Imprimer

HANNUT – SALON DE LA BIÈRE « J’AI FAILLI PERDRE LA VIE EN BRASSANT »

Didier Cornet, le miraculé de la Brasserie du Flo, était au salon 

Didier Cornet, à gauche sur la photo, se considère comme une sorte de miraculé.

Il faut dire que ce brasseur, âgé aujourd’hui de 58 ans, a eu très très chaud en décembre dernier. L’histoire qu’il nous raconte est assez ahurissante et a d’ailleurs failli l’empêcher de participer à la quatrième édition de ce salon de la bière qui s’est tenue tout ce week-end, au Marché Couvert de Hannut.  

Un samedi matin, vers huit heures, l’homme se prépare à brasser dans la brasserie du Flo, à Blehen, un village près de Hannut. Il allume le système de chauffage au gaz de la cuve à eau quand, soudain… une explosion retentit : « J’ai tout fait péter ! », nous dit-il.

« Le toit s’est soulevé »

Le souffle était tel que « le toit du bâtiment s’est soulevé ! », nous raconte un Didier Cornet miraculé, « Les châssis ont été déplacés de quelques centimètres, les briques ont été descellées et certaines portes ont été arrachées », continue-t-il. Les conséquences … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

Des dégâts importants

Ce que l’on sait, par contre, c’est que les dégâts aux installations sont importants. Au point que les activités de cette microbrasserie locale sont menacées. « Les bières que vous voyez lors de ce salon sont les dernières de ma production », explique le brasseur, qui est actif depuis 24 ans et qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

Aidé par la Sainte-Nitouche

Désormais, les bières du Flo seront brassées dans les locaux qui produisent la Sainte-Nitouche, à Beyne-Heusay (Liège) : « Nous avons été touchés par son désarroi », nous racontent les deux hommes , « Surtout que Didier est un véritable brasseur qui fait tout lui-même dans ses installations, nous trouvions normal de lui prêter les nôtres, et puis, on le fait déjà pour d’autres. »

La Ville de Hannut a, de son côté, affirmé vouloir effectuer le nécessaire pour relancer l’exploitation : « A la base, nous n’avons … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

Source > Laurent Cavenati sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/193251

Les commentaires sont fermés.