- Page 5

  • HANNUT > RENDEZ-VOUS « AUTOUR DE L’ENVIRONNEMENT » À VENIR PROCHAINEMENT … Bientôt les détails …

  • POLLUTION À MOXHE (HANNUT) > L’ASBL AU FIL DE L’EAU VA SE CONSTITUER PARTIE CIVILE

    L’ASBL Moxhe au fil de l’eau organisait ce week-end les balades à Moxhe.

    Une dixième édition qui, malgré la pollution de la rivière La Mehaigne fin août, a pu avoir lieu. Les barques ont été mises à l’eau. Cette activité phare a donc une fois de plus, réuni de nombreuses familles.

    L’événement se tenait dans le cadre des journées européennes du patrimoine.

    Pour rappel, la rivière a été victime d’une pollution. De l’engrais liquideà base d’azote s’était déversé dans la Mehaigne. «  Un fermier avait rempli sa cuve d’engrais liquide. Celle-ci avait alors explosé, et malgré son bassin de rétention, 20.000 litres s’étaient déversés dans la rivière », explique le président de l’ASBL.

    En tout 90 % des poissons qui peuplaient la rivière ont alors péri. « L’azote contenu dans l’engrais a besoin de pomper l’oxygène dans l’eau pour pouvoir s’échapper. Cette privation d’oxygène est la cause du décès des poissons », précise un bénévole.

    Heureusement, les balades en barque ont donc tout de même pu être maintenues. «  Les dernières analyses de l’eau réalisées jeudi ont montré qu’il y avait à nouveau de l’oxygène dans l’eau », explique Céline Bolkaerts, secrétaire de l’ASBL.

    Même si cet accident désagréable n’est plus qu’un mauvais souvenir, les membres de l’ASBL ne comptent toutefois pas en rester là.

    «  L’ASBL compte … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/124431

    Hermes, un habitué

    «  Je le fais chaque année depuis qu’ils ont commencé l’activité et le décor est systématiquement différent en fonction de la météo. C’est une  … http://huy-waremme.lameuse.be/124431

    Source > sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 11/09/2017

  • HANNUT: LA VOITURE PERCUTE UN PARTERRE, UN ARBRE ET DEUX POTEAUX

    Un Hannutois de 36 ans, seul en cause, a été victime d’un accident de la route ce samedi matin.

    Sous influence de l’alcool, il a percuté un parterre, un arbre et deux panneaux de signalisation, dans le centre-ville de Hannut.

    Il était 6h10 environ quand un accident de la route est survenu au carrefour formé par la place Henri Hallet et la rue Albert 1 er , à Hannut, ce samedi matin. Un Hannutois, né en 1981, était seul en cause.

    Alors qu’il circulait en direction de Huy, il a, pour des raisons jusqu’alors indéterminées, heurté un parterre. Le conducteur a percuté deux poteaux de signalisation en métal (qui se sont retrouvés sous son véhicule) et a arraché un arbre.

    Le trentenaire n’a pas été blessé mais il se trouvait sous l’influence de l’alcool.

    La zone de police Hesbaye Ouest a constaté les faits, tandis qu’un ouvrier communal a été appelé sur place afin de dégager et nettoyer la voirie des divers objets qui y avaient été projetés.

    Source en ligne libre > Ed sur > http://www.lameuse.be/1932895

  • LES COMMERÇANTS DE HANNUT FÊTENT LA RENTRÉE

    Le dernier week-end de septembre, les commerces seront en fête à Hannut.

    Clou des animations proposées le dimanche dans les rues piétonnes de la ville : un vélo pas comme les autres qui vous mettra la tête à l’envers.

    Il ne faut pas être un cascadeur, professionnel pour tester gratuitement le Space bike (vélo looping) qui sera installé le dernier week-end de septembre à Hannut. Il faut juste avoir le cœur bien accroché et surtout réserver (*) son ticket à partir du 15 septembre. «  C’est une attraction qui a effectivement du succès », confirme Martine Cornelis qui s’appuie sur l’expérience vécue à Mouscron, lors de la braderie d’été. «  C’était une initiative de la Gestion-Centre-ville qui avait décidé de le louer pour les enfants. Ils ont adoré. »

    D’où l’idée de la gestionnaire hannutoise de proposer la même animation pour « Hannut fête la rentrée », l’événement d’automne de l’UCCH. Il est programmé le 30 septembre et 1er octobre prochains. Le dimanche, les grands axes commerciaux de la ville (rue Albert Ier, rue Zénobe Gramme, depuis Chez Mister Papate aux cafés, et rue de Tirlemont) seront fermés à la circulation, de 10 à 17h30, De nombreuses animations égayeront alors les rues du centre.

