- Page 5

  • ATTENTION, LE NOMBRE DE FAUX BILLETS SAISIS EN BELGIQUE AU PREMIER SEMESTRE A AUGMENTÉ !

    Quelque 18.085 faux billets en euros ont été saisis en Belgique au premier semestre.

    Un chiffre certes en hausse mais qui reste très limité par rapport aux vraies coupures en circulation dans le pays, dont le nombre est estimé à 500 millions, indique lundi la Banque nationale de Belgique

    Dans le reste du monde, quelque 331.000 faux billets ont été retirés de la circulation de janvier à juin 2017, avait annoncé vendredi la Banque centrale européenne. Cela représente une baisse par rapport au second semestre 2016. Ces trois dernières années, le nombre de fausses coupures saisies a varié entre 331.000 et plus de 500.000. Cela reste toutefois marginal au regard des plus de 20 milliards de billets actuellement en circulation, qui représentent une valeur totale de 1.100 milliards d’euros.

    Les coupures de 20 et 50 euros comptent à elles deux pour 85% des billets contrefaits saisis en Europe. Un phénomène quasiment identique en Belgique (78%).

    Le risque d’être confronté à de faux billets reste donc faible, d’autant plus que vérifier l’authenticité d’un billet ne prend que quelques secondes avec la méthode ’toucher, regarder, incliner’, ce qui rend aisée la détection des billets suspects et décourage la contrefaçon, souligne la Banque nationale.

    Presque tous les faux billets saisis (96,7%) l’ont été au sein de la zone euro, pour 2,3% en dehors de celle-ci mais tout de même au sein de l’Union européenne, et 1% ailleurs dans le monde.

    Source libre en ligne > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1892213

    Illustration > Photo News

  • CE LUNDI 24 JUILLET > « CINÉ TRANSAT » À LA DIME AVEC LE FILM ‘’KEEPER’’

    20H: « KEEPER» > UN FILM DE GUILLAUME SENEZ

    Maxime et Mélanie s’aiment. Ensemble, ils explorent leur sexualité avec amour et maladresse. Un jour, Mélanie découvre qu’elle est enceinte. Maxime accepte mal la nouvelle, mais peu à peu se conforte dans l’idée de devenir père. C’est maintenant décidé : du haut de leurs quinze ans, Maxime et Mélanie vont devenir parents…

    Avec Kacey Mottet Klein, Galatea Bellugi, Catherine Salée

    ICI > Bande annonce Keeper

    Six lundis de l'été, et rien que du belge, dans une ambiance conviviale et à un prix démocratique. Ça commence déjà le 3 juillet !

    Avant cela, pour rappel, le dernier bal de la saison ce vendredi avec Au pied levé. Festif, coloré, sans tambour ni trompette.

    Petits bonheurs d'été ...

    Septième édition de notre Ciné Transat !

    Pour rappel, nous mettons un grand écran dans la salle, un projecteur vidéo et un bon système de son 4.1. A 19h30 chaque lundi - ou presque- ouverture des portes, du bar, de la terrasse. Arrivée des spectateurs munis de leurs transats, fauteuils de jardin et autres systèmes D rivalisant de confort. Salutations, papotes, installation dans la salle, ravitaillement au bar (bières artisanales, jus de fleurs de sureau, petit vin blanc, Simone a Soif, sirop de thé vert à la menthe ...)

    A 20h, projection du film

    Après la projection, réouverture du bar pour ceux qui souhaitent échanger ou juste profiter de la fin de la soirée.

    C'est simple, c'est convivial, c'est riche en découvertes et en rencontres, des petits bonheurs au mitan de l'été.

    Pour ceux qui viennent à vélo ou en Smart, les chaises de la Dîme sont bien sûr à disposition. Et pas de parapluie puisque cela se passe dans notre salle.

    Entrée : 3€

    Article 27 : 1,25€ pour 2 séances

    Les autres films > http://www.fermedeladime.net/?projects=six-lundis

    FERME DE LA DIME > 248 RUE DU BARON D'OBIN > 4219 WASSEIGES > 081 85 63 74

  • CE SAMEDI 29 JUILLET > LE THÉÂTRE DES GALERIES À LA FERME DE LANGE À BERTRÉE (HANNUT) « RÉSERVATIONS OUVERTES »

    La Compagnie des Galeries en tournée, à Hannut, depuis plus de 25 ans !

