Faits divers - Page 3

  • 300 VÉHICULES ABANDONNÉS EN 2016 SUR LES AUTOROUTES

    Selon le ministre des Travaux publics Maxime Prévot, quelque 300 véhicules sont ainsi abandonnés chaque année le long des autoroutes wallonnes.

    Selon les calculs de la sécurité routière, le temps de survie sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute oscille entre 15 et 20 minutes. Les véhicules qui stationnent longtemps présentent donc un danger particulier. Selon le ministre des Travaux publics Maxime Prévot, quelque 300 véhicules sont ainsi abandonnés chaque année le long des autoroutes wallonnes. Le gestionnaire de la voirie procède donc à leur évacuation dans les meilleurs délais, via la police fédérale de la route et les dépanneurs privés.

    Aux frais du propriétaire

    « C’est l’article 51.1 du code de la route. Si le propriétaire est absent, le policier peut faire procéder au déplacement du véhicule aux frais du conducteur  », précise-t-on à la police. Et si cela se passe alors que vous étiez parti à pied chercher du carburant, il ne reste plus qu’à appeler le 101 à votre retour. En principe, la permanence devrait pouvoir vous indiquer vers quelle destination votre voiture a été emmenée. Les véhicules enlevés sont, en principe, confiés aux communes avoisinantes.

    Le cabinet … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/101591

  • HANNUT: UNE BLESSÉE APRÈS UN TONNEAU, ROUTE DE NAMUR

    Ce jeudi à 10h, un accident de la route s’est produit le long de la route de Namur à Hannut. On déplore une personne blessée.

    Une Hannutoise, née en 1953, qui circulait sur la chaussée en direction de Namur, à hauteur d’Avin, a été victime d’un accident de la route, ce jeudi vers 10 heures.

    Alors qu’elle se trouvait au volant de son véhicule, son GPS est tombé au sol. Elle s’est donc penchée pour tenter de le ramasser mais a dévié de sa trajectoire. La voiture a alors heurté une butte de terre et est totalement partie en embardée, jusqu’à effectuer un tonneau complet.

    Transportée en ambulance par le Smur à la clinique Notre-Dame de Waremme, la Hannutoise s’en sort blessée mais ses jours ne sont pas considérés comme en danger.

    La zone de police Hesbaye Ouest a constaté le fait.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1880414 > Illustration/DR

  • HANNUT > UN INDIVIDU ARRÊTÉ, IVRE, SUR LA PLACE HENRI HALLET

    Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 23h30, la zone de police Hesbaye Ouest a été appelée pour une bousculade, place Henri Hallet à Hannut.

    Arrivée sur place, l’équipe de policiers constate qu’un homme « sortait du lot » dans cette altercation.

    Né en 1988, cet habitant de Hannut a dû être maintenu par les agents. Il se montrait agressif et se trouvait visiblement dans un état d’alcoolémie avancé. Il a été ramené au poste de police de Huy, où il a passé le reste de la nuit dans une cellule de dégrisement afin de s’y calmer…

    Source > E.D. sur > http://sudinfo.be > Illustration > DL

    L’article au complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/100569

  • HANNUT > LES ODEURS DE FIENTES, ILS N’EN PEUVENT PLUS !

    Les riverains du poulailler de Thisnes sont à bout

    Les voisins du poulailler industriel de la rue de Wavre à Thisnes (Hannut) ont atteint le seuil de tolérance.

    Dans le cadre d’une enquête publique relative à une demande de forage de puits introduit par l’exploitant, ils ont rappelé ce dont ils se plaignent depuis plusieurs années. À savoir des nuisances olfactives et des manquements au permis d’exploiter. 

     « Notre objectif n’est pas de faire fermer son exploitation. Tout ce qu’on souhaite, c’est qu’il respecte notre vie » . D’emblée, François Genot et Louis Lacanne, proches voisins du poulailler exploité au 76 rue de Wavre à Thisnes par Norbert Vromant, tiennent à se défendre de toute volonté de nuire.

