Imprimer

ENSEIGNEMENT > MOBILISATION POUR LE RETOUR EN FORCE DE LA MUSIQUE À L’ÉCOLE

C’est écrit dans la « bible » du Pacte d’excellence

Va-t-on assister au retour en force de la musique dans le programme scolaire ?

Si la ministre n’a pas encore sorti de projet en ce sens, les travaux du Pacte d’excellence aimeraient bien développer, pour chaque élève, un parcours d’éducation culturelle et artistique tout au long du cursus scolaire. Et la musique y occuperait une place de choix !  

Aller à l’école en chantant ? L’éducation musicale est dans les socles de compétences, mais aujourd’hui, on fredonne un peu en maternelles, on ne chante plus vraiment en primaire et on tâte à peine d’un instrument de musique au premier degré du secondaire. Insuffisant ? Oui, pour les experts qui insistent sur l’apport essentiel de la musique dans le parcours scolaire. En commençant par l’apprentissage de la langue.

Bien-être des enfants

« En chantant, l’enfant, allophone ou non, se familiarise avec la rythmique, la musicalité de la langue. Et la musique éduque l’oreille : s’il ne fait pas de différence entre le son d’un violoncelle et celui d’une trompette, comment l’élève distinguera-t-il plus tard le « p » et le « b » ? » interroge Hélène Stuyckens, musicienne et pédagogue (elle forme les enseignants) dans le dernier numéro du magazine « PROF ».

Elle va même plus loin, affirmant que la musique peut être utilisée comme outil de bien-être, pour des rituels qui redynamisent, relancent la concentration. « Il est grand temps que la musique, proposée par des pédagogues musicaux créatifs et en réflexion, retrouve une place de choix à l’école », conclut-elle.

« La musique peut être au service des apprentissages et du vivre ensemble », enchaîne l’UFAPEC. La « coupole » qui chapeaute les associations de parents de l’enseignement catholique prône l’idée de remettre la musique dans les écoles « et, pour ce faire, il faut vraiment travailler sur … La suite sur sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

Pour tous les élèves

La nouvelle « bible » de notre enseignement note que « de nombreux cours de formation musicale en filière préparatoire (enfants de 5 à 7 ans), et dans une moindre mesure de chant d’ensemble sont organisés déjà aujourd’hui dans des écoles fondamentales à la sortie des classes, vers 15h30 ou 16h, à raison d’une période de 50 minutes (…) Ces cours pourraient être maintenus et organisés dans le temps et l’espace scolaires de l’enseignement obligatoire ».

Ils seraient dans ce cas-là obligatoires pour tous les enfants.

Pas sûr que ce sera la priorité première de la ministre (cdH) de l’Éducation, mais ce ne sera peut-être pas le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

Source > DIDIER SWYSEN sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

Les commentaires sont fermés.