UNE PASSION POUR LE DROIT ? LES PLACES NE MANQUENT PAS !

Juriste_2015.jpg

Dernièrement, on a vu brusquement surgir dans les médias des messages alarmants sur la présence surnuméraire d’avocats et de conseillers juridiques (h/f) qui parviennent péniblement à garder la tête hors de l’eau.

Mais avant de décider de raccrocher votre toge, sachez qu’il reste encore de nombreuses possibilités de carrière pour les diplômés en droit.

Outre les fameuses « professions en robe » (barreau, magistrature, notariat), rien ne vous empêche d’exercer une fonction de conseil ou de direction dans de nombreux autres secteurs. Petit tour d’horizon.

Le secteur privé

Les entreprises industrielles et commerciales, institutions bancaires et compagnies d’assurances, organisations sociales et professionnelles, partis politiques et groupements d’intérêts ainsi que le secteur tertiaire engagent ! Le secteur privé comporte en effet une série de fonctions dans la sphère juridique, comme celles de conseiller juridique ou fiscal. Le métier de juriste d’entreprise est lui aussi reconnu légalement.

De nombreuses fonctions administratives, commerciales et d’organisation qui ne requièrent pas de formation juridique spécifique, mais pour lesquelles on recherche des profils universitaires, sont par ailleurs vacantes. Il s’agit de postes au sein d’un service du personnel, d’un secrétariat de direction ou encore ayant trait aux relations publiques, au marketing et au management.

Le secteur public

Environ 10 % des juristes optent pour un emploi dans la fonction publique, parmi des instances telles que :

  • -les administrations locales (communes, villes, intercommunales, CPAS) ;
  • -les institutions régionales ou fédérales ;
  • -les organisations internationales comme la Commission européenne ou l’ONU ;
  • -la diplomatie.

Ces instances recrutent non seulement des fonctionnaires au sens général, mais cherchent aussi à pourvoir des postes juridiques. Et si vous nourrissez des ambitions politiques, sachez que bon nombre de ministres et parlementaires possèdent un diplôme de droit. L’art du débat et de la négociation est en effet très utile en politique.

La recherche

Certains juristes optent pour une carrière de chercheur. Quelques-uns écrivent un doctorat, d’autres assument une mission d’enquête politique préliminaire ou travaillent dans un service d’étude.

L’enseignement

Les établissements d’enseignement supérieur économique, social et paramédical comptent aussi des professeurs dans les matières juridiques. Une carrière à l’université requiert un doctorat. Vous préférez enseigner dans un établissement secondaire ? L’agrégation, que vous pouvez effectuer pendant ou après votre master, vous y prépare également.

Vous voulez mettre votre diplôme de droit à profit ? Consultez ici nos offres d’emploi dans le domaine juridique.

Source : Université d’Anvers > Texte: Rédaction sur > http://www.references.be

avocat / juriste / consultant / Hauts salaires / Notariat & Barreau

Les commentaires sont fermés.