    Dirigé par David Michels, le Théâtre des Galeries est bien réputé à Bruxelles. Animé par la volonté de divertir le public à bon escient, le Théâtre des Galeries propose depuis plusieurs années, la Tournée des Châteaux.

    Hannut, accueille la Compagnie pour une représentation théâtrale en plein air depuis plus de 25 ans. En 1992, c’est dans la cour du Château de Blehen que le spectacle avait eu lieu. Sept courtes pièces drôles et souvent incisives de Courteline avaient été choisies.

    Le Théâtre des Galeries fidèle à son image de théâtre de divertissement a toujours enchanté le public hannutois qui remplit chaque année les gradins installés par le Centre culturel.

     Ce dernier atteint ainsi l’un de ces objectifs qui est de mettre en exergue le Patrimoine local. Ainsi, la tournée des Châteaux est passée par plusieurs villages et sites intéressants de l’entité hannutoise : La Ferme d’Avernas-Le-Bauduin, La Ferme de Lange à Bertrée, Le Château de Villenfagne à Blehen, le Château de Merdorp, …

    Le samedi 29 juillet 2017, la Compagnie des Galeries revient à la Ferme de Lange à Bertrée. « Le Prénom » de Matthieu Delporte et Alexandre de la Patellière, une comédie décapante et irrésistible qui se moque de manière insolente de nos certitudes petites-bourgeoises et de nos hypocrisies sociales, amicales et conjugales sera présentée au public hannutois.

    Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à diner chez Elisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse, on le presse de questions sur sa future paternité. Quand on lui demande s’ils ont déjà choisi un prénom pour l’enfant à naitre, sa réponse plonge la petite assemblée dans le chaos…

    Une comédie de mœurs impitoyable qui se moque de manière insolente de nos certitudes petites-bourgeoises. La satire drôle, décapante et irrésistible, de nos hypocrisies sociales, amicales et conjugales…

    Avec ‘Le Prénom’, Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière s'en sont donné à cœur joie !

    Dans un environnement conjugal somme toute assez banal, traversé de tensions quotidiennes, quelques amis réunis pour un dîner convivial en viennent en effet à se dire leurs quatre vérités, quitte à oser de surprenantes révélations...

    La mise en scène de Martine Willequet est d’une redoutable efficacité. Le rythme de cette pièce aux répliques cinglantes et à l’humour mordant ne faiblit pas une seconde et va crescendo grâce au jeu des comédiens.

    En maniant avec habileté et beaucoup d'humour le jeu de la vérité, ‘Le Prénom’ joue avec nous de la meilleure des manières, en nous rappelant que le théâtre, royaume de l'illusion, n'est peut-être pas toujours moins vrai que la vie !

    C'est incisif, rapide, mordant, saignant même, et irrésistiblement drôle.

     « Le prénom » parle de la société avec humour et profondeur. En fins connaisseurs de la complexité des rapports humains, les auteurs ont construit une pièce très actuelle, une comédie grinçante et jubilatoire, pétrie d’humanité.

    A voir absolument!

    Les billets sont en vente à la Librairie Hesbignonne, rue de l'Eglise (Hannut - Centre).

    > Ferme de Lange > Rue de Cras Avernas, 11 -  4280 Bertrée

    >Tarif : 15 euros - Article 27 : 1,25 euros

    Réservation : 019/ 51 90 63

    Mode et délai de paiement : Attention : Seul le paiement valide votre réservation.

    Merci dès lors d'effectuer ce paiement dès que possible au IBAN BE17 0682 2500 0621

    Avec en communication : Nom - Prénom / Théâtre en plein air 29 juillet 2017

  • CONNAISSEZ-VOUS LA SECTION ARTS DU COLLEGE SAINTE-CROIX A HANNUT ?

    Elle s’adresse à tous les jeunes à partir de la 3e jusqu’à la rhétorique.

    Cette section de transition dispense un enseignement général et initie les étudiants aux différentes formes d’arts d’aujourd’hui. La section ARTS est exclusive dans la région et permet aux jeunes désireux de suivre une formation artistique de ne pas trop s’éloigner de la résidence familiale.

