ZONE DE SECOURS DE HESBAYE > POMPIERS : 3 CAMIONS ENVOYÉS AU SÉNÉGAL !

Plutôt que d’être vendus ou cassés, les véhicules seront envoyés à des services de secours africains 

Trois véhicules d’intervention de la zone de secours de Hesbaye (Hannut-Waremme), aujourd’hui trop « vétustes » et ne répondant plus aux normes belges, vont prochainement être envoyés… en Afrique ! Une très belle initiative, qui sera d’une grande aide aux services de secours sénégalais.  

Excellente action que celle qui sera opérée dans les prochains mois au sein de la zone de secours de Hesbaye ! Trois véhicules, qualifiés de « déclassés », seront prochainement envoyés en Afrique, au Sénégal plus précisément, offerts aux services de secours locaux, qui en ont grandement besoin.

« Cela fait 25 ans que je m’intéresse à l’Afrique », introduit Luc Gustin, bourgmestre de Burdinne et député fédéral, à l’initiative de ce projet. « J’ai notamment participé à la construction d’un lycée technique au Burkina Faso mais, aujourd’hui, je suis plutôt tourné vers le Sénégal, l’un des pays prioritaires au niveau coopération avec la Belgique. Quand nous avons appris en conseil de zone que trois véhicules étaient déclassés et qu’on voit les moyens secondaires des pays africains… Là-bas, ils utilisent encore régulièrement des véhicules d’avant-guerre. C’est tout juste s’ils ne doivent pas encore pédaler pour faire couler l’eau ! Au Sénégal, il y a énormément d’incendies et beaucoup de constructions avec des toits en chaume ou en paille. Les feux sont donc très souvent importants et catastrophiques », détaille-t-il.

Et le mayeur burdinnois n’a pas dû consacrer énormément de temps à convaincre ses collègues du conseil à adhérer à ce projet. « On parle de véhicules ‘déclassés’ car ils ont déjà une durée de vie de plus de 20 ans. Ils sont destinés à être détruits ou revendus car ils ne répondent plus aux normes de Belgique. Au mieux, nous ne gagnons que quelques centaines d’euros dessus ou nous les utilisons lors de défilés », explique Manu Douette, le bourgmestre de Hannut. « Mais ils sont encore tout à fait fonctionnels ! »

Une autopompe semi-lourde, une seconde (anciennement destinée aux feux de forêt) et un véhicule d’intervention type 4X4 seront du voyage.

« J’ai contacté le ministre de la Défense, ainsi que celui de la Coopération afin de voir ce qui pouvait être mis en place au niveau de leur transport jusqu’à Dakar », … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 31/01/2017

Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 31/01/2017

Un autre article sur cette page > Une 50aine de vestes d’intervention-feu

Un article succin en ligne > http://www.lameuse.be

Les deux articles complets pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/38510

Les commentaires sont fermés.