Environnement - Page 5

  • Imprimer

    LANCEMENT DES TRAVAUX DU PARKING D’ECOVOITURAGE À HANNUT !

    468_Ecovoiturage_ 011.jpg

    En route pour une nouvelle mobilité :

    Le premier d’un réseau de 54 parkings en Province de Liège.

    Le premier coup de pelle du futur Eco parking de Hannut, situé face à l’Académie « Julien Gerstmans », marque le début d’une nouvelle approche de la mobilité.

    La Province de Liège a décidé d’investir 5 millions € dans la construction d’un réseau de parkings d’Eco Voiturage ouverts à tous. Il ne s’agit pas de simples aires de stationnements mais bien d’un nouveau concept, mis en place en partenariat avec les communes et les différents acteurs de terrain afin de proposer plusieurs centaines de nouvelles places de stationnement réparties sur le territoire provincial.

    La préservation de l’environnement est devenue une préoccupation centrale pour chacun d’entre nous. Le développement des transports en commun et la mise en réseau des différents moyens de communication constituent une partie de la solution. Le covoiturage devient également une option de plus en plus utilisée, notamment pour se rendre sur son lieu de travail.

    54 sites en Province de Liège dont 9 en cours de finalisation.

    Suite à l’appel lancé aux 84 communes de la Province, 54 sites ont déjà été analysés dont 9 d’entres-eux sont en phase finale. Les communes qui verront le projet se concrétiser dans un avenir proche sont les suivantes : Ferrières/Xhoris, Wanze/Longpré, Aywaille, Anthisnes/Limont, Ouffet et celle qui nous concerne aujourd’hui, Hannut.

    Ci-joint en téléchargement > Dossier de détails Ecoparking Hannut.pdf

    Cette nouvelle génération d’aires de stationnements proposera également plusieurs services tels que des bornes pour le rechargement de véhicules électriques, des bulles à verres, des abris pour vélos et motos, des tables et des bancs composant un coin détente.

    Outre l’octroi d’une subvention, équivalent à 75% du coût global de l’infrastructure avec un plafond de 100.000 € par site d’Eco Voiturage, la Province prend à sa charge les études techniques concernant les sites envisagés. Il s’agit d’un budget global de 7 ou 8 millions €, dont 5 millions investis par la Province de Liège.

    Bien entendu, la Province de Liège n’entend pas travailler seule ou imposer quoi que ce soit, sur une thématique qui nous concerne tous et implique de nombreux partenaires. Si les études, les dossiers et le financement sont principalement assurés par elle, les communes restent les « Maître d’ouvrage » des travaux. Ces dernières ont par ailleurs été intégralement associées au processus afin de déterminer leurs besoins et de choisir les emplacements. Elles profitent d’ailleurs parfois de cette dynamique pour y associer d’autres rénovations ou projets.

    Outre les Villes et Communes, de nombreux partenaires et acteurs de terrain ont été intégrés à la réflexion: la Wallonie et la Société Régionale Wallonne du Transport bien entendu, en tant que responsable de la mobilité régionale et plus particulièrement des transports en commun, l’intercommunale Intradel, pour l’installation des bulles à verre, EDF Luminus qui a apporté son expertise précieuse concernant l’éclairage des lieux ou l’installation de bornes de rechargement de véhicules électriques.

    Une collaboration supra communale qui démontre encore une fois le souhait de la Province de travailler aux côtés de ses partenaires naturels que sont les communes.

    Lire l’article « Ecovoiturage » de la Province de Liège > ICI

    Voir notre premier article sur le sujet du 09/03/2013 sur ce blog > ICI

  • Imprimer

    HANNUT: LES TRAVAUX DU PARKING D'ÉCO-VOITURAGE ONT DÉMARRÉ

    2027569164_B975043394Z_1_20150317154754_000_G4I45TD6T_1-0.jpg

    Cette fois, c’est parti, les travaux d’un parking d’éco-voiturage à Hannut ont débuté cet après-midi.

    Réalisé avec l’aide financière de la Province de Liège (94.000 euros sur un coût total de 125.000 euros), le premier coup de pelle officiel a été donné en présence des autorités communales et provinciales.

    D’une capacité de 42 places, il est aménagé derrière l’académie « Julien Gerstmans », rue des Combattants. Selon Jean-Claude Jadot, échevin des travaux, le chantier devrait être   Lire la suite ICI

    Source | Rédaction en ligne sur  http://www.sudinfo.be/1238444

  • Imprimer

    LE VERT EST DANS LE MUR

    Construction_2015_02_25_shutterstock_57190549_1.jpg

    En finir avec les logements « passoires thermiques » tout en créant des emplois.

    C’est l’enjeu de l’écoconstruction. De la petite propriété aux habitats sociaux, en passant par les grandes maisons d'architecte green-tech, cap sur des métiers gagnants sur le long terme.

    Maisons passives, toits végétalisés, rénovation durable, revêtement perméable pour récupérer les eaux de pluie, isolation par l'extérieur ou maisons bioclimatiques... Encore minoritaires il y a quelques années, les chantiers « verts » sont de plus en plus visibles. Et reconstruisent différemment les villes, bâtiment par bâtiment. Une formidable arme anticrise, l’écoconstruction ? Pour les professionnels du bâtiment, cela devient même une question de survie. Une ordonnance bruxelloise oblige que les bâtiments rénovés en profondeur ou construits après 2015 soient entièrement passifs. En Wallonie, parmi les corps de métier, opter pour l'écoconstruction reste encore une démarche très personnelle : peu sont prêts à changer leurs habitudes de travail. L’écoconstruction représente pourtant 5 % de parts de marché en Wallonie. Et pourrait doubler ces prochaines années. Une véritable aubaine pour les PME spécialisées, mais qui n’est plus le simple fait d’artisans « pionniers ».

    De la production à la conceptualisation, le mouvement de l'écoconstruction est déjà largement amorcé. Les industriels des matériaux et de l’équipement salivent aussi devant l’immense marché qui s’offre à eux. On constate un déplacement d’emplois de la construction traditionnelle vers ceux liés à l’utilisation des écomatériaux, constate Francis Carnoy, directeur général de la Confédération Construction Wallonie. En fait, le marché « pionnier » de l’écoconstruction est rapidement appelé à se « professionnaliser ». Avec un impact sur des métiers qui, en neuf comme en rénovation, devraient par ailleurs gagner en matière grise et en technicité. Maîtres d'ouvrage, bureaux d'études ou cabinets d'architectes auront, pendant plusieurs années, besoin de recruter des centaines d’ingénieurs en thermique du bâtiment, explique-t-on à la Confédération Construction.

    Du côté de l'ingénierie du bâtiment, on observe un verdissement quasi « naturel » des recrutements. Les jeunes ingénieurs sont totalement sensibilisés aux questions environnementales, observe Geert Aelbrecht, DRH du Groupe Besix. Mais cette sensibilisation s’étend à tous les niveaux de compétences.De la chaîne d’achats aux maîtres de chantier, en passant par les sous-traitants, tous les métiers intègrent désormais des critères environnementaux, explique Geert Aelbrecht. Et, pour nos ingénieurs, cela ne se limite pas au CO2 ou à l’énergie, mais aussi au traitement des eaux usées. Même constat chez Cit Blaton : À chaque étape de la chaîne, le métier s'enrichit plutôt qu'il ne se « recycle », insiste, pour sa part, Jacques Vogeleer, responsable RH. Chez les fournisseurs et sous-traitants des entrepreneurs généraux, quelques métiers ont plus évolué que d'autres. Mais on ne peut pas perdre de vue que la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, verte ou pas, reste préoccupante pour notre secteur et nos entreprises.

    La filière des normes environnementales

    L'intégration des critères environnementaux dans les constructions constitue également un enjeu incontournable pour le secteur et un véritable filon porteurd'emploi. Normes HQE, BREEAM, Valideo, PEB... Les sociétés de construction, les propriétaires, les entreprises et les investisseurs sont obligés de respecter les nouvelles législations. Seulement, les labels nationaux de développement durable sont nombreux. Pour s’y retrouver, certains majors de la construction, comme Besix, développent leurs propres centres de compétence en interne :…Lire la suite de l'article ici ...

    Source > Rafal Naczyk sur > http://www.references.be

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > HANNUT CE 06/02 > JOURNÉE GOODPLANET BELGIUM

    EnergieGrosPull (1).jpg

    5 actions bonnes pour la planète

     GoodPlanet Belgium propose 5 actions bonnes pour la planète afin de sensibiliser les jeunes aux enjeux de demain : alimentation, déchets, énergie, eau et biodiversité. Vous choisissez une ou plusieurs actions pour une ou plusieurs classes ; l'idéal est de mobiliser un max de jeunes.

     Le but est de réfléchir à l'impact de nos gestes quotidiens et de montrer que chaque geste compte. Ensemble, on peut vraiment changer la tendance !

    Vendredi 13 février 2015 - Buzz énergie > Economiser l’énergie.

    Vendredi 20 mars 2015 – Tous à l’eau > S’engager pour l'eau.

    Mercredi 29 avril 2015 - 1m2 pour la biodiversité > Donner une place à la nature.

    En vous inscrivant, GoodPlanet Belgium vous propose :

    • Les nouvelles affiches pour promouvoir la campagne et les actions auxquelles vous participez ;
    • Un accès unique aux dossiers pour chaque action (outils de communication, conseils pratiques, fiches pédagogiques, informations de fond) ;
    • Un accès aux récits d'expériences d'autres groupes avec leurs trucs et astuces ;
    • Un accès privilégié vers les médias ;
    • Les newsletters pour vous rappeler le planning, les infos et liens utiles… ;
    • Et… Une possibilité d’avoir une animation gratuite dans votre école.

    Source > hannut.be & http://www.goodplanet.be

  • Imprimer

    HANNUT > JETER ... TRÈS PEU POUR MOI ! > ATELIERS CES 17 & 18/11

    Projet1.jpg

     

    Intradel vous offre la possibilité de participer à des ateliers de cuisine anti-gaspillage alimentaire.

    61 communes, dont peut-être la vôtre, collaborent avec nous pour l'organisation de cette action.

    Encadré par un cuisinier professionnel, vous réaliserez un menu de rêve et apprendrez comment cuisiner sans déchets et accommoder les restes de repas.

    Ces formations gratuites, vous permettront aussi de connaître tous les trucs et astuces pour acheter malin, préférer les fruits et légumes de saison et bien conserver les aliments dans le frigo.

    Autant d'informations utiles qui vous permettront de réduire votre production de déchets organiques et de réaliser quelques économies au quotidien !

    La séance se déroulera en soirée et en semaine, durant 3h pour être clôturée par la dégustation des plats réalisés par le groupe.

    ATTENTION ! Pour la bonne organisation de ces ateliers,une inscription sera strictement obligatoire.

    Des brochures de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire sont disponibles en téléchargement gratuit sur ce site dans la rubrique Particuliers / Comment produire moins de déchets ? / Le Gaspillage alimentaire.

    • Par internet en choisissant ci-dessous le lieu et la date de votre choix

    • Par téléphone : 04/240 74 74 de 9h à 16h30

    • Inscription possible dans la mesure des places disponibles (max. 24 par séance)

    • Réservé aux habitants de la commune de la séance

    Une réservation par adulte et par ménage

     

  • Imprimer

    LA BELGIQUE, CINQUIÈME EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DU MONDE

    1129939721_B973686145Z_1_20140930091154_000_GRJ37DJLR_1-0.jpg

    La Belgique présente la cinquième plus lourde empreinte écologique mondiale selon le rapport «Planète Vivante» du Fonds mondial pour la Nature (WWF) publié mardi.

    Le Belge élève trop de bétail pour satisfaire son appétit de viande... ce qui contribue à l’empreinte écologique du pays… Lire la suite ...

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1113276  Photo > VINCENT ROCHER

  • Imprimer

    VOUS AVEZ UNE HAIE EN TACCUS BACCATA ? > BIOAGRICO TAILLE CONTRE LE CANCER GRATUITEMENT !

    Projet6.jpg

    Depuis 1994, Bioagrico consacre ses activités à la taille des haies de taxus baccata pour la fabrication de médicaments destinés à lutter contre le cancer du sein et de l’ovaire.

    Du 20 juin jusqu’à fin septembre, nous envoyons quotidiennement nos équipes sur le terrain pour tailler des haies de taxus dans toute la Belgique. Ces équipes sont constituées d’un collaborateur salarié ou indépendant et d’un ou de plusieurs étudiants, travaillant tous pour Bioagrico.

    Nous taillons les haies de taxus, aussi bien pour les particuliers que pour les services publics. Le résultat de la taille est ensuite traité pour en extraire le taxol.

    Si vous êtes intéressé par ce service sans frais, vous avez la possibilité d’introduire une demande au moyen du formulaire que vous trouverez sur ce site, après avoir pris connaissance de nos conditions.

    Vous pouvez également nous apporter le produit de la taille de votre haie, voyez ici nos adresses de livraison.

    Vos réponses à notre enquête vous permettent aussi de partager avec nous votre expérience de nos services.

    Si vous avez d’autres questions, il vous est toujours possible de nous contacter.

    Les Conditions

    Depuis déjà quelques années, nous récoltons le produit de la taille de taxus baccata (arbre toxique). Celle-ci se pratique une fois l’an en période estivale. Les jeunes aiguilles de la plante renferment de la baccatine, qui sert de base à un médicament qui est très important dans la lutte contre certaines formes de cancer.

    Cette année encore, Bioagrico récolte le produit de la taille des taxus, du 20 juin jusqu’à la fin septembre.

    Quelques conditions sont liées à la taille de votre haie de taxus:

    - Votre commune doit se situer dans une région dans laquelle nous sommes actifs.

    - La haie doit avoir une longueur minimum de 40 mètres.

    - La haie doit être taillée chaque année.

    Pour la production du taxol, nous ne pouvons utiliser que le produit d’une taille annuelle, étant donné que la teneur en baccatine est pratiquement nulle dans les taxus qui ont été taillés deux fois dans l’année.

    - La taille doit avoir lieu dans la période du 20 juin à fin septembre.

    - L’objectif est de récolter les aiguilles jeunes et vertes.

    JCD > je l’ai expérimenté pour vous l’année passée & ….. ça marche !

    La page d’accueil du site > http://www.bioagrico.be/frans/index.html

    Votre demande en Province de Liège > ICI

  • Imprimer

    LE GRAND NETTOYAGE DE PRINTEMPS DE CE 25 MARS AU CENTRE DE HANNUT

    DSCN2587.JPG

    Dans le cadre des journées ‘Hannut, ville propre’ qui se tiendront ce week-end, le personnel de l’administration communale, de la bibliothèque et de gestion centre-ville a retroussé ses manches ce mardi après-midi pour donner un grand coup de balai dans le centre- ville de Hannut.

    Ouvriers et employés,  ils étaient une quarantaine, ont balayé les trottoirs, ramassé les déchets et mégots jetés de ci de là, arraché les mauvaises herbes, lavé les poubelles publiques, nettoyé les parterres, … le tout dans la bonne humeur et sous un soleil printanier.

    Au-delà de l’opération de nettoyage, il s’agit avant tout de sensibiliser le citoyen à la propreté publique et notamment aux désagréments environnementaux liés aux petits déchets tels que les papiers et mégots.  Eveiller les consciences, changer nos petits gestes quotidiens pour un cadre de vie plus agréable.

     

    DSCN2564.JPG

     

    Journées citoyennes des 29 et 30 mars 2014

    Ce nettoyage est le prélude d’une grande opération citoyenne de propreté menée durant ce week-end. Pour la dixième année consécutive, le citoyen est en effet invité à nettoyer sa rue, son quartier, son village. Des points de rendez-vous sont fixés dans les villages concernés (voir site de la Ville). Diverses activités plus festives sont également organisées samedi soir dès 20 heures à l’Hôtel de Ville : parcours à la découverte de la chouette et observation des étoiles. En outre, la Ville de Hannut a été reconnue lauréate de l’action Earth Hour du WWF ; dans ce cadre, la Ville accueillera un quatuor folk (violon, cornemuse, clarinette et percussions), un maître danseur et les élèves de l’Académie de Hannut.

    Article précédent avec les détails > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2014/03/25/journee-environnement-ce-we-a-hannut-soyez-nombreux-105085.html

    Pour plus de renseignement : Florence Degroot, Echevine de l’environnement

    Source > Com.Presse > www.hannut.be