    Les cours sont assurés par des artistes professionnels de renommée. Ils comprennent, par semaine, 4 heures de création artistique, 1 heure de technologie des arts, 2 heures d’histoire de l’art et 1 heure d’initiation musicale. Vincent Ramirez et Marie-Pierre Delsa sont professeurs d’arts plastiques, Anne Barnich, professeur d’histoire de l’art et de technologie, Irina Velishkevich enseigne la musique.

    Après la dernière année de transition, les étudiants auront la possibilité de poursuivre des études d’architecture, de décorateur, d’infographiste, de graphiste, de bédéiste, d’artiste-peintre, de sculpteur, de photographe, de cinéaste, d’enseignants, et autres métiers liés aux Beaux-Arts. Cette section ouvre également la porte à d’autres domaines d’études que l’art en offrant une formation générale tout en développant la créativité.

    S’initier à des techniques artistiques, c’est s’ouvrir à d’autres langages et à d’autres imaginaires. Se faire citoyen du monde en posant un regard critique et personnel sur son environnement.

    Quelle aubaine pour les jeunes désireux de découvrir le monde artistique.

    Rue de Crehen, 1, 4280 Hannut> 019519450 > Le site > http://www.collegehannut.be/

    Source > Alain BRONCKART, Passeur d’art

  • DES GÉANTS À HANNUT … (PHOTOS & VIDEO)

    De nombreux chars insolites circulaient dans le cortège folklorique hannutois du 21 juillet

    Une trentaine de chars ont circulé ce vendredi après-midi dans Hannut pour la fête nationale. Un cortège qui rassemblait des groupes folkloriques et insolites.

    Des centaines de personnes étaient rassemblées sous le soleil hannutois ce vendredi pour le cortège folklorique de la fête nationale. En tête de file de celui-ci, se trouvaient les Chevaliers de l’ordre de l’ours.

    Un groupe d’Andenne dont fait partie Philippe Bernard (56). Cet Andennois participe à ce genre d’événements depuis près de 50 ans. « J’avais 7 ans que je me déguisais déjà en ours », sourit-il, sous son épais costume de chevalier. « À Andenne, c’est un peu comme si on naissait ours. » L’animal fait référence ici à Charles Martel, âgé de moins de dix ans, qui aurait tué un ours qui terrorisait Andenne au 7 e siècle.

    Plus loin dans le cortège, on pouvait voir des chevaux ainsi que des chouettes dressés par la compagnie Equus Noctis. « Voilà cinq ans que nous participons à ce cortège grâce à l’organisateur qui nous invite », indique Evy Moureau. Des animaux à qui il faut apprendre à rester calme au milieu de la foule. « C’est quelque chose qui nécessite beaucoup d’entraînement », continue-t-elle. « On les habitue petit à petit avec des stimulus de plus en plus forts. Pour les volatiles, qui ont à la base une ouïe bien plus développée que la nôtre, on prend ceux qui sont le moins sensibles au bruit. »

    Si vous étiez dans les rues hannutoises pour l’événement, le char des Zin’Pliké ne vous a sans doute pas échappé. Leur thème cette année : TomorrHomeLand. « Voilà dix ans qu’on participe à ce cortège », explique le Hannutois Renaud Rigot (32). « En tant de temps, on a accumulé beaucoup de matériel que l’on stocke dans un hangar », précise-t-il. « Cette année, on a décidé de faire le Tomorr’HomeLand. » Comme son nom le suggère, ce char du cortège vivait … La suite, sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 22/07/2017

    Source > J.G. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 22/07/2017

    Illustration > JCD

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/105889

  • PROCHAINEMENT > BALADES À MOXHE (HANNUT) 2017> LE WEEK-END DES 9 & 10 SEPTEMBRE 2017.

