HANNUT > OÙ EN EST LA CONSTITUTION DES LISTES DANS LES AUTRES PARTIS QUE LE MR ?

Au PS

La liste est loin d’être complète. « En partie en raison de la parité homme-femmes, cela devient très difficile », indique l’échevine Carine Renson qui devrait occuper la tête de liste. L’ambition des socialistes : augmenter leur nombre de sièges qui était passé en 2012 de 4 à 5. « Mon travail n’est pas terminé », conclut l’échevine qui espère voir son mandat reconduit en 2018.

Chez Ecolo,

La préparation de la liste n’a guère avancé depuis la présentation en juin dernier des candidats pressentis pour figurer aux places stratégiques. Elle a même régressé puisqu’un de ces candidats renonce, pour raisons de santé, à se présenter aux élections. Il s’agit d’Isabelle Veryepe, puéricultrice et maman du petit Corentin.

Les autres candidats pressentis sont Florian Desmet, étudiant en architecture, de Merdorp et Johan Volont, conseiller CPAS. La tête de liste se jouera probablement entre ces deux-là puisque Frédéric-Piret Gérard, actuel conseiller ne la postule pas. « J’ai assez de visibilité au conseil communal. On souhaitait que cette visibilité soit tournée vers d’autres personnes plein de talent et qui valent la peine d’être connue », commente le conseiller. Anne-Marie Leclercq, seconde élue Ecolo au conseil communal, devrait pousser la liste.

Au cdH

Les sociaux-chrétiens ont fait le choix d’une liste d’ouverture. Un vaste chantier baptisé Hannut Positif. Il a été confié à Pascale Désiront-Jacqmin. D’ici la fin décembre, la conseillère communale a pour mission de trouver les Hannutois qui ont envie de s’investir aux côtés des militants cdH dans un programme commun. Moins d’un mois après le lancement de l’opération, Pascale Désiront-Jacqmin affiche son enthousiasme mais encore aucun nom : « Nous avons beaucoup de retours positifs, de sollicitations. Il y a une vraie demande » , remarque-t-elle. Son carnet de rendez-vous est complet jusque fin novembre.

Les commentaires sont fermés.