Imprimer

HANNUT PARC DE LA HALETTE (Suite 2) > «LES ARBRES ABATTUS N’ONT AUCUN INTÉRÊT ÉCOLOGIQUE»

Dans nos éditions du week-end, nous avons relayé les inquiétudes des riverains du parc de la Halette à Hannut.

Cet espace vert du centre-ville fait actuellement l’objet d’un important réaménagement (budget : 60.000 euros) qui passe par l’abattage d’arbres et de haies. C’est précisément cet abattage qui émeut les riverains, opposés à leur arrachage.

Dans un long communiqué de presse envoyé ce lundi aux médias, la Ville s’est voulue rassurante: «  aucun arbre remarquable ne sera abattu. Les seuls arbres de grande taille abattus seront des sapins qui ne présentent aucun intérêt écologique ou esthétique. Ceux-ci provoquent de l’ombre et nuisent à la santé des autres arbres adjacents  ».

Toutes les haies sont également supprimées. Dans un seul objectif: sécuriser le parc, insistent les autorités communales. «  De n’importe où dans le parc il est difficile de voir si les bancs sont occupés ou non. La zone du rond-point en est l’exemple le plus flagrant. C’est pourquoi avant de planter de nouvelles essences comestibles, il nous semble opportun de supprimer toutes les haies ainsi que tous les buissons. Les haies offrent trop de possibilité de se cacher, la plupart des buissons n’ont pas d’intérêt esthétique ou écologique. »

La Ville espère ainsi que la visibilité gagnée entraînera un contrôle social «  et donc la diminution de la délinquance dans le parc. »

Afin de ne pas donner une impression de vide le massif qui jouxte le terrain de sport sera maintenu pendant environ 2 ans, soit jusqu’à ce que les arbres fruitiers aient pris de l’ampleur.

Enfin, la Ville se défend également d’avoir agi de manière irréfléchie: «  Le choix d’arracher des plantations a été fait en accord avec la Région wallonne et les architectes paysagistes mandatés par celle-ci pour nous apporter des conseils techniques »

Source complète pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/282934

VOIR les détails techniques complets sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/09/24/hannut-verdissement-d-un-espace-public-reamenagement-du-parc-264337.html

rojet.jpg

Commentaires

  • La commune nous dit que les sapins, les arbustes et les buissons ne présentent aucun intérêt écologique : selon la définition du mot "écologie" dans le Petit Robert, il s'agit, au sens courant, d'un mouvement visant à un meilleur équilibre entre l'homme et son environnement naturel AINSI QU'A LA PROTECTION DE CELUI-CI. Alors que l'on m'explique ce que signifie l'expression "INTERÊT écologique". A-t-on pensé à la nidification des oiseaux et aux refuges des petits habitants à quatre pattes du parc ? Non et CELA va à l'encontre de l'écologie! La commune dit encore : les sapins et les buissons n'ont pas d'intérêt esthétique. Pourquoi alors la plupart des citoyens possédant un jardin l'agrémentent-ils de sapins, de haies et d'arbustes? Parce que c'est "inesthétique"? Personnellement, je trouve que la nature, quelle que soit sa forme (sapins, buissons, arbustes), a toujours un intérêt esthétique et a bien sa place dans un espace qui se dit "vert". En ce qui concerne l'insécurité du parc, pourquoi la commune ne nous fournit-elle pas - ce qui serait facile à faire - le nombre d'agressions ou d'incivilités recensées dans le parc par la police ces dernières années ? Cela nous rassurerait davantage. Mon jardin jouxte le parc dans lequel je me promène à toute heure du jour ou de la nuit. Aucun fait me laissant douter de la sécurité du parc ne s'est jamais produit. Je n'ai jamais rencontré de personnes se cachant derrière les haies ou les arbustes (argument qui me fait sourire, ceci dit). Et je ne vois pas pourquoi la seule augmentation de la visibilité suffirait à le sécuriser. La ville se défend d'avoir agi de manière irréfléchie. Je veux bien le croire. Mais l'avis des riverains aurait mérité de trouver également sa place dans cette réflexion. Tout ce qui précède dans mon texte ne présente AUCUN caractère politique. Aucun parti politique n'est visé ou alors, ils le sont tous, car les riverains qui se sont manifestés contre le réaménagement du parc sont de toutes les couleurs politiques! De toute façon, tout ceci vient trop tard : nous avons été mis devant le fait accompli.

Les commentaires sont fermés.