    Au programme :

    • Balade en barques (aller/retour) avec embarquement à La Solive
    • Balade « nature » (commentée par des guides)
    • Balade sensorielle
    • Balade en zone humide (explication du contrat rivière)
    • Balade contée (des histoires pour petits et grands)
    • Balade historique & architecturale (l’évolution d’un village de Hesbaye)
    • Balade pédestre
    • Balade quiz dans le village
    • Balade à dos d’ânes
    • Balades « petit train »
    • Démonstrations de chiens de troupeaux (avec moutons, oies, canards)
    • Ateliers nature (des ateliers didactiques sur notre environnement)
    • Atelier bricolage
    • Tir à l’arc
    • Circuit de tracteurs pour enfants
    • Grimage
    • Parcours aventure gonflable
    • Nombreux exposants & artisans
    • Ouverture et visite commentée de l’église dans le cadre des « Journées du Patrimoine 2017 » (navette au départ du site)
    • Navette vers un parking aisé
    • Bar à cocktails
    • Bar à vins
    • Bar à bières spéciales et régionales
    • Espace détente
    • Pains-saucisses, hamburgers USA, assiettes apéritives de fromages et de saucissons, glaces, gaufres, gaufres aux légumes, crêpes, …

    Le samedi : (A partir de 10h00, accès unique par la rue de la Solive)

    • La fanfare de Braives,
    • Spectacle de cirque, orgue de Barbarie, …
    • Sous chapiteau, cochon fermier à la broche et buffet crudités en soirée
    • Grand feu d’artifice sur les rives de la Mehaigne à 22h00
    • Animation par DJ Maxoumix

    Le dimanche : (A partir de 10h00, accès unique par la rue de la Solive)

    • La fanfare « Les taupes qui boivent du lait »
    • La fanfare royale d’Orp,
    • Jongleur de feu, … et diverses surprises...

    Une organisation de l'asbl Moxhe au fil de l'eau

    "Moxhe au fil de l'eau" est une asbl villageoise soucieuse de faire (re)découvrir et protéger l'extraordinaire patrimoine naturel de son village, développer les liens entre les habitants, préserver et protéger le milieu rural, les actions culturelles et le bâti historique.

    L’asbl organise chaque année, grâce à une dérogation exceptionnelle accordée par la Région wallonne, un week-end "balade" autour de la rivière "La Mehaigne" (4280 Hannut) attirant près de 2000 personnes.

    La rivière ici, isolée dans les plaines, est un trésor conservé de par son accès difficile et de par la beauté des paysages qu'elle traverse. Depuis la création de cet événement, un réel progrès a été constaté concernant la pollution, le respect, l'entretien de la rivière, et l'absence désormais de déchets en tout genre.

    Le village s'anime fortement durant ce week-end et les aidants de tous les quartiers adoptent un réel esprit d'entraide et de convivialité autour d'une même cause.

L'asbl « Moxhe au fil de l’eau » s’occupe également d'une journée pour la Saint-Nicolas, de la création et la gestion d’un sentier, d’un souper entre villageois, de l'entretien des bacs à fleurs du village, d'animations potagères dans l'école, de la gestion de la pêche Moxhe/Avin, de la surveillance du cours d'eau et des plantes invasives, d'un contact avec les anciens, de la bénédiction St-Sauveur à Pâques, d’animations de cohésion sociale ou tournées vers « demain », de la relation avec le contrat rivière, d’un partenariat avec le développement rural, de la mise en application du plan communal de développement nature.

    "Moxhe au fil de l'eau" s'attache à tous les événements du village et a dans ses cartons encore plein d’autres projets…

  • SAFRAN AERO BOOSTERS (EX TECHSPACE) A HERSTAL VA ENGAGER 280 PERSONNES

    Avec 678 millions de chiffres d’affaires et 1.450 personnes à son service, Safran Aero Boosters, poursuit son ascension en engageant 280 personnes supplémentaires sur deux ans.

    Un engagement qui s’explique par un développement conséquent des infrastructures de la boîte suite au succès des technologies aéronautiques qui y sont développées.

    La société Safran Aero Boosters (anciennement Techspace Aero) a débloqué 140 millions sur plusieurs années pour permettre son déploiement économique. « Il s’agit d’un plan industriel qui vise à préparer l’entreprise aux nouveaux boosters (compresseurs basse pression, ndlr) et équipements à produire dans les années futures. En effet, le carnet de commandes comprend différents boosters pour de nouveaux moteurs d’avion, dont un en particulier, le LEAP, destiné aux nouveaux moyen-courriers, qui connaît une montée en cadence assez exceptionnelle », explique Joëlle Wathelet, porte-parole. Avant de poursuivre que, « ce moteur de nouvelle génération répond aux besoins des grands avionneurs mondiaux avec des améliorations significatives en termes de performances énergétiques et environnementales. Il est entré en service sur l’A320neo en août 2016 et doit entrer en service en 2017 sur le 737 MAX de Boeing et en 2018 sur l’avion chinois C919 de COMAC. »

