BON À SAVOIR > UN NUMÉRO VERT POUR LES MANGEURS D’ŒUFS !

Le 0800 13 550 devrait être accessible ce mercredi matin

Alors que les taux de contamination des œufs au fipronil jouent aux montagnes russes d’expertise en contre-expertise, le ministre de l’Agriculture, Denis Ducarme, a pris toute une batterie de mesures pour activer le principe de précaution. « Mon obsession, c’est de protéger la santé de la population », clame-t-il. Il a demandé à l’Afsca d’ouvrir un numéro vert.  

Le résultat des tests de lundi semblait de nature à rassurer la population. Patatras, c’est à une cacophonie que l’on a assisté ce mardi dans ce que l’on appelle déjà « le scandale des œufs contaminés ». « La première contamination au fipronil dans notre pays a déjà été constatée à la mi-mai par une entreprise privée », déclarait tout d’abord le député européen Bart Staes (Groen) à la VRT. Selon lui, la Belgique a mis un mois et demi avant de prévenir les pays voisins.

Puis, une polémique est née lorsque des toxicologues ont accusé l’Afsca d’annoncer un seuil critique européen (de contamination) largement plus haut qu’il ne l’est en réalité. Lisez : si la norme est plus basse, il faut ingurgiter moins d’œufs contaminés pour risquer des ennuis de santé.

Mais le vrai coup de tonnerre a retenti hier après-midi. Alors que des analyses réalisées sur des échantillons de l’une des 86 entreprises bloquées avaient révélé un taux de 0,076 mg/kg de fipronil, sous le seuil européen de sécurité (0,72 mg/kg, selon l’Afsca), l’exploitant a fait usage de …*

Les ministres réagissent

La nouvelle n’a, bien sûr, pas fait rire les …*

Pas de contrôle sur la viande

En revanche, la Belgique n’a pas imposé de …*

…* La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce Mercredi 09/08/2017

Source > DIDIER SWYSEN (AVEC L.P.) sur votre journal LA MEUSE H/W de ce Mercredi 09/08/2017

Les commentaires sont fermés.