Imprimer

HANNUT - JUDICIAIRE > ILS AVAIENT TAGUÉ DES CROIX GAMMÉES

En aveux, les prévenus ont agi plus par bêtise que par méchanceté. Ils risquent une peine de travail

Ce jeudi, les auteurs des tags de croix gammées, retrouvées dans la rue de Villers et la rue de la Crosse à Villers-le-Peuplier (Hannut), ont comparu devant le tribunal correctionnel de Huy. Il s’agit d’un Hannutois de 20 ans et d’un Gembloutois de 19 ans.  

En août 2016, la ville de Hannut et plus particulièrement la rue de Villers et la rue de la Crosse à Villers-le-Peuplier, avaient été vandalisées à plusieurs reprises à l’aide de bombes de peinture rouge et blanche. Des croix gammées avaient été découvertes sur le pont situé en-dessous du contournement mais aussi sur des panneaux de signalisation, une porte de garage, une boîte aux lettres et du mobilier en béton. En septembre 2016, la police de Hesbaye-Ouest avait interpellé les deux auteurs.

Ce jeudi, lors de l’audience, les deux jeunes hommes ont été invité à se défendre concernant les faits qui leur sont reprochés. Aucun d’eux n’a nié les faits, qu’ils regrettent amèrement. « À l’époque, j’étais dans une mauvaise passe. J’étais … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 26/01/2018

Symbole de haine

 … / … Aujourd’hui, les deux amis prennent davantage conscience du message porté par de telles dégradations. Le juge Maglioni a toutefois tenu à leur faire la morale. « Vous vous rendez compte que la croix gammée signifie … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 26/01/2018

… / …. Le plus jeune est retourné vivre chez ses parents et a repris sa vie en main. Le second, un Hannutois père de famille, a revu ses priorités. « J’ai fait des … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 26/01/2018

… / … ces jeunes ont agi plus par bêtise que par méchanceté et vu l’absence d’antécédents, le parquet requiert pour les deux prévenus une peine de travail avoisinant les 75 heures. En ce qui concerne les parties civiles, le propriétaire de la porte de garage réclame 250 euros à titre définitif, tandis que la Ville de Hannut réclame 1 .000 euros de dédommagements pour le nettoyage des dégradations. Jugement le 22 février.

Source > Laura Marchese sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 26/01/2018

L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/182573

Sur ce blog les différents reportages consacrés de 2016 :

Le 10/08/2016 > HANNUT: DES CROIX GAMMÉES TAGUÉES DANS LES RUES DE VILLERS-LE-PEUPLIER sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

Le 12/08 /2016 > VILLERS LE PEUPLIER (HANNUT) « ILS S’EN FOUTENT ET RECOMMENCENT À TAGUER » > sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

Le 14/08 2016 > TAGS À VILLERS LE PEUPLIER (HANNUT)> DIDIER HOUGARDY CONSEILLER MR INTERPELLE LE COLLÈGE > sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

Le 31/08 2016 > HANNUT > LE RAVEL À NOUVEAU TAGUÉ > DE NOUVELLES CROIX GAMMÉES TRACÉES AU SOL > sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

Les commentaires sont fermés.