INTERDIRE LE GSM À L’ÉCOLE ? … AUCUNE CHANCE !

La ministre Schyns n’entend pas suivre l’idée  de son collègue français. Au contraire ! 

Pas question d’imiter la France et son collègue de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. La ministre Schyns n’entend pas interdire le GSM à l’école. Au contraire, elle encourage son utilisation, mais dans un cadre scolaire très précis. 

C’était une proposition d’Emmanuel Macron, alors qu’il n’était que candidat à la présidence de la République. Elle figurait quasiment en tête de liste dans son programme éducatif. Son ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, souhaite bannir les GSM à l’école primaire et jusqu’à la 3e secondaire. Une manière de lutter contre l’inattention et la triche en classe.

Une proposition que le MR a déjà défendue chez nous aussi, dans le cadre de la lutte contre le cyberharcèlement. Le député Laurent Henquet parlait d’encourager les établissements à interdire l’utilisation (en tout cas à certains moments), mais pas la détention des smartphones à l’école.

Il n’y a aucune chance pour que Marie-Martine Schyns (cdH) leur emboîte le pas. « On est bien conscient qu’il y a des phénomènes de distraction et de manque de respect des profs », explique le cabinet de notre ministre de l’Éducation. « De même que d’autres soucis liés au cyberharcèlement. Mais la ministre pense qu’il faut … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/12/2017

Outil pédagogique

Mme Schyns pense, au contraire, que le smartphone peut être un outil pédagogique intéressant… Et tant qu’à parler de la France, il y a cet exemple d’un établissement alsacien qui place même le smartphone sur la liste des fournitures scolaires. C’est aussi … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/12/2017

Source > DIDIER SWYSEN sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/12/2017

Illustration > seton.be

Commentaires

  • Aahhhhh ! Bien vu madame la ministre, ces jeune seront bientôt en âge de voter. Il ne faudrait pas qu'ils se souviennent de vous comme de la vilaine ministre qui les a privés de leur jouet drogue favoris !
    En attendant je plains les enseignants qui vont devoir gérer tout cela.

    Là je dis bravo !

  • Je vous remercie vivement de ce commentaire > La Rédaction > JCD

Écrire un commentaire

Optionnel