 1990), d’origine soudanaise. Le chauffeur pense qu’ils ont dû entrer dans sa remorque au moment d’une pause qu’il a effectuée sur une aire d’autoroute à hauteur de Waremme (Bettincourt).

    Ils ont été arrêtés administrativement et emmenés au commissariat de Hannut, où quatre ordres de quitter le territoire ont été transmis de la part de l’office des Étrangers. Ils sont donc repartis en fin de journée.

    Source en ligne de Ed sur > http://www.lameuse.be/1812788 > Illustration GOOGLE

  • OPÉRATION ANTI-DROGUE À HANNUT > 230 PERSONNES CONTRÔLÉES

    Dans la nuit de vendredi à samedi, entre minuit et 2h du matin, une vaste opération anti-drogue a été menée dans deux cafés du centre-ville de Hannut.

    Une trentaine de policiers provenant des zones de police Hesbaye-Ouest et Hesbaye, avec un renfort des fédéraux, y ont participé. Deux maîtres-chiens avaient également été dépêchés sur place. Au total, 230 personnes ont été contrôlées par les forces de l’ordre.

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/59327

  • UN HANNUTOIS DE 35 ANS, IVRE, A FAIT ESCLANDRE À LA CLINIQUE

     Dans la nuit de dimanche à lundi, les urgences de la clinique Joseph Wauters, à Waremme, ont été plutôt mouvementées...peut-être plus que d’habitude en tout cas.

    Il était près de minuit trente quand la zone de police de Hesbaye a été appelée par le service pour une personne, ivre, qui leur causait visiblement quelques soucis.

    À l’arrivée des agents, un homme d’environ 35 ans, originaire de hannut, était occupé à faire esclandre au milieu des urgences.

    Il était bel et bien dans un état … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 14/03/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 14/03/2017

  • HANNUT: UN CONDUCTEUR FONCE DANS UNE JEUNE COMMISSAIRE DE COURSE LORS DU RALLYE

    Un riverain, frustré de se retrouver bloqué à cause du rallye qui se déroulait ce week-end à Hannut, a forcé un passage fermé par une jeune commissaire de course, âgée de 21 ans.

    Il lui a foncé dessus : elle s’est retrouvée sur le capot de la voiture. Elle est, au minimum, blessée à la cheville.

    Il était près de 9h30 ce dimanche quand un incident s’est produit au carrefour formé par la rue du Paradis et la rue Grégoire Wauthier, dans le village de Cras-Avernas.

    Une commissaire de course, née en 1995, était installée au poste 25, quand elle a signalé à un riverain qu’il ne pouvait pas passer. Ce dernier a alors voulu faire le forcing afin de rentrer dans la rue, pour se rendre chez lui. Et c’est ce qu’il a finalement fait…

    Il a forcé le passage : la jeune fille s’est retrouvée sur le capot de la voiture. Si le conducteur a poursuivi sa route comme si de rien n’était, la commissaire s’en est sortie, au minimum, avec une cheville foulée. Elle comptait se rendre aux urgences par ses propres moyens.

    La zone de police Hesbaye Ouest est descendue sur place afin de constater le fait.

    Source > Ed sur http://www.lameuse.be/1806450 > Illustration DR

     

  • HANNUT > LE COUPLE FILMÉ EN TRAIN DE VOLER POUR 800 € DE VÊTEMENTS RETROUVÉ !

    Grâce à Facebook, la gérante retrouve les voleurs 

    … Ce vendredi, de colère, elle a donc publié la vidéo sur son compte Facebook.

    Les réactions se sont enchaînées. Dès le matin, une commerçante de Verviers lui signalait la présence du même couple dans son magasin. « J’ai reconnu le monsieur à ses yeux très particuliers, très petit, de couleur bleue. » À Verviers, ils sont repartis assez vite, sans rien voler.

    Grâce à la diffusion de cette vidéo, la patronne, Isabelle Chantraine, est aussi parvenue à identifier les auteurs. Certains internautes les ayant reconnus, lui ont communiqué leurs noms. En fin de matinée, elle leur a envoyé un ultimatum, en message privé sur Facebook : « À 16h, si je n’ai pas la marchandise, je dépose plainte à la police. »

    À 13h41, elle recevait un appel d’un numéro privé. « C’était la femme qui m’appelait pour me prévenir qu’ils allaient tout rapporter. »

    Et effectivement, deux heures plus tard, elle entrait dans le magasin avec … La suite, sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 11/03/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 11/03/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/55184

    Notre article d’hier sur le sujet > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

     

  • HANNUT > UN COUPLE FILMÉ EN TRAIN DE VOLER POUR 700 € DE VÊTEMENTS (VIDÉO)

    Cette vidéo diffusée en exclusivité sur notre nouvelle édition digitale La Meuse Huy-Waremme a de quoi faire bondir !

    Ce mercredi, le magasin de prêt-à-porter Doudou Doudou Dit Donc a filmé un couple occupé à voler plusieurs vêtements de marque. Et ce, en profitant que la commerçante était occupée avec un client.

    > La commerçante a diffusé la vidéo sur son compte Facebook. Vidéo et interview dans notre édition digitale La Meuse Huy-Waremme

    Source Marie-Claire Gillet sur > http://www.lameuse.be/1804924

    Doudou Doudou Dit Donc sur Facebook > https://www.facebook.com/doudou.doudouditdonc/posts/1222686771183270

  • HANNUT > CLÉMENCE POUR L’ALTERCATION ENTRE 2 PARENTS

     Un père de famille a écopé de la clémence du tribunal correctionnel de Huy, ce mercredi matin.

    Le juge Marchal lui a en effet accordé une suspension simple du prononcé pour une durée de trois ans, alors qu’il était prévenu pour des faits de menaces et coups et blessures.

    Cela s’était passé le 24 janvier 2016, à la sortie des classes de l’Athénée Royal de Hannut. L’homme a eu une altercation avec la maman d’une autre élève.

    À l’audience, il avait expliqué que la mère avait mis un coup de coude dans le rétroviseur de son véhicule, une Tesla (qui a coûté près de 148.000 euros !), et frappé sur son capot, après qu’il l’ait malencontreusement frôlée quand il se dirigeait vers la sortie de l’établissement. « Vu que ma voiture est assez coûteuse, cela m’a mis hors de moi », avait-il reconnu, en précisant qu’il avait simplement « placé sa main sur le front de la dame pour l’emmener sur le trottoir ».

    Le problème, c’est que … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 10/03/2017

    Source > E.D. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 10/03/2017

    Premier article sur le sujet > HANNUT > ALTERCATION ENTRE 2 PARENTS D’ÉLÈVES À LA SORTIE DES COURS > Sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/54930