Imprimer

DON D’ORGANES > … UNE INSCRIPTION SIMPLIFIÉE

On pourra bientôt s’inscrire directement en ligne ou via son médecin traitant

Actuellement, nous sommes tous potentiellement donneurs d’organes sauf si on va formellement prévenir sa commune qu’on ne souhaite pas adhérer à cette pratique.

Mardi, une proposition de loi, soutenue par la majorité, pourrait adoucir les règles et permettre ainsi de s’inscrire directement sur internet ou via son médecin traitant. Une solution idéale pour Thierry Kremer, ce papa qui milite pour le don d’organes depuis la mort tragique de son fils. 

Lorsqu’on est confronté au décès d’un proche, il n’est pas simple de prendre les bonnes décisions, notamment en matière de don d’organes. La loi actuelle estime que chaque Belge est potentiellement donneur, sauf s’il a clairement notifié son administration communale du contraire. Mais un membre de la famille peut toujours refuser de donner les organes du défunt … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

… / … L’objectif de cette nouvelle loi est de donner un accès plus facile à ces inscriptions. Ainsi, si cette proposition soutenue par la majorité passe, on pourra faire connaître son souhait directement en ligne, via la carte d’identité électronique ou en passant par son médecin traitant. « La loi actuelle basée sur le consentement est bien faite mais cette proposition de loi fait partie des idées que nous défendons. D’autant plus que l’on peut changer d’avis quand on veut », explique Thierry Kremer, de l’asbl Chaîne de vies.

Son fils a sauvé 7 vies

Ce papa qui a perdu son fils dans la fusillade de la place St-Lambert à Liège, sait de quoi il parle. Grâce à son fils, il a sauvé 7 personnes. « Aujourd’hui, il y a 1.300 personnes qui attendent un organe en Belgique. Pour l’heure, 190.000 personnes ont fait savoir via leur administration communale qu’elles étaient opposées à ce don. Mais on est déjà à plus de 260.000 inscrits en faveur du don et cette courbe est ascensionnelle », se réjouit-il. Chaque personne saine peut ainsi en sauver 7 ou 8 autres en faisant cet ultime cadeau. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

… / …En 2017, 1.154 organes ont été transplantés en Belgique grâce à Eurotransplant (organisme responsable des transplantations dans 8 pays d’Europe dont la Belgique) alors qu’il y a eu 348 donneurs décédés et 99 donneurs vivants », détaille-t-il.

En attendant la nouvelle loi, le service population des administrations communale enregistre toujours les inscriptions pour ou contre le don d’organes

Source > Fanny Jacques sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

Commentaires

  • Bonsoir. Je suis allé m'inscrire, l'année dernière, à l'administration communale de Mons, pour préciser que j'étais pour. C'était, relativement, rapide. C'est vrai que ce serait mieux en ligne!

  • Grand MERCI de ce commentaire. Salutations JCD

Les commentaires sont fermés.