Imprimer

EN BELGIQUE, DES ADOLESCENTS UTILISENT DU SIROP POUR LA TOUX COMME DROGUE !

L’Agence fédérale des médicaments met en garde contre ses dangers

L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé a mis en garde contre l’utilisation par les adolescents de sirop pour la toux, à des fins psychotropes.

Mardi, l’AFMPS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé) a prévenu les pharmaciens d’un phénomène prenant de l’ampleur, notamment chez les adolescents. À des fins récréatives et psychotropes, de plus en plus de personnes utilisent le dextrométhorphane présent dans les sirops pour la toux.

Évidemment, en petite quantité, ces sirops sont de simples médicaments, délivrés sur ordonnance, ou même en vente libre. Mais s’ils sont consommés abusivement, cela devient une drogue, la « DXM », pouvant faire naître des effets allant de l’euphorie, à une sensation de distorsion visuelle et temporelle (impression que le temps ralentit), jusqu’à une sensation de mort imminente, pour les prises les plus importantes.

 « En cas de surdosage, le dextrométhorphane peut provoquer, entre autres, confusion, somnolence, vertige, stupeur, agitation, convulsions, dépression respiratoire, mydriase, troubles du système nerveux central, syndrome sérotoninergique voire coma, détaille l’AFMPS. La consommation simultanée d’alcool peut amplifier ces effets. »

En conséquence, l’agence fédérale des médicaments met en garde les pharmaciens : « Comme pour tous les médicaments, les pharmaciens doivent s’assurer de leur bon usage et ne devraient pas les délivrer en cas de suspicion d’usage abusif.

La prudence est particulièrement recommandée chez les adolescents et les jeunes adultes, ainsi que chez les patients ayant des antécédents d’abus de médicaments ou de substances psychoactives. »

Source libre > https://www.sudinfo.be/id103343

Illustration > Capture d’écran YouTube

Les commentaires sont fermés.