    Système de compagnonnage

    Un déploiement qui va de pair avec une revalorisation du personnel. Il va sans dire que la société est un des plus gros pourvoyeurs d’emploi. Après l’embauche de 140 personnes en 2016 dont 60 ouvriers spécialisés, 30 employés et 50 cadres, ce sont 280 profils supplémentaires qui devraient être engagés. « Safran Aero Boosters prévoit d’embaucher 280 personnes en deux ans. Il s’agit de métiers techniques de plus en plus difficiles à trouver sur le marché. Nous recherchons des usineurs, des soudeurs, des mécaniciens, des bacheliers en électromécanique et des ingénieurs. Une fois le profil recruté, nous le formons aux standards de l’aéronautique notamment par un parcours de compagnonnage en ce qui concerne les ouvriers. »

    L’entreprise reconnaît ainsi avoir … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://liege.lameuse.be/104513

    Source > http://liege.lameuse.be/104513

    Premier contact sur > https://www.safran-aero-boosters.com/contact

    Proposition de Stage en entreprise > https://www.safran-aero-boosters.com/fr/offers/offres

    Actuellement > 46 offres en ligne > https://www.safran-aero-boosters.com/fr/offers

    Le site de la société > https://www.safran-aero-boosters.com/fr

  • LA CULTURE DU FRITKOT RECONNUE AU PATRIMOINE IMMATÉRIEL DE LA BELGIQUE (VIDÉOS)

    Les ministres de la Culture et de l’Agriculture des entités fédérées ont tenu jeudi à l’Atomium la session académique liée à la reconnaissance de la culture du fritkot belge au patrimoine immatériel de la Belgique.

    Une procédure à l’Unesco n’est pas encore à l’ordre du jour.

    La Communauté flamande a reconnu cette culture en 2014, alors que la Fédération Wallonie-Bruxelles a fait de même en 2016. Cette année, c’était au tour de la Communauté germanophone, le 13 avril, alors que la Région bruxelloise a inscrit en juin cette culture à son inventaire du patrimoine culturel immatériel.

    La Belgique compte quelque 5.000 friteries sur son territoire. Elle a produit 4,4 millions de tonnes de pommes de terre transformées l’an dernier et est le premier exportateur mondial de pommes de terre surgelées.

    Cette reconnaissance de la culture du fritkot constitue un bon exemple de ce que l’agriculture peut apporter à la culture et inversement, a commenté René Collin, ministre wallon de l’Agriculture.

    Si une procédure de classement à l’Unesco a été évoquée par l’un ou l’autre acteur présent, aucune demande officielle n’a encore été introduite auprès de l’organisation onusienne. «Ceux qui devaient d’abord se rendre compte de ce patrimoine, c’est nous les Belges», a indiqué Bernard Lefèvre, président de l’Union nationale des frituristes (Unafri). «Une éventuelle candidature à l’Unesco nécessiterait beaucoup de travail», a-t-il ajouté avant d’être incité par le prince Laurent, présent à la session académique, à frapper à la porte de l’Unesco. «La pomme de terre est le plat social par excellence», estime le prince qui a été intronisé jeudi au sein de l’Ordre national du Cornet d’or. «En outre, elle est plus populaire en Belgique qu’en France. En France, c’est un mets. En Belgique, c’est un folklore», a-t-il souligné.

    La bière à l’Unesco

    Lefèvre a alors précisé qu’une démarche auprès de l’Unesco ne dépendait pas que de l’Unafri. Le Conseil du fritkot fondé en 2013 et composé de représentants du monde professionnel (Apaq-W, Belgapom, Boerenbond, Unizo, Vlam...) et le monde politique devraient se mobiliser.

    La culture de la bière belge a été inscrite au patrimoine immatériel de l’Unesco le 30 novembre dernier. La candidature de la bière belge avait été introduite il y a deux ans, par le biais de la Communauté germanophone, afin d’éviter la longue file d’attente qu’aurait dû suivre le dossier s’il avait été déposé directement par la Belgique, la Flandre ou la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Voir les vidéos en ligne sur le site source > http://www.sudinfo.be

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1889874

    Illustration > Photo News