• DEUX NOCES DE DIAMANTS & DEUX NOCES D'OR CE WE !

    LES JUBILAIRES

    Noces29-04-12_ 003.jpg

    NOCES DE DIAMANTS

    Monsieur Louis RENSON & MADAME Camille DUMONT

    Monsieur EDMONT FRAITURE & Madame Gilberte DELVAUX

    Noces29-04-12_ 012.jpg

    Noces29-04-12_ 013.jpg

    NOCES D'OR

    Monsieur Willy ROSOUX & Madame Marie KEMPINAIRE

    Monsieur Hélie PERE & Madame Denise LEMAIRE

    Noces29-04-12_ 014.jpg

    Noces29-04-12_ 007.jpg



  • UN CLUB DE PLONGÉE DÉCOUVERT AU VILLAGE DES ASSOCIATIONS DE HANNUT ! >

    En pleine (Plaine) de Hesbaye un Club de Plongée !!!! PAS BANAL

    VilSportJeunAss 005.jpg

    Et pourtant combien dynamique, ce Club hannutois (CPL) «conduit » de main de maitre par Cynthia L était représenté en force ce WE  au village des Sports, de la jeunesse & des Associations.

    Les trois » F » de la route de Wavre pleinement actifs comme bien d’autres encore font de ce Club de notre entité une « fameuse » équipe !

    Prochainement plus d’infos > Souhaitons leurs > BON VENT !

  • AGENDA > LES PETITS MARCHES DU DIMANCHE le 06/05

    c.jpg

  • HISTORIQUE DU 1er MAI > « AUTANT SAVOIR »

    2851386520_1.gifLe XIXe siècle voit la naissance de la classe ouvrière. La prolétarisation du travail se développe au fur et à mesure que le machinisme industriel vient remplacer les anciennes formes de production. Les employeurs sont les maîtres absolus des entreprises et les conditions de travail sont misérables. Les journées de travail comportent souvent 15 à 16 heures par jour sans repos hebdomadaire et encore moins annuel. Des enfants de 6 ans travaillent souvent dans les usines et les mines, des femmes sont employées au fond de la mine et à des travaux pénibles et insalubres. Les ouvriers n'ont pas le droit de s'organiser.

    Je vous invite à découvrir ce site indépendant particulièrement bien réalisé  (Attention au son !)

    Source > http://users.skynet.be/roger.romain/1mai.html

    Voyez aussi > http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=uIfXp8E7Vic

  • INFO BOULOT > LE MÉTIER DE LA SEMAINE: UN ÉLECTRICIEN, VRAIMENT AU COURANT

    lemetiersemaine.jpgSon boulot, c'est de soigner et de guérir les machines.  L’électricien de maintenance est un profil complexe, très recherché sur le marché de l’emploi.

    Entretenir des machines est l’occupation principale de l’électricien de maintenance. Trouver l’origine d’une panne peut parfois relever du défi, c’est un métier qui demande d’être polyvalent, intuitif et de bonnes connaissances techniques.

    Certains secteurs, comme la production ou la métallurgie, ne sauraient se passer des machines. L’électricien de maintenance est donc le gardien de leur bon fonctionnement. Concrètement, il est chargé d’installer, régler, mettre en service, entretenir et réparer des équipements industriels automatisés, avec leurs systèmes électrotechniques, électropneumatique, hydraulique, électronique. “ Il sera donc amené à démonter les machines, à rédiger et transmettre un rapport d’intervention, à proposer des améliorations ”, explique Véronique Heemers du Forem.

    La plupart des contrats proposés passent par l’intérim. Seul un contrat sur cinq est un contrat à durée indéterminée. C’est peu. Les entreprises recherchent essentiellement des candidats issus de l’enseignement secondaire supérieur. Certaines sociétés demandent même un diplôme de l’enseignement supérieur, mais l’expérience peut aussi être un critère prépondérant.

    C’est une des causes de la pénurie de main d’œuvre dans le secteur, d’autant qu’il n’est pas évident, en sortant de l’école, d’avoir développé toutes les compétences attendues. De plus, comme on s’en doute, les horaires à pauses et les contrats intérim n’aident pas à valoriser ce métier qui souffre d’une mauvaise image, comme la plupart des fonctions techniques.

    Parmi les compétences nécessaires, le Forem cite le fait de pouvoir réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, même en cas d’imprévu. “ Il faut aussi appliquer rigoureusement les règles de sécurité, d’hygiène, environnementale et se tenir informé de l’évolution du métier. ” Yves De Coorebyter, administrateur délégué de la Fédération de l’Electricité et l’Electronique (FEE), confirme qu’il n’est pas simple de trouver des électriciens ou techniciens de maintenance: “ Le métier exige aussi des compétences de déduction et de lecture de plans, parfois très compliqués. Réparer la panne est finalement le plus simple: c’est en détecter la cause qui est ardu! ”

    Yves De Coorebyter a été chef d’un service d’entretien sur un chantier naval. Il considère ce métier comme passionnant: “ Il faut se gratter la tête pour trouver la faille et y apporter la solution adéquate. C’est un job plein de surprises et varié! ” Le Forem le confirme: “ Les diplômés du supérieur ne doivent pas hésiter à se lancer. Ils découvriront un job passionnant! ”

    Plus d’infos: www.restezbranches.be

    Source > http://www.jobsregions.be

  • BASKET: CÉDRIC AUBERT, COACH DE LA P3 DE HANNUT

    1502469026_ID7658687_webaubert_135339_H3U55Q_0.JPGLes choses n’ont pas traîné du côté de Hannut. Une semaine après le sauvetage des leurs deux équipes seniors en P3 et en P2, les comitards hannutois ont déjà fixé les contours de ces deux noyaux pour la prochaine saison. Cédric Aubert débarque en P3.

