L'ORÉAL, NIKE, AUDI… L'ORIGINE DES NOMS DE 15 GRANDES MARQUES

valent-grandes-marques-L-1.jpgL’Oréal, Nike, Audi, Starbucks, Apple… Ces noms de marques aujourd’hui connus mondialement sont-ils le fruit du hasard ou le résultat d’une stratégie marketing bien pensée?

1. Audi : à en perdre son latin > Lorsque le constructeur de voitures ouvre ses portes en 1899, son créateur, l’Allemand August Horch, lui donne tout simplement son nom. Après une dizaine d’années, des dissensions apparaissent au sein d’A. Horch & Co et le patron est contraint de créer une nouvelle structure et de changer le nom de son entreprise.

Il choisira de la rebaptiser Audi, qui est certes un acronyme de Automobile Union Deutschland Industrie, mais aussi un petit jeu de mot de la part d’Horch, qui tient à laisser une trace de son nom de famille. ‘Horchen’, ‘écouter’ en allemand, se traduit en effet par ‘audire’ en latin.

2. Oracle : un nom de bon augure > Larry Ellison, Ed Oates et Bob Miner, les fondateurs d’Oracle, travaillaient déjà ensemble avant de fonder leur société. Ils travaillaient alors pour un projet de la CIA, bien évidemment doté d’un nom de code : Oracle. C’est ce nom qu’ils choisiront pour la société qu’ils fonderont quelques années plus tard. Un choix peu recherché qui s’avérera finalement de bon augure au vu du succès rencontré !

3. Häagen-Dazs : pas si Danois que cela… > D’où vient donc ce nom si compliqué? L’explication la plus simple serait évidemment l’association des noms des deux fondateurs de la marque. Et pourtant, non !

Les deux créateurs étaient en réalité des glaciers new-yorkais immigrés de Pologne, nommés Ruben et Rose Mattus. Mais pour assurer le succès à leurs produits, ils décidèrent de surfer sur la vague de l’image de qualité dont bénéficiaient alors les produits danois et inventèrent le nom Häagen-Dazs, pur produit de leur imagination.

4. Starbucks : pour tous ceux qui ont lu Moby Dick > C’est en 1971 que le premier établissement Starbucks ouvre ses portes à Seattle. Gordon Bowker, l’un des trois fondateurs, était écrivain et passionné de livres. C’est sans doute cet amour de la littérature qui lui inspira le nom de la chaîne de cafés si célèbre.

Starbuck est en effet un personnage de Moby Dick. La légende veut que Bowker avait à l’origine opté pour ‘Pequod’, le nom du bateau du roman, mais son comparse Terry Hecker y avait opposé un refus catégorique. Le succès aurait-il été au rendez-vous sans l’opposition de Hecker ?

5. Apple : le fruit défendu > Si Steve Jobs, fondateur de l’une des marques les plus reconnues au niveau planétaire, ne s’est jamais expliqué sur l’origine du nom, plusieurs théories prétendent néanmoins expliquer son choix.

Deux d’entre elles sont plus répandues : selon la première, Jobs aurait choisi ce nom parce qu’il avait l’habitude de manger des pommes, son fruit préféré, avant de devenir l’un des hommes les plus riches du monde. L’autre prétend que c’est son admiration pour Isaac Newton qui a poussé Jobs a opter pour ce fruit comme logo de sa marque.

6. Adidas : à cause d’une dispute fraternelle > C’est dans l’atelier familial que l’Allemand Adolf Dassler confectionne sa première chaussure de sport en 1920. 16 ans plus tard, lors des JO de Berlin, l’Américain Jesse Owen remporte quatre médailles d’or avec des Dassler aux pieds.

Suite à une dispute avec son frère Rudolf, Adolf se voit contraint de quitter l’atelier familial et de rebaptiser son entreprise ‘Adidas’, contraction de son surnom ‘Adi’ et du début de son nom de famille.

Son frère Rudolf, quant à lui, restera un important concurrent d’Adolf, en fondant de son côté la marque Puma…

7. L’Oréal : conçue pour les anges > Eugène Schueller n’a que 26 ans lorsqu’il crée en 1907 la première teinture de synthèse pour cheveux à la demande d’un coiffeur. Le chimiste baptise alors sa formule ‘L’auréole’, s’inspirant d’une coiffure très répandue à l’époque.