    Au programme : ... La suite sur votre journal LA MEUSE de ce lundi 11/09/2017

    L’événement coïncidant avec le dernier Petit Marché artisanal de la saison, il devrait donc y avoir du monde ce 1er octobre.

    (*) Réservation pour le vélo à l’adresse suivante : Martine@4280.be

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/124283

    L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 11/09/2017

  • HANNUT > LE MÉTIER DE POMPIER SÉDUIT LES JEUNES

    Le Capitaine Fabian Fraiture nous l’a confirmé ce dimanche lors de la journée Portes ouvertes

    Les pompiers de la zone de secours de Hesbaye organisaient ce dimanche leurs traditionnelles journées portes ouvertes. Une édition particulière qui a réuni la police, l’armée et les pompiers au poste d’incendie de Hannut.

    Un événement qui permet d’informer la population sur le métier de pompier et les possibilités de recrutement.

    Les pompiers de la zone de secours de Hesbaye organisaient ce dimanche leurs traditionnelles journées portes ouvertes au poste d’incendie de Hannut. Une journée spéciale qui, pour la toute première fois, a réuni pompiers, police et armée. Soit autant d’acteurs qui veillent au quotidien à la sécurité et au bien-être de la population.

    Une grande première qui a été rendue possible grâce à la collaboration de l’amicale des pompiers et de l’amicale de la police de la zone de Hesbaye-Ouest, créée en avril 2017.

    « L’esprit de convivialité est quelque chose qui me tenait à cœur. De plus, cela montre que certes, nous travaillons ensemble sur le terrain mais aussi dans l’amusement », Cédric Deguin, président de l’amicale de la police. Cette nouvelle collaboration a permis … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 11/09/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/124541

    Source > CL sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    Photo Raphael Markus sur FB

  • HANNUT > CE LUNDI 11 SEPTEMBRE > CONFÉRENCE> « CHOC OU DIALOGUE DES CIVILISATIONS »

    > Henri Deleersnijder - Professeur d'histoire licencié en Arts et Sciences de la Communication

    La rentrée académique de nos conférences démarre avec le thème du "dialogue des civilisations". Vaste programme, mais réflexion d'une brûlante actualité.

    > 11 septembre 2017 - 14h (Salle de l'Académie)

    Face à la poudrière dans laquelle semble s’enfoncer le monde, au Proche-Orient d’abord mais aussi dans ce village planétaire qu’est devenue notre planète, il est grandement urgent de tenter de faire un état des lieux, même si l’entreprise peut paraître un tantinet présomptueuse. Et pourtant, c’est ce défi que cet exposé veut relever.

    Il le fera à l’éclairage de l’histoire cette grande pourvoyeuse de compréhension et en s’efforçant d’expliquer au mieux ces mots qui sont maintenant suremployés dans les médias :djihadisme, guerre sainte, croisade, terrorisme, radicalisation, Daech, chiites/sunnites, etc. Encore une fois, la mise en perspective historique des événements permet d’en décrypter les soubassements. Car, trop souvent, notre regard est captivé par l’info en continu, ce qui lui empêche de percevoir comme cela devrait l’être les mouvements du temps long, ces courants sociopolitiques profonds et durables que l’écume de l’actualité dissimule aux regards fascinés par l’instantané.

    Face aux défis majeurs auxquels les peuples sont confrontés, et en se préservant à la fois de tout angélisme ou de tout catastrophisme, ne sont-ils pas condamnés à s'entendre ?

    > Rue des Combattants, 1 à 4280 Hannut - Salle de l'Académie

    >Prix : 8€ / Article 27

    > Réservations : 019/51.90.63

    Possibilités d'abonnements pour les conférences - INFO : 019/51.90.63

    Source > CCH > https://www.centreculturelhannut.be/conférence-choc-ou-dialogue/

  • HANNUT > À PARTIR DE CE 13 SEPTEMBRE > EXPOSITION « PETIT POILU » À LA BIBLIOTHÈQUE !

  • HANNUT > SECURITE ROUTIERE > 4 ROUES >< 2 ROUES = PAS TROP PRÈS, S’IL VOUS PLAÎT

    Une action du GRACQ sur Hannut du 13 au 22 septembre

    Dépassé par un véhicule qui le frôle à grande vitesse, Matías perd le contrôle de son vélo, touche le trottoir et… se casse la figure. 

    Sonné, il rentre chez lui avec des ecchymoses et une roue tordue. Heureusement, tous les cyclistes ne terminent pas dans le décor après un dépassement dangereux, mais garder au moins un mètre de distance lors d’une telle manœuvre, c’est une règle qu’il convient de rappeler aux automobilistes.

