Imprimer

WASSEIGES > ILS OBTIENNENT LE PERMIS POUR 170.000 POULETS

Sauf recours éventuel, la SPRL D’Aux Bâtis, gérée par Jacques Pirard (54) et son épouse Edith (50), et leur fils Damien (26), tous trois agriculteurs à Meeffe, a le feu vert pour l’extension de son exploitation avicole.

Le collège de Wasseiges lui a accordé le permis unique pour la construction et l’exploitation de 39.500 poulets chacun. Ce qui porte la production totale des Pirard à 170.000 unités.

Les Pirard ont commencé leur exploitation avicole en 2012 avec un élevage de 39.600 poulets à l’engraissement. Depuis, c’est déjà la deuxième demande d’extension qu’ils introduisent. La précédente remonte à 2015. Ils avaient obtenu alors le feu vert pour 85.000 unités.

Lors de l’enquête publique, 25 réclamations ont été déposées. «  Il y avait notamment des remarques sur le bien-être animal  », indique le bourgmestre Thomas Courtois (Union Communale). Le groupe d’opposition Alliance était (et le reste) opposé à ce projet d’extension. «  J’ai connu le village avec son … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/261592

Début des travaux avant la fin de l’année

Le permis unique octroyé par les autorités communales est conditionné à la plantation de haies autour des deux hangars. «  Le collège leur a aussi demandé d’avoir une attention particulière à l’égard des énergies renouvelables  », précise le bourgmestre, … / …

… / … À dater de l’octroi du permis, les citoyens ont maintenant 20 jours ouvrables, pour introduire un éventuel recours. … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/261592

… / … Le dossier peut être consulté à l’administration communale pendant les jours ouvrables ainsi que le samedi matin.

«  Jusqu’ici, nous n’avons jamais eu de recours. Mes voisins … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/261592

Source > Marie-Claire GILLET sur > http://huy-waremme.lameuse.be/261592

L’article précédent concernant la demande de permis (20/11/2017) > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/

Commentaires

  • Je suis totalement contre ce type d'exploitation qui ne pense qu'à la rentabilité et jamais au bien être animal. De plus ces poulets sont dégueux et cela n'a rien à voir avec ceux élevés en plein air. NON, NON, NON trois fois non à cette merde industrielle.

Les commentaires sont fermés.