Imprimer

HANNUT > DE LA MÊME FAMILLE, ILS SIÉGERONT À LA MÊME TABLE

À Hannut, Jean-Yves Laruelle, 46 ans, nouvel élu sur la Liste du Mayeur, va siéger à la même table que son cousin germain, Sébastien Laruelle, 37 ans, élu dans l’opposition H+.

Légal ? Oui. Le Code wallon de la Démocratie locale et de la décentralisation ne l’interdit pas. L’incompatibilité ne vise que les liens au 2e degré. Ainsi, un conseiller(e) ne peut pas siéger avec son époux (se), son cohabitant légal, ses parents, ses grands-parents, son frère, sa sœur, son beau-frère, sa belle-sœur, son demi-frère, ou sa demi-sœur.

Il est donc tout à fait autorisé de siéger aux côtés de sa tante ou de son cousin.

Mais en interne, comment cette « cohabitation politique », est-elle vécue ?

Même son de cloche chez les Laruelle. «  Cela ne m’étonne pas qu’on se retrouve dans la même assemblée, nous avons en commun la même ADN qui se traduit dans la descendance », relève Sébatien Laruelle qui fait ici référence à leur grand-père Marcel Laruelle, bourgmestre de Hannut pendant 20 ans. « Dommage qu’on ne siège pas sous la même bannière politique initiale », ajoute-il. Marcel Laruelle était au PSC, rebaptisé par la suite cdH.« Tous les deux, nous avons le souvenir de ces grandes campagnes familiales ».

Nouveau dans la politique, Jean-Luc ne craint pas les débats qui pourraient dégénérer lors des retrouvailles familiales :

 « Nous nous entendons très bien, cela ne risque pas. » « Et puis, la famille, c’est trop important pour qu’on se déchire », conclut Sébastien.

Source > Extrait en ligne de Marie Claire Gillet sur > https://huy-waremme.lameuse.be/295815

Les commentaires sont fermés.