Imprimer

THISNES (HANNUT) > DERNIÈRES REPRÉSENTATIONS CE W.E. > « LI CRÈYACION DÈ MONDE ».> PIÈCE EN WALLON

La troupe de théâtre « Le rideau Thisnois » joue sur les planches une pièce entièrement en Wallon, à la salle du Patria à Thisnes.

Les acteurs seront encore sur scènes les 1 et 2 décembre.

La troupe de théâtre « Le Rideau Thisnois » jouera sur scène, à la salle Patria à Thisnes, une pièce complètement en wallon les 1er et 2 décembre. Le titre de la pièce sur l’affiche annonce déjà la couleur : « Li crèyacion dè Monde ».

« C’est une pièce en trois actes. Les deux premiers concernent la création du monde et le dernier est sur le déluge avec Noé », explique Lucien Ledoux, l’acteur qui joue Nouwé (Noé en wallon). Les actes sont joués à travers différents sketchs en duo. En tout, 27 acteurs défilent sur les planches.

 « Il y a de l’autodérision dans la pièce. André Mottet, le scénariste qui habite Thisnes, réalise quelques allusions à des habitants du village », confie Lucien Ledoux. Les décors ont été réalisés par Francine Balade, une artiste peintre de Jauche. Quant à la mise en scène, c’est Fernand Petitjean qui s’en est occupé. « Il vient de Remicourt et il a joué plusieurs années sur scène », atteste Lucien Ledoux.

Prix : 7 euros, horaires : 16/11 à 19h30, le 18/11 à 14h30, le 01/12 à 19h30 et le 02/12 à 14h30, lieu : Salle Patria (rue des chiroux), réservation par téléphone auprès de Lucien Ledoux (019/302269)

Source en ligne de SB > https://huy-waremme.lameuse.be/294931

Voir les détails pratiques des dates & réservations sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/10/17/thisnes-hannut-theatre-en-wallon-avec-le-rideau-thisnois-li-265778.html

LE MOT DE BRUNO HEUREUX À PROPOS D’ANDRÉ MOTTET & LA PIÈCE "LI CRÈYACION DÈ MONDE"

Très tôt, André Mottet, l’auteur de la pièce « Li crèyacion dè Monde »présentée par le Rideau Thisnois », s’est intéressé à l’histoire de son village, Thisnes-en-Hesbaye, intérêt que l’âge de la retraite n’a pas tardé à transformer en passion.

Celle-ci lui a fait endosser le pardessus et emprunter la loupe, la prudence, la perspicacité, voire la méfiance du commissaire Maigret pour scruter les vieilles pierres, analyser les cartes anciennes, dépoussiérer les témoignages et vérifier les histoires colportées par les aînés thisnois depuis plusieurs générations.

Et, comme le célèbre commissaire, très rapidement, André Mottet est resté perplexe devant certaines anomalies, incohérences et, parfois, mensonges flagrants que les poussières du temps avaient camouflés aux yeux du commun des mortels, mais qui ne lui ont pas échappé. Si bien que ses recherches, de plus en plus pointues, l’ont mené non seulement aux racines de son village, mais aussi, progressivement, à remonter les siècles jusqu’à, … jusqu’à la création du monde ; vous avez bien entendu, jusqu’à la création du monde.

C’est que, fouineur devant l’Eternel et plutôt sceptique depuis qu’il s’est rendu compte que son éducation judéo-chrétienne lui a parfois fait considérer comme avérés certains faits « pas très catholiques » ou invraisemblables, notre enquêteur a pointé du doigt certains écarts par rapport à la vérité et au bon sens dont les rédacteurs du premier chapitre de la bible, la Genèse, ont « embelli » leur récit.

Un Bon Dieu propriétaire des lieux, Adam et Eve, tout nu dans le paradis terrestre, la pomme de discorde, le serpent, les anges et le démon, Noé et son jardin zoologique, Abraham et Mathusalem avec leur barbe millénaire… Vous devinez que pour entrer dans la peau de ces personnages et jouer ces rôles de composition, les acteurs et actrices de cette pièce ont dû faire preuve d’une imagination féconde et, dans certains cas, de pudeur !!!

Vous comprendrez également que très vite, au fil de ses découvertes, André Mottet y a vu une préfiguration de notre monde contemporain et de ses problèmes, préfiguration qu’il évoque avec humour, permettant à ses propos de colorer l’histoire des débuts de l’humanité à coup d’éclats de rire qui se succèdent au rythme des différents tableaux. Et vous ressentirez, comme l’ont fait les spectateurs hesbignons, que l’aube de notre monde revisitée par l’auteur thisnois est une vraie ode à la terre, elle qui, au fil du temps, a façonné notre planète, forgé les hommes qui l’habitent et bâti les civilisations qui lui ont donné ses plus belles lettres de noblesse, dont celle écrite par les paysans de Thisnes, simples artisans, fiers de l’être et mettant leur savoir-faire ancestral au service des terriens du coin et d’ailleurs.

Si bien que nous vous souhaitons que chaque spectateur ait pris beaucoup de plaisir lors de la représentation de cette fresque dont André Mottet nous fait cadeau aujourd’hui !

Source & Texte de > Bruno Heureux, poète-chansonnier thisnois.

Dernière présentation de la pièce ces 1 & 2 décembre sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

Écrire un commentaire

Optionnel