200 HEURES DE PEINE DE TRAVAIL REQUISE CONTRE UN AMAYTOIS POUR AVOIR BRÛLÉ LES CHEVEUX D'UNE ÉLÈVE

710351829_ID7757834_webcheveuxph_151035_H3W2TW_0.JPGLe ministère public a requis mardi, devant le tribunal correctionnel de Huy, une peine de 200 heures de travail contre un jeune Amaytois de 20 ans qui avait lancé un cocktail Molotov dans une cour d’école. Ce cocktail a notamment eu pour conséquence que les cheveux d’une jeune fille ont commencé à brûler.

Le jeune homme s’est expliqué de cet incendie volontaire le 24 avril 2011. Il voulait se venger d’une agression dont il avait été victime quelques mois plus tôt lors d’une soirée organisée sur le site de l’école. Le prévenu avait confectionné trois cocktails Molotov au moyen de bouteilles, d’essence et de chiffons. Il avait lancé ces cocktails artisanaux au-dessus du mur de l’école. Si le prévenu admet cette partie des faits, il assure par contre ne pas avoir voulu blesser quelqu’un.

“Je ne savais pas qu’il y avait un coin fumeur à cet endroit-là. Je voulais juste gâcher la soirée”, a-t-il expliqué.

Le prévenu s’est engagé à payer pour les dégâts qu’il a occasionnés.

Le parquet a réclamé une peine de 200 heures de travail à l’encontre de l’incendiaire. L’avocat du prévenu a considéré que cette peine constituerait une juste répression des faits.

Le jugement est attendu le 26 juin prochain.

Source > Sudpresse > Publié le Mardi 29 Mai 2012 à 15h13 > Illustration Photonews

Les commentaires sont fermés.