Imprimer

MEURTRE DE LA PÉDICURE À HANNUT: SABRINA JOANNES SORT DE PRISON

La chambre des mises en accusation a permis à Sabrina Joannes de retrouver les siens, sous bracelet électronique, ce vendredi.

Le procès de la quadragénaire et de son ex-amant pour le meurtre de Chantal Humblet est prévu aux assises pour la fin avril-début mai.

Le 24 mai 2016, le corps sans vie de Chantal Humblet, une pédicure sans histoire, avait été retrouvée à son domicile de Lens-Saint-Remy (Hannut) ; elle avait été ligotée et étouffée à l’aide d’un chiffon. L’enquête avait permis, grâce aux caméras de surveillance de la station-service toute proche et à l’agenda de la pédicure, de remonter jusqu’à Stéphane Médot (37), un ancien braqueur hutois, ainsi que sa compagne de l’époque, Sabrina Joannes (40), d’origine liégeoise, gardienne de prison alors en congé maladie.

Premier procès de l’année

Le trentenaire soutient qu’il s’agit d’un vol qui a mal tourné, il prétend que c’est dans la panique qu’il aurait étouffé la victime ; Sabrina Joannes a quant à elle déclaré qu’elle ignorait même, après les faits, que la victime était décédée. Elle soutient avoir … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/179974

… / … La chambre du conseil avait plusieurs fois permis à cette maman de trois enfants de poursuivre sa détention chez elle, mais la chambre des mises en accusation avait toujours réformé cette décision… Jusqu’à ce jeudi : «  Notre cliente est vraiment effondrée par la tournure que les événements ont pris » , expliquent … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/179974

Source > SWS sur > http://huy-waremme.lameuse.be/179974

Les commentaires sont fermés.