    Cédric Aubert, en partance de Braives, remplacera Jimmy Stas au coaching de la P3 de Hannut la saison prochaine. Il aura sous ses ordres bon nombre de joueurs ayant évolué en P2 cette saison. Lallemand, Dumont, Bielen, Croquet, Munten, Lambert (?), Sauvenier descendront d’un étage. Objectif: le milieu de classement.

    Quant à la P2, sous la houlette de Dany Tilmant, elle verra son effectif composé majoritairement de joueurs de l’ex-R2.

    Et comme à Hannut il y a pléthore de joueurs, deux P4 seront également inscrites la saison prochaine.

    >Plus d’infos dans la Meuse Huy-Waremme de ce lundi.

    Source > Sudpresse > Publié le Dimanche 29 Avril 2012 à 14h01

  • DIALOGUE ENTRE LA VILLE DE HANNUT ET SES CAFETIERS

    hervejamar.jpgHervé Jamar et les cafetiers de Hannut se reparlent. Une première réunion a eu lieu samedi matin. Peu d'éléments ont filtré, il fallait attendre que les cafetiers présents fassent rapport à leurs collègues pour en apprendre plus.

    Une réunion avec les représentants des cafetiers hannutois s'est tenue samedi matin en présence du bourgmestre, Hervé Jamar.

    "Un dialogue s'est mis en place, mais il est trop tôt pour en parler par voie de presse. Il faudra attendre que les représentants des cafetiers aient transmis les résultats de cette première entrevue", annonçait samedi après-midi, le porte-parole de la ville.

    Une seconde réunion est prévue pour samedi prochain, même lieu et même heure. Le recours au Conseil d'État s'éloigne-t-il ?

    >Plus d'infos dans la Meuse de ce lundi

    Source > Sudpresse > Publié le Dimanche 29 Avril 2012 à 15h32

  • INFO BOULOT >COMMENT FAIRE DE FACEBOOK UN ATOUT PROFESSIONNEL?

    Votre profil Facebook déborde de choses dont vous n’êtes pas particulièrement 22.jpgfier, et que vous n’aimeriez pas que votre patron voie. Que faire s’il vous envoie une demande d’ajout d'ami ?

    Des photos de fêtes où vous dansez sur les tables, des statuts à l’humour un peu douteux, des vidéos potaches postés par vos amis sur votre mur… C’est drôle, mais vous ne souhaitez sûrement pas que vos collègues ou votre patron y aient accès. Si celui-ci vous envoie une demande d’ami, la refuser peut être malvenu. Faites donc un peu le ménage dans votre compte et ajustez quelques paramètres pour faire de votre profil Facebook un atout professionnel.

    1. Créez une liste d’amis « Travail » > Glissez-y  tous vos contacts de travail : collègues, patron, secrétaire…  Et lorsqu’une relation professionnelle vous envoie une nouvelle demande d’ajout, n’oubliez pas de la placer directement dans cette liste.

    2. Définissez l’accès à vos informations > Vous pouvez ensuite restreindre l’accès de certaines données à cette liste. Allez dans vos paramètres de confidentialités et essayez d’apprivoiser cette page le mieux possible. Laissez votre date de naissance, emploi et formation visible de tous. Choisissez ensuite ce que vous ne voulez rendre accessible qu’à vos (vrais) amis : vos statuts, par exemple. Cliquez sur « personnaliser » et choisissez « amis sauf travail ».

    3. Faites le tri > Attaquez-vous maintenant à vos photos et vidéos.  Il est plus prudent qu’elles ne soient visibles que par vous : cliquez sur « moi uniquement ». Il est aussi judicieux de supprimer complètement du site les photos de vous un peu trop honteuses ou alcoolisées.

    4. Soignez votre CV > Remplissez avec soin les champs formation, emploi et langues. Mettez en valeur ce que vous jugez le plus intéressant, et prenez le temps de bien formuler ces éléments. C'est par exemple l'occasion de signaler que vous parlez espagnol. Vous pouvez également ajouter un lien vers votre profil LinkedIn.

    5. Choisissez une bonne photo de profil > Même si votre profil est privé, votre photo de profil sera visible. Et si vous postulez pour un emploi, il est fort probable que l’employeur tape votre nom dans Facebook. Choisissez-la donc bien : pas de grimace, pas trop sérieuse non plus... Peut-être une illustration ?

    6. Soyez accessible > Maintenant que votre profil est présentable, il faut aussi que l’on puisse vous trouver aisément. Allez dans vos paramètres de confidentialité, puis pour l’onglet « recherche », autorisez tout. On pourra ainsi vous joindre via un moteur de recherche.

    7. Restez attentifs > Facebook change souvent ses paramètres de confidentialité ou de sécurité. Restez attentif aux évolutions du site et vérifiez régulièrement que vos informations ne sont visibles que par les gens que vous y avez autorisé.

    8. Créez un double > Tout cela vous semble trop fastidieux ? Créez alors simplement une nouvelle page Facebook professionnelle à votre vrai nom, et renommez l’ancienne avec un pseudonyme. Vos contacts de travail ne rejoindront que votre page professionnelle.

    Source : >http://www.references.be > l’express