• HANNUT: LE MR PRÉSENTE SES NOUVEAUX CONSEILLERS

    Ce mercredi, le MR de Hannut présentait son nouveau conseiller communal, Thomas Goyen.

    C’est suite à la démission de Julien Somville, pour des raisons purement 568_Chang_MR_CC_&_CPAS_ 003.jpgprofessionnelles, que le MR est allé puiser dans sa réserve. Goyen quitte donc le conseil du CPAS. Ce conseil qu’intègre Eric Callut en remplacement de Josée Wauters.

    «  La prochaine sur la liste électorale était Martine Cornelis, cependant son investissement pour la Gestion Centre-Ville lui tenant fort à cœur elle a préféré nous remettre sa lettre de désistement  », annonce Manu Douette. «  Thomas Goyen était le suivant sur la liste  », ajoute-t-il avant de laisser la parole au nouveau conseiller communal. «  Je quitte un poste important pour moi mais je remplace un ami proche. Julien et moi nous sommes présentés ensemble  », déclare celui qui a donné sa démission au poste de conseiller du CPAS qu’il occupait depuis 2 ans.568_Chang_MR_CC_&_CPAS_ 002.jpg

    Activement à la recherche d’un emploi et célibataire, Thomas Goyen se dit tourné vers l’avenir et motivé. Le président du CPAS, Pol Oter a salué son travail et son dévouement au sein du conseil du CPAS. Autre départ, celui de Josée Wauters, également conseillère au CPAS, elle sera remplacée par Eric Callut. «  Ce que je veux pour la commune ce sont des personnes qui apportent un plus, qui vont au-delà des choses. Eric a ces qualités  », déclare Manu Douette au sujet du nouveau conseiller du CPAS. Responsable de projets spatiaux chez Deltatec, moniteur et … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/45401

    Source CYNTHIA BAMPS sur > http://huy-waremme.lameuse.be

  • ATTENTION À CETTE NOUVELLE ESCROQUERIE PAR TÉLÉPHONE ET PAR INTERNET, DES DIZAINES DE CITOYENS ONT DÉJÀ ÉTÉ PIÉGÉS

    La police prévient !

    La police locale de Namur prévient par voie de communiqué de presse les citoyens d’un nouveau type d’escroquerie qui touche de plus en plus de Belges.

    Les malfrats usent de scénarios élaborés pour extorquer de l’argent à leurs victimes via la vente de vin, notamment.

    La police locale de Namur explique ainsi que le nombre de plaintes connaît une certaine recrudescence ces derniers mois concernant ces appels téléphoniques et autres e-mail frauduleux. « Une des escroqueries en vogue actuellement concerne du vin frelaté. En effet, par le passé, les victimes avaient reçu des appels, provenant souvent d'un pays situé hors Union Européenne, pour leur proposer d'acheter du vin », explique la police par voie de communiqué. Les victimes doivent alors verser un acompte via Paypal ou Western Union. Mais soit le vin est frelaté, soit le vin n’est tout simplement pas livré !

     « Quelques temps plus tard, les victimes ont à nouveau reçu des appels téléphoniques, le plus souvent d'une personne prétendant être avocate et qui les informait que les malfrats avaient été arrêtés en Tunisie », précise la police. « Le faux avocat proposait à la victime de les représenter au Tribunal, en vue de faire valoir leurs droits. L'avocat demandait alors le versement d'honoraires, via un organisme de paiement international. »

    Évidemment, ce payement n’est jamais remboursé et l’avocat ne se présente jamais. Mais ce n’est pas tout ! « Des tentatives d'escroquerie de la part de malfaiteurs se faisant passer pour des membres de la Commission européenne nous ont également été … La suite sur le site source en ligne > http://www.sudinfo.be/1789094

    Source > Gr.I.sur > http://www.sudinfo.be> Photo News/Olivier Matthys