    Lorsque fin des années 90, Norbert Vromant a introduit une demande pour exploiter en agglomération un poulailler industriel de 80.400 poules pondeuses, ils ont massivement manifesté leur opposition. En 2004, sur recours introduit par une riveraine devant le Conseil d’Etat, Norbert Vromant a finalement obtenu son permis d’exploiter pour une durée de 30 ans.

    « C’est comme ça, on a bien été obligé d’accepter mais maintenant qu’il respecte les conditions d’exploitation », plaident en chœur les riverains les plus impactés par les nuisances.

    Ils sont une vingtaine, tous résidant au sud-ouest des installations avicoles -soit dans le couloir des vents dominants- à dénoncer les odeurs et les poussières « quasi quotidiennes » qui retombent sur le mobilier de jardin comme sur les voitures. « Conséquences : obligation de laisser portes et fenêtres fermées. Donc, utilisation des terrasses et aération des maisons impossible » , ont-ils encore écrit récemment dans un courrier adressé … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/07/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/07/2017

    Montage photos > M. Lacanne riverain – En médaillon M. Vromant

    RÉACTION DE L’EXPLOITANT > « Les fientes sèches ne sentent pas » ??? Plus > INFRACTIONS « Bassin d’orage, puits de forage » sur cette même page

    Un article succin sur > http://www.lameuse.be/1878321

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/100158

  • 1ER JUILLET > UNE VAGUE DE VOLS À HANNUT, BRAIVES ET BURDINNE

    Au total, ce sont 8 vols ou tentatives de vols qui ont été répertoriés le 1er juillet sur les communes de Hannut, Braives et Burdinne.

    Sur le territoire de la commune de Hannut, un vol d’une valeur approximative de 5.200 € a été perpétré rue Neuve.

    Les malfrats ont emporté un robot-tondeuse, un taille-haie et un coupe-bordures se trouvant dans l’abri de jardin. Rue de Petit-Hallet, une camionnette de marque Fiat Ducato a été volée alors qu’elle était garée dans l’allée de la maison.

    Rue du Tombeu, deux hommes d’une trentaine d’années ont tenté de pénétrer dans une habitation. Ces derniers sont tombés nez à nez sur le propriétaire. Ils ont pris la fuite. Par contre une maison de la rue Marcel-Royer a été visitée et une télévision a été volée.

    BRAIVES & BURDINNE > …. La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/07/2017

    Source > Journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/99829

    Un autre article > Série de vols dans des habitations à Ciplet et Moxhe > pour les abonnés à la version digitale >http://huy-waremme.lameuse.be/99551

  • ATTENTION > LES TIQUES ATTAQUENT PARTOUT EN WALLONIE !

    Selon TiquesNet, les petites bêtes sont particulièrement abondantes dans près de 20 communes

    En cette période d’été, les tiques sont de retour. Les températures clémentes et l’humidité facilitent leur apparition. Grâce au site TiquesNet , nous pouvons identifier les endroits les plus touchés par les tiques. Un outil judicieux pour les vacanciers et les camps scouts… car il y a sûrement des tiques près de chez vous. 

    Qui dit camps dit nécessairement danger face aux morsures de tiques. En effet, le nombre de morsures demeure le plus important durant la période allant de mai à août. Selon le rapport 2016 de l’Institut Scientifique de Santé Publique, un peu moins de 3.500 morsures avaient été signalées pour le mois de juin et plus de 2.000 pour le mois de juillet.

    Un outil précieux

    TiquesNet  est un projet de l’Institut Scientifique de Santé Publique qui a débuté en juin 2015. Le but est de déterminer le nombre de personnes victimes des tiques, d’identifier les régions où les morsures sont les plus fréquentes mais également de chiffrer le nombre de consultations après une morsure. En recueillant ces données, une cartographie précise est ainsi fournie sur la période et les zones d’activité des tiques en Belgique. Cela permet aux personnes exposées aux morsures de tiques de prendre les mesures de prévention adaptées.

