Imprimer

RÉSEAUX SOCIAUX > TROP AUDACIEUX POUR FACEBOOK, LES PEINTRES DU XIXième. CHOQUANT?

« Couvrez ce sein, que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées ». Facebook préfère manifestement le « Tartuffe » de Molière, dont est extraite cette célèbre citation, à « La Liberté guidant le peuple » , un tableau de Delacroix qui, manifestement, heurte la sensibilité des censeurs du réseau social.

Jocelyn Fiorina, un metteur en scène a utilisé cette semaine le célèbre tableau, où une fille du peuple les seins nus brandit un drapeau français, pour faire la pub de sa pièce sur Facebook. Après un quart d’heure, la régie a bloqué la diffusion, explique-t-il. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/03/2018

… / ... Un internaute avait déjà saisi la justice pour s’être fait virer du réseau pour avoir publié une photo du tableau « l’Origine du monde », représentant un sexe féminin. Le tribunal l’a débouté jeudi dernier...

Illustration > Extrait du tableau > wikimedia

Les commentaires sont fermés.