Imprimer

HANNUT – CULTURE > LA GALERIE D’ART DU CHÂTEAU MOTTIN FÊTE SON 30ème ANNIVERSAIRE

Rendez-vous le vendredi 8 juin à l’Hôtel de Ville

Toujours installée dans le hall d’entrée de l’Hôtel de Ville de Hannut Au « Château Mottin », à l’initiative d’Alain Bronckart, la Galerie d’art fêtera son 30e anniversaire le vendredi 8 juin.  

Une galerie d’art qui existe depuis 30 ans, ce n’est pas courant. C’est pourtant le cas de la Galerie d’art du Château Mottin ou Hôtel de Ville, rue de Landen à Hannut.

« Quand je suis arrivé comme attaché culturel de la Ville de Hannut en 1988, mon premier objectif a été de créer une galerie d’art. Et le but était de montrer l’art, là où le public passe. Il s’agissait d’aller à la rencontre du public plutôt que d’attendre que le public rentre dans une galerie d’art. Et très vite, j’ai pensé au hall d’entrée de l’Hôtel de Ville. J’ai proposé ce projet à l’échevin de la Culture de l’époque, Gaston Flaba, qui a été enchanté. Et on s’est mis au travail directement. On a repeint les murs et les portes et on a installé un éclairage professionnel qui, aujourd’hui, est un éclairage LED », raconte Alain Bronckart, fondateur de la galerie qui est aussi directeur du centre culturel de Hannut et passeur d’art.

Les chiffres

Au total, la Galerie d’art du Château Mottin a accueilli environ 300 expositions, à raison d’une dizaine par an et plus de 4.000 artistes étant donné qu’il y a eu parfois des expositions collectives. 6.000 œuvres y ont été exposées, essentiellement des peintures mais aussi des sculptures ou autres.

« Nous avons pu ainsi montrer l’art au public qui fréquente l’Hôtel de Ville et qui, sans la galerie, n’aurait peut-être jamais vu une exposition », ajoute Alain.

L’équipe

Actuellement, l’équipe est composée de trois personnes : Alain Bronckart bien sûr, Isabelle Simon, historienne de l’art et Adrienne Quairiat, animatrice socioculturelle.

Projet1.jpg« Nous sommes complémentaires et ouverts à toutes les formes d’art (théâtre, musique, peinture, etc.). Nous allons bientôt rentrer notre dossier de reconnaissance du centre culturel à la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est un travail de longue haleine, dont la Galerie d’art est un des nombreux projets. Une Galerie qui est un bel outil de médiation culturelle. Nous organisons des visites commentées pour toutes nos expositions à destination des écoles, des associations locales, du CPAS mais aussi des migrants. Isabelle Simon est fantastique avec ces personnes parlant plusieurs langues et pas nécessairement l’anglais. Alors, elle procède par mimes et par photos », indique Alain Bronckart.

Pour fêter le 30e anniversaire de la Galerie d’art du Château Mottin, Alain Bronckart reçoit les œuvres picturales du Parisien Clément Balensi.

« C’est lui qui m’a contacté car il avait entendu parler de la Galerie et il l’avait découverte sur les réseaux sociaux. Il est venu repérer les lieux et il se fait une fête de venir à Hannut vendredi prochain.

Vous imaginez ? Paris descend sur Hannut ! », Se félicite Alain Bronckart.

Anecdote

Un véritable taureau invité à l’Hôtel de Ville

L’anecdote la plus célèbre d’Alain Bronckart remonte à la fin des années 90.

high_d-20180531-3MGK0R.jpg« J’avais invité le peintre abstrait Victor Vanjack sur le thème de la vache. Quelques mois avant cette exposition, j’ai vu un reportage sur France 2 sur la biennale internationale de Venise. On y voyait un taureau vivant sur la place Saint-Marc puis effectuer un trajet en gondole avant de rentrer dans le palais des expositions. J’ai contacté l’artiste qui m’a appris que le taureau était celui de mon voisin agriculteur, Jacques Mélon, à Momalle!!! J’ai donc amené ce taureau le jour du vernissage sur un tapis rouge, avec l’accord du bourgmestre Hervé Jamar. On a eu droit à un reportage à la RTBF et on a eu beaucoup de visiteurs », rappelle Alain Bronckart.

« J’aime la scénographie des expositions. J’ai donné cours de scénographies à l’Institut St-Luc à Liège. Les artistes me laissent faire et me font confiance. J’aime voir leur réaction lorsque l’exposition est montée », ajoute-t-il.

Plus de 400 artistes accueillis 

L’Hôtel de Ville de Hannut a accueilli de jeunes artistes qui exposaient pour la toute première fois mais aussi des artistes de renommée internationale tels Jean-Michel Folon, Octave 627_GENEVIÈVE VAN DER WIELEN_008.JPGLanduyt, l’un des plus grands peintres belges, un Gantois, l’Engissoise Mady Andrien, domiciliée à Liège.

« J’ai déterminé des critères de sélection pour les artistes venus exposer à Hannut. Il faut que les œuvres soient une création et il faut que ces œuvres me surprennent, que je ne les ait jamais vues avant. C’est la raison pour laquelle on n’accueille pas les traditionnels paysages. Mais on soutient aussi celles et ceux qui peignent des paysages. On les oriente vers d’autres lieux d’exposition à Hannut, comme par exemple la bibliothèque, et on peut aussi aller accrocher leurs œuvres si elles ou ils le souhaitent. Et je l’ai déjà fait », explique le fondateur de la Galerie d’art du Château Mottin.

Source > MARC Gérardy su votre journal de ce vendredi 01/06/2018

Illustrations N & B

1 de tête > Souvenirs, souvenirs aussi pour Hervé Jamar dans son Hôtel de Ville de Hannut.> par A. B.

2 > Un véritable taureau, venu de Momalle, était au vernissage ! par A.B.

Illustrations Couleurs > JCD

L’article en ligne pour les abonnés > http://huy-waremme.lameuse.be

Les commentaires sont fermés.