    L’ensemble de la Wallonie est concerné. De Tournai à Arlon, les morsures de tiques sont répertoriées un peu partout. Dans certaines communes, le nombre de morsures a de quoi interpeller. À Wavre, 21 cas ont été recensés en un mois seulement. Toujours dans le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/07/2017

    Source > ÉDOUARD FRANCQ sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/07/2017

    Photo > http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/

    Un article intéressant d’un confrère sur > http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/alerte-aux-tiques.html

  • HANNUT > JUSQU’À 800 € DE RÉCOMPENSE POUR RETROUVER PEPETTE

    Le chihuahua des Lejeune disparu depuis le 18/6

    La famille Lejeune de Grand-Hallet (Hannut) est désespérée. Voilà bientôt deux semaines que leur chihuahua a disparu. Elle propose une récompense à tout qui lui rapportera l’animal sain et sauf.

    Depuis quinze jours, la famille Lejeune établie rue des Tuileries à Grand-Hallet (Hannut) remue ciel et terre pour retrouver Pepette, son jeune chihuahua d’un an et demi disparu le 18 juin dernier alors qu’il jouait dans le jardin.

    « Nous habitons une rue en cul-de-sac, peu fréquentée, hormis par les promeneurs du dimanche » , indique Alison, la fille aînée de 20 ans. Sans nouvelles qui pourraient la rassurer, la famille se pose mille questions. « Pepette a-t-elle été enlevée par une personne de passage ? S’est-elle égarée en s’aventurant hors de la propriété pour suivre un chat, comme elle en a la mauvaise habitude. Nous l’ignorons. »

    Ses propriétaires sont d’autant plus inquiets que Pepette a besoin de soins réguliers à l’œil gauche, mal en point depuis qu’elle a reçu un coup de sabot d’un de leurs trois poneys.

    Dès le soir de sa disparition, ses maîtres ont posté une alerte sur Facebook mais aussi sur le site internet Pet Alert. Parallèlement, ils ont lancé une campagne d’affichage. À ce jour, plus de 300 affiches (format A4) ont déjà été placées dans les commerces ainsi qu’aux endroits stratégiques comme les arrêts de bus, les cabinets vétérinaires et sur la camionnette de Bon Pied Bon œil où la maman, Corinne Lejeune, travaille depuis 10 ans comme … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 01/07/2017

    Si vous l’avez vue ou si vous savez où elle se trouve, vous pouvez contacter Alison au 0493/621.161 ou via https://www.facebook.com/alison.lejeune.

    Source > Marie-Claire GILLET sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 01/07/2017

    L’article succin en ligne sur > http://www.lameuse.be/1875723

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/98884

  • BODART NOUS PRÉSENTE SA COMPAGNE HANNUTOISE

    L’ancien footballeur professionnel a officialisé sa relation avec la belle Mariska

    Après plusieurs mois de célibat, Gilbert Bodart a renoué avec l’amour.

    L’ancien footballeur professionnel est en effet tombé dans les bras de Mariska, une Hannutoise de 37 ans. Le couple s’est connu il y a plusieurs mois alors qu’ils faisaient tous les deux leur jogging dans les rues de Liège. D’abord devenus amis, les tourtereaux ont vu leur relation évoluer au fil des semaines « Comme je voulais me recréer une vie sentimentale et que je tenais à être auprès de mon fils, j’ai décidé de ne pas partir pour l’étranger et de continuer à travailler en Belgique », nous confie Gilbert Bodart. Et l’avenir, côté cœur et côté terrain, semble plutôt positif pour l’ancien footballeur professionnel…

    … La suite & deux autres articles sur le sujet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 01/07/2017

    Source I.ZA sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 01/07/2017

    L’article succin en ligne > http://www.lameuse.be/1875738

    Les articles au complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/98910