En 1909, lorsqu’il fonde sa ‘Société française des teintures inoffensives pour cheveux’, il modifie l’orthographe, qui devient alors ‘L’Oréal’, nom qui sera adopté par la suite pour l’entreprise tout entière.

8. Carrefour: à la croisée des chemins > En 1959, Marcel Fournier ouvre sa mercerie à Annecy. L’année suivante, il installera dans le sous-sol une épicerie.  Il s’approvisionne auprès de la maison de gros Badin-Defforey. Son affaire prospère à tel point qu’il décidera, quelques mois plus tard, d’ouvrir un supermarché en association avec Defforey. Ils installeront leur établissement au carrefour de l’avenue Parmelan et de l’avenue André Thieuret. Le nom de la marque était trouvé.

9. Nike: une déesse grecque pour assurer la victoire > En 1964, Bill Bowerman et Phil Knight créent la marque de sport Blue Ribbon Sport. Quelques années plus tard, en 1971, lâchés par leur fournisseur japonais, ils décident de fabriquer eux-mêmes leur produit. Un changement de nom s’impose. Ils s’inspirent alors de la mythologie grecque, adoptant le nom de la déesse de la victoire Niké pour protéger leur marque. C’est à cette occasion qu’ils apposent pour la première fois la fameuse virgule sur une paire de chaussures.

10. Virgin: née d’un créateur vierge en affaires > Représentant aujourd’hui des forfaits téléphoniques, des magasins, des avions et même des sodas, la marque Virgin était à la base une entreprise de vente de disques par correspondance. Son fondateur, Richard Branson, alors âgé d’à peine 20 ans, n’y connait quasiment rien en affaires. C’est d’ailleurs cette inexpérience que soulignera l’une de ses collaboratrices en disant « Nous sommes totalement vierges en business ! ». Une exclamation qui vaudra son nom à la marque.

11. Danone: Petit Daniel > A la fin de la Première Guerre mondiale, l’homme d’affaires espagnol Isaac Carasso s’intéresse aux affections intestinales touchant de nombreux enfants de Barcelone. Il s’inspire alors de divers travaux sur les ferments lactiques, il met au point le premier yaourt en 1919.

Il décide alors de baptiser sa société qui commercialisera le produit d’après le surnom de son fils, ‘Danon’, qui signifie ‘Petit Daniel’ en catalan.

12. Mercedes: une petite fille de 11 ans > C’est également un nom d’enfant qui est à l’origine du nom de la marque automobile. En 1899, l’homme d’affaires australien Emile Jellinek, passionné d’automobiles, inscrit l’une de ses voitures, un Daimler, au rallye Nice-Magagnon-Nice. Il la surnomme à cette occasion Mercedes, prénom de sa fille de 11 ans. Ce n’est que tois ans plus tard, en 1902, qu’il déposera le nom de la marque.

13. Pepsi: mal au ventre > En 1893, Caleb Bradham met au point dans sa pharmacie un remède à base de caramel, de sucre, d’extrait aromatique et d’eau gazéifiée pour lutter contre la dyspepsie (douleur d’estomac), qu’il baptise Brad’s drink. Ce n’est qu’en 1898 qu’il s’inspirera du mal contre lequel il lutte pour renommer son médicament ‘Pepsi-cola’.

14. 3 Suisses: rien à voir avec le pays > En 1932, Xavier Toulemonde installe son usine textile dans le Nord, à proximité d’un bar tenu par un certain Monsieur Suis, père de trois filles. L’établissement devenu un lieu-dit de la région, Xavier Toulemonde profite de la notoriété du nom pour rebaptiser sa société ‘La filature des 3 Suisses’, qui sera réduit par la suite à ‘3 Suisses’.

15. Cadillac: vive l'aventurier > En 1683, Antoine Laumet, aventurier français, est envoyé par le Roi Louis XIV aux Amériques. A son arrivée en Acadie, il s’attribue le titre de Laumet de Lamothe sieur de Cadillac. Il fondera Détroit, appelée à l’origine Fort Pontchartrain, devenue capitale de l’industrie auto américaine.

C’est en son honneur que le constructeur Henry Leland et l’actionnaire d’Henry Ford William H. Murphy, appellent en 1902 la marque qu’ils viennent de fonder ‘Cadillac’. Revendue en 1909 au fondateur de GM et de Chevrolet, la marque porte encore aujourd’hui comme emblème les armoiries de l’explorateur français.

Source > http://www.references.be

Les commentaires sont fermés.