Imprimer

(BRAIVES) > ENSEIGNEMENT > LE VILLAGE DE CIPLET RECHERCHE DÉSESPÉRÉMENT UN INSTITUTEUR/TRICE

La pénurie d’enseignants ne touche pas que les grandes villes. Elle sévit aussi à la campagne

La directrice: «les enfants ne sont pas pénalisés. Les activités sont maintenues».

En Belgique francophone, le manque d’instituteur a atteint une ampleur inédite. À tel point que le métier risque d’être déclaré prochainement en pénurie. À Huy-Waremme, le cas de l’Ecole Fondamentale Autonome (EFA) de Ciplet (Braives) en est une illustration. Depuis une semaine, la direction peine à trouver un instituteur/trice de remplacement. 

Depuis une semaine, la directrice de l’EFA de Ciplet, Agnès Laruelle, multiplie les recherches afin de trouver une remplaçante à son institutrice de 1 ère et 2 e années primaire, en maladie jusqu’à la fin mars. En vain, en dépit de toutes les démarches entreprises jusqu’ici. …. La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi14/03/2018

Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi14/03/2018 > Illus/FB

L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/204241

Contact > Rue du Cornuchamp 5 > 4260 Braives > 019/69.62.80 > 019/69.95.50 >info@braives.be

Les commentaires sont fermés.