    La vitesse et la masse d’une voiture provoquent un déplacement d’air susceptible de déstabiliser un usager plus léger si celui-ci est frôlé de trop près. Par ailleurs, un cycliste peut avoir à s’écarter de sa trajectoire pour éviter un obstacle (un nid de poule, une portière, etc.). Il convient donc à l’automobiliste de prévoir ces cas de figure, et d’adapter ses dépassements.

    En Belgique, faute d’infrastructure adaptée, il n’est pas rare pour un cycliste de se retrouver sur un tronçon inadéquat, soumis à la bonne conduite des automobilistes. Dans les cas les moins graves, les mauvais dépassements ne se contentent pas de provoquer un sentiment d’insécurité, ils dissuadent aussi certains de monter en selle.

    La distance de dépassement est une préoccupation dans d’autres pays. En Tasmanie, le gouvernement a réalisé une vidéo humoristique, où le respect de la distance de dépassement est comparé aux distances sociales (dans les thermes, le bus, aux urinoirs) : c’est une question de respect. Au Royaume-Uni, l’opération des forces de l’ordre « Be Safe, Give Space. » a rencontré un franc succès. Un policier circulait en civil à vélo et lorsqu’il se faisait dépasser de trop près, l’automobiliste fautif était arrêté plus loin pour recevoir… une leçon ! À l’aide d’un tapis éducatif, un agent de police lui (ré)expliquait les règles de dépassement au lieu de lui donner une contravention. Cette campagne a d’ailleurs séduit l’association cycliste Cycling UK, qui a mené une levée de fonds pour acheter des tapis didactiques pour les forces de l’ordre de tout le pays.

    Et chez nous ?

    Notre code de la route indique qu’un conducteur doit maintenir une distance latérale d’au moins un mètre entre son véhicule et le vélo qu’il dépasse. Toutefois, le GRACQ a profité d’une révision du code de la route pour réclamer la même règle qu’en France : 1 m de distance en agglomération et 1,5 m hors agglomération. Cela en ravira plus d’un, car selon une enquête IBSR, se faire frôler par les automobilistes arrive en troisième position des comportements irritants selon les cyclistes, surtout en Wallonie.

    Convaincu de l’importance de la thématique, et en collaboration avec l’AWSR et la FFBC, le GRACQ lance également une campagne de sensibilisation sur ce sujet. Elle est le résultat d’un processus participatif : le thème a été choisi en AG, et le message et les outils ont été déterminés par les membres lors d’une réunion et ensuite via un sondage envoyé à l’ensemble de nos locales. Résultat ? Une vidéo d’animation humoristique va être diffusée sur le web (nous comptons sur vous pour la relayer massivement !).

    Un autocollant a également été créé. Décollable sans laisser de traces, il permettra aux automobilistes de se montrer solidaires des cyclistes tout en diffusant le respect de la règle de dépassement. Posez-le dès aujourd’hui sur votre vitre arrière ! Vous n’avez pas de voiture ? Offrez l’autocollant à un ami, un voisin.

    Vous souhaitez en distribuer ? Contactez-nous (info@gracq.org). > Le site > https://www.gracq.org/ > Sur Facebook > https://www.facebook.com/gracq/

    MERTZ

     (Autocollants disponibles à l’administration communale de Hannut à partir du 13/09)

    À vous de jouer

    Distances de dépassement

    Respecter la distance autorisée lors d’un dépassement est essentiel pour garantir la sécurité des cyclistes, ici comme ailleurs. La législation diffère d’un pays à l’autre, mais on constate qu’en de nombreux endroits du monde, des associations cyclistes soulignent l’importance d’objectiver et de rappeler la règle. Respecter la distance légale, réduire sa vitesse, c’est un minimum.

    Vous êtes également sensible à cette problématique ? Le GRACQ vous propose d’agir !

    Basée sur les idées et les demandes formulées par nos membres et sympathisants, notre campagne « distance de dépassement » se compose d’outils, soit autant de leviers à actionner pour améliorer la sécurité sur les routes pour tous

    Identifions-nous 

    En posant à l’arrière de votre voiture l’autocollant « 1m », vous signalez aux cyclistes que vous les respectez, mais vous rappelez aussi la règle à tous les automobilistes qui vous suivent ou qui s’arrêtent derrière vous à un feu rouge ou dans les bouchons. Rien ne vous oblige à garder cet autocollant ad vitam… vous pourrez au moment souhaité l’enlever sans peine, car il ne laisse pas de trace sur la vitre !

    Source > Ph.L.-